1959

23/01/2008

GAZA QU'ON ASSASSINE

 

Décidément, les déclarations du gouvernement israélien révèlent une arrogance idiote et une stupidité sans fond. Ehud Olmert affirme que “ la bande de Gaza est gouvernée par un régime assassin ”, et il veut faire comprendre à la population palestinienne qu’elle sera soumise à des pressions inhumaines tant que le Hamas restera au pouvoir. Voici donc que le seul pays qui applique prétendument la démocratie au Proche-Orient cherche à contraindre tout un peuple à renoncer à la démocratie !

Qui sont les assassins ?

L’armée israélienne empêche l’aide de la Croix-Rouge et l’acheminement des médicaments qui manquent dans les hôpitaux. Depuis le 15 janvier 2008, plus de 37 Palestiniens ont été tués, dont de nombreux civils.

Et lorsque Itzak Levanon, ambassadeur d’Israël auprès des Nations Unies à Genève, contre tout bon sens et contre l’opinion des tous les observateurs indépendants dans la région, prétend que la situation est loin d’être dramatique à Gaza, il fait preuve d’une parfaite mauvaise foi ! (Voir l’interview de ce jour, Tribune de Genève, 25 janvier 2008 : Crise humanitaire à Gaza : Israël dénonce une “ mise en scène.”)

En vérité, si la justice internationale était appliquée sans les privilèges octroyés au peuple élu, il faudrait conduire Messieurs Ehud Olmert et son ministre assassin, Ehud Barak, au Tribunal de la Haye, afin qu’ils répondent de leurs crimes odieux. Assassins, oui !… à moins que l’on considère que les Palestiniens ne sont que du bétail !

21:59 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (27) | |  Facebook

Commentaires

La bande de Gaza est en effet gouvernee par un regime assassin, mais surtout terroriste. C est d'ailleur la raison pour laquelle Israel concentre son "embargo" sur cette region et non pas sur les autres villes.
Votre virulence envers l'etat juif fait froid dans le dos. Une fois encore, ces insultes demontrent votre manque de rationalite et votre haine des sionistes.
Quel pays accpeterait de se faire lancer des missiles sur son territoire sans prendre des mesures militaires? AUCUN! Alors pourquoi un tel acharnement contre Israel, qui apres tout lutte pour la protection de sa population et non pas dans l'objectif de disseminer les Palestiniens. Contrairement a ces derniers qui n'ont pas comme but la paix, mais l'eradication du peuple juif dans cette region (je cite les slogans des manifestations a Gaza: la guerre sera finit quand les juifs seront dans la mer!)... Gaza est devenu un refuge pour terroriste et Israel se doit de prendre des mesures extremes et drastiques pour lutter contre ces fous de Dieu1

Écrit par : ariel | 24/01/2008

c'est toi qui est stupide si tu exprime tes idees danse cette maniere. reveille toi, l'israel ce fait bombarder par de rockets qui sont tirer du bande de gaza, alors ils reagissent avec une plus grande dose de violence qui, comme resultat, cree une suffrance intolerable pour les palestinians a gaza. Encore une fois il reagissent avec de la violence. Les deux pays sont tous les deux stupides. Cette cercle d'haine va continuer eternelemt si l'humanite n'evolue pas et ne prend pas conscience de la fraternite de l'espece humaine et la necessite de pouvoir vivre ensemble pour l'interet entiere de la planete et non pas une groupe/race/nation/religion/etc. en particulier.

Écrit par : kafkaklatka | 24/01/2008

Votre article oublie de préciser qu'Israël continue à approvisionner Gaza en eau, en électricité et en produits de base depuis son retrait total de ce territoire en 2005. En échange, l'état Hébreu récolte des tires de roquettes quotidiens.

Écrit par : Esther Cohen | 24/01/2008

ff

Écrit par : ariel | 24/01/2008


Une position unilatéralement pro-Hamas ne vaut pas mieux qu'une position unilatéralement pro-israélienne.

Écrit par : Christian | 25/01/2008

Qui est le véritable assassin de Gaza?

Comment le monde peut-il oublier que les sois-disants "militants" palestiniens se cachent délibérement derrière leur propre population civile en cas de riposte israélienne à leurs odieux actes criminels contre la population israélienne?

Comment oublier que des millions de dollars d'aide aux "réfugiés" palestiniens sont simplement utilisés pour les besoins personnels des membres corrompus de leur gouvernement? Pour ceux qui ne le savent pas, madame Arafat joue les veuves joyeuses à Paris avec l'argent destiné au peuple qui est prétendûment le sien...

Qui peut oublier que lorsque les palestiniens invoquent les violations aux requêtes de la Croix-Rouges que ce sont les palestiniens qui utilsent des ambulances fantômes pour organiser leurs attaques suicides meurtrières contre la population israélienne?

Si les palestiniens sont tellement enclins à respecter les demandes de la Croix-Rouges et crient au loup lorsque ces recommandations ne sont pas respectées comment se fait-il que la Croix-Rouge n'a non seulement jamais pu avoir accès aux prisonniers de guerre Ehoud (Goldwasser, Shalit, Regev et une dizaine d'autres), mais en violation de toutes les Conventions internationales n'a même pas obtenu aucune nouvelle à leur sujet... Le seul point sur lequel nous sommes d'accord c'est que Monsieur Olmert est un idiot... Pendant ques les Palestiniens déciment sa population civile, il libère des assassins et des terroristes en guise de gest de bonne volonté... le premier signe d'intelligence qu'il pourrait manifester serait de traiter les Palestiniens avec leur propres méthodes... ce qui leur donnerait des raisons justifiée de se plaindre

Écrit par : sarah | 25/01/2008

Moi, ce qui m'étonne enfin façon de dire car ce qu'Israel fait n'étonne plus, disons c'est l'indifférence des Occidentaux. Bien sûr aucun drame n'est comparable à un autre, la situation des Palestiniens est pire encore que celle des Noirs(je suis moi-même Noir) du temps de l'apartheide. Mme Cohen peut bien penser ce qu'elle veut, mais c'est faire preuve de malhonnêté intellectuelle,. Quand BHL et autres Kirfoner regardent ves le Darfour, ils devraient regarder plus près d'ici.

Écrit par : Domba Théo | 25/01/2008

Si l'attitude d'Israël est criminelle, que dire de celles des états du golf? Des pays aussi riches que l'Arabie Saoudite, Oman, Koweit ou les Emirats arabes Unis sont-ils "si pauvres" qu'ils ne puissent faire pression pour aider leurs frères musulmans dans le besoin?
C'est triste à dire, mais si les gens s'unissaient pour la paix, ils
pourraient l'obtenir. La veulent-ils vraiement???

Écrit par : Yamine et Ouafae | 25/01/2008

je suis scandalisé par les ecrist de mme cohen.... qui font preuve d'une malhonneteté intellectuelle criante... le vol d'une terre... le deplacement d'une population... une population mise sous territoire surveillée... le mur de la honte erigé entre les soit disant civilisés(detenteur de la bombe nucleaire, disqpora mondiale, aide des etats unis etc....) et les soit disant sauvages(demandant le droit a l'existence, le droit a un retour sur une terre qui leur appartient, le droit de vivre tout simplement)..... et lorsqu'on lit mme cohen les soit disnat civilisés offrent de l'eau aux soit disant sauvage.... inutile de preciser que l'eau appartenait aux ancetres des sauvages.... et que ces soit disant sauvages ne font pas la manche.... de plus l'etat d'israel fait pression sur ces soit disant sauvages en leur donnant de l'eau au compte goutte..... quelle formidable moyen de pression(que madame cohen veut nous faire passer en acte de charité)...... c'est l'hopital qui se moque de la charité c'est bien connu....
le cynisme de mme cohen me fait froid dans le dos...... pour finir mme cohen affirme que l'etat israelien recolte des tirs de roquettes.... (des tirs de pierres cela effectivement se nomme l'intifada.....) il manquerait peu et mme cohen nous ferait bientot croire que les missiles a tete chercheuse envoyées sur un HANDYCAPE A FAUTEUIL ROULANT du nom de cheikh yassine sont le fait des palestiniens...... madame cohen a perdu son objectivité , son integrité, et fait preuve d'un cynisme pathetique.... elle verse dans la manipulation, la mahonneteté intellectuelle.... en bref rien de bon pour un dialogue des civilisations...... car le mensonge prend le dessus sur un discour sincere et honnete..... donc le debat avec des gens comme madame cohen est forcement biaisé.... il ya des therapies contre le mensonge.... celui de faire silence.....

Écrit par : manssouri fabien | 26/01/2008

"à moins que l’on considère que les Palestiniens ne sont que du bétail !"

Je ne comprends pas cette phrase.

Que fera en effet les Palestiniens quand ils auront leur Etat s'ils attendent toujours l'aide d'Israel pour s'en sortir ? N'ont-ils par une frontière commune avec l'Egypte ? Qu'attendent-ils pour négocier avec les Egyptiens pour obtenir de l'électricité, du gaz, du pétrole, des biens de premières nécessités ou tout simplement l'ouverture de couloirs humanitaires ?

Faut-il vraiment que la Croix-Rouge passe par Israel pour arriver à Gaza ?

Écrit par : Tiouk | 27/01/2008

Palestine - 25-01-2008




________________________________________________________

UN PEUPLE A L’AGONIE... DANS L’INDIFFERENCE QUASI GENERALE !
________________________________________________________



Par Daniel Vanhove





Après des années de traitements inhumains tels que nous n’oserions pas les infliger aux animaux de laboratoire, ici et là - en cherchant bien - quelques articles de presse nous rappellent au cas où nous l’aurions oublié, que la situation dans la Bande de Gaza, pourrait devenir "une crise humanitaire"... Quelle pudeur de langage ...



Quelle pudeur de langage quand il est clair que la réalité du terrain devrait être dénoncée d’une toute autre façon, et qu’il faudrait avoir le courage d’expliquer que le gouvernement d’un pays qui se targue d’appartenir au camp de la démocratie, s’ingénie à utiliser les méthodes les plus immondes qui soient dans le but de torturer, de tuer, de supprimer un peuple dans son entièreté...



La population de la Bande de Gaza, que l’on nous présente comme étant sous l’emprise délétère du mouvement Hamas, qualifié de terroriste - bien que démocratiquement élu sous notre contrôle - est surtout sous l’emprise meurtrière d’un gouvernement d’occupation dont quantité de crimes sont patents !



Les rares informations qui nous parviennent se font l’écho du plus fort - l’occupant - qui justifie ses décisions assassines en focalisant l’attention de la Communauté internationale sur le tir de roquettes artisanales Qassam envoyées à l’aveugle par le plus faible - l’occupé - vers le territoire israélien. Elles se gardent bien de rappeler l’essentiel : qu’une population brutalement occupée et bombardée à coups de missiles depuis des décennies tente de se défendre, vaille que vaille, avec ses maigres moyens d’action.



Comme toujours, dans un retournement des faits où Israël est passé maître, les agresseurs se font passer pour les agressés ! Sans vergogne. Et cela marche, semble-t-il. Nos diplomates ne se privent jamais de rappeler aux Palestiniens qu’il faut préserver la tranquillité et la paix de leur bourreau ! Se tenant bien d’imposer à Israël, la moindre sanction malgré tout ce que l’on sait de ses incessantes violations en matière de Droit international...



