1959

23/06/2008

ISRAEL : CRIME DE GUERRE

Affamer des populations civiles est considéré par le droit international comme un crime de guerre. Or, c'est précisément ce que fait Israël dans l'impunité la plus totale. Honte à tous ceux qui prétendent défendre les droits humains et qui ne font rien!

Bruxelles ; 21 juin 2008 Trois agences des Nations-Unies ont souligné le fait que les mesures administratives et militaires israéliennes, l’augmentation des prix des produits alimentaires, ainsi que la chute des revenus et le chômage croissant obligent les Palestiniens, et notamment dans la bande assiégée de Gaza, de se nourrir de produits alimentaires de faible qualité et quantité. Selon le document publié par l’UNRWA, la FAO et le programme alimentaire mondial, la capacité d’achat des Palestiniens a diminué à son niveau le plus bas, cette année, qui a été celle du siège contre tous les aspects de la vie. Le rapport a mis en garde, disant que le secteur agricole est sur le point de s’effondrer, « à cause des entraves à l’importation, de la pénurie des engrais et autres produits nécessaires. » La porte-parole des Nations-Unies, Michele Montas déclare : « 70% des salaires quotidiens des ouvriers sont dépensés en nourriture », au moment où le taux de pauvreté parmi les Palestiniens a atteint 80%. Elle a souligné que « l’augmentation des prix qui s’ajoute à la restriction de l’économie locale et les conséquences des mesures militaires israéliennes ont conduit à ce que les Palestiniens dépendent plus des aides, tout comme l’augmentation des prix de la nourriture et des carburants ont accru les coûts supportés par les agences mondiales de secours pou faire parvenir les aides en Cisjordanie et dans la bande de Gaza. » De son côté, le comité populaire pour affronter le siège indique que les habitants de la bande de Gaza, qui sont un million et demi de personnes, vivent actuellement avec deux dollars par jour. Il rappelle que la moyenne de revenu individuel annuel du citoyen palestinien à Gaza ne dépasse pas les 650 dollars, que plus de 70% de la population de Gaza souffre du chômage, que 80% vivent sous le seuil de pauvreté à cause du siège imposé par les autorités israéliennes. Un million et 100.000 Palestiniens vivent uniquement de l’aide apportée par l’UNRWA , la FAO et autres organisations humanitaires arabes et islamiques. La « campagne européenne pour la levée du siège contre Gaza » avait mis en garde contre les catastrophes répétées dans la bande de Gaza du fait du maintien du siège qui entame sa troisième année, soulignant que la charte principale de la cour pénale internationale désigne par génocide « tout comportement visant à imposer des conditions de vie à un groupe de gens conduisant à la destruction totalement ou partiellement de leur vie », et l’article 8 du traité principal incluse dans les crimes de guerre « le fait d’affamer la population, ou le comportement intentionnel pour empêcher les aides de lui parvenir ». Campagne européenne pour la levée du siège contre Gaza

17:45 | Lien permanent | Commentaires (8) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Vous avez peut-être raison, vous avez peut-être tort. Je n'en sais rien. Par contre, j'ai l'impression que la majeure partie de vos arguments peut également être reprochée au Hamas. Les musulmans d'un côté tout comme les juifs de l'autre pensent être dans le juste. Il y a certainement des erreurs des 2 côtés. Une seule chose est sure, c'est la population civile qui paie les pots cassés.

Écrit par : salegueule | 23/06/2008

Vous avez juste oublié de dire pourquoi il y a ce blocus.

Écrit par : oubli | 24/06/2008

Les sionistes oublient ce qu'on a fait à leurs parents en Europe, et toute la Cisjordanie est devenu un vaste camp de travail dignes des années 39-45. La paix passe par un vrai traité, et l'application de la résolution 181 de l'ONU.

Écrit par : Victor Devaud | 25/06/2008

@ Oubli ,

Je vais vous le dire :

Le blocus c'est pour asphixier le peuple de gaza et l'inciter à quitter la Palestine afin que vos amis puissent mieux la coloniser.

