1959

07/02/2008

Palestine occupée: la preuve par la carte

Observez attentivement ces trois cartes:

 

Toute nation agressée de la sorte a droit à une résistance légitime qui ne relève aucunement du terrorisme. Demander à un peuple, et notamment aux habitants de Gaza, de reconnaître la légitimité de l’entité de leur agresseur alors que ce dernier continue sa politique d’assassinats, de destruction et de colonisation ; alors que ses frontières ne sont pas définies et qu’il défie les résolutions de l’ONU depuis un demi-siècle; alors qu’il érige sans droit le mur de la honte! - est immoral et illégal.

Hani Ramadan

14:08 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (16) | |  Facebook

Commentaires

Réducteur, mensongers ! Ce n'est pas comme celà que Palestiniens et israéliens viveront en paix ! Au lieu d'appeler à la réconciliation vous hatiser la haine et soutenez le TERRORISME et la manipulation du peuple Palestiniens ..La honte ! Et en plus avec l'argent des contribuables, le comble !

Écrit par : Stéfanie | 08/02/2008

Cher Monsieur Ramadan,

Pourquoi se limiter a la carte d'il ya 60 ans? Montrez aussi celle d'il y a 2000 ans. Les vestiges sont la pour temoigner.

Écrit par : UnPeuD'Objectivite | 08/02/2008

Pourquoi se limiter a la carte d'il y a 60 ans? Montrez donc aussi celle d'il y a 2000 ans. Les vestiges sont la pour temoigner.

Écrit par : UnPeuD'Objectivite | 08/02/2008

Israël - 31-03-2007
___________________________________________________________

Le Comité de l’ONU exhorte Israël à retirer sa loi sur la citoyenneté, à démanteler le Mur...
___________________________________________________________


Par Adalah

Centre juridique Adalah - Newsletter d’Adalah - Volume 34, Mars 2007


Le Comité de l’ONU exhorte Israël à retirer sa loi sur la citoyenneté, à démanteler le Mur, à lier le Fonds National Juif aux principes anti-discriminatoires et à reconnaître les villages non reconnus.

Adalah : "Le Comité de l’ONU, qui est composé d’experts juridiques, est parvenu à ces observations finales basées sur les principes de l’anti-discrimination. Par conséquent les observations finales constituent un rapport officiel sur la discrimination institutionnalisée existant en Israël."



Le 9 mars 2007, le Comité sur l’Elimination de la Discrimination Raciale de l’ONU ("le Comité") a publié ses observations finales, suite à son étude le mois dernier sur l’application par Israël de la Convention Internationale sur l’Elimination de toutes les Formes de Discrimination Raciale ("ICERD" ou "la Convention").

Dans ses observations finales, le Comité a insisté sur 25 sujets préoccupants et des recommandations concernant la conformité d’Israël à la Convention concernant le Droit des citoyens Arabes palestiniens d’Israël et des Palestiniens vivant dans les Territoires Palestiniens Occupés (TPO).

Les représentants d’Adalah, l’avocat Sawsan Zaher et Rina Rosenberg, et d’autres organisations des droits de l’homme palestiniennes, israéliennes et internationales ont participé aux sessions de l’ONU qui se sont tenues du 22 au 23 février 2007 à Genève.

Les observations finales reflétaient de nombreuses questions soulignées par Adalah dans ses rapports au Comité notant les violations d’Israël à l’ICERD.

Une délégation à son plus haut niveau de 13 représentants de l’Etat, dirigée par l’ambassadeur israélien à l’ONU, Yitzhak Levanon, a également participé aux sessions du Comité. Néanmoins, plusieurs des questions ont envoyé à l’avance en Israël sont restées sans réponse, comme l’a fait remarquer dès le début le Comité.

Les principales inquiétudes et recommandations adoptées par le Comité, qui était composé de dix-huit experts indépendants comprenant des professeurs de droit, des avocats et d’anciens juges, incluaient :

1) Le droit à l’égalité et l’interdiction de discrimination raciale devraient être explicitement incluses dans la Loi Fondamentale : Dignité et Liberté humaines

2) Israël devrait s’assurer que la définition de l’Etat en tant qu’Etat juif n’a comme conséquence aucune distinction, exclusion, restriction ou préférence systémique basée sur la race, la couleur, l’origine, ou l’origine nationale ou ethnique dans la jouissance des droits de l’homme

3) Israël devrait garantir une "égalité dans le droit au retour vers le pays et dans la possession de la propriété."

