1959

Islam et engagement

  • Deux rencontres autour de l’Islam

    Imprimer

    Nous vous invitons à deux conférences-débats :

    mosquée.jpg

    Ce vendredi 15 novembre 2019 à 18h30, thème :

    Le destin en Islam

     

    Ce samedi 16 novembre 2019 à 19h00, thème :

    Les mots/maux de l’Islam ? Pour un dialogue authentique de civilisations

     

    Exposés donnés par Hani Ramadan

     

    Lieu : Centre islamique de Genève, 104 rue des Eaux-Vives

    Ouvert à tou(te)s- Entrée libre

     

  • RENCONTRES DU VENDREDI SOIR

    Imprimer

     DEUX NOUVELLES VIDEOS

     

    Bonjour, Salam,

     

    Voici deux nouveaux enregistrements des exposés donnés au Centre Islamique de Genève selon notre programme. 

    Le programme :

    http://www.cige.org/DocPDF/2019-RetourAlEssentiel.pdf 

    Vidéos :

    LA ‘AQÎDA, LA FOI : Les fondements de ta foi en le Seigneur des univers (11 octobre 2019) 

    https://www.youtube.com/watch?v=70O8huCdY-w&t=2133s

     

     

    LE REPENTIR : Reviens à Lui avec un cœur purifié (18 octobre 2019)

    https://www.youtube.com/watch?v=PQ0YetIp6ws

     

    Deux vidéos précédentes :

     

    INTRODUCTION : Un programme pour te rapprocher d'Allah (20 septembre 2019)

    https://www.youtube.com/watch?v=Yo1PESNc5SY&t=670s

     

    LE SAVOIR (4 octobre 2019)

    https://www.youtube.com/watch?v=y_LigUD8QVE&t=1765s

  • Où est la vérité?

    Imprimer

    Il me demanda : « Où est la vérité ? »

    Je lui répondis : « Je suis en mesure de te montrer le chemin qui y conduit. Mais il ne m’est pas possible d’aller au-delà, car tu es né libre. »

    chemin et lumière.png

    -         Montre-moi ce chemin, continua-t-il.

    -         Observe donc le comportement de bon nombre d’hommes : contre qui se retournent les tyrans ? Ceux qui usurpent le pouvoir ? Qui mettent-ils en prison ? Qui privent-ils de liberté ? Contre qui se retournent ceux qui volent la terre ? Qui exproprient des familles entières jetées sur les chemins de l’exil ? Contre qui se retournent ceux qui accumulent dans leurs coffres l’argent de l’usure ? Quelle est la foi qu’ils craignent le plus, qui met en danger leurs vastes exploitations ? Contre qui la presse et les médias, asservis auxdits tyrans et aux argentiers, jettent-ils leur venin jour après jour, pour diaboliser des pratiques qui honorent autant les femmes que les hommes ? Pour autant que l’on sache apprécier encore une vertu qui s’appelle la pudeur ? La vérité, c’est ce point de lumière où convergent avec hostilité ceux qui sont plongés dans le camp des ténèbres, qu’ils en aient conscience ou non. Tu n’as qu’à suivre les flèches qu’ils lancent, tu n’as qu’à considérer les massacres dont ils ont les mains souillées, les prisons qu'ils érigent, les discours qu’ils tiennent. Et lorsque tu verras le reflet de la haine dans leurs yeux et leurs bouches, suis alors leur regard, et considère où vont leur mépris et leurs vociférations.

     

    Là est la vérité.

  • LA PAROLE AUX FEMMES VOILEES, SVP !

    Imprimer

    Citoyenne française portant le voile, Sara El Attar recadre Pascal Praud et ses invités sur la laïcité.

    sara al attar 2.jpg

    Vous avez dit : soumise?

    https://www.youtube.com/watch?v=LLWOGrHGja0

     

     

  • RENCONTRES DU VENDREDI SOIR (vidéos)

    Imprimer

    Bonjour, Salam,

    Voici les enregistrements vidéo des deux premiers exposés de notre programme donné au Centre Islamique de Genève.