Ces hauts dignitaires, à l’attention desquels nos éminences serviles multiplient courbettes et repentirs pour des crimes commis par leurs aînés, n’ont de cesse depuis des années de se comporter comme les pires criminels de guerre sans que nous n’ayons le plus élémentaire courage pour en dénoncer les dérives tragiques en terme de Justice et de Droit des peuples.



Dès lors, non contents de poursuivre leur meurtrière politique coloniale, les responsables du gouvernement et de l’Etat major israéliens ont placé la barre un cran plus haut. Ces sinistres élus savent que le manque de courage occidental qu’ils ont pris soin d’alimenter par de multiples rappels expiatoires, permet l’exécution et la mise en place de leurs plus sombres projets. Et qu’au pire, il ne leur faudra essuyer que quelque plainte pour la forme, selon des formules désormais protocolaires et habituelles. Sans plus.



Ainsi, après les avoir spoliés de leurs terres, les avoir meurtris dans leurs chairs, les avoir marqués à vie psychologiquement, les avoir encagés par leur politique d’apartheid, il leur est dorénavant possible d’asphyxier les Palestiniens au sens propre du terme en les affamant et en les privant maintenant d’électricité... sans que la Communauté internationale ne se mobilise sérieusement.



Encouragés par l’immunité dont nos politiques les gratifient, ces viles autorités peuvent désormais étaler au grand jour leurs plans les plus sadiques et les plus sordides, sans qu’aucune sanction sérieuse ne soit prise à leur encontre puisque le gendarme du monde, dans ses ballets diplomatiques déplorables, les soutient, quoi qu’ils fassent...



Comme à son habitude, la pleutre Europe regarde, passivement, l’agonie d’un peuple, sans prendre la moindre mesure à l’égard de telles méthodes. Les rares parlementaires qui ont l’audace d’exprimer leur indignation et leur révolte seront vite taxés « d’antisémitisme » par l’habituelle clique de pédants s’empressant de les enfermer dans leur sempiternelle et douteuse argutie ...



Une population est exécutée sous nos yeux, tuée lentement et sournoisement, assassinée méthodiquement, et nous ne bougeons pas. Nos gouvernements laissent faire. L’Europe, grande pourvoyeuse de leçons, murmure à peine. Les plus éminents de nos représentants sont pris d’aphonie. Dans ce cas précis, les hérauts si fiers de leur Droit d’ingérence en d’autres circonstances, semblent soudain paralysés, totalement absents. Pas plus les Solana, Kouchner que Sarkozy ne se prononcent... ou alors, dans un consensus désormais élimé et convenu...



Le criminel gouvernement israélien - et tous ceux qui le soutiennent - se régale... Les petits « anges de la mort » qui s’y abritent peuvent poursuivre leurs expérimentations et envisager des « solutions finales ». Ce que d’aucuns pensaient impossible à réaliser est désormais mis en œuvre avec zèle. Des pratiques dignes de l’époque nazie sont appliquées sans retenue à l’encontre d’une population palestinienne abandonnée et démunie de tout. Dans l’indifférence quasi générale de nos très distingués Etats, dits démocratiques...



Désormais, ne parlez donc plus de la Bande de Gaza... Mais du « Camp d’extermination de Gaza »... Vous collerez à la réalité !



L’inertie de nos gouvernements les rend complices de ce qui se déroule en Palestine... Peut-être serait-il urgent de leur faire comprendre que la démocratie à laquelle ils semblent tant tenir dans leurs discours, ne peut tolérer que l’un de ses critères les plus élémentaires, la Justice, se réduise à une matière à privatiser, à négocier, à marchander comme le reste. Mais qu’au contraire, il s’agit de l’appliquer à tous et à chacun. De manière strictement objective. Individu comme Etat ! Même et surtout quand la situation paraît complexe, difficile, voire inextricable.



Avant que le pire n’émerge et rende nos discours, nos idées, nos réflexions dérisoires et caduques au profit d’un embrasement généralisé des rapports entre Etats voisins... il conviendrait d’imposer aux autorités israéliennes responsables de « crimes de guerre », la condamnation claire et sans équivoque qu’elles méritent, ainsi que l’application de sanctions internationales immédiates et non négociables, en cas de persistance de leur cruelle politique !



Daniel Vanhove

Observateur civil en Palestine 22.01.2008



Source : Free Palestine

Écrit par : Bon à savoir | 28/01/2008

Palestine - 25-01-2008


________________________________________________________

UN PEUPLE A L’AGONIE... DANS L’INDIFFERENCE QUASI GENERALE !
________________________________________________________





Par Daniel Vanhove





Après des années de traitements inhumains tels que nous n’oserions pas les infliger aux animaux de laboratoire, ici et là - en cherchant bien - quelques articles de presse nous rappellent au cas où nous l’aurions oublié, que la situation dans la Bande de Gaza, pourrait devenir "une crise humanitaire"... Quelle pudeur de langage ...



Quelle pudeur de langage quand il est clair que la réalité du terrain devrait être dénoncée d’une toute autre façon, et qu’il faudrait avoir le courage d’expliquer que le gouvernement d’un pays qui se targue d’appartenir au camp de la démocratie, s’ingénie à utiliser les méthodes les plus immondes qui soient dans le but de torturer, de tuer, de supprimer un peuple dans son entièreté...



La population de la Bande de Gaza, que l’on nous présente comme étant sous l’emprise délétère du mouvement Hamas, qualifié de terroriste - bien que démocratiquement élu sous notre contrôle - est surtout sous l’emprise meurtrière d’un gouvernement d’occupation dont quantité de crimes sont patents !



Les rares informations qui nous parviennent se font l’écho du plus fort - l’occupant - qui justifie ses décisions assassines en focalisant l’attention de la Communauté internationale sur le tir de roquettes artisanales Qassam envoyées à l’aveugle par le plus faible - l’occupé - vers le territoire israélien. Elles se gardent bien de rappeler l’essentiel : qu’une population brutalement occupée et bombardée à coups de missiles depuis des décennies tente de se défendre, vaille que vaille, avec ses maigres moyens d’action.