Écrit par : lil | 02/09/2008

Pas d’oubli pour Gaza

Vous pouvez courir, presse et Média,
Avec vos manœuvres sous contrats,
Par le foot, la culture du doute,
Car, il n y’aura pas d’oubli, ni de répit,
Pour les enfants de Gaza,
Il n’y aura pas d’oubli pour Treblinka,
Pour les victimes d’Hiroshima,
De Sabra et Chatila.
Il n’y aura pas d’oubli pour Sétif,
Pour la Bosnie, les ghettos juifs.
Il n’y aura pas d’oubli pour Dir Yassine,
Pour les goulags de Staline,
Et pour Jenin en Palestine.
Il n’y aura pas d’oubli pour le lynchage,
Pour l’ethnocide et les carnages,
D’un capitalisme sauvage,
Qui vient droit du moyen âge.
Il n’y aura pas d’oubli pour les Mayas,
Les nez percés et les Incas,
Il n’y aura pas d’oubli mes amis,
Barricadés et insoumis,
A toutes les formes de violences,
Les guillotines et les potences,
Et résisterons en permanence,
Dans la colère du silence,
Et resterons debout dans la rue,
A débouter touts les abus,
A défier balles et obus,
Et tout ce qui blesse ou tue.
En citoyens murs et crédibles,
Témoins d’une ère pénible,
Gardiens de la sagesse des hommes,
Dont la mémoire reste vivante,
Et sa lumière illuminante,
Effective et palpitante.
Et cette fois c’est bien fini,
Ou plutôt bien commencé,
Il n’y aura plus d’oubli,
Pour les enfants de Gaza,
Pour que le mal soit maudit
Et la sagesse vaincra.

Lihidheb mohsen Eco artiste
Zarzis Tunisie, 20.01.09

Écrit par : Lihidheb mohsen | 01/02/2009

Enfants de Gaza

Ils étaient nombreux, les enfants de Gaza,
Ils jouaient heureux les enfants de Gaza,
Ils avaient confiance, enfants de Gaza,
Dans l’humanité, enfants de Gaza,
Avec un peu de chance, enfants de Gaza,
Ils seraient épargnés, enfants de Gaza,
Au nom de la loi, enfants de Gaza,
Au nom de l’équité, enfants de Gaza,
Mais subitement, enfants de Gaza,
Un avion passa, enfants de Gaza,
Il y eut de la pluie, enfants de Gaza,
Des gouttes de phosphore, enfants de Gaza,
Brulant jusqu’à la mort, enfants de Gaza,
Et le jeu cessa, enfants de Gaza,
Et les oiseaux se turent, enfants de Gaza,
Pour laisser passer, enfants de Gaza,
Le spectre de la mort, enfants de Gaza,
Mais le soleil se leva, enfants de Gaza,
Une fois encore, enfants de Gaza,
Et les oiseaux reprirent, enfants de Gaza,
Leur chant tristounet, enfants de Gaza,
Et guettent le tour, enfants de Gaza,
Des tueurs d’enfants de Gaza et Treblinka.

Lihidheb mohsen
Eco artiste Zarzis 16.01.09

Écrit par : Lihidheb mohsen | 04/02/2009

Gaza, plus jamais ça

J’ai peur, j’ai peur, je le sens,
Dans mes tripes, dans mon sang,
Dans mon esprit, un frisson,
De désarroi, des tourments.

J’ai peur pour touts les enfants,
Les innocents, petits et grands,
Arméniens, romains, afghans,
Africains noirs, Africains blancs.

J’ai peur de la folie du Juif,
Du taliban trop impulsif,
Des théocrates inquisiteurs,
Des technocrates fusilleurs.

J’ai peur des foules hystériques,
Des décideurs froids et cyniques,
Des arguments confectionnés,
Dans les églises et les mosquées.

J’ai peur des lavages de cerveaux,
Par les écoles et les journaux,
Quand seule la haine prévaut
Et l’homme devient un robot.

Y a-t-il une chance pour s’en sortir,
Désamorcer, déconstruire,
Cette terrible violence
En perpétuelle croissance.

Par convertir toute religion,
Et transformer les politiques,
En amour, paix et passion,
Pour Dieu, le juste et l’unique !!

Lihidheb mohsen Eco artiste
Zarzis Tunisie 08.02.09

Écrit par : Lihidheb mohsen | 09/02/2009

Je suis outré, comment peut t'on dire ici que les arguments avancer peuvent être reprocher au Hamas, le Hamas n'affame pas les populations , elle n'a pas crée un camps de concentration, et d'extermination ( Gaza), elle n'abrite pas de criminel de guerre, elle n'a pas massacrer 3000 personnes ( camps de sabra et chatila), elle ne donne pas comme consigne de mettre une balle réel toute les 10 balles en caoutchou et de tuer en particulier les enfants, le Hamas de massacre pas les personnes d'association humanitaire, qui aide les gens qui greve de faim, mais bientôt il ne pourront plus d'abriter derriere la shoah, car au file du temps il arriverons au même résultat, et seront considérer au yeux du monde comme criminel de guerre, heureusement pour nos fréres palestinien, il y a le Hamas, le hezbollah, un jour viendra ou il seront liberer de leurs oppresseurs.

Écrit par : bennadja | 06/07/2010

Les commentaires sont fermés.