     Le programme :

    http://www.cige.org/DocPDF/2019-RetourAlEssentiel.pdf

    Vidéos : 

    INTRODUCTION : Un programme pour te rapprocher d'Allah (20 septembre 2019)

    https://www.youtube.com/watch?v=Yo1PESNc5SY&t=670s

     

    LE SAVOIR (4 octobre 2019)

    https://www.youtube.com/watch?v=y_LigUD8QVE&t=1765s

     

    N’hésitez pas à diffuser !

    Bienvenue !

    Entrée libre !

    Cordialement et fraternellement !

    Lire la suite

  • PARUTION D'UN NOUVEAU LIVRE

    Imprimer

    Le croyant face aux épreuves.jpgQuelles que soient nos croyances ou nos convictions, nous sommes tous confrontés, d'une manière ou d'une autre, à de rudes épreuves. Dès lors, quelle attitude doit-on adopter face à ces situations de désarroi, de privation ou de souffrance ? Est-il possible de surmonter le pire ? Et de quelle façon ? Hani Ramadan tente de répondre à toutes ces questions et nous livre ici les clés précieuses qui aideront tout être humain éprouvé à traverser les moments difficiles.
    Il nous rappelle les enseignements essentiels de l'islam qui montrent qu'il existe une solution pour chacun de nos problèmes, car "Dieu n'impose à une personne que ce qu'elle peut supporter." ; Coran, Sourate 2 La Vache, v. 286. Il suffit simplement de nous tourner avec sincérité et transparence vers nos âmes pour éveiller nos richesses intérieures, à savoir la lucidité, la patience et la persévérance.
    Elles ne sont ni cachées, ni dissimulées. Ces dernières se révèlent à nous grâce à un approfondissement spirituel. Alors, l'homme goûte à la vie de l'âme, prend de la hauteur, et se tourne définitivement vers le Créateur.

    Lire la suite

  • Où va la France ?

    Imprimer

    Il ne fera bientôt pas bon être musulman pratiquant en France. Que des gens d’extrême droite, ou des islamophobes notoires comme Zemmour voient dans le drame qui s’est déroulé à Paris l’occasion de fustiger sans détour l’islam, on pouvait s’y attendre. Que des voix s’élèvent pour réclamer la démission d’un ministre qu’on estime responsable de ce que personne ne pouvait prévoir en réalité, rien d’étonnant à cela. Mais que la classe dirigeante adopte des mesures qui résonnent comme une criminalisation des pratiques musulmanes, perçues comme autant de signes de radicalisation, voilà qui est inquiétant.

    Jugez plutôt. Le président Macron appelle ses concitoyens à la vigilance : « Voilà ce qu’il nous revient de bâtir. La vigilance, c’est tout simplement savoir repérer à l’école, au travail, dans les lieux de culte, près de chez toi, les relâchements, les déviations, ces petits gestes qui signalent un éloignement avec les lois et les valeurs de la république. »

    macron philippe castaner.png

    Amalgames aux sommets

     

    En quoi consiste « ces petits riens qui deviennent de grandes tragédies » ? La parole est donnée à l'actuel premier ministre, Édouard Philippe, s’exprimant devant l’Assemblée générale et soulignant la nécessité d’« identifier et de déceler les signaux faibles, comme l’on dit souvent en matière de renseignement, et de plus en plus faibles, pour prévenir les actes tels que ceux-ci. » Mais de quels signaux d’agit-il donc ? C’est au ministre de l'intérieur, Christophe Castaner, de nous éclairer enfin sur la question : « Parmi ces signes, qui doivent être relevés, une pratique religieuse rigoriste, particulièrement exacerbée en période de ramadan. C’est un signe, qui doit permettre de déclencher une alerte sur ce sujet. » Et de relever les changements de comportement de ces futurs apprentis terroristes : « Le port de la barbe. (….) Est-ce qu’il a une pratique régulière et ostentatoire de la prière rituelle. Est-ce qu’on a une présence d’une hyperkératose au milieu du front. »