Comme toujours, dans un retournement des faits où Israël est passé maître, les agresseurs se font passer pour les agressés ! Sans vergogne. Et cela marche, semble-t-il. Nos diplomates ne se privent jamais de rappeler aux Palestiniens qu’il faut préserver la tranquillité et la paix de leur bourreau ! Se tenant bien d’imposer à Israël, la moindre sanction malgré tout ce que l’on sait de ses incessantes violations en matière de Droit international...



Ces hauts dignitaires, à l’attention desquels nos éminences serviles multiplient courbettes et repentirs pour des crimes commis par leurs aînés, n’ont de cesse depuis des années de se comporter comme les pires criminels de guerre sans que nous n’ayons le plus élémentaire courage pour en dénoncer les dérives tragiques en terme de Justice et de Droit des peuples.



Dès lors, non contents de poursuivre leur meurtrière politique coloniale, les responsables du gouvernement et de l’Etat major israéliens ont placé la barre un cran plus haut. Ces sinistres élus savent que le manque de courage occidental qu’ils ont pris soin d’alimenter par de multiples rappels expiatoires, permet l’exécution et la mise en place de leurs plus sombres projets. Et qu’au pire, il ne leur faudra essuyer que quelque plainte pour la forme, selon des formules désormais protocolaires et habituelles. Sans plus.



Ainsi, après les avoir spoliés de leurs terres, les avoir meurtris dans leurs chairs, les avoir marqués à vie psychologiquement, les avoir encagés par leur politique d’apartheid, il leur est dorénavant possible d’asphyxier les Palestiniens au sens propre du terme en les affamant et en les privant maintenant d’électricité... sans que la Communauté internationale ne se mobilise sérieusement.



Encouragés par l’immunité dont nos politiques les gratifient, ces viles autorités peuvent désormais étaler au grand jour leurs plans les plus sadiques et les plus sordides, sans qu’aucune sanction sérieuse ne soit prise à leur encontre puisque le gendarme du monde, dans ses ballets diplomatiques déplorables, les soutient, quoi qu’ils fassent...



Comme à son habitude, la pleutre Europe regarde, passivement, l’agonie d’un peuple, sans prendre la moindre mesure à l’égard de telles méthodes. Les rares parlementaires qui ont l’audace d’exprimer leur indignation et leur révolte seront vite taxés « d’antisémitisme » par l’habituelle clique de pédants s’empressant de les enfermer dans leur sempiternelle et douteuse argutie ...



Une population est exécutée sous nos yeux, tuée lentement et sournoisement, assassinée méthodiquement, et nous ne bougeons pas. Nos gouvernements laissent faire. L’Europe, grande pourvoyeuse de leçons, murmure à peine. Les plus éminents de nos représentants sont pris d’aphonie. Dans ce cas précis, les hérauts si fiers de leur Droit d’ingérence en d’autres circonstances, semblent soudain paralysés, totalement absents. Pas plus les Solana, Kouchner que Sarkozy ne se prononcent... ou alors, dans un consensus désormais élimé et convenu...



Le criminel gouvernement israélien - et tous ceux qui le soutiennent - se régale... Les petits « anges de la mort » qui s’y abritent peuvent poursuivre leurs expérimentations et envisager des « solutions finales ». Ce que d’aucuns pensaient impossible à réaliser est désormais mis en œuvre avec zèle. Des pratiques dignes de l’époque nazie sont appliquées sans retenue à l’encontre d’une population palestinienne abandonnée et démunie de tout. Dans l’indifférence quasi générale de nos très distingués Etats, dits démocratiques...



Désormais, ne parlez donc plus de la Bande de Gaza... Mais du « Camp d’extermination de Gaza »... Vous collerez à la réalité !



L’inertie de nos gouvernements les rend complices de ce qui se déroule en Palestine... Peut-être serait-il urgent de leur faire comprendre que la démocratie à laquelle ils semblent tant tenir dans leurs discours, ne peut tolérer que l’un de ses critères les plus élémentaires, la Justice, se réduise à une matière à privatiser, à négocier, à marchander comme le reste. Mais qu’au contraire, il s’agit de l’appliquer à tous et à chacun. De manière strictement objective. Individu comme Etat ! Même et surtout quand la situation paraît complexe, difficile, voire inextricable.



Avant que le pire n’émerge et rende nos discours, nos idées, nos réflexions dérisoires et caduques au profit d’un embrasement généralisé des rapports entre Etats voisins... il conviendrait d’imposer aux autorités israéliennes responsables de « crimes de guerre », la condamnation claire et sans équivoque qu’elles méritent, ainsi que l’application de sanctions internationales immédiates et non négociables, en cas de persistance de leur cruelle politique !



Daniel Vanhove

Observateur civil en Palestine 22.01.2008



Source : Free Palestine

Écrit par : Bon à savoir | 28/01/2008

tu n'es qu'un voleur et un marchand de sable....Il faudrait te couper la langue.

