1959

16/09/2009

Rapport de l'ONU : les crimes de Tsahal

 Israël a imposé un blocus de la bande de Gaza qui équivaut à une mesure de punition collective et pratique une politique d'isolement systématique du territoire palestinien, affirme le rapport de 574 pages.

L'armée israélienne a fait un usage délibéré et disproportionné de la force, ajoute la mission du juge Goldstone. Le principe fondamental de distinction entre objectifs civils et militaires n'a pas été respecté par l'Etat hébreu. Plus de 1400 personnes ont été tuées pendant l'offensive du 27 décembre 2008 au 19 janvier 2009.

Saisie de la CPI par le Conseil de sécurité

Le rapport, publié à Genève et New York simultanément, recommande que le Conseil de sécurité de l'ONU nomme un groupe d'experts indépendants. Si, d'ici six mois, ce groupe constate qu'Israël n'a pas enquêté de manière adéquate sur les violations commises à Gaza et poursuivi leurs responsables, le Conseil de sécurité devra saisir de la situation à Gaza le procureur de la Cour pénale internationale (CPI).

«La politique d'Israël qui prive les Palestiniens de la bande de Gaza de leurs moyens de subsistance, de leurs emplois, de leur logement, de l'accès à l'eau, qui nie leur liberté de mouvement et le droit à entrer et à sortir librement de leur pays peut conduire un tribunal compétent à estimer que le crime de persécution, qui est un crime contre l'humanité, a été commis», affirme le rapport.

«La mission est arrivée à la conclusion que des actes assimilables à des crimes de guerre et peut-être par certains aspects à des crimes contre l'humanité ont été commis par les Forces israéliennes de défense», a déclaré Richard Goldstone à la presse.

Attaques intentionnelles

L'Etat hébreu ne s'est pas entouré «des précautions nécessaires requises par le droit international humanitaire pour limiter les pertes en vies humaines, les blessures occasionnées aux civils et les dommages matériels», précise le rapport.

Il cite notamment les tirs d'obus au phosphore blanc sur les installations de l'UNRWA (Agence de l'ONU pour l'aide aux réfugiés palestiniens), «la frappe intentionnelle sur l'hôpital Al-Qods à l'aide d'obus explosifs et au phosphore», «l'attaque contre l'hôpital Al-Wafa», ainsi que contre une mosquée au moment de la prière, autant de «violations du droit international humanitaire», «sans raisons militaires justifiées».

Réaction israélienne

Dans une première réaction, le porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères a répété que son pays rejette le rapport Goldstone parce que son mandat est unilatéral et partial. Malgré ces réserves, il a affirmé qu'« Israël s'engage à agir pleinement en accord avec le droit international et à examiner toutes les allégations de mauvaise conduite de ses forces».

Jérusalem rappelle que l'armée israélienne a ouvert des enquêtes sur plus de cent allégations concernant le comportement de ses forces pendant les opérations de Gaza. «Même si la plupart de ces enquêtes ont été closes parce que les allégations étaient sans fondement, 23 enquêtes criminelles restent ouvertes», ajoute le ministère des Affaires étrangères.

Le rapport analyse en détails 36 incidents à Gaza, ainsi que d'autres en Israël et en Cisjordanie, et est fondé sur 188 entretiens individuels représentant plus de dix mille pages de documentation, ainsi que 1200 photographies. Les suites du rapport doivent être discutées le 29 septembre par le Conseil des droits de l'homme, réuni depuis lundi à Genève.

(ats) Act. 15.09.09; 17:29

 

 

09:18 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Vous oubliez de dire que le rapport de l'ONU indique aussi que le Hamas a commis "des actes assimilables à des crimes de guerre et peut-être par certains aspects à des crimes contre l'humanité".

Omission fortuite ou volontaire?...

Écrit par : hommelibre | 16/09/2009

Avez-vous lu ce commentaire? Que répondez-vous?

Ramadan: déni de réalité

Comme d'habitude, l'antisionisme de Ramadan le conduit à émettre un billet amputé des remarques prononcées par l'expert commis par l'Organisation des Nations Unies.

En effet, Richard Goldstone, dont il convient de rappeler qu'il est juif et fils d'une mère sioniste, a relevé que les bombardements incessants à la roquette des habitants israéliens de Sdérot et environs, visant aveuglément des populations civiles, constituait également un crime de guerre.

Comment être étonné de tant de partialité haineuse? Par cette pratique de l'omission? Par ce flagrant déni de réalité?

Ramadan est un islamiste radical. Et antisioniste. Et antisémite. Et dangereux.

Posté ce matin par Raoul Dubord http://rasleblog.blog.tdg.ch/archive/2009/09/16/ramadan-deni-de-realite.html

Écrit par : JF Mabut | 16/09/2009

Ramadan, antisémite? Il va donc s'autodétruire?!

J'avais déjà posté ce commentaire dans rasleblog, avant qu'il ne soit proprement censuré. Comme plusieurs autres commentaires qui rivaient son clou à l'auteur qui me traitait de philo-islamiste.

"Avez-vous lu ce commentaire? Que répondez-vous?"

Je ne peux évidemment pas répondre à la place d'Hani Ramadan. Mais apparemment les réponses sont susceptibles d'être détruites. Alors pourquoi se fatiguer à répondre?

Anti-sioniste est tout autant légitime qu'anti-fasciste, anti-impérialiste, anti-staliniste, etc.

Quant à la dangerosité d'Hani Ramadan... A-t-il jamais été ne fut-ce que responsable d'un seul début de crime?

Sur le fond du sujet, je renvoie au blog d'Homme Libre (sic!) où on trouvera le lien vers le rapport complet (en anglais) dans un commentaire (pas dans l'introduction, faut pas rêver).

Écrit par : Johann | 17/09/2009

"En effet, Richard Goldstone, dont il convient de rappeler qu'il est juif et fils d'une mère sioniste, a relevé que les bombardements incessants à la roquette des habitants israéliens de Sdérot et environs, visant aveuglément des populations civiles, constituait également un crime de guerre."

Pas seulement est fils d'une mère sioniste, lui aussi sioniste comme elle l'a révélé sa fille depuis canada, son amour à Israël l'avait lui obligé d'indiqué aussi le Hamas dans le rapport afin d'Atténuer l'ampleur du crime.

hommelibre:
vous n'avez pas repondu à ce commentaire posté sur votre Blog http://hommelibre.blog.tdg.ch/archive/2009/09/16/rapport-de-l-onu-les-crimes-du-hamas-et-d-israel.html par Johann sous prétexte qu'il n'est plus un interlocuteur pour vous:
_________________________________________________
Bien.

Mais pour être totalement objectif il faudrait peut-être donner le lien pour lire le rapport et non pas un compte-rendu journalistique.

http://www2.ohchr.org/english/bodies/hrcouncil/specialsession/9/docs/UNFFMGC_Report.pdf


"Les palestiniens et les israéliens sont de la même manière accusés de crimes de guerre et de possibles crimes contre l’humanité."

Non, en aucune façon de la "même manière". Il suffit de lire le rapport.
J'ai compté sommairement 15 chapitres impliquant Israël et 7 chapitres impliquant les Palestiniens. Deux poids une mesure?

Ecrit par : Johann | 16 septembre 2009
________________________________________________________________________________

Écrit par : Djilani Ftelina | 17/09/2009

Les commentaires sont fermés.