    Et bien sûr, plus cet homme montrera de la réserve dans sa relation avec les femmes, plus il sera suspect. Le test de la bise que l’on donne ou que l’on de donne pas est présenté comme étant déterminant pour justifier une suspicion salutaire. Invité le dimanche 13 octobre 2019 sur BFMTV, Jean-Michel Blanquer, ministre de l’éducation nationale et de la jeunesse, déclare : « On voit parfois des garçons qui refusent de tenir la main à une fille, si cela débouche sur un problème grave, on le signale… » 

    blanquer macron.png

    Les petits musulmans, suspects potentiels

     

    Bref, la conviction de foi musulmane traduite par une pratique authentique et une éducation islamique qui repose sur la pudeur et la réserve, constitue désormais l’indice possible d’une dangereuse radicalisation. Tout converti à l’islam est d’ailleurs un sujet dont on peut se méfier ! Autant de discours qui nous laissent dans l’ahurissement le plus complet : un peu comme si pour repérer une brebis galeuse au milieu d’un troupeau, on donnait comme indice qu’il s’agit d’une brebis !

    Il est temps de rappeler aux dirigeants et aux responsables politiques en question un certain nombre de principes qu’ils ont visiblement perdus de vue :

    D’abord, les lois et les valeurs de la république imposent à tous les citoyens de défendre le droit de chacun de vivre selon ses convictions religieuses, et de dénoncer tous les amalgames qui pourraient conduire à des généralisations orientées contre un segment spécifique de la société, en l’occurrence contre les musulmans. C’est cette attitude qui est condamnable, et non pas les pratiques religieuses, qui peuvent s’exercer librement, en privé ou en public, selon la Déclaration des droits de l’homme.

    Ensuite, il est inadmissible qu’un ministre puisse évoquer « une pratique religieuse rigoriste, particulièrement exacerbée en période de ramadan », quand tout le monde sait qu’effectivement, le mois de ramadan est l’occasion annuelle d’un élan spirituel qui touche toute la communauté : le jeûne est pratiqué par un grand nombre d’individus, les mosquées sont pleines, l’effervescence religieuse est palpable. Qui prétendez-vous dénoncer ainsi par vos propos irresponsables, monsieur Castaner ? Vos encouragements à la délation sont inadmissibles dans une république qui respecte l’ensemble de ses citoyens.

    Enfin, ces postures de représentants éminents de l’Etat français ont suscité dans la communauté musulmane un tollé considérable et une indignation collective qu’il est difficile de passer sous silence. Cela va de la réprobation la plus vive : « Vouloir bâtir une « société de vigilance » ayant comme cible unique et explicite tous les musulmans (puisque tous sont considérés suspects), c’est en réalité vouloir bâtir une société fasciste. Ce discours de Macron est terrifiant. J’ai peur pour nos enfants », dit haut et fort Fatima Ouassak sur tweeter…aux remarques les plus ironiques : le député de la 9e circonscription des Français établis hors de France, M’jid El Guerrab, interpelle monsieur Castaner : « Je constate que vous avez une barbe vous-même. Si vous étiez musulman, j’espère que vous ne seriez pas signalé. »

    Mais il y a signe et signe. Tout est dans la nuance qui nous exhorte à ne pas confondre les genres, tout en autorisant hypocritement, au détriment des musulmans, les confusions les plus subtiles…

    Hani Ramadan

    Directeur du Centre Islamique de Genève

  • Erdogan s’exprime

    Imprimer

    N'écoutez pas ce que la presse et les médias disent de lui, mais écoutez ce que lui a à vous dire….

    erdogan.png

    Je mets au défi quiconque de démontrer que cet homme ne dit pas la vérité quand il parle de certains Etats arabes…

    https://www.facebook.com/anadoluagencyfr/videos/2370281376431391/

    Et encore :

