1959

05/06/2008

Islam: la conviction plutôt que l'imitation

L’Islam considère que la foi authentique repose sur une certitude et une conviction, et non pas sur l’imitation et la tradition que l’on suit aveuglément. Dieu reproche ainsi aux polythéistes leur manque de discernement qui les conduit à suivre la voie de leurs ancêtres sans aucune remise en question. Le Coran déclare :
« Et lorsqu’on leur dit : « Suivez ce que Dieu a révélé », ils répondent : « Au contraire, nous suivons la voie sur laquelle nous avons trouvé nos pères. » Quoi ? Quand bien même leurs pères ne comprenaient rien et ne se guidaient point ? » (Coran, 2, 170)
Ce qui revient à dire que l’ancienneté d’une tradition quelconque n’est absolument pas un critère de vérité. Ce qui signifie que l’Islam, dans son message initial et premier, appelle à une remise en question de tout héritage religieux ou culturel contraire au bon sens et à la dignité de l’être humain. En Occident, la pensée moderne a posé le principe d’une quête de la vérité s’effectuant librement, débarrassée du poids des coutumes et des lois communément admises. Toutes les philosophies nouvelles ont souligné la nécessité de se tenir au libre exercice de la raison, à laquelle rien ne doit être dicté sans intelligence. Le Coran exprimait déjà au VIIe siècle ce principe. La Révélation elle-même amenait l’homme à faire le meilleur usage de ses facultés intellectuelles, pour combattre trois fléaux : le fanatisme aveugle, les superstitions ancestrales et les mythes infondés, auxquels il s’agissait désormais d’opposer une sagesse sereine et universelle, une approche rationnelle et expérimentale de l’univers, et enfin la religion naturelle.
Tout musulman se doit ainsi de faire preuve d’esprit critique. Et cela est valable aussi bien dans le domaine de la foi que dans celui de la loi et de la jurisprudence islamiques (fiqh). S’il montre le plus grand respect pour les imams et les savants en matière de religion, anciens ou contemporains, il conserve le droit de demander des preuves du bien-fondé des avis juridiques ou de la validité de certaines pratiques religieuses. En tous les cas, l’autorité suprême revient au Coran et à la Sunna, et non pas à telle ou telle école juridique. Chacun est invité ainsi à augmenter ses connaissances et à se rapprocher des sources authentiques de l’Islam. Ce savoir n’est pas réservé à une élite qui aurait le privilège de dominer le reste des hommes. Il n’y a pas de clergé en Islam. Dans le Coran, lorsque Dieu donne un commandement, il fait très souvent précéder son ordre par l’expression : « Ô vous qui avez cru ! », ce qui signifie que la Révélation s’adresse à l’ensemble des croyants qui partagent ainsi la responsabilité de la mise en exécution de l’ordre divin. Il est à remarquer que Dieu ne dit pas : « Ô vous les savants ! », ou « Ô vous les dirigeants ! », mais bien « Ô vous qui avez cru ! ». C’est par ce savoir seul que l’individu est susceptible de se libérer des chaînes de l’imitation et du conformisme (at-taqlîd). Cependant, il est bon de rappeler que le travail des écoles juridiques (al-madhâhib) fut et reste considérable. Il fait partie de notre patrimoine, et constitue une source inépuisable de connaissances utiles. En outre, la plupart des musulmans n’ont pas les moyens de dépasser le stade de l’imitation. Il est donc utile, voire nécessaire pour ceux qui sont dans ce cas de suivre un imam compétent, capable de les initier tant qu’ils ne maîtrisent pas les outils leur permettant de se forger leur propre opinion à partir des textes. C’est ce qu’exprime, de façon remarquable et concise, l’imam Hassan Al-Banna en disant : « Tout musulman qui n’a pas atteint le niveau (de connaissance) lui permettant de considérer les fondements des lois dérivées peut suivre un des imams (reconnus) de la religion. Il est bon, tout en le suivant, qu’il s’efforce autant qu’il le peut de connaître les fondements sur lesquels repose l’avis de son imam, et qu’il accepte toute orientation accompagnée de sa preuve, quand il est convaincu de la loyauté et de la compétence de celui qui l’oriente. Tout comme il est bon qu’il complète ses lacunes au niveau de ses connaissances s’il fait partie des chercheurs, jusqu’à ce qu’il atteigne le niveau lui permettant de considérer (directement et sans l’intermédiaire de l’imam) les fondements en question. »
En résumé, l’Islam préconise le savoir éclairé, qui seul rend l’homme vraiment libre, plutôt que l’imitation aveugle. Réaliste cependant, il tient compte de la différence et de la variété des compétences de chacun.

