1959

25/02/2008

Islam et Christianisme: l'homme à l'image de Dieu?

Grandes leçons que celles que l’on tire d’un dialogue authentique avec tous ceux qui estiment que l’homme ne peut être réduit à son animalité, mais qu’il est habité par un secret qui le rattache nécessairement à la transcendance. Par l’esprit on va à Dieu.

Les musulmans sont particulièrement sensibles à l’idée que le Créateur ne peut être représenté par une image, en se servant des éléments de sa création. Toute image voilerait et trahirait ce que précisément elle voudrait indiquer au-delà d’elle-même. L’interdiction de représenter Dieu est d’ailleurs une injonction que l’on trouve dans la Bible et dans le Coran.

Le Prophète Muhammad affirme cependant : “ Dieu a créé Adam à son image. ” Parole rapportée par Al-Bukhârî et Muslim, et reconnue comme étant authentique. L’imam An-Nawawî range ce hadith dans la catégorie des traditions comprenant des éléments descriptifs. Le savant Ibn Hajar Al-‘Asqalânî explique que le déterminant possessif “ son ” (en arabe le pronom hu) peut se rapporter à Adam lui-même. Ce qui signifierait que Dieu l’a créé sous une forme achevée : Adam n’a pas suivi différentes étapes de croissance, comme c’est le cas pour ses descendants.

Mais Al-‘Asqalânî ajoute : “ Il a été dit que le pronom se rapporte à Dieu. Ceux qui l’affirment s’en tiennent à cette version : “ Dieu a créé Adam à l’image du Très Miséricordieux ”. L’image signifiant la qualité, et le sens étant que Dieu l’a créé d’après Ses qualités : connaissance, vie audition, vue, et ainsi de suite. Cela alors que rien ne peut être comparé aux qualités divines. ”

C’est pratiquement dans les mêmes termes que Muhammad Hamidullah, érudit décédé récemment, commente cette parole après avoir remarqué que l’expression figure dans la Bible en Genèse, 1, 27 : “  Apparemment, cela signifie que Dieu possède les attributs de l’audition, de la vision, de la parole, du vouloir, du savoir, du pouvoir créateur, etc. L’homme aussi possède un reflet de tout cela, dans la même proportion, sans aucun doute, qu’il y a entre le soleil et son reflet dans l’eau, mais avec toutefois un degré qui surpasse ce qu’on trouve chez les autres créatures. ”

Dieu est miséricordieux. L’homme est capable de miséricorde. Dieu est vivant, et à l’homme a été donnée la vie. Dieu est omniscient, et les enfants d’Adam disposent du pouvoir de connaître. Néanmoins, il serait absurde de limiter la miséricorde divine à celle des humains. De même, Dieu est le Vivant qui ne meurt pas, alors que l’homme est mortel. Et si ce dernier est capable de connaître, son savoir demeure relatif, limité et imparfait, alors que la connaissance divine est absolue, illimitée et parfaite.

En d’autres termes, cette expression : “ Dieu a créé Adam à son image ” révèle selon l’Islam, si l’on s’en tient à cette dernière interprétation, que l’homme dispose de qualités qui lui confèrent une dignité réelle, et la possibilité de se perfectionner sur les plans moral et spirituel, sans manifester cependant une volonté de rabaisser le divin au rang de l’humain, ou d’élever l’humain au rang du divin.

Là réside justement la différence avec l’imagerie qui s’est développée dans la tradition chrétienne, où renversant l’ordre des choses, on s’est mis à représenter Dieu à l’image de l’homme.

Pour autant que nos diverses spiritualités se croisent, il faut savoir en reconnaître les divergences.

16:44 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (13) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Et on en revient toujours à ce carrefour de la pensée: est-ce Dieu qui a créé les Hommes ou les Hommes qui ont créé Dieu ? Quelle que soit la direction prise, il faudra l'assumer jusqu'au bout en calmant son angoisse avec les raisons de son choix.

Écrit par : Rabbit | 26/02/2008

- En quoi y a - t - il un renversement de l'ordre des choses? A vous lire, dans cette théorie (platonicienne?) de la participation, l'homme et Dieu sont toujours décrits avec les mêmes attributs; de plus le terme "d'image" est utilisé également, lequel renvoie au monde visible, matériel, bref temporel.

- Vos croyances ne répondent pas plus aux questions fondamentales (qui suis-je, où vais-je, pourquoi la vie sur terre, pourquoi naître pour mourir alors qu'on ne l'a pas demandé, pourquoi..., pourquoi..., pourquoi..., etc.)

- "Par l'esprit, on va à Dieu", affirmez-vous. Négligez-vous à tel point notre nature terrestre et sociale au point de vous être permis de remuer ciel et terre pour vous faire indemniser grassement quand d'autres peinent à joindre les deux bouts malgré leur volonté, ce en utilisant toutes les procédures en vigueur?

La honte et la dignité, deux faces d'une même médaille?


Écrit par : Micheline PACE | 26/02/2008

OUI, l'homme et la femme sont des mamifères donc des bestiaux d'ailleurs commestibles dans certaines régions de la planète.

Écrit par : Max | 26/02/2008

Chère Madame,
Pour comprendre le renversement auquel j'ai fait allusion, il suffit de vous représenter le fameux tableau de Michel Ange que l'on trouve à la chapelle Sixtine, et où l'on voit un vieil homme tendre la main vers une figure censée représenter Adam. Dieu est ainsi compris comme une projection de l'homme. Cela a un nom : l'anthropomorphisme, qui est contraire à la doctrine musulmane.
A travers votre question répétée, je perçois une grande âme qui recherche la vérité: Pourquoi? Parce que Dieu l'a voulu et parce que nous n'avons pas d'autre destinée que d'aller vers Lui.
Quant à la question de mon indemnisation, elle me semble ici déplacée et sans rapport avec le sujet.

Écrit par : Ramadan | 27/02/2008

Oh, merveilleuse allégorie que le fameux tableau de Michel-Ange! Cette référence me ravit pour deux raisons : (1) suite à cinq siècles de gloses, personne n'est en mesure d'attester l'interprétation que vous en donnez; on ne peut affirmer s'il s'agit d'une alliance (la main de l'homme tendrait vers le divin) ou s'il s'agit de la séparation (l'homme est détaché de sa nature divine) pour autant que l'hypothèse d'un Dieu est acceptée. (2) Il ne faut pas y voir un quelconque anthropomorphisme dans l'illustration d'une entité qui - par définition n'ex-siste pas - si ce n'est qu'une image picturale ne peut exprimer que des choses visibles sans pour autant en déduire une signification littérale " ... créé l'homme à son image". Une métaphore reste une métaphore. Dans la tradition métaphysique d'ailleurs, l'entité en question est définie justement par ce que l'homme n'est pas - c'est ce qu'il est communément appelé "théologie négative" faute de pouvoir le définir.

Par conséquent, je ne vois toujours pas le renversement de l'ordre mentionné et encore moins en quoi réside la supériorité de votre religion par rapport à d'autres. Pour rappel, les dialogues clivés sont à l'origine des pires exactions.

Quant à ma question d'éthique, elle a tout à fait sa place dans le traitement d'un tel sujet, étant donné que les qualités morales sont en lien direct avec notre nature matérielle, qu'elles expriment ce qui nous distingue de l'animalité pure et simple, bref notre perfectibilité.

Enfin, je vous remercie pour votre compliment.

Écrit par : Micheline | 28/02/2008

Chercher les différences ? Pourquoi ? Les confronter ? Dieu s'adresse en des temps différents à l'humanité, et se manifeste pour se faire de manière différente. Ne demeure-T-il pas Dieu pour autant ? Et tous Ses messages ne seraient donc pas partie intégrante de la vérité ?
Et s'Il se manifestait aujourd'hui serions-nous libre de toute idée reçue pour le reconnaître ?

@Micheline: Tant que chacun cherchera à prouver que sa fleur est supérieure à celle de l'autre il ne pourra voir pleinement qu'elles viennent toutes du même arbre et par conséquent de voir l'arbre.

Écrit par : Sergio | 15/03/2008

madame Micheline ,
apparemment je constate par vos propos que vous en avez contre l'islam et en particulier contre Mr Ramadan.Aussi sauf votre respect ,comprenez ce qu'on essaie de vous dire au lieu de vous entêtez dans vos convictions car il n'a jamais ete question de dire que l'islam est superieur à d'autre religion car toute proviennet de la meme source et que vous l'acceptiez ou non par votre orgueil cette source divine n'est autre que Dieu.

Écrit par : johann | 09/04/2008

"""est-ce Dieu qui a créé les Hommes ou les Hommes qui ont créé Dieu ?"""
personnellement, je vois un rapprochement avec la morale parentale et aussi avec une certaine peur et aussi le désir d'un monde meilleur après la mort.

Chez les Gaulois, ils avaient peur que le Ciel leur tombe sur la tête.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 09/04/2008

@ johann : je réponds à votre interpellation, croyant le sujet clos après mon analyse conceptuelle détaillée. De gâce, ne me prêtez aucune conviction de ce genre. M'étant déjà exprimée sur la question, en tant qu'agnostique éclairée, je vous assure ne faire aucune allusion à une source divine, commune ou non.

Comme Victor, je pense que c'est l'homme qui a créé Dieu (et non l'inverse) pour affronter le néant de sa propre existence sans fondement, pour compenser son état de déreliction totale en ce bas monde et donner une réponse à cette angoisse existentielle qui jette l'humanité chaque jour dans les plus folles actions.

Quant à une prétendue supériorité d'une religion par rapport, je n'en ai pas parlé, car la question ne se pose même pas au vu de ce qui précède. Qu'elle découle de la volonté des hommes pour asseoir leur pouvoir, leur droit de tuer au nom de ..., c'est certainement vrai; beaucoup de convaincus ont agi pour la bonne cause de part et d'autre.

Enfin, croyez-moi, je n'ai rien contre l'islam ni aucune autre croyance de cette nature. Dans ce billet, on y lit par exemple :" Là réside justement la différence avec l’imagerie qui s’est développée dans la tradition chrétienne, où renversant l’ordre des choses, on s’est mis à représenter Dieu à l’image de l’homme." Cette affirmation peut paraître un jugement de valeur dans sa formulation. Mais, ça n'est pas moi qui l'ai dit!

Merci de ne pas déformer mes propos et de ne pas m'insulter en m'attribuant de l'orgueil, moi qui n'ai jamais succombé à l'illusion de l'égo !

Écrit par : Micheline | 09/04/2008

A Mme Micheline ,je tiens en premier lieu si vous avez eu l'impression que je vous ai insulter mais croyez-moi cela n'etait pas le cas ni voulu donc je vou sprie de m'excuser pour ce malentendu toutefois quand vous me dites que vous n'avez jamais parler d'une pretendu superiorité je reprend simplement vos propos du 28.02.08 ou vous dites et je cite : "Par conséquent, je ne vois toujours pas le renversement de l'ordre mentionné et encore moins en quoi réside la supériorité de votre religion par rapport à d'autres. Pour rappel, les dialogues clivés sont à l'origine des pires exactions."Mais je respect votre point de vue .Salutations

Écrit par : johann | 10/04/2008

La majorité sexuelle passeras bientôt, en Occident aussi, à 8 ans.
source: http://www.femina.ch
Numéro 17, 27.04.2008, page 10.

Yémen.

Divorce à 8 ans.

Noyoud, 8 ans, vient d'obtenir le divorce après avoir été mariée de force à un homme de 28 ans. ( pédophilie ? ).
Yémen, pays où la moitié ( 50% ) des fillettes sont ainsi traitées avant leur majorité.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 30/04/2008

Bonjour,

Je fait un devoir sur l'islam et le christianisme.
Mais plus prescisément,quelles sont leurs ressemblances , leurs differences .. J'ai cherché , j'ai eu des idée par ci par la mais rien de concrés .
Pourriez vous maider ?

Écrit par : kimberley | 08/11/2009

je suis en partie d'avis avec vous notamment sur les attributs de Dieu. certes, l'homme étant créé à l'image de Dieu à des attribut du divin tel que l'intelligence, la science, la raison, l'imagination etc...
mais il faut noter que selon ce que dit la Bible notamment dans la Genèse (premier livre de la thora), ces attributs étaient sans défaut car l'homme étant créé comme Dieu, reçoit dans son corps fini une portion du Divin qui est infini: l'âme. mais l'homme a péché, et il ne faut pas l"oublier... s'étant corrompu, la partie divine aussi sera comme emprisonnée dans les geôles de la chair. la naissance de Jesus-Christ va marquer le debut d'une nouvelle humanité. sa conception par la vertu de l'esprit et dans le sein de Marie, va, comme Adam, donner suite à un homme nouveau fait aussi de chair et d'Esprit. notons au passage que cette naissance est reconnu aussi par l'islam. ainsi, si c'est cela que rabaisser le divin à l'humain ou élever l'humain au divin, il faut encore s'interroger sur la paternité de cette conception.

cette nouvelle humanité qu'incarnera Jésus ou encore Issa, est bien évidemment Dieu devenu homme puisque cette humanité sera vécue sans péché et s'éfforçant à montrer aux hommes la volonté de Dieu, le logos, la sophia. cet homme montrera le Chemin en enseignant la Vérite (Aletheia: Ale(chemin); théia(les Dieu)), le chemin qui mène à Dieu ou encore l'Inoubliable, l'éternité (a(privatif); letheia(oubli)). De ces deux faits, lequel est impossible? : Dieu ne peut-il pas incarner une forme humaine? l'homme fait de chair et d'esprit, ne peut-il pas privilégier l'esprit au détriment de la chair? et bien, Jesus est justement le carrefour de ces deux faits: Dieu descendant vers l'homme pour le mieux cerner et le comprendre s'offrir à lui pour qu’il (l'homme)le choisisse; et l'homme ayant reconnu son erreur de la genèse s'élève vers Dieu en entrant en ce qui est Dieu en lui: son esprit et en se privant des plaisir du corps et des vices.
loin de diminuer le Divin, le christianisme en montre la nécessité absolue et la transcendance indéniable et indispensable. car pour que l'homme arrive à se réconcilier avec Dieu, il faut qu'il s'élève vers Dieu. mais tous ses efforts seront vains si Dieu ne descend pas vers lui par le chemin de Jésus-Christ.
l'esprit étant en Jésus, l'accepter serait donc accepter l'Esprit de Dieu et marcher vers Dieu. voilà un apperçu la philosophie chrétienne de la relation entre Dieu et l'homme.

je voudrais me limiter là pour le moment. Merci

QOELETH.

Écrit par : QOELETH | 09/02/2013

Les commentaires sont fermés.