Écrit par : kroux | 28/01/2008

Je n ai rien a ajoute,lorsque je lis le commentaire de massouri fabien qui ne prend pas la peine de regarder de l autre cotes du miroir. L intifada est termine pour commence! aujourd hui c est en effet des missiles Quassam qui atterissent tous les jours sur le sol hebreu. De plus, ce n est pas la faute des israeliens quand a la situation geographique de leur pays, mais celle de l ONU. Ensuite, le pauvre monsieur en chaise roulante, sheikh Yassine n'est doute qu'une grosse ordure de terroriste qui ne meritait que de se prendre un bon missile dans le c.. Gaza est un refuge de rebellent qui ne veulent pas de paix , pourquoi? car ils vivent de la guerre! c est tres simple a comprendre. Des villes comme Jericho (en Palestine) se portent tres bien et ne recoltent pas la guerre. D ailleur, ca fait depuis 1967 que l etat d Israel prie l egypte de prendre en charge Gaza, pourquoi cette derniere ne le fait pas? tres simple! car elle n en veut pas!!! Gaza est une fourmilliere de guerriers qui n ont pas peur de la mort, encore mieux, ils attendent la mort avec jubilation, peut etre due au mythe des 100 vierges du paradis... Ensuite, meme les Palestiniens ne veulent pas de Gaza, a noter que Gaza est controlle par un groupe arme terroriste et le reste par un gouvernement. Continuons, je suis vraiment choque par ces aberations.. L eau et autre energie ne sont pas Palestienne. Fabien, consideres tu l eau de mer comme de l eau potable??? NON.. il faut la dessalinise et qui fait ca?? Israel, c est donc lleur eau et non celle des Gazeens.
Ce que je lis me fous les boules, un antisemitisme vraiment effrayant.
Lisez l histoire et vous comprendrez d ou vient l amour des juifs pour Israel...
Je continue, posez vous la question suivante:
- Que ferait la suisse, si des rebelles autrichiens lancaient des missiles sur notre sol ou kidnappaient un soldat helvete??? ces deux actes sont selon tous les codes militaires bel et bien une declaration de guerre... a mediter...

Écrit par : ariel | 29/01/2008

USA - 30-11-2006

_____________________________________________________

Les Israéliens adoptent ce que l’Afrique du Sud a laissé tomber
_____________________________________________________


Par John Dugard



John Dugard est un professeur de Droit sud-africain qui enseigne aux Pays Bas. Il est actuellement le Rapporteur Spécial (journaliste) sur la Palestine pour le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies.


--------------------------------------------------------------------------------

De nombreux aspects de l’occupation israélienne surpassent ceux du régime d’Apartheid. La destruction à grande échelle par Israel des maisons palestiniennes, le nivellement des terres agricoles, les incursions militaires et les assassinats ciblés des Palestiniens dépassent de loin toutes les pratiques similaires dans l’Apartheid d’Afrique du Sud. Aucun mur n’a été jamais construit pour séparer les Noirs et des Blancs.

--------------------------------------------------------------------------------

Le nouveau livre de l’ancien Président Jimmy Carter, "Palestine : La Paix et non l’Apartheid" lance une polémique par son allégation qu’Israel pratique une forme d’Apartheid.



En tant qu’ancien militant contre l’Apartheid Sud-Africain qui se rend régulièrement dans les Territoires Palestiniens pour évaluer la situation des droits de l’homme pour le Conseil des droits de l’homme des Nations-Unies, la comparaison à l’Apartheid sud-africain m’intéresse tout particulièrement.



Au premier abord, les deux régimes sont très différents. L’Apartheid était un système de discrimination raciale institutionalisée que la minorité blanche d’Afrique du Sud utilisait pour conserver son pouvoir sur la majorité noire.



Il se caractérisait par le refus d’accorder des droits politiques aux Noirs, par la fragmentation du pays en des secteurs blancs etdles secteurs noirs (appelés Bantustans) et par l’imposition aux Noirs de mesures arbitraires conçues pour obtenir la supériorité des Blancs, une séparation raciale et la sécurité des Blancs.



Le "système des laissez-passer", qui cherchait à empêcher la libre circulation des Noirs et à limiter leur entrée dans les villes, a été imposé rigoureusement.



Les Noirs "étaient déplacés de force", et l’accès à la plupart des aménagements publics et à de nombreux types d’emploi leur était refusé. Le système a été imposé par un appareil sécuritaire brutal dans lequel la torture jouait un rôle significatif.



Les Territoires Palestiniens - Jérusalem-Est, la Cisjordanie et Gaza - sont sous occupation militaire israélienne depuis 1967. Bien que l’occupation militaire soit tolérée et réglementée par le droit international, on la considère comme un régime indésirable qui devrait se terminer aussi vite que possible.



Depuis près de 40 ans, les Nations Unies ont condamné l’occupation militaire israélienne, ainsi que le colonialisme et l’Apartheid, comme étant contraire à l’ordre public international.



En principe, l’objectif de l’occupation militaire est différent de celui de l’Apartheid. Elle n’est pas conçue pour être un régime oppressif à long terme mais comme une mesure intérimaire qui maintient la loi et l’ordre dans un territoire suite à un conflit armé et en attendant un accord de paix. Mais ce n’est pas la nature de l’occupation israélienne de la Palestine.



Depuis 1967, Israel a imposé son contrôle des Territoires Palestiniens comme une puissance de colonisation, sous l’apparence de l’occupation.



Il a saisi de manière permanente les régions les plus enviables des territoires : les lieux Saints à Jérusalem-Est, Hébron et Bethléem et les régions agricoles fertiles le long de la frontière occidentale et dans la Vallée du Jourdain - et a installé ses propres "colons" juifs sur l’ensemble de la terre.



L’occupation israélienne des Territoires Palestiniens a de nombreux éléments de la colonisation. En même temps, elle a plusieurs des pires caractéristiques de l’Apartheid.



La Cisjordanie a été fragmentée en trois secteurs : le Nord (Jénine et Naplouse), le centre (Ramallah) et le sud (Hebron) - qui ressemblent de plus en plus aux Bantustans de l’Afrique du Sud.



Les restrictions à la libre circulation imposées par un système rigide d’autorisations renforcées par environ 520 checkpoints et barrages routiers ressemblent au "système des laissez-passer" de l’Apartheid , mais avec une sévérité qui va bien au-delà.



Et l’appareil de sécurité est réminiscent de celui de l’Apartheid, avec plus de 10.000 Palestiniens dans les prisons israéliennes et des allégations fréquentes de torture et de traitement cruel.