    Erdogan rappelle que 50 députés, parmi les 291 de l’AKP (son propre parti) sont au parlement  d’origine kurde ! (à 2 :43)

    https://www.youtube.com/watch?v=9G0Ymsldd4Q

  • Tariq Ramadan, matin

    Imprimer

    On me permettra, au sujet de mon frère Tariq Ramadan, de faire les modestes observations suivantes :

    -         Tout musulman confronté à des épreuves mérite le soutien de son entourage, particulièrement s’il subit une flagrante injustice, alors qu’il est innocent de ce dont on l’accuse : le viol de femmes dont les mensonges avérés ne sont désormais un secret pour personne. Iniquité à laquelle s’est ajoutée une campagne de dénigrements et de diffamations ignobles largement relayée par une presse et des médias qui, depuis le début de cette affaire, n’ont jamais respecté la présomption d’innocence.

    -         Ceux qui ont cru, au sein de notre communauté musulmane, qu’il était temps d’en finir publiquement avec le Dr Tariq Ramadan – posture qui fait le bonheur de toutes celles et de tous ceux qui sont profondément hostiles à l’Islam et aux musulmans – ont révélé une absence de sagacité, voire pour certains une mesquinerie sans faille sur fond de jalousie. Ils ont oublié que le Prophète Muhammad (Dieu le couvre de bénédictions et de paix) n’a jamais détourné son cœur d’une croyante ou d’un croyant, quelle que soient leurs erreurs (à l’exception, il est vrai, de l’assassin de son oncle, qu’il ne voulait pas voir, mais dont il a admis la conversion à l’Islam), pour la simple et bonne raison qu’il n’a cessé de nous transmettre ce message fondamental : la porte de la miséricorde est grande ouverte auprès de Dieu. Ceux qui, parmi les hommes, pensent réduire la clémence divine, ou agissent en maîtres d’un rejet définitif, ne sont pas les meilleurs d’entre nous ! Ceux qui, porteurs d’une science présomptueuse, décrètent l’exécution morale et sociale d’un homme, et cherchent vainement à y contribuer de surcroît, révèlent une absence de hauteur spirituelle…

    -         Enfin, je remercie toutes celles et tous ceux qui ont laissé parler leur cœur, et qui inlassablement ont soutenu Tariq. On voulait le terrasser. Il s’est relevé, afin que sa voix, ses écrits, son inlassable engagement et son œuvre apportent une invincible espérance à ceux qui cheminent dans la nuit – leur nuit – et pour qui Dieu Seul éclairera le chemin…

     

    Le Dr Tariq Ramadan s’exprime :

    https://www.facebook.com/official.tariqramadan/videos/434931770455220/

    https://www.facebook.com/official.tariqramadan/

    Lire :

    tariq devoir de vérité 2.jpg

    https://www.amazon.fr/s?k=le+devoir+de+verite&adgrpid=74557437257&gclid=Cj0KCQjw5rbsBRCFARIsAGEYRwfF8GLpmNBPklCx-k2ouHmjTPyltrGS7Dkx8tiFlo8lgpsJoB0-OPUaArqNEALw_wcB&hvadid=369193767246&hvdev=c&hvlocphy=1002992&hvnetw=g&hvpos=1t1&hvqmt=e&hvrand=57767203367731845&hvtargid=kwd-870449255407&hydadcr=29551_1710538&tag=hydragooglech-21&ref=pd_sl_62h7vsag

    Tariq Muhammad.jpg

     

     

  • Trump et Macron pour un G7 entre diktat et diplomatie

    Imprimer

    Disons-le tout de suite. Il ne s’agit pas ici de prendre inconditionnellement le parti du régime iranien. Ce régime qui, notamment, et depuis sept ans, défend le dictateur de Damas contre une révolution légitime, réduite comme peau de chagrin à force d’ingérences...Emmanuel-Macron-Donald-Trump-conference-presse-lundi-26-Biarritzdu-G7_0_729_486.jpg

    https://www.24heures.ch/signatures/reflexions/trump-macron-g7-diktat-diplomatie/story/30771836

     

     

     

     

     

  • Cycles d'études islamiques à Genève

    Imprimer

    Cycles d'études

    Reprise des activités dès le 17 septembre 2019

    En français :

    Tous les mardis à 20h00.

    Reprise le 17 septembre :

    Coran, Hadiths, éléments de fiqh et de spiritualité musulmane.

    cours d'islam.jpg

     

    En arabe :

    Tous les mercredis soir entre maghrib et `ishâ.

    Reprise le 18 septembre 2019 :

    Coran, Hadiths, éléments de fiqh et de spiritualité musulmane.

     

    Ces exposés, cours ou séminaires sont gratuits et ouverts à tous.

    104, Rue des Eaux-Vives - 1207 Genève

  • Trump, Macron : G7 entre diktat et diplomatie

    Imprimer

    Disons-le tout de suite. Il ne s’agit pas ici de prendre inconditionnellement le parti du régime iranien. Ce régime qui, notamment, et depuis sept ans, défend le dictateur de Damas contre une révolution légitime, réduite comme peau de chagrin à force d’ingérences. Mais il reste que la remise en cause de l’accord sur le nucléaire, soutenu majoritairement par la communauté internationale, est une source de questionnements.

    Donald Trump est revenu sur ce compromis signé par l’Iran, les Etats-Unis et six autres puissances en 2015. Il a estimé que Téhéran pourrait se doter de l’arme nucléaire. Argument qui suppose que les signataires en 2015 étaient tous sans exception dépourvus du génie de Trump, venu à notre secours pour sauver notre planète d’une agression nucléaire ! Un peu d’histoire relativement récente lui rappellerait que le premier pays qui s’est rendu coupable d’un tel crime, ce sont les Etats-Unis eux-mêmes, contre le Japon.

    Trump et son administration sont de la sorte directement responsables du déclin de l’économie de l’Iran, qui touche tout un peuple. Téhéran est devenu un paria dans le monde des affaires. Les PME et les multinationales qui contreviendraient à la décision américaine auraient bien du mal à éviter à leur tour des sanctions. Il est déplorable d’observer que toutes les nations, qui ont commencé par protester politiquement, ont fini par se plier économiquement au diktat américain.

    Dernière épisode censé offrir, peut-être, un dénouement heureux à cette pitoyable affaire, le G7 mené par Emmanuel Macron, qui s’est tenu à Biarritz du 24 au 26 août 2019, réunissant les dirigeants des sept démocraties les plus puissantes économiquement, présenté par les médias comme « un incontestable succès ».

    Emmanuel-Macron-Donald-Trump-conference-presse-lundi-26-Biarritzdu-G7_0_729_486.jpg

    On y a surtout vu, lors de la dernière conférence de presse, deux hommes se portant diplomatiquement les meilleures attentions : « Je voulais vraiment vous remercier (….)  et remercier la première dame qui a été active aux côtés de mon épouse, elle nous fait toujours l’honneur de sa présence en France et elle sait ô combien elle est populaire dans notre pays », a déclaré Macron, avant de conclure, « merci infiniment, président. » Trump s’est exprimé également dans les termes les plus courtois : « Je voudrais vous remercier pour le travail que vous avez fait, président Macron, et votre femme aussi, votre femme qui est une super première dame. »

    Nous voilà ravis. Mais est-il admissible qu’un seul président remette en cause un accord international dûment signé par des régimes démocratiques, dont son propre pays ? Est-il admissible qu’il se serve du pouvoir démesuré que son administration peut exercer sur l’économie mondiale pour conduire la planète selon un unilatéralisme dangereux menaçant les équilibres internationaux, que d’autres tissent à force de modestie et de compromis ?

    La finance gouverne le monde des nantis. La théâtralité de ces discours du G7, agrémentée de compliments faits aux premières dames, ne change rien à ce triste scénario et ne saurait cacher cette terrible réalité.