19:29 | Lien permanent | Commentaires (10) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Brillantissime démonstration de "TOUT ET LE CONTRAIRE DE TOUT", M. Ramadan.

Écrit par : Blondesen | 05/06/2008

C'est avec un grand intérêt que j'ai lu votre texte. Mais face à la violence et au non respect que l'Islam fait actuellement des autres religions, permettez-moi que je doute de la sincérité !
Les Imams "compétents" que sont-ils autres que des dirigeants !? Quelle différence avec un clergé d'autres religions !? Ils dirigent selon leur bon vouloir et selon leur sensibilité d'ETRE HUMAIN, avec des inteprétations (trop souvent)personnelles du Coran. Si la plupart des musulmans sont au stade que de l'imitation, cela ne signifie-t-il pas qu'ils sont alors SOUMIS !
Est-ce que Dieu a permis de tuer, de lapider des soeurs et des frères ????? Est-ce que Dieu a permis d'égorger des personnes ?????? Est-ce que Dieu a permis la vengeance ??????? Est-ce ça l'esprit critique ?????????????? Est-ce ça augmenter ses connaissances ????? N'est-ce pas "IMITER" et faire du "CONFORMISME" que de perpétuer la violence telle qu'elle se déroule depuis des siècles ???????
De quelle conviction parlez-vous ??????
Dieu est AMOUR et ne permet en AUCUN CAS de faire à d'autres ce que l'on aimerait par que l'on nous fasse ! Une atteinte à une quelconque créature de Dieu est une offense à Dieu lui même ! car Dieu EST le CREATEUR !
Alors.........................
Il ne suffit pas de croire "Ò vous qui avez cru", mais bien d'agir selon la volonté de Dieu. Et Dieu étant AMOUR, il ne permet aucun écart de violence entre les êtres qu'Il a créé.
Celui ou celle qui blesse ou tue son prochain fait OFFENSE directement à Dieu !
Pour conclure, l'Islam n'est pas le dépositaire universel de la loi de Dieu ! L'Islam SE DOIT de PARTAGER avec les autres CREATURES de Dieu !
Le jour venu, celui de la mort, nous serons TOUTES ET TOUS JUGE sur l'AMOUR que nous aurons dispensé durant notre vie !....................................
Toutes celles et tous ceux qui auront contrevenus à cette règle.............. auront la réponse de Dieu (qui est AMOUR) !..................................
En résumé, il ne suffit pas de CROIRE ! mais bien d'agir selon la volonté de DIEU ! (c'est difficile...oui !)
Fraternellement et en esprit de PAIX !
Coucou

Écrit par : coucou | 05/06/2008

Bonjour, juste une petite précision:

"« Et lorsqu’on leur dit : « Suivez ce que Dieu a révélé », ils répondent : « Au contraire, nous suivons la voie sur laquelle nous avons trouvé nos pères. » Quoi ? Qu’en bien même leurs pères ne comprenaient rien et ne se guidaient point ? » (Coran, 2, 170)"

signifie selon votre tournure : "malgré leur (bonne) volonté de trouver la vérité, ils s'égaraient et dérivaient sans but précis ni quête".

Vous devriez écrire:

" Quand bien même"

Votre orthographe sous-entend que le sens supposé est "la volonté de leurs pères était juste d'exister" alors qu'en fait, ils étaient juste ignorants de l'existence de Dieu.

Bonne journée.