De nombreux aspects de l’occupation israélienne surpassent ceux du régime d’Apartheid. La destruction à grande échelle par Israel des maisons palestiniennes, le nivellement des terres agricoles, les incursions militaires et les assassinats ciblés des Palestiniens dépassent de loin toutes les pratiques similaires dans l’Apartheid d’Afrique du Sud. Aucun mur n’a été jamais construit pour séparer les Noirs et des Blancs.



Suite à la mobilisation mondiale contre l’Apartheid, on pourrait s’attendre à ce qu’un même effort international concerté s’oppose au traitement répugnant des Palestiniens par Israel. Au lieu de cela, on trouve une communauté internationale divisée entre l’Occident et le reste du monde.



Le Conseil de sécurité est empêché d’agir en raison des vétos des États-Unis et de l’abstention de l’Union Européenne. Et les Etats-Unis et l’Union Européenne, en agissant de connivence avec les Nations Unies et la Fédération Russe, ont en effet imposé des sanctions économiques aux Palestiniens pour avoir, par des moyens démocratiques, élus un gouvernement considéré comme inacceptable pour Israel et l’Occident.



L’engagement à mettre un terme à l’occupation, à la colonisation et à l’Apartheit a été oublié.



Dans ces circonstances, les Etats-Unis ne devraient pas être étonnés si le reste du monde commence à perdre foi dans son engagement envers les droits de l’homme.



Certains Américains - avec raison - se plaignent que d’autres pays ne s’inquitent pas de la région violence au Soudan qui déchire la région du Darfour et des situations analogues dans le monde.



Mais puisque les Etats-Unis conservent un deux poids-deux mesures concernant la Palestine, il ne peut pas s’attendre à unecoopération des autres dans la lutte pour les droits de l’homme.



Source : http://www.ajc.com/opinion/content/opinion/stories/2006/11/29/1129edcarter.html



Traduction : MG pour ISM

Écrit par : Bon à savoir | 30/01/2008


__________________________________________________________

Les Israéliens n’ont pas conscience d’être des racistes

__________________________________________________________


jeudi 13 septembre 2007



Nurit Peled-Elhanan/Caroline Stevan - Le Temps



Entretien avec la militante pour la paix Nurit Peled-Elhanan.



L’engagement, chez les Peled-Elhanan, est une tradition familiale. Le père, Matitiahu, fut une gloire militaire de Tsahal avant de devenir un ennemi acharné de la colonisation pratiquée par l’Etat hébreu. La fille, Nurit, milite depuis des années pour bâtir des ponts entre Israéliens et Palestiniens. Les petits-fils sont des « refuzniks », ces soldats s’opposant au service dans les territoires occupés. Nurit, qui a perdu une enfant dans un attentat-suicide, a reçu le Prix Sakharov en 2001. Samedi, à Genève, la Fondation Paul K. Feyerabend lui a remis la récompense « Un monde solidaire est possible. »

Le Temps : Professeur à l’Université de Jérusalem, vous vous intéressez au contenu des manuels scolaires israéliens. Que constatez-vous ?

Nurit Peled-Elhanan : L’éducation, en Israël, est extrêmement raciste. Et pas seulement à l’école ; l’ethnocentrisme passe aussi par la musique, le théâtre ou les médias. Il y a toujours une distinction entre ce qui est juif et ce qui ne l’est pas. Dans les livres, les cartes d’Israël n’ont pas de frontières. La ligne verte, le mur de sécurité et les villes palestiniennes n’existent tout simplement pas. Les illustrations ne comprennent aucun visage arabe : les Palestiniens sont représentés de loin, de dos, et toujours de manière caricaturale, paysans avec des vieilles charrues ou terroristes cagoulés. On ne parle d’ailleurs jamais de « Palestiniens », mais seulement d’« Arabes ». Récemment, un manuel a évoqué le « conflit sioniste palestinien » au lieu de « judéo-arabe », il a été interdit. Le problème est que les Israéliens n’ont pas conscience d’être racistes, ils pensent même être tolérants. Pour preuve, le cimetière musulman le plus ancien du Moyen-Orient va être rasé pour bâtir la Maison de la tolérance ! L’indulgence existe sûrement, mais elle s’arrête aux juifs.

- Toute votre famille appartient au « Forum des familles endeuillées », mais pas vous. Pour quelle raison ?

Parce que l’impact de ces organisations est limité. Chaque réunion commence par « Pensons à nos frères palestiniens qui n’ont pas pu venir à cause des check points »... Et après ? Qui va effectivement gueuler devant les check points ? La seule association dont je fasse encore partie est le Comité international sur l’éducation et l’occupation, un groupement d’enseignants israéliens et palestiniens que j’ai cofondé. L’industrie de la paix est un énorme business en Israël. Il y a des fondations qui reçoivent des millions, mais à quoi bon ? On fait des « recherches », on organise un camp de 15 jours avec des petits Israéliens et des petits Palestiniens. On leur demande à la fin s’ils se détestent toujours, ils répondent oui et on exige encore quelques millions, parce que visiblement ça n’a pas suffi ! Cela me dégoûte. Ces organisations restent en surface, n’abordent jamais les questions essentielles comme le droit au retour des réfugiés ou la construction du mur de sécurité.

- N’êtes-vous jamais découragée ?

Bien sûr, car les autorités seront toujours plus fortes que nous. Nous avons de l’espoir, mais pas la prétention de changer les choses. Nous sommes arrivés à créer un petit monde avec nos amis palestiniens qui surpasse le racisme et les frontières, c’est déjà quelque chose. La preuve que l’on peut vivre ensemble. Et puis c’est important d’apprendre à nos enfants qu’il y a des lois qu’il faut transgresser, que le pouvoir n’est pas divin.