     

    Hani Ramadan

    Tribune de Genève,

    L’invité, 2 septembre 2019

  • Sermon : enseignements de l’hégire (8 minutes)

    Imprimer

    A l’occasion la nouvelle année 1441 de l’hégire/ 31 août 2019,

    Le temps d’une réflexion s’impose.

    hégire.png

    C'est alors au pas du chameau que l'histoire des hommes s'est dessinée, pour en changer le cours et transformer le visage du monde.

     

     

    En français : http://www.cige.org/Sermons/EnseignementsDeLhegire_f.mp3

    En arabe : http://www.cige.org/Sermons/EnseignementsDeLhegire_a.mp3

  • Cours de langue arabe (adultes et enfants)

    Imprimer

    cours arabe.png

    Cours du soir de langue arabe (adultes)

    Septembre - Décembre 2019

    Cours donnés au Centre Islamique de Genève 104, rue des Eaux-Vives

    Pour personnes débutantes, de niveau moyen ou avancé - Ouvert à tous.

    http://www.cige.org/cige/activites/cours_du_soir_de_langue_ara.html

    Cours pour enfants 2019-2020

    Arabe

    Cours pour débutants et avancés.
    Coran - Lecture - Ecriture - Dictée - Conversation

    Education Islamique

    En français

    Toutes les personnes intéressées sont les bienvenues.
    Les cours ont lieu le mercredi, et le samedi toute la journée.
    Possibilité d'ouvrir un nouveau cours selon les inscriptions.
    Les enfants sont acceptés dès l'âge de 4 ans.

    Début des cours:

    Mercredi 25 septembre 2019,
    http://www.cige.org/cige/activites/cours-pour-enfants-2016.html

  • Deux sermons (audio 7-10 minutes)

    Imprimer

    Sincérité et mise en garde contre l'ostentation

    Persécutions au Cachemire

     

    En français : http://www.cige.org/Sermons/SinceriteMiseEnGardeOstentation_f.mp3

     

    En arabe :

    http://www.cige.org/Sermons/SinceriteMiseEnGardeOstentation_a.mp3

     

    Persécutions au Cachemire

     

    En français : http://www.cige.org/Sermons/PersecutionsAuCachemire_f.mp3

     

    En arabe : http://www.cige.org/Sermons/PersecutionsAuCachemire_a.mp3

  • Persécutions à huis clos au Cachemire (sermon)

    Imprimer

    Le cœur du musulman ne peut être qu’attristé et affligé quand il observe quel est l’état de sa communauté : en Syrie, en Birmanie, au Yémen, en Palestine, en Egypte et ailleurs…

    Et aujourd’hui au Cachemire. Des informations alarmantes nous sont parvenues : les forces armées venant de l’Inde sont entrées au Cachemire et ont complètement bouclé ce territoire où vivent des millions de musulmans. Tous les moyens de communication ont été bloqués. Les nationalistes hindous peuvent ainsi décider comme bon leur semble du sort de leurs victimes : hommes, femmes et enfants. Leur fanatisme est connu et il s’est plusieurs fois traduit par des actes de barbarie.

    modi.jpg

    Narendra Modi, un homme dangereux. Chaque fois que des ultranationalistes ont tenu à leur merci des communautés musulmanes, cela s'est traduit par la violence et les massacres. 

    Le gouvernement Modi a remis en question l’autonomie de ce territoire à majorité musulmane. L’Inde est également inspirée par la Chine : elle a vu que ce pays pouvait persécuter les musulmans du Turkestan oriental  sans être inquiété : ni la communauté internationale, ni l’ONU, ni les gouvernements arabes n’ont assumé l’obligation qui leur incombait de s’opposer à cette injustice, qui vise clairement l’extermination d’un peuple par millions d’individus. Ces persécutions s’étendent aujourd’hui à l’Inde dans certaines de ses régions, et au-delà de sa frontière avec le Cachemire.

    C’est toujours, mes frères et sœurs en Islam, la même histoire et le même scénario, qui se répètent ici et là. Les musulmans sont agressés de la façon la plus abominable, comprenant tortures et massacres à grande échelle. Certains parmi eux décident d’engager un combat de légitime défense, comme c’est le droit de tout homme sur terre. Lorsque donc des croyants pieux et courageux entreprennent de résister, ils sont accusés bientôt de terrorisme et de « djihadisme », expression qui se traduit par toutes sortes d’amalgames qui servent surtout les tortionnaires en place. A ce moment précis, la presse et les médias – qui sont largement dominés par les lobbies sionistes en général – entrent en action pour changer la donne de fond en comble : il n’est plus question de colonisation et de persécutions contre des peuples, mais du travail légitime que font les régimes en place pour nous débarrasser du terrorisme.

    Cette histoire n’est-elle pas celle de la Palestine et de Gaza depuis plus de 60 ans ?

    Cette histoire n’est-elle pas celle de la Syrie, où un peuple, bombardé depuis sept années,  a délibérément été abandonné à la merci du criminel Bachar ? Comme si le bourreau de Damas était désormais le seul sauveur susceptible de nous délivrer du terrorisme ? Tout se passe comme si les peuples musulmans n’existaient plus, et comme si la seule solution à la terreur était de recourir à la répression des dictateurs !

    N’est-ce pas toujours la même histoire, celle qui nous parle de l’Egypte, où plus de 60 000 opposants au Coup d’Etat sont emprisonnés ? Répression qu’al-Sissi justifie en promettant qu’il viendra à bout des terroristes ?

    Il ne fait aucun doute que la responsabilité des Etats arabes est immense, mais que pouvons-nous attendre de gouvernements traîtres inféodés au sionisme ? Leur plus grand désir, pour lequel ils se livrent même concurrence, est d’exaucer le moindre vœu émis par le gouvernement états-unien. Y compris l’achat d’armes pour détruire de leurs propres mains d’autres pays musulmans, et tuer des enfants innocents, comme au Yémen.

    Que pouvons-nous attendre de Mohammed Ben Salmane, qui s’est rendu en Chine et qui a soutenu le régime de Pékin dans sa « lutte contre le terrorisme » : c’est ainsi que le peuple musulman du Turkestan oriental, que l’on empêche de prier, de pratiquer ses rites et dont on détruit les mosquées, est qualifié par ce prince incompétent de « terroriste » !

    En Occident, ces informations nous viennent jour après jour. D’abord avec une certaine objectivité, en décrivant une situation où les musulmans sont en danger et exposés à être exterminés. Puis le style de l’information change, pour focaliser notre attention sur des regroupements djihadistes  - ces groupuscules qui sont ceux-là mêmes qui menacent l’Occident - . Donc, il n’y a aucun mal à ce qu’ils soient exterminés. Les millions d’individus qui constituent ces peuples sont oubliés. Ils n’existent plus et sont ainsi offerts en sacrifice à leurs tortionnaires.

    Mes chers frères et sœurs en Islam,

    Notre Prophète (Dieu le couvre de bénédictions et de paix) nous a rendus attentifs au fait que nous serions confrontés à des épreuves se succédant semblables à la nuit la plus sombre.

    Il ne convient pas qu’un croyant désespère, même dans de telles circonstances, particulièrement éprouvantes.

    Nous devons nous tourner vers Dieu, d’abord par nos invocations ;  et nous devons comprendre que c’est l’Islam qui est agressé de toute part, et non pas l’inverse, comme certains le prétendent.

    « L’injustice sera ténèbres au Jour de la résurrection. » Or, l’obscurité ne se répand que par l’absence de lumière, tout comme l’erreur et l’imposture ne s’installent que par l’absence de vérité.

    Le musulman authentique ne connaît pas le désespoir, parce que Dieu est son Maître, et en toute chose, Sa décision l’emporte ! Sa victoire viendra, voilà ce qui ne fait aucun doute.

    Nous demandons à Allah qu’Il préserve nos frères, nos sœurs et nos enfants au Cachemire, en Syrie, au Yémen, en Palestine et partout dans le monde. Allâhumma âmîn !