1959

21/05/2008

L'humanisme de l'Islam: un chrétien s'exprime

Dans un excellent ouvrage intitulé L’humanisme de l’Islam, Marcel Boisard a relevé certaines prescriptions telles qu’elles ressortent du droit musulman en temps de guerre :

 

“ Orientés dans une perspective de force et de miséricorde à la fois, dit cet auteur chrétien, les principes fondamentaux du système légal musulman applicable aux conflits armés, interétatiques et internes aussi bien, peuvent se résumer ainsi :

  1. Interdiction des excès, de la perfidie et de l'injustice, dans tous les domaines.
  2.  

  3. Prohibition d'infliger à l'ennemi des maux superflus : massacre, cruauté, punitions vicieuses.
  4.  

  5. Proscription des destructions inutiles, particulièrement la dévastation des cultures.
  6.  

  7. Condamnation des armes empoisonnées, ou de destructions massives et indiscriminées.
  8.  

  9. Distinction entre combattants - qui dans les troupes musulmanes portent un signe distinctif - et civils ne participant pas directement aux hostilités.
  10.  

  11. Respect de ceux qui se sont retirés de la mêlée : blessés, soldats bénéficiant d'un quartier élargi -la sauvegarde- et prisonniers de guerre.
  12.  

  13. Traitement humain des captifs, qui seront échangés ou libérés unilatéralement lorsque la guerre aura pris fin, à la condition qu'il ne reste aucun prisonnier musulman en mains ennemies.
  14.  

  15. Protection des populations civiles : égards envers leurs religions - donc leur culture - et les ministres de celles-ci, illégalité du meurtre des otages et du viol des femmes.
  16.  

  17. Affirmation de la responsabilité individuelle : suppression de toute punition à l'encontre de personnes pour des crimes qu'elles n'auraient pas commis elles-mêmes.
  18.  

  19. Illégalité de la réciprocité dans le mal et des représailles qui contreviendraient aux principes humanitaires essentiels.
  20.  

  21. Collaboration avec l'ennemi dans les oeuvres humanitaires.
  22.  

  23. Prévention formelle de tout acte contraire aux stipulations des traités conclus par les musulmans.
  24.  

Parce qu'ils considèrent que la Loi est d'essence divine, les juristes musulmans s'attachent à un certain nombre de normes idéalisées et se refusent de codifier des pratiques qui pourraient avoir cours. Proclamant, dans la conduite des hostilités armées, des règles universelles, l'Islam, qui peut par ailleurs, revendiquer l'honneur de n'avoir jamais connu le génocide systématique ou les camps de concentration, possède, à l'heure actuelle encore, une modération et une sagesse dont il saurait faire profiter l'humanité. Au nom de la justice et de la raison, tout excès est banni. La guerre n'est pas une vengeance, mais un effort pour repousser l'iniquité et l'oppression. Cette conception impose donc des restrictions très précises dans la conduite des opérations militaires. Elle procède d'une conception supérieure de l'homme en tant que tel et du respect qui lui est dû comme créature de Dieu. Le droit international islamique s'appuie sur de solides principes moraux qui veulent transcender la réalité humaine quotidienne. Le prophète Mohammed l'a explicitement déclaré : “C'est pour parfaire les caractères et les ennoblir que le Très-Haut m'a envoyé.”

Marcel Boisard n’a écrit ces propos qu’après s’être livré à une étude approfondie et objective. Chacun des principes qu’il avance trouve sa source dans les références authentiques de l’Islam. Ce qui nous amène à rappeler qu’il ne peut y avoir de dialogue authentique sur la base de préjugés ou de vues superficielles. Celui qui cherche trouvera. Celui qui veut comprendre comprendra !

16:15 | Lien permanent | Commentaires (8) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Bonjour
Point de vue intéressant. Etonnant tout de même ce rappel des règles applicables aux conflits armés(les règles sont-elles différente en cas de conflit non armé, économique ou culturel par exemple?).
On se demande quel but vous poursuivez en publiant ces propos de Marcel Boissard, sauf erreur ancien directeur de l'UNITAR un petit satellite de l'ONU sans impact connu.
Qu'en a votre conclusion elle en dit long sur cette difficulté (la vôtre je ne connais pas celle des autres intellectuels musulmans) à envisager le dialogue autrement qu'au travers du canevas authentique de l'Islam. Ai-je bien compris?
Bonne journée.

Écrit par : JF Mabutbut | 22/05/2008

Vous avez bien compris. Je suis un musulman convaincu. Toutefois, le billet que je viens de poster vous montrera je l'espère que le relativisme n'est pas la seule condition du dialogue...
Cordialement à tous...

Écrit par : Hani Ramadan | 25/05/2008

"Protection des populations civiles : égards envers leurs religions" Dixit M. Ramadan

Quand on voit comment sont traités les chrétiens dans certains pays musulmans en temps de PAIX, la jolie phrase ci-dessus laisse plus que songeur...

Écrit par : Olegna | 27/05/2008

bonjour,je viens de lire dans le droit musulman,que même en temps de guerre et pendant la bataille il est interdit aux musulmans:
- de frapper un ennemi a terre
-un ennemi qui vous tourne le dos
-un ennemi désarmé.
-de detruire les arbres et les plantations
-de detruire les habitations
-de livrer le combat dans les zones habitées.
franchement je suis de plus en plus fière d'être musulmane,vos droits de l'homme que vous brandissez a tort et a travers,nous on les connait depuis 15 siècles,alors vos belles formules toutes faites pour condamner l'islam pour un oui ou pour un non,vous pouvez les dilluer dans un grand verre d'eau et les boire!
Monsieur ramadan,s'il vous plait ne me censurez pas.

Écrit par : lydia | 16/06/2008

je ne comprends vraiment pas pourquoi certains portent des jugements sur l'islam à partir des pratiques qui sont faîtes en "pays musulmans". On étudie une religion à partir de ses textes. Est ce parce que de nombreux prêtres sont pédophiles que je dois croire que l'église catholique prône cela? Est ce parce que les autorités françaises ont soutenu les génocidaires au rwanda que les français sont des gens sanguinaires? L'odieux échange pétrole contre nourriture reflète t-il les sentiments des américains?
La plupart des musulmans sont aussi ignorants à propos de leur religion que les occidentaux, comment dans ce cas prendre en considération leurs agissements déviants et les attribuer à l'islam?
Vous avez asservi les peuples africains que vous avez ensuite dépouillé pendant la colonisation. Vous soutenez les dictatures et suscitez des rebellions au gré de vos intérêts. Vous n'acceptez pas dans vos pays que les filles se voilent à l'école à cause de la très sainte laicité. Mais vous autorisez l'homosexualité au nom du..droit à la différence. De quel droit regardez vous de haut tout ce qui est différent de votre civilisation.Vous n'avez pas le monopole de l'humanisme.(j'utilise ce pronom à dessin tout en sachant que ceux qui me liront n'y sont certainement pour rien afin de montrer comment nous musulmans percevont certains de vos écrits)
Tous les musulmans ne sont pas des anges et il est bien connu que certains d'entre nous sont des injustes et cela est clairement affirmé dans le Coran de même que la sunna.

Écrit par : skyb | 26/06/2008

N'est-il pas une ingratitude de ceux qui aujourd'hui pointent leur index sur une religion qui est à l'origine de tout le bien être de l'Homme et son environnement?
Du 7ème au 14ème l'Islam a donné à l'humanité le visage qui lui convient.
Il n'y a que l'ignorance et la haine qui poussent certains à éclipser les fondements nobles de l'ISLAM.
l'oeuvre de Marcel Boisard est une oeuvre qui révèlent en toute objectivité la vérité sur l'ISLAM CET INCONNU.

Écrit par : lalmi | 29/09/2008

Bonjour à tous

je suis persuadé que n'importe qu'elle personne qui étudie avec réflection et sans préjugé l'islam va être sans le moindre doute pousé à reconnaitre que c'est la parole de dieu.
l'islam qui veut dire soumission à dieu coincide avec les grands traits du judaisme et du chréstianisme et c'est tout a fait l'ogique car elles sont toutes issues de la même source...mais pour ceux qui essayent de juger l'islam à travers le comportement de certains, il ya un proverbe de chez eux qui dit : dieu créa l'homme et l'homme fit l'esclave.

Écrit par : med cherif | 20/12/2011

Dans toutes ces merveilleuses remarques, il serait utile de garder les mots dans leur signification correcte d'après oles dictionnaire.
Il faut faire la différence entre "humanisme" et "humanité", entre "humaniste" et "humanitaire". Sinon, on mélange tout et on fait mal passer son message.
Que la religion soit du côté des valeurs humanitaire, pour le bien de l'humanité, ça oui, Dieu a pensé à Ses créatures dans Ses messages, c'est clair.
Mais la religion est bien opposée à l'humanisme, car les humanistes mettent l'homme et sa réflexion, libre de toute contrainte, notamment religieuse, au centre du débat.
Si le français a deux mots, c'est qu'ils sont différents. Ne les mélangeons pas, car ça complique le débat.

Écrit par : Michel Dardenne | 24/12/2013

Les commentaires sont fermés.