4) Israël devrait s’assurer que l’Organisation Sioniste Mondiale, l’Agence Juive et le Fonds National Juif qui contrôlent la terre, le logement et les services exclusivement à la population juive, soient "liés par le principe de non-discrimination dans l’exercice de leurs fonctions."

5) Israël devrait retirer la Loi de 2003 sur la Citoyenneté et sur l’Entrée en Israël (ordre provisoire), et "s’assurer que les restrictions à la réunification des familles sont strictement nécessaires et limitées au niveau de sa portée, et qu’elle n’est pas appliquée sur la base de la nationalité, de la résidence ou aux membres d’une communauté particulière."

6) La politique israélienne d’octroi d’allocations fortement avantageuses, en particulier pour le logement et l’éducation, à ceux qui font leur service militaire est incompatible avec la Convention, considérant que la plupart des citoyens Arabes ne font pas de service militaire.

7) Israël devrait évaluer la signification et l’impact du critère d’admission "de la pertinence sociale" de l’Administration des Terres d’Israël aux petites communautés, car elle peut autoriser, dans la pratique, l’exclusion des citoyens Arabes des Terres contrôlées par l’Etat. Le Comité a recommandé qu’Israël prenne toutes les mesures pour s’assurer que la Terre d’Etat soit allouée sans discrimination, directe ou indirecte, basée sur la race, la couleur, la descendance, ou l’origine nationale ou ethnique.

8) Israël devrait évaluer l’étendue des attitudes discriminatoires des employeurs envers les Arabes, la pénurie d’emploi à proximité des communautés Arabes, et le manque de services de garderie dans les villages Arabes qui sont une cause du taux de chômage élevé, en particulier pour les femmes Arabes.

9) Israël devrait se renseigner sur des solutions alternatives possibles à la relocalisation des habitants des villages de Bédouins non reconnus dans le Negev/Naqab aux villes prévues, en particulier par la reconnaissance de ces villages et la reconnaissance des droits des Bédouin à posséder, développer, contrôler et utiliser leurs terres communales, leurs territoires et leurs ressources qu’ils possèdent par tradition ou autre et qu’ils habitent ou utilisent.

10) Israël devrait aborder le problème des examens psychométriques utilisés pour tester les aptitudes, la capacité et la personnalité qui discriminent indirectement les citoyens Arabes dans l’accès à l’enseignement supérieur.

11) Israël devrait s’assurer que les lois et les programmes soient également consacrés à la promotion des établissements culturels et à la protection des lieux saints des communautés juives et des autres religions.

12) Israël devrait augmenter ses efforts pour empêcher les délits motivés par la haine et les discours racistes, et s’assurer que des dispositions appropriées du droit pénal soient réellement appliquées en poursuivant les politiciens, les fonctionnaires de gouvernement et d’autres personnalités publiques pour leurs discours de haine contre la minorité Arabe.

13) "Un nombre élevé de plaintes déposées par des citoyens Arabes contre des officiers de l’application de la loi ne sont pas correctement et efficacement étudiées et que l’Unité d’Investigation de la Police du Ministère de la Justice (Mahash) manque d’indépendance." Le Comité a regretté qu’Israël n’ait fourni aucun commentaire à cet égard comme demandé ou des informations pour savoir si les personnes accusées de meurtres en octobre 2000 avaient été poursuivies et condamnées.

14) La position d’Israël disant que l’ICERD ne s’applique pas aux TPO "ne peut pas être soutenue conformément à la lettre et à l’esprit de la Convention, ou en vertu du droit international comme affirmé également par la Cour Internationale de Justice." D’ailleurs "les colonies israéliennes sont illégales en vertu du droit international."

15) Israël devrait cesser la construction du Mur dans les TPO, y compris dans et autour de Jérusalem-Est, démanteler la structure, et faire des réparations pour tous les dommages. Israël devrait également "donner pleine suite" à l’Avis Consultatif de la Cour Internationale de Justice de 2004.

16) Les graves restrictions à la liberté de circulation dans les TPO visant un groupe national ou ethnique particulier, spécialement par le mur, les check-points, les routes à l’accès limité et le système d’autorisation, ont créé des difficultés et ont eu un impact fortement nuisible sur la jouissance des droits de l’homme par les Palestiniens, en particulier leurs droits à la libre circulation, à la vie de famille, au travail, à l’éducation et à la santé.

