1959

13/05/2009

UN GRAND PRESIDENT DES ETATS-UNIS ET UN PAPE EMINENT

 

 Voilà ce qu’aurait pu dire un grand Président des Etats-Unis lors de son investiture :

 

« Il est grand temps que nous demandions pardon à tous les musulmans dont nous occupons les terres par la force. Que sommes-nous allés faire en Afghanistan et en Iraq, sinon voler le bien des peuples et défendre des intérêts géostratégiques purement matériels  dans ces lointaines régions ?

Nous avons sciemment menti, invoquant les prétextes du terrorisme et des armes de destruction massive pour jeter des bombes sur des dizaines de milliers d’innocents à Bagdad, après les avoir affamés. En 2008, plus de 2000 civils, dont beaucoup de femmes et d’enfants, sont morts en Afghanistan, victimes de dommages collatéraux et d’innombrables bavures militaires. Et le monde a fini par accepter, en se disant : ce ne sont que des talibans, ou les proches des talibans, ou les voisins des talibans…

Non. L’Amérique se doit de respecter tout homme parce qu’il est homme et frère de l’homme, et parce que sa vie est sacrée.

Et je ne parlerai pas assez des traitements que notre précédent gouvernement  a infligés aux prisonniers d’Abou Ghraïb ou de Guantanamo, ou d’ailleurs dans d’autres pays amis quelque part sur cette planète.

Nous sommes devenus ainsi la honte de l’humanité. Il faut que cela cesse. Nous allons commencer par quitter ces lieux, au lieu d’y envoyer de jeunes militaires américains s’y faire massacrer. Yes, we can… »

 

Et quant au discours d’un Pape éminent à Jérusalem, voilà ce que nous aurions aimé entendre :

 

« Ô peuple d’Israël ! Toute forme d’antisémitisme doit être condamnée sans détour, et l’on ne doit jamais oublier les crimes commis contre les juifs. Mais dois-je vous rappeler que la Shoah s’est produite en Europe, et que vous n’avez aucune raison de vous acharner sur les Palestiniens dont vous persistez à confisquer les terres?

Et comment les descendants de ceux qui ont connu les ghettos infâmes peuvent-ils construire ce mur de la honte ?

Expliquez-moi la chose, peuple d’Israël, enfants de Jacob !

Qu’avez-vous fait, malheureux, à Gaza ? Quelle monstruosité ! Quelle barbarie ! Si ma parole vous blesse, rejetez-moi comme jadis fut repoussé le Christ, parce qu’il se tenait toujours aux côtés des opprimés… »

 

Beau discours d’investiture.

Juste sermon.

12:43 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | |

Commentaires

As Salam Alaykoum,

J'ai envie de dire en lisant votre article : "Ah si seulement...!!"

Si seulement, la justice était leur priorité...

Si seulement, ils pouvaient considérer n'importe quel être humain de la même manière...

Si seulement, leurs coeurs étaient humbles et craintifs...

Si seulement, ils savaient que la mort injuste d'un seul être humain équivaut à avoir tué toute l'humanité...

L'injustice, l'humiliation, la misère sont ce qui font le plus de dégât sur cette terre et dans le coeur des Hommes.
Alors si seulement, ils pouvaient en tenir compte...

Si seulement, ils pouvaient se rendre compte de leurs immenses responsabilités...

Eh oui, "si seulement"...

Gardons l'espoir... car rien n'est impossible...

Écrit par : Maryam | 14/05/2009

Dans un de vos billets précédents, vous disiez qu'un président des USA ne pouvait être élu sans le support du lobby juif. Cette affirmation sentait déjà la peste brune à plein nez. Affirmer que les israeliens s'acharne sur les palestiniens pour se venger de la shoah est sidérant. Cela juste après avoir écrit que toute forme d'antisémitisme doit être combattue, ce qui est très habile.

Vous affirmez vouloir défendre le peuple palestinien, vous donnez plutôt l'impression de l'utiliser comme prétexte pour distiller votre haine de l'occident et des juifs. Ce faisant, vous jetez le discrédit sur toutes les personnes qui ont réellement à coeur la défense des palestiniens. Ceux qui souffrent en étant entre le marteau et l'enclume.

Quand à prendre la défense des talibans ou de Sadam Hussein... cela laisse sans voix. C'est oublier leurs régimes de terreur, exécutions sommaires, tortures et massacres.

A quand un sermon demandant pardon pour les victimes des attentats de Nairobi, de Luxor, de Mombassa, du golf d'Aden, de Bali, du WTC et j'en oublie. Il ne faudrait pas oublier que les USA ont envahi l'Afganistan après avoir été attaqué par les talibans. Il est vrai qu'il n'en va pas de même pour l'Irak, où dès le début, la plus part des dirigeant occidentaux ont mis en doutes les raisons et condamné l'attaque. Cela dit, je ne pense pas qu'il y ait beaucoup de personnes regrettant Sadam Hussein et son régime, certainement ni les chiites ni les kurdes ni les koweitiens.

Écrit par : diocanne | 15/05/2009

Les commentaires sont fermés.