- Vous avez dit : « Il est temps pour nous de redevenir des mères juives. » Qu’entendiez-vous par là ?

La mère, normalement, protège ses enfants par tous les moyens et en toutes circonstances. Ici, nous les élevons pour les sacrifier ensuite à l’armée et au gouvernement. Ce n’est pas juif du tout ! Le sionisme nous laisse croire que notre utérus est un trésor national, que nous sommes des machines à fabriquer des soldats israéliens. J’ai été extrêmement choquée quand mon fils aîné a été appelé à l’armée ; c’est comme si on me le prenait. C’est cette voix-là qui doit aujourd’hui s’élever, la voix des mères. Beaucoup, hélas, sont fières d’avoir éduqué un combattant, y compris parmi les électrices de gauche. Décider de ne pas vouloir être la mère d’un cadavre ou d’un assassin n’est pas si évident, surtout quand il y a aussi un père.

- On dit que les négociations pourraient reprendre. Les émissaires européens et américains se pressent au chevet du Proche-Orient. Avez-vous un quelconque espoir ?

Aucun, tous ces gens appartiennent à la même mafia. Je ne crois pas en une solution couchée sur un papier coûteux par des gens en costume, que l’on ne voit jamais dans la rue.


Propos recueillis par Caroline Stevan
12 septembre 2007 - Le Temps
______________________________________________________

http://www.info-palestine.net/article.php3?id_article=2669&var

http://www.europalestine.com/IMG/jpg/17072006-Kiryat-Shmona.jpg

http://houblog.net/media/israel_child_shield_.jpg

http://www.protection-palestine.org/IMG/jpg/Bilin_mur_22_02_05_AP-2.jpg

Écrit par : bonasavoir | 05/02/2008

Comme souvent, sur ces blogs.. Il y a des pro-Palestiniens, des pro-Israéliens... Et les discussion n'en finissent pas, qui a commencé, qui à fait quoi... Et ces positions divisent.
Il faut trouver des solutions PACIFIQUES, prôner la non-violence, le respect de chacun. Cela est bien plus difficile que de simplement dénoncer l'autre comme auteur de tout son malheur.
C'est en discutant, en cherchant à comprendre l'autre qu'on arrivera ( peut-être un jour) à trouver une solution, et non en prônant la haine, la destruction de l'autre.
M. Ramadan, si seulement vous pouviez passer plus de temps à essayer de construire des ponts entre Israéliens, Juifs, Musulmans, Chrétiens, Palestiniens, Arabes...
Mais c'est bien plus difficile que de déverser des flots de haine à l'encontre d'Israël.


Écrit par : O.R | 11/02/2008

Message pour O.R,

Il faut dire les choses comme elles sont.
Nous parlons de vie et de mort.
Le peuple palestinien est à l'agonie. Privé de liberté. Humiliations quotidiennes aux checkpoints et j'en passe...
Y'en a marre de ces asssassins sionistes et de ses complices !
Il faut dénoncer sans relâche cette dure réalité.
Jusqu'à quand va-t-on encore discuter et regarder un peuple en pleine agonie ? Comment trouver des solutions avec des abrutis qui vous spolient vos terres, détruisent vos maisons, tuent votre famille, enfants, père et mère ? Nous sommes dans l'urgence, nous n'avons plus le temps de discuter. Plus besoin de chercher à comprendre tout à été compris et depuis bien longtemps. Israël veut exterminer le peuple palestinien et il est vraiment mal placé de nous parler chaque année de l'Holocauste car aujourd'hui, c'est eux qui font subir l'Holocauste au peuple palestinien. Je trouve même que cela devient obscène d'en parler chaque année pour justifier quoi le droit de tuer des palestiniens ? Un mort israélien vaut plus que la mort d'un palestinien ou d'un libanais ? La guerre au Liban, les libanais ont aussi subi leur Holaucoste, ils ont vécu dans la terreur, ils ont entendu, vu arriver et reçus des bombes sur eux, conscient de mourrir contrairement aux holaucostiens qui ont été pris par surprise.
Une mort injuste reste une mort injuste Holaucoste ou pas Holaucoste.
Y'en a marre du jour de la mémoire, chaque jour des palestiniens meurent injustement, qui, quelle nation, célèbrera la mémoire des libanais et des palestiniens morts injustement ? Qui ?




Écrit par : bonadire | 12/02/2008

Vous avez des arguments qui dénoncent la violence envers les arabes par les Israéliens... Et que dans ce sens.
Jamais vous ne condamner les violences commises par les groupes islamistes envers les Juifs. Depuis les accord d'Oslo, ils y a eu plus de 800 morts (civils) dans des attentats suicides en Israël. Est-ce normal ? N'est-ce pas condamnable ? Je dis simplement stop à la violence, elle n'est jamais justifiable si on veut trouver des solutions pour une paix durable.

Vous parlez de la guerre au liban, vous oubliez aussi de dire que les rockettes du Hezbollha on attein Haifa, détruits des maisons de Juifs, mais d'arabes aussi... et qu'il y a eu des morts, des populations déplacée. Pas à la même échalle qu'au Liban, mais des morts, qui sont tout comme au Liban, des morts de trop. Je ne fais pas la différence.

Vous n'admettez pas le partage de la Palestine non plus. Vous passez aussi sous silence les 600'000 Juifs chassés des pays arabes, (Maroc, Algérie, Tunisie, Egypte, Yemen, Jordanie, Iran, Irak, Liban... ) spoliés eux aussi de leurs biens. Mes grand-parents ont été chassé du Maroc parce qu'ils étaient Juifs, ma tante a été chassée d'Irak parce qu'elle était Juive, j'ai aussi un oncle qui a du fiure l'Iran après la révolituion Islamique parce qu'il était Juif. C'est aussi une réalité. D'autre part, est-ce quie les Palestiniens vivaient mieux avant l'intifada ou ils avaient des relations avec Israël ou maintenant ?
Il y a aussi des histoires similaires pour les Palestiniens, chasser de leurs terres.
C'est tout aussi comdamnable, c'est dans les 2 sens. C'est injuste d'un coté comme de l'autre. Il y aura toujours des injustices.
Maintenant, on peut rester sur nos positions, continuer à dire lui a raison ou tord, à en débatre pendant des générations. Ou essayer de créer des liens, une relation de confiance.
Il y a 25% d'arabes Israéliens, qui cohabitent plus ou moins bien avec le reste de la population. Ce n'est pas facile, ça prend du temps pour que les lien ce créer.L'intégration et l'égalité prendra encore du temps. Vous conaissez Abu gosh ? Ramla? Jaffa? Des villes arabes en Israël qui vivent passifiquement avec les Juifs... Ce sont des exemples, il montre que la cohabitation pacifique est possible et que c'est le seul chemin.
Vous pouvez continuer à déverser vos flots de haine à l'encontre d'Israël, de l'ennemi sioniste, peut importe comme vous l'appeller. Les Isréliens ne sont pas vos énnemis, c'est vous qui les nommer ainsi.
Vous vous entendrz bien avec les Juifs extremistes, qui pronent aussi la haine envers les arabes et toute concession.
Pour stoper le flot de mort que vous dénoncer, et qu'il faut dénoncer, la solution n'est pas la haine... la division, mais la réconciliation, la compréhension de l'autre.
Je suis peut-être idéaliste, mais je continue à la paix, peut-être plus pour ma génération, mais pour les suivantes.



Écrit par : O.R | 14/02/2008

O.R,

Et ça c'est de la violence qui vient d'où ?

http://www.ism-france.org/news/article.php?id=8405&type=communique&lesujet=Assassinats ciblés

Écrit par : les assassins en action | 28/02/2008

A paraître fin mars…La démocratie mensonge
Daniel Vanhove

Editions MARCO PIETTEUR – Collection OSER DIRE –


EAN 9782919937110 - ISBN 2-919937-11-1 – 192 pages – 17.00 €.



http://mcpalestine.canalblog.com/archives/2008/03/01/8153098.html



--
Nordine Saïdi
Mouvement Citoyen Palestine
http://mcpalestine.canalblog.com

Écrit par : mouvement citoyen palestine | 01/03/2008

c'est pourtant simple personne dans le monde n'arrive a stopper les israeliens alor pourqoi chercher a ce que les palestinien soient non violent ils ne font que se defendre de la maniere dont ils le peuvent et surtout d'une maniere pas forcement moin noble que celle des israelien tout en sachant que si cette defense qui parfois necessite 'attaque n'avait pas etait entreprise alor se qui reste de la palestine nexisterai meme pluset ca se n'est pas vous les prnoeur de non violence qui l'aurait empecher ac vos belle paroles et vos fausse bonnes idée sur la gestion des hommes il faut un peu aussi remettre les chose dans leur contexte la question n'est pas de savoir qui a commencé et qui a continué mais plutot qui va deranger l'autre et se mele de ce qui ne le regarde pas la verité est tel que de toute maniere un israelien autant qu'un autre non musulman ne laisserons jamais trankil un musulman tant qu'il aura quelque chose qui ne leur appartient pas et qu'il ne vivra pas de la meme maniere que la leur

Écrit par : un musulman parmi tant d'autre | 04/03/2008

les assassins en action,

La violence.. c’est le miroir de l’autre…
Le Hamas provoque cette violence par les roquettes qu’il envoie pour tuer des citoyens Israéliens.
Pas de roquette, pas d’attentats suicides = meilleures conditions de vie pour les palestiniens…
C’est par la non-violence que les palestiniens s’en sortirons…
Oui, les Israéliens ont tords de répondre à la violence par la violence.
Oui, les Palestiniens ont tords d’essayer d’obtenir des droits par la violence…

La violence vient des 2 côtés... Il faut l'accepter.
Si vous rejetez les gens comme moi, modérer qui est-ce qui vous restera?
Des extremistes comme le hamas, le likoud, le shass...
Enfin, c'est ce que vous sembler préférer... comme ça vous pourrez continuer à dénoncer les méchants Israéliens qui tuent les gentils Palestiniens.
(Absurdes, non ?)
Vous oubliez tout le temps (c'est étrange, non ?) de dénoncer la violence des attentas suicides, des arabe qui ont chasser mes grand-parents de leurs pays d'origines. Le massacres de Damour...
Toujours dans un sens, jamais dans l'autre.

O.R




Écrit par : O.R | 06/03/2008

Bonjour et wech

Problème simple :
colonisation
Solution simple :
Décolonisation
Cordialement

Écrit par : lascar | 10/03/2008

D'un côté l'Abandon à Dieu, de l'autre le Pardon. Et pourtant… Vengeance de tout côté. Et devant ce manque de sagesse le monde focalise son attention. Si au moins d'un côté comme de l'autre Dieu n'était pas pris comme l'alibi de leurs crimes.

Écrit par : Sergio | 15/03/2008

Les libanais étais très contents de voir venir les troupes israéliennes à Beyrouth et ne voulaient surtout pas de palestiniens chez eux.
Entre frères ( musulmans ), c'est un peu dur, n'est-ce pas ?
Ehud Olmert ne vous convient pas ?
Préferez-vous le réveil d'Ariel Sharon, le héro-général-premier-ministre ?
Priez-vous pour son prompt rétablissement ?

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 15/03/2008

Est-iL licite de porter autour du cou un médaiLLon sur lequel est gravé
LES 7 VERSETS
- EL FATIHA - ?

Écrit par : JEAN | 20/03/2008

Les commentaires sont fermés.