1959

10/02/2008

Spiritualité musulmane : Le grand voyage

Voici un extrait du recueil de Sagesses de Ibn ‘Atâ’i -Llâh Al-Iskandarî (1259-1309). J’en donne un bref commentaire qui permettra à tout lecteur, je l’espère, d’apprécier les profondeurs de la spiritualité musulmane :

 

Ne voyage pas d’un être à l’autre : tu serais alors comparable à l’âne de la meule. Il va, et le lieu où il se rend est celui-là même d’où il est venu. Mais voyage des êtres vers Celui qui donne l’être. «  Et tout aboutit, en vérité, à ton Seigneur. » (Coran, 53, 42).  Et considère donc la parole du Prophète : «  Celui qui émigre pour Dieu et Son Messager, son émigration lui sera comptée comme étant accomplie pour Dieu et Son Messager. Tandis que celui dont l’émigration a pour but d’acquérir des biens de ce bas monde ou d’épouser une femme, son émigration ne sera comptée que pour ce vers quoi il a émigré. » Comprends donc sa parole, et médite sur ce point, si tu es doué de compréhension ! Et salut (wa s-salâm) ! (Sagesse No 42)

 

Commentaire : L’homme dont la motivation essentielle est l’amour de la vie passe constamment d’un objet à l'autre, ou d’un être à l'autre. Ses désirs changent avec le temps, mais toujours il reste prisonnier de l’univers dans lequel il évolue. Ibn ‘Atâ’i -Llâh le compare ici à l’âne qui tourne en rond, actionnant la meule servant à moudre le grain, et qui n’avance pas. Le pas décisif, en effet, consiste à détourner son cœur de ce monde matériel pour l’orienter exclusivement vers Dieu, sachant qu’en tous les cas, nous serons tous ramenés à Lui.
Le célèbre hadith cité par Ibn ‘Atâ’i -Llâh indique que « les actes ne valent que par les intentions », et le noble Prophète Muhammad illustre son propos par l’exemple de la Hijra, l’émigration à Médine. Le voyage vers Dieu ne doit avoir d’autre but que Dieu, en suivant le modèle et la voie du Prophète. Toute autre motivation ne peut que détourner l’homme de cette adoration essentielle : comme cet individu qui avait émigré par amour pour une femme qu’il comptait épouser en se rendant à Médine.
Pour ceux qui se sont détachés de l’amour excessif des choses terrestres, cette sincérité comprend aussi différents niveaux : celui qui agit en vue de la récompense promise et pour accéder aux plus hauts degrés du Paradis, vise encore ce qui n’est pas Dieu.
Un homme dit au sage Abû Yazîd : « Fais-moi une recommandation ! » Il lui déclara alors : « Si Dieu te donnait tout ce qui est compris entre le Trône céleste et le berceau terrestre, dis-Lui : « Non. C’est Toi que je veux. » »
Cette sagesse se termine par un « salut », une invocation de paix qui nous invite ici, comme l’indique Ibn ‘Ajîba, à entreprendre enfin ce grand voyage du cœur, de la création au Créateur suprême.

 

 

01:04 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Cessez de nous bassiner ! A quand les mariages avec 5 hommes pour 1 femme ! la polygamie pour les femmes ! Et la suprématie des femmes. De plus je ne comprends pas pourquoi une femme chrétienne qui épouse un musulman devrait prendre la religion musulmane. Je trouve qu'étant donné que c'est la femme qui donne la vie... c'est l'homme qui doit se soumettre à la femme et l'homme devrait automatiquement embrasser la religion de la femme !!!!!!!!

Écrit par : Marianne | 10/02/2008

Beau message ... qui ressemble à d'autres, d'autres religions. Merci

Écrit par : Mattheeuws Jo | 11/02/2008

C'est trés beau comme LecTure et aussi trés agréable.
Le Coran Est Le PLus Beau Livre et Riche pour qui sait ouvrir son coeur.
WAS SALAM

Écrit par : JEAN M. | 13/02/2008

La vraie libération est celle de l'intérieur
Qui nous rapproche de notre Seigneur
Détacher avec sincérité
Les chaînes de l'ici-bas
Afin d'orienter
Le coeur vers l'au-delà

Écrit par : Oum Ibrahim | 06/03/2008

madame marianne ,je lis votre message du 10.02.08 et je comprend par la que vous trouvez une injustice dans cette polygamie mais savez-vous toutefois qu'a une certaine epoque dans le monde juif et arabe les homme avaient plus de 1000 epouses et qu'a l'avenement de l'islam Dieu à reduit ce nombre à 5 si toutefois on les mets toutes a leurs juste valeurs sans quelconque preference.Madame si vous saviez a quel nous les musulmans consideront la femme je ne pense pas que vous auriez ces propos seulement pour cela faite bien la difference entre le culte et la culture car aujourd'hui beaucoup melange les 2 et celâ porte à confusion.et pour ce qui est du choix de la religion posez vous la question pourquoi quand se marie t-on la femme prend le nom de son mari ? pourquoi alors tant de polemiques sur un choix de religion qui en fait vous derange vous personnellement car dans notre societe combien de sacrifice professionnel ou autre a ete fait de plein gré aussi bien de l'homme pour conquérir celle qui désire ou alors l'inverse?

Écrit par : johann | 12/04/2008

Les commentaires sont fermés.