17) Les différentes lois et pratiques appliquées aux Palestiniens et aux Israéliens dans les TPO, en particulier la distribution inégale des ressources en eau au détriment des Palestiniens, le ciblage disproportionnée des Palestiniens par les démolitions de maison, et différents droits pénaux menant à une détention prolongée et aux punitions plus dures pour les Palestiniens pour les mêmes délits.

18) Tout en insistant sur le fait que la mosquée d’Al-Aqsa est un lieu culturel et religieux important pour la population vivant dans les TPO, le Comité a invité Israël à s’assurer que les fouilles ne mettent nullement en danger la Mosquée et n’empêchent pas son accès.

19) Israël devrait renforcer ses efforts pour protéger les Palestiniens contre la violence perpétuée par les colons juifs, en particulier à Hebron, et s’assurer que de tels incidents soient examinés de façon rapide, transparente et indépendante, soient poursuivis et condamnés, et que des possibilités de réparation soient offertes aux victimes.

Le Comité a également recommandé qu’Israël rende facilement disponible au public ses rapports et les observations finales du Comité en Hébreu et en Arabe.

Israël devra soumettre les réponses aux questions non fournies dans sa soumission et ses représentations dans un délai d’un an, ainsi que des informations sur les toutes premières mesures prises pour la mise en application des recommandations du Comité.

Israël devra soumettre ses prochains rapports périodiques et aborder tous les points soulevés dans les observations finales en février 2010.



Pour plus d’informations, voir le rapport spécial d’Adalah sur le CERD des Nations-Unies

Source : http://www.palsolidarity.org/
Traduction : MG pour ISM

___
Le Comité de l’ONU exhorte Israël à retirer sa loi sur la citoyenneté, à démanteler le Mur...
http://www.ism-france.org/news/article.php?id=6510&type=communique&lesujet=ONU

Comité pour l'élimination de la discrimination raciale
http://www.un.org/depts/dhl/dhlf/resguidf/spechrfr.htm#racial

Fonds National Juif
http://www.ism-france.org/news/article.php?id=1741&type=analyse&lesujet=Racisme

Consultatif de la Cour Internationale de Justice de 2004
http://www.ism-france.org/news/article.php?id=1177&type=communique&lesujet=ONU

Pour plus d’informations, voir le rapport spécial d’Adalah sur le CERD des Nations-Unies
http://www.adalah.org/eng/cerd.php

Écrit par : bonasavoir | 10/02/2008

Israël-Palestine - 21-03-2007

___________________________________________________________

Liste des vetos américains au Conseil de Sécurité des Nations unies concernant le conflit israélo-palestinien
___________________________________________________________



Par ONU


Annexe à "Vers la 4ème guerre mondiale ?", de Pascal Boniface, publié par Ed. Armand Colin, 2005.


Depuis 1967, les Etats-Unis ont utilisé leur droit de veto à 39 reprises pour empêcher la condamnation d’Israël par le Conseil de Sécurité.


10 septembre 1972, S/10784, 13 pour, 1 veto (USA), 1 abstention

Condamnation d’Israël pour la violation du cessez-le-feu de 1967 et pour l’occupation en Syrie et au Liban.



2 juillet 1973, S/10974, 13 pour, 1 veto (USA) (Chine absente)

Condamnation de l’occupation des territoires palestiniens depuis 1967 et manque de coopération israélienne avec l’envoyé spécial du secrétaire des Nations unies.



8 décembre 1975, S/11898, 13 pour, 1 veto (USA), 1 abstention

Plainte de l’Egypte et du Liban concernant la situation dans les territoires occupés palestiniens.



26 janvier 1976, S/11940, 9 pour, 1 veto (USA), 3 abstentions (Chine et Libye absentes)

Retrait israélien des territoires occupés depuis 1967, condamnation du refus d’Israël d’obéir aux résolutions des Nations unies, droit à l’autodétermination des Palestiniens et droit au retour pour les réfugiés.



25 mars 1976, S/12022, 14 pour, 1 veto (USA)

Condamnation de l’occupation des territoires, en particulier de Jérusalem, des installations de peuplement israéliennes, des violations des droits de l’homme et appel à y mettre fin.



29 juin 1976, S/12119, 10 pour, 1 veto (USA), 4 abstentions

Rapport du Comité sur les droits du peuple palestinien. Droit à l’autodétermination des Palestiniens, droit au retour pour les réfugiés et droit à l’indépendance nationale.



30 avril 1980, S/13911, 10 pour, 1 veto (USA), 4 abstentions

Sur une initiative tunisienne. Droit à un Etat palestinien indépendant, droit au retour ou à des compensations pour les pertes subies par les réfugiés qui ne souhaitent pas rentrer et retrait israélien des territoires occupés depuis 1967.



20 janvier 1982, S/14832/Rev.2, 9 pour, 1 veto (USA), 5 abstentions

Sur une initiative jordanienne. Retrait d’Israël de la partie syrienne du Plateau du Golan.



2 avril 1982, S/14943, 13 pour, 1 veto (USA) 1 abstention

Sur une initiative jordanienne. Condamnation des violations israéliennes des droits des populations dans la bande de Gaza et appel à l’arrêt des violations israéliennes de la 4ème convention de Genève.



20 avril 1982, S/14985, 14 pour, 1 veto (USA)

Appel au respect par Israël de la 4ème convention de Genève et des autres traités internationaux. Condamnation de l’incident au Dôme du Rocher à Jérusalem.



8 juin 1982, S/15185, 14 pour, 1 veto (USA)

Sur une initiative espagnole. Condamnation d’Israël pour le non-respect des résolutions 508 et 509 qui demandaient aux deux parties de respecter la convention de La Haye de 1907 et demandaient le retrait israélien du Liban.



26 juin 1982, S/15255/Rev.2, 14 pour, 1 veto (USA)

Sur une initiative française. Demande de retrait immédiat des forces israéliennes et palestiniennes de Beyrouth et respect de la résolution 508.



6 août1982, S/15347/Rev.1, 11 pour, 1 veto (USA), 3 abstentions

Sur une initiative russe. Condamnation d’Israël pour le non-respect des résolutions 516 et 517, restrictions de la part des membres de Nations unies de la fourniture d’armes ou d’aide militaire à Israël jusqu’à son retrait du Liban.



2 août 1983, S/15895, 13 pour, 1 veto (USA), 1 abstention

Arrêt des installations israéliennes en territoire palestinien, démantèlement des installations existantes, appel à la signature par Israël de la convention de Genève relative à la protection des personnes civiles en temps de guerre.

6 septembre 1984, S/16732, 13 pour, 1 veto (USA), 1 abstention (Royaume-Uni)

Condamnation des actions israéliennes au Sud Liban.



12 mars 1985, S/17000, 11 pour, 1 veto (USA), 3 abstentions (Australie, Danemark et Royaume-Uni)

Condamnation des attaques israéliennes répétées contre des civils au Sud Liban.



13 septembre 1985, S/19459, 10 pour, 1 veto (USA), 4 abstentions (Australie, Danemark, France et Royaume-Uni)

Appel à la cessation immédiate par Israël des mesures répressives à l’encontre des populations palestiniennes (déportations, détentions...).



17 janvier 1986, S/17730/Rev.2, 11 pour, 1 veto (USA), 3 abstentions (Australie, Danemark et Royaume-Uni)

Condamnation des attaques israéliennes répétées contre des civils au Sud Liban.



30 janvier 1986, S/17769/Rev.1, 13 pour, 1 veto (USA), 1 abstention (Thaïlande)

Déplore le refus d’Israël d’appliquer les résolutions précédentes et de respecter les lieux saints musulmans, vives inquiétudes concernant les violations du sanctuaire de Haram Al-Sharif.



6 février 1986, S/17796/Rev.1, 10 pour, 1 veto (USA), 4 abstentions (Australie, Danemark, France et Royaume-Uni)

Condamnation d’Israël pour l’interception d’un avion libyen.



18 janvier 1988, S/19434, 13 pour, 1 veto (USA) 1 abstention (Royaume-Uni)

Déplore profondément les attaques israéliennes répétées contre le territoire libanais et les autres mesures israéliennes contre les populations civiles.



30 janvier 1988, S/19466, 14 pour, 1 veto (USA)

Demande à Israël de respecter la convention de Genève relative à la protection des personnes civiles en temps de guerre dans les territoires occupés, arrêt des violations des droits des Palestiniens.



28 avril 1988, S/19780, 14 pour, 1 veto (USA)

Condamnation de l’utilisation de la punition collective par Israël dans les territoires occupés (démolitions de maisons, violations des droits de l’homme...). Appel à Israël pour mettre en ?uvre la 4ème convention de Genève.



10 mai 1988, S/19868, 14 pour, 1 veto (USA)

Condamnation de l’invasion israélienne récente au Sud Liban et demande de retrait immédiat.



