1959

25/10/2009

Visages de l’imposture : Fadela Amara

Interrogée sur la conversion à l’islam de Diam’s, Fadela Amara a tenu sur Europe 1 des propos qui révèlent un féminisme aussi limité que déplacé.

Elle lutte contre le voile islamique parce qu’il représente, selon elle, un symbole d’asservissement. Si Diam’s choisit de le porter, c’est parce que, à défaut d’être une adolescente fanatisée en mal de repères, la rappeuse souffre probablement de troubles psychologiques.

Tandis que moi, Fadela Amara, je domine largement ces traditions ancestrales et patriarcales par ma vision moderne de la femme libérée. J’espère que Diam’s comprendra et finira par s’élever à ma hauteur.

Quant aux musulmanes qui choisissent de porter librement le voile, il est indispensable qu’elles y renoncent contre leur gré, et qu’elles envisagent sérieusement d’être libres selon MA conception de la liberté.

 

En réalité, Fadela Amara n’a été portée au pouvoir que pour compenser les effets désastreux de la politique de Monsieur Sarkozy père, qui confond les êtres humains, dans les banlieues, et la racaille.

Elle est d’ailleurs tellement moderne, Madame Amara la républicaine, que le tourisme sexuel pratiqué par Monsieur Frédéric Mitterrand, Ministre de la Culture – et quelle culture ! – , ne la dérange pas le moins du monde.

Il est vrai qu’avec un Président dont la première dame a posé nue, lequel défend un Ministre qui s’égare au milieu des éphèbes dans ses voyages, et une vie mondaine que ne partage pas le bas peuple, nous sommes très loin – vraiment très loin –  de la morale islamique archaïque fondamentaliste extrémiste et j’en passe…

Fadela Amara, merci de nous apporter, à nous autres musulmanes et musulmans pratiquants dépassés par votre regard visionnaire, ce grand souffle civilisateur qui nous libérera de la prostitution et de la soumission !

 

Voir :

http://www.lepost.fr/article/2009/10/22/1754830_diam-s-son-voile-est-le-signe-d-une-femme-en-souffrance-selon-fadela-amara.html

 

http://rienquelaverite.blog.tdg.ch/archive/2009/10/23/fadela-amara-shut-up.html

 

http://video.google.com/videosearch?q=frederique+Mitterand&rls=com.microsoft:fr-ch:IE-SearchBox&oe=UTF-8&sourceid=ie7&rlz=1I7SKPB_fr&um=1&ie=UTF-8&ei=qhPjSsjvHNmM_AaCr9CGAg&sa=X&oi=video_result_group&ct=title&resnum=10&ved=0CC0QqwQwCQ#

 http://cinema-litterature-musique.blog.24heures.ch/archiv...

http://www.youtube.com/watch?v=pB3LqkvUpvc&feature=channel

14:44 | Lien permanent | Commentaires (35) | |  Facebook

24/10/2009

Solidarité

Alors que Gaza la Martyre continue de panser ses plaies, le CBSP (comité de bienfaisance et de secours aux Palestiniens) a pris part à un long convoi de minibus, une centaine au total, qui se dirige vers la Palestine. Chaque minibus contient du matériel destiné à soulager une population qui continue à payer au prix fort non seulement les conséquences de l’agression de janvier 2009, mais encore la mise au ban et l’embargo par lsraël et la communauté internationale.

 

Communiqué de presse  

Opération Miles of Smiles

le CBSP aux portes de Gaza aux commandes d’un convoi humanitaire de 100 minibus

 

Paris, le 21 octobre 2009 – Miles of Smiles pour les enfants de Gaza, c’est parti ! C’est vendredi 16 octobre que le convoi humanitaire en direction de la bande de Gaza a pris le départ. L’objectif de l’opération ? Acheminer une centaine de minibus contenant du matériel scolaire et médical, des médicaments, des fauteuils roulants auprès des populations gazaouies et celles des Territoires occupés. Les enfants seront les principaux bénéficiaires du convoi. Plus d’un mois après la rentrée scolaire, les associations organisatrices de l’opération ont bon espoir d’apporter un peu plus de confort à des populations démunies

dont les plus jeunes ont beaucoup de mal à poursuivre leur scolarité dans des préfabriqués de fortune.