Écrit par : Judith | 06/06/2008

Islam = soumission, obéissance donc incompatible avec libre arbitre.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 06/06/2008

Merci Judith pour vos délicates remarques. J'ai corrigé cette regrettable erreur.
Cordialement

N.B. 1 : Je ne dis pas tout et son contraire. Il est sans doute des nuances qui échappent aux esprits les plus subtils...
N.B. 2 : La soumission à Dieu seul est un acte libre: elle signifie le rejet de toute soumission aux idoles. A méditer longuement...

Écrit par : Hani Ramadan | 06/06/2008

Vive l'Islam véritable !

« Dieu n’octroie pas Son flambeau aux gens qui font délibérément le mal » (9 :109).
Pour cette raison, nous avons jugé bon de déclarer la résolution suivante :

1.Que l’Islam rejette le terrorisme dans toutes ses manifestations, soit la mort soit le dommage à des êtres humains innocents ou à leurs propriétés.

2.Que l’Islam est la principale victime des attentats terroristes réalisés par certains groupes qui faussement se dénomment eux-mêmes « islamiques », car de tels attentats non seulement causent la mort de nombreux musulmans, mais ils nuisent également à l’image de l’Islam, font augmenter les sentiments d’islamophobie et servent les intérêts de ses ennemis.

3.Que ces groupes essayent de cacher leur égarement à travers des interprétations faussées et manipulées des textes sacrés, dans une tentative d’obtenir des soutiens parmi les musulmans ou de nouveaux adeptes.
Cette fraude doit être dénoncée fermement par les sages et les leaders islamiques du monde entier.

4.Que ceux qui commettent des actes terroristes violent les enseignements coraniques les plus fondamentaux et deviennent ainsi des apostates qui ont abandonné l’Islam.

5.Qu’il est le devoir de tout musulman de lutter activement contre le terrorisme, conformément au mandat coranique qui établit l’obligation d’empêcher que la corruption se répande sur toute la terre.

Sur la base de tout ce qui vient d’être exposé, il convient d’édicter :

Que conformément à la Charia, celui qui déclare halal ou permis ce que Dieu a déclaré haram ou interdit, tel que le fait de tuer des personnes innocentes lors d’attentats terroristes, devient Kafir Murtadd Mustahil, c’est-à-dire apostate, pour avoir essayé de rendre halal (istihlal) l’assassinat d’innocents, crime interdit expressément par le Coran Sacré et par la Sunna du Prophète Muhammad, Dieu le bénisse et le sauve."

http://www.webislam.com/?idn=811

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 06/06/2008

M. Ramadan,
Si je comprends bien, vous ne répondez qu'aux délicates remarques...

L'intervention de coucou manquait-elle de délicatesse?

Mes quelques interventions (également suite à vos billets précédents)demandant votre position par rapport à la liberté de croyance bafouée dans de nombreux pays musulmans attendent toujours une réponse...

Écrit par : Olegna | 07/06/2008

Merci Monsieur, je tenais également si vous le permettez
à laisser un lien qui montre un très enrichissant point de vue;
peut-être la tolérerez-vous sur votre site, autrement, acceptez de me faire le plaisir de la regarder, si toutefois vous ne l'aviez pas déjà vue.
Cordialement


http://fr.youtube.com/watch?v=cuLbdy6FH3M&feature=related

Écrit par : Judith | 08/06/2008

RESPECT à celles et à ceux qui ont eu le courage de lire le livre de Dieu pour découvrir ce qu'est le véritable islam.
Découvrir une religion aux travers des médias et la pensée unique relève de l'absurdité.
La vérité émane de Dieu.
Le mensonge émane de l'homme.

Écrit par : ishem | 14/06/2008

Quand allez vous arrêtez de vous opposer systématiquement à propos de tout et essayer réellement de comprendre l'islam. Si vous n'êtes pas disposé à comprendre ce que les textes de l'islam disent que faîtes vous alors ici??? La question logique et légitime qu'on devrait se poser après la lecture de ces différents articles est la suivante: "si vraiment votre religion prône cela pourquoi est ce que l'actualité démontre tout le contraire?"
Comme vous ne la posez pas(explicitement en tout cas), je la pose à Hani qui je suis sûre vous donnera une réponse claire.

Écrit par : skyb | 26/06/2008

Les commentaires sont fermés.