14 décembre 1988, S/20322, 14 pour, 1 veto (USA)

Déplore l’attaque israélienne du 9 décembre 1988 contre le Liban.



17 février 1989, S/20463, 14 pour, 1 veto (USA)

Condamnation de la persistance d’Israël à violer les droits de l’homme des Palestiniens, en particulier les assassinats de civils et particulièrement d’enfants. Déplore la violation répétée par Israël des décisions du Conseil de Sécurité.



9 juin 1989, S/20677, 14 pour, 1 veto (USA)

Déplore les violations des droits de l’homme des Palestiniens, arrêt des expulsions de Palestiniens des territoires occupés, droit au retour des réfugiés.



7 novembre 1989, S/20945/Rev.1, 14 pour, 1 veto (USA)

Déplore les violations des droits de l’homme des Palestiniens (sièges de villes, destructions d’habitations, confiscations de propriétés). Israël doit rendre les biens confisqués aux Palestiniens.



31 mai 1990, S/21326, 14 pour, 1 veto (USA)

Mise en place d’une commission pour la surveillance des politiques et pratiques israéliennes dans les territoires occupés, y compris Jérusalem après l’assassinat de sept travailleurs palestiniens à Rishon Lezion.



17 mai 1995, S/1995/394, 14 pour, 1 veto (USA)

Invalidation de l’expropriation des Palestiniens de leurs terres à Jérusalem Est, condamnation d’Israël pour cette action, support au processus de paix au Moyen Orient.



17 mars 1997, 14 pour, 1 veto (USA)

Demande l’arrêt immédiat des activités de colonisation israélienne sur le territoire palestinien.



21 mars 1997, S/1997/241, 13 pour, 1 veto (USA), 1 abstention

Arrêt de la construction de la colonie juive de Jabal Abu Ghneim/Har Homa à Jérusalem Est et autres mesures contre la construction de colonies dans les territoires occupés.



27 mars 2001, S/2001/270, 9 pour, 1 veto (USA), 4 abstentions (France, Norvège, Irlande et Royaume-Uni)

Arrêt immédiat de tous les actes de violence, provocation et punitions collectives ainsi qu’un arrêt complet de toutes les activités de peuplement israéliennes et arrêt du bouclage des territoires occupés. Mise en place du traité de Sharm El-Sheikh, volonté de mettre en place une force d’observation des Nations unies pour protéger les civils palestiniens. Envoi d’observateurs de l’ONU dans la bande de Gaza.



14 décembre 2001, S/2001/1199, 12 pour, 1 veto (USA), 2 abstentions (Norvège et Royaume-Uni)

Condamnation de tous les actes de terreur, assassinats extrajudiciaires, usage excessif de la force, destructions de propriétés et appel à la fin de la violence. Mise en place des recommandations du Rapport Mitchell.



19 décembre 2002, 12 pour, 1 veto (USA), 2 abstentions (Bulgarie et Cameroun)

Condamnation d’Israël après la mort dans les territoires occupés de plusieurs employés du PAM tués par l’armée israélienne.



19 décembre 2003, 11 pour, 1 veto (USA), 3 abstentions (Allemagne, Bulgarie et Royaume-Uni)

Cessation de tous les actes de violence (terrorisme, provocation et destruction). Arrêt de l’atteinte à la sûreté du président palestinien élu, Yasser Arafat. Support aux efforts du Quartet pour la mise en application de la "feuille de route".



14 octobre 2003, S/2003/980, 10 pour, 1 veto (USA), 4 abstentions (Allemagne, Bulgarie, Cameroun et Royaume-Uni)

Condamnation de la construction du mur sur une ligne qui s’éloigne de la ligne d’armistice de 1949 et illégale au regard des dispositions pertinentes du droit international. Le processus doit être interrompu et inversé.



25 mars 2004, 11 pour, 1 veto (USA), 3 abstentions (Allemagne, Roumanie et Royaume-Uni)

Condamnation d’Israël pour l’assassinat du leader spirituel Ahmed Yassin.



5 octobre 2004, 11 pour, 1 veto (USA), 3 abstentions (Allemagne, Roumanie et Royaume-Uni)

Condamnation d’Israël pour les opérations entreprises dans la bande de Gaza.

Source : ISM France
http://www.ism-france.org/news/article.php?id=6458&type=analyse&lesujet=ONU

Écrit par : bonasavoir | 10/02/2008

Commente la Tribune de Genève peut-elle s'abaisser au point d'ouvrir ses colonnes à un MENTEUR aussi fieffé ( à propos, par exemple, de la lapidation), voilà qui me tirlipote.
J'ai vu son frère sur France 2 la semaine dernière : voilà deux gugusses qui se prétendent PHILOSOPHES,
mais remplacent la SAGESSE par un DOGME IMBUVABLE...
Ramadan Bros, ALLEZ AU DIABLE

Écrit par : JJ | 11/02/2008

@ Un peu d'objectivité: " la carte " d'il y a 2000 ans? quelle carte? Vous y étiez, pour en parler? Non? Alors... Est-ce qu'on vous sort la carte de l'Empire Romain ou de Vércingétorix? Ou celle des Mayas? Non? Alors...
on est en 2008, et c'est vrai: on continue à tuer, bombarder, kamikazer, etc..

Écrit par : Descartes | 11/02/2008

je me demande sincèrement ce que ce genre d'article fait dans une rubrique SPIRITUALITE !!!

Écrit par : arbez alain rené | 15/02/2008

Arbez alain rené,

Prenez le temps de bien lire chaque rubrique.
La rubrique spiritualité apparient au texte du dessus.
Pffffffffff !!!
Quelque chose d'autre à ajouter Arbez alain rené ?

Écrit par : bonasavoir | 16/02/2008

j'ajoute que je maintiens mon affirmation: c'est en tapant "spiritualités" que j'ai abouti à un article dénué de spiritualité pour le moins
faites l'essai

Écrit par : arbez alain rené | 17/02/2008

j'ajoute que je maintiens mon affirmation: c'est en tapant "spiritualités" que j'ai abouti à un article dénué de spiritualité pour le moins
faites l'essai

Écrit par : arbez alain rené | 17/02/2008

Mr Ramadan, je ne vois aucune réponse de votre part au sujet de la carte de la Palestine...Pouvez-vous donner une réponse à "descartes". On se réfère évidemment toujours à ce qui "arrange"...Un peu d'objectivité svpl. Qui connaissait l'Islam au temps de Jésus ? Qui étaient les habitants de la terre Sainte ? etc...Merci de votre prise de position dans le respect mutuel des grandes religions.

Écrit par : Boehler Philippe | 27/02/2008

Mr Ramadan, je ne vois aucune réponse de votre part au sujet de la carte de la Palestine...Pouvez-vous donner une réponse à "descartes". On se réfère évidemment toujours à ce qui "arrange"...Un peu d'objectivité svpl. Qui connaissait l'Islam au temps de Jésus ? Qui étaient les habitants de la terre Sainte ? etc...Merci de votre prise de position dans le respect mutuel des grandes religions.

Écrit par : Boehler Philippe | 27/02/2008

L'attaque cérébrale d'Ariel Sharon


http://www.blogdemagog.com/images/sharon.gif


Écrit par : bonasavoir | 06/03/2008

Palestine occupée: Voici un commentaire qui m'a été envoyé par courrier électronique:

Salam aleikoum,

Je viens de lire votre article sur la Palestine occupée; en tant que Juive
(Ashkenaze), je partage votre analyse et vos commentaires à 100%. Le
Sionisme est une idéologie politique dangereuse, qui opprime les Palestiniens et met le peuple Juif en danger (physiquement mais aussi spirituellement, ce qui est encore plus grave). En effet, comme vous le savez, la Torah s'oppose au Sionisme, D--- nous a envoyé en exil, nous devons vivre parmi les nations à travers le monde qui nous tolèrent, et l'existence même d'un "Etat Juif" est une rébellion tres grave contre D---.
Soyez sur que de nombreux Juifs, pratiquants ou pas, soutiennent le droit des Palestiniens à la souveraineté sur l'ensemble de la Palestine, et ont du respect et de l'amitié pour les Musulmans.

Cordialement,

Corinne Shira B.

Un site agreable à consulter: www.jewsnotzionists.com

Écrit par : Ramadan | 12/03/2008

Pouvez vous me dire de quand date cette première carte de la Palestine ?
Et à cette époque, quels étaient les dirigeants, Présidents, Cheikhs, Rois ou je ne sais, qui gouvernaient le pays ? Quelle était la monnaie de cet Etat ? Vous comprendrez que si je veux pouvoir défendre "les Palestiniens" il faut que je sache de quoi je parle et malheureusement dans les livres d'histoire je ne trouve rien. Aidez moi s'il vous plait à combler mon inculture.

Écrit par : La Kahena | 20/01/2009

Les commentaires sont fermés.