Le convoi humanitaire de l’opération Miles of Smiles pour les enfants de Gaza bloqué à Port-Saïd

La première étape du périple a amené le convoi à PortSaïd, en Egypte, et devrait ouvrir les portes du passage frontalier de Rafah. Les associations européennes devraient ainsi atteindre leur but en pénétrant dans la bande de Gaza. A l’heure actuelle, soit cinq jours après son départ, le convoi reste toujours bloqué aux portes de Gaza en l’attente du laisser-passer des autorités en place. Les différentes associations et les divers participants de l’opération sont d’ores et déjà préparés à un éventuel sit-in qui pourrait durer plusieurs semaines. « Nous sommes prêts à attendre le temps qu’il faudra pour acheminer notre convoi humanitaire jusqu’à la destination initialement prévue : les populations de la bande de Gaza et des territoires occupés sont dans un besoin criant de produits de première nécessité. Les minibus que nous avons affrétés contiennent du matériel médical, des médicaments, des outils de mobilité pour les personnes les plus fragilisées, mais aussi du matériel scolaire pour les enfants qui poursuivent leur apprentissage dans des conditions extrêmement déplorables. Plus qu’une aide humanitaire, nous souhaitons apporter un peu d’espoir et de sourires sur le visage de ces populations en souffrance. Tous les participants sont très motivés et poursuivrons l’opération jusqu’à son terme », explique Malik Sebihi, Président du CBSP.

 

Contact Presse

Youcef Benderbal

+ 33 1 55 268 268

y.benderbal@cbsp.fr

Camel Bechikh

+ 33 6 11 45 23 26

camel.bechikh@cbsp.fr

http://ww.cbsp.fr

(source : http://www.al-kanz.org/2009/10/21/cbsp-gaza-smiles/)

16:15 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

23/10/2009

Blocage du convoi humanitaire pour GAZA

Lettre à l’Ambassade de la République arabe d’Egypte à Bruxelles

 

Je me permets de reproduire la lettre suivante. En espérant que le convoi parviendra à destination à Gaza.

 

 

 

Mohamed DAIF

Député à la Communauté Française

Député bruxellois

Echevin

Rue Royale  72

1000   Bruxelles                                                               

Tél. 02 282 86 05

Faxe. 02 282 86 25

Gsm 0499 588 247                                                                         Bruxelles, le 20 octobre 2009.

 

 

 

Son Excellence, Madame Fatma  ELZAHRAA  ETMAN

Ambassade de la République arabe d’Egypte

A Bruxelles

 

 

 

 

Concerne : blocage du convoi humanitaire pour GAZA

 

Votre Excellence,

Madame l’Ambassadrice,

 

Une opération humanitaire en direction de la bande de Gaza est organisée par plusieurs associations.  Je vous prie de trouver, en annexe, un courrier relatif à ce sujet.

 

Il s’agit d’un convoi transportant du matériel et des équipements médicaux à acheminer jusqu’à Gaza via le passage frontalier de Rafah.

 

Il semblerait que ce convoi soit bloqué au Port Said. C’est pourquoi, je m’adresse à vous afin de vous demander d’user de votre influence auprès de vos autorités pour permettre à ce convoi d’arriver à destination.  Ce convoi est  en faveur de la population de Gaza et notamment des enfants innocents démunis de tout depuis trop longtemps.

 

En vous remerciant d’avance pour ce que vous pourriez faire, je vous prie de recevoir, votre Excellence, Madame l’Ambassadrice, l’expression de mes salutations les plus respectueuses.

 

 

 

 

 

 

 
Mohamed DAIF

 

 

 

16:06 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Visages de l’imposture : l’Europe infiltrée par Tsahal

Voici un autre visage éminent de l’imposture : celui de Javier Solana, le porte-parole de la diplomatie européenne, dont la dernière déclaration est ahurissante.

Il évident que du fait de son soutien aveugle à l’Etat sioniste dont les crimes de guerre ne sont pas à prouver, Javier Solana devrait être sans détour poussé à la démission. Pour autant que les responsables de l’UE considèrent que les enfants de Gaza sont des êtres humains.

 Lu sur le site d’Europe 1 :

Solana : "Israël est membre de l'UE"

La phrase a été prononcée, mercredi à Jérusalem, par le porte-parole de la diplomatie européenne en personne.© Reuters

"Israël permettez-moi de le dire, est un membre de l'Union européenne sans être membre de ses institutions", a déclaré mercredi Javier Solana, le diplomate en chef de l'Union européenne, à Jérusalem devant un parterre de personnalités des milieux politiques et d'affaires.

L'Etat juif, a-t-il souligné, "est partie prenante à tous les programmes" de l'Europe des 27, notamment dans les domaines de la recherche et de la technologie. "Aucun pays hors du continent n'a le type de relations qu'Israël entretient avec l'Union européenne."© Europe 1

00:03 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

17/10/2009

Pitres aux nez et aux mains rouges !

 

 L’embarras de l’entité sioniste occasionné par le rapport Goldstone conduit les dirigeants israéliens à tenir des propos aussi ridicules que dérisoires. On en rirait s’il n’était pas question de crimes de guerre. Le gouvernement de l’Etat hébreu affirme ainsi que son armée est « la plus morale du monde » et que les « principes moraux guidant son action sont supérieurs à ceux de nombreuses autres organisations militaires » (Tel-Aviv, 15 octobre 2009) !

Cela suffit. La colère se fait entendre ici et là. Les hommes de bonne volonté sont dégoûtés et réclament que justice soit rendue. Obama doit comprendre que la soumission abjecte de son administration au lobby sioniste – qui se traduit systématiquement par l’imposition inique du veto américain empêchant de justes représailles – nuit à la crédibilité de son engagement politique.

La résistance légitime ne cédera aucun de ses droits, quelles que soient les gesticulations pitoyables des pitres aux nez et aux mains rouges !

 

A lire :

 

15 octobre 2009

Le génie comique de Netanyahu (Dissident Voice)

Stuart LITTLEWOOD

Sachant que l’Iran ne renoncerait pas à son droit au nucléaire civil, il était sûr que les stratèges de Tel-Aviv et de Washington allaient organiser une campagne médiatique hystérique pour semer la panique afin de faire croire que cette situation allait importer chez nous le terrorisme.

Et aux Nations Unies, on a vu ce procédé se mettre en place quand Netanyahu cherchait à obtenir leur soutien pour mener une nouvelle guerre au Moyen-Orient au profit d’Israël. "Hier, l’homme qui dit que l’holocauste est un mensonge a parlé depuis cette tribune … A ceux qui ont donné à ce négationniste l’occasion de s’exprimer, je dis, de la part de mon peuple, le peuple juif, et des gens bien, partout dans le monde : n’avez-vous pas honte ? N’avez-vous donc aucune décence ?"

Qui avec une once de décence aurait donné l’occasion à Netanyahu de s’exprimer après les atrocités commises lors des bombardements intensifs sur Gaza et le rapport Goldstone qui condamne les crimes de guerre d’Israël ?

"Ce régime iranien est entretenu par le fondamentalisme extrémiste … Tous ceux qui ne sont pas des croyant fervents sont opprimés".

Netanyahu pourrait aussi bien être en train de décrire le régime israélien.

"… le plus grand danger qui guette le monde aujourd’hui, c’est l’alliance entre fanatiques religieux et armes de destruction massive ".

Il en parle en connaissance de cause. On y trouve les deux à profusion en Israël.

"Le défi capital que doit relever cette organisation (l’ONU) de toute urgence, c’est d’empêcher les tyrans de Téhéran de se doter de l’arme nucléaire".

Ce serait sympa pour les va-t-en guerres de Tel-Aviv, qui l’ont déjà.

"La communauté internationale déjouera-t-elle les plans des gens les plus pernicieux du monde : ceux qui financent et ceux qui commettent les actes de terrorisme ?"

Je l’espère sincèrement. Mais parlons-nous tous des mêmes ?

"Au lieu de condamner les terroristes et leurs commanditaires iraniens, certains dans cette assemblée ont condamné leurs victimes. C’est exactement ce que fait un récent rapport de l’ONU sur Gaza, qui met sur le même pied les terroristes et ceux qu’ils ont pris pour cible".

Remplacez iranien par américain et ça devient plus clair.

"En 2005, dans l’espoir de faire avancer le processus de paix, Israël a accepté unilatéralement de se retirer de Gaza …. Nous n’avons pas eu la paix. Nous avons eu, à la place, une base terroriste soutenue par l’Iran à 6 kms de Tel-Aviv. La vie dans les villes israéliennes était devenue un cauchemar. Vous voyez, non seulement les tirs de roquettes du Hamas n’ont pas cessé, mais elles ont été multipliées par dix. Une fois encore, l’ONU n’a rien dit".

Ces cauchemars, les Gazaouis sans défense en savent quelque chose. Israël installé devant leur porte et qui occupe toujours l’espace aérien et les eaux territoriales de Gaza, lance des explosifs puissants sur le million et demi de civils affamés dans la minuscule enclave de Gaza, où il n’y a aucun moyen de s’échapper.

"Il n’y a qu’un seul exemple dans l’histoire où des milliers de roquettes ont été lancées sur la population civile d’un pays. C’est quand les nazis ont bombardé les villes britanniques au cours de la Seconde Guerre mondiale. Pendant cette guerre, les alliés ont rasé les villes allemandes, causant des centaines de milliers de victimes. "

Les nazis lançaient des roquettes ultramodernes et ultra-puissantes sur Londres et sur le Sud de l’Angleterre depuis un territoire qu’ils avaient envahi et occupé. Ils ne lançaient pas des missiles de fortune bricolés dans une arrière-cour pour défendre leur patrie.

"Israël a tenté de réduire le nombre de victimes en incitant les civils palestiniens à évacuer les zones ciblées. Nous avons lâché un nombre incalculable de prospectus au-dessus de leurs maisons, envoyé des milliers de textos et donné des milliers de coups de fil sur les téléphones portables pour demander au gens de partir. Jamais un pays ne s’est autant démené pour faire mettre à l’abri la population civile de l’ennemi".

Comme c’était délicat de leur part.

Mais où donc la population civile affolée de Gaza était-elle censée fuir ? Dans la mer ? Bombarder leurs maisons était l’acte terroriste le plus monstrueux. Ils n’ont aucune excuse.

"… si on demande encore à Israël de prendre des risques pour établir la paix, il faut que vous nous donniez l’assurance aujourd’hui que vous nous soutiendrez demain. Ce n’est que si nous sommes assurés de pouvoir nous défendre que nous prendrons d’autres risques en faveur de la paix "

Que sont, au juste, ces fameux "risques" qu’Israël aurait si courageusement pris "pour établir la paix" ? En 61 ans d’existence, quels dividendes de la paix ce pays téméraire a-t-il distribués ? C’est l’hôpital qui se moque de la charité.

Netanyahu est exceptionnellement doué pour manier l’ironie, sauf que, lui, ne le fait pas exprès. Ce qui fait de lui un si grand comique. L’ironie de ses propos lui échappe complètement. Pratiquement toutes les remarques insultantes qu’il fait sur l’Iran ou la Palestine peuvent lui être renvoyées à la figure parce qu’Israël n’est pas mieux, et dans la plupart des cas, bien pire.

Le discours de Netanyahu à l’ONU est la version la plus désopilante de l’expression "c’est l’hôpital qui se moque de la charité".

Ses scénaristes se servent de toute évidence du manuel de formation à la propagande, qui enseigne l’art du mensonge et de la distorsion des faits et comment bien enrober tout ça pour que le public crédule puisse le gober plus facilement.

Voyez comment tout ce que déteste Israël, et tout ce qui se met en travers de leur appétit de domination, porte aujourd’hui l’étiquette : "Soutenu par l’Iran"… et comment on nous explique que le reste du monde est aussi menacé par l’Iran et doit donc se rassembler dans le camp d’Israël. Et notez également comment le langage employé pour décrire les situations ne convient qu’au cas d’Israël.

Moins amusant est la façon arrogante dont Netanyahu a rejeté le rapport Goldstone du conseil des droits de l’homme de l’ONU (CDH) qui condamne le comportement d’Israël.

"Avec des critères aussi tordus … [ils] auraient traîné Roosevelt et Churchill devant les tribunaux comme criminels de guerre. Quelle distorsion de la vérité. Quelle parodie de justice. … allez-vous accepter cette farce ? Si cette organisation ne rejette pas ce rapport, ce serait adresser un message aux terroristes du monde entier : le terrorisme paie ; si vous commettez des agressions depuis des zones très peuplées, vous pourrez agir en toute impunité. Et en condamnant Israël, cette organisation porterait un coup fatal au processus de paix.

Voici pourquoi.

Quand Israël s’est retiré de Gaza, beaucoup espéraient que les tirs de missiles cesseraient. D’autres croyaient que, tout au moins, la communauté internationale reconnaîtrait à Israël la légitimité d’exercer son droit de se défendre.

Quelle légitimité ? Quelle autodéfense ?

La même ONU qui avait acclamé Israël quand il s’était retiré de Gaza et qui promettait de soutenir le droit de nous défendre nous accuse maintenant - mon peuple, mon pays – de crimes de guerres ? Et pour quels motifs ? Pour avoir agi de façon responsable en état de légitime défense. Quelle mascarade !"

Israël s’est défendu à bon droit contre le terrorisme. Ce rapport subjectif et injuste est de toute évidence une mise à l’épreuve destinée aux gouvernements du monde entier. Comptez-vous vous ranger du côté d’Israël ou des terroristes ?"

La fausse alternative contenue dans cette dernière phrase fait partie des grands classiques de la propagande. Pourquoi quiconque de sensé voudrait-il se ranger du côté de l’un ou de l’autre ?

Et comment Netanyahu ose-t-il mettre sur le même plan le combat héroïque de Roosevelt et de Churchill contre des nazis fanatiques et la répression violente d’Israël à l’encontre de la résistance palestinienne qui luttait contre l’occupation illégale de la terre sainte ?

A quoi en est réduit l’ONU quand un régime armé jusqu’aux dents d’armes nucléaires et qui a refusé de signer le Traité de Non-prolifération des Armes Nucléaires se permet d’appeler les pays du monde entier à se coaliser contre un autre pays pour avoir mis en œuvre son propre programme nucléaire ? Israël lui-même refuse de se soumettre aux inspections et représente une menace nucléaire grave. Il n’a pas non plus signé la Convention sur l’Interdiction des armes biologiques (CABT) ni celle sur l’interdiction des armes chimiques (CIAC).

Et n’est-ce pas une insulte à l’intelligence que de voir l’ONU critiqué violemment par le dirigeant d’un régime qui méprise ouvertement les lois internationales et d’innombrables résolutions de l’ONU ?

Le conseil des droits de l’homme de l’ONU doit *débattre du rapport Goldstone aujourd’hui, où un vote décidera de la suite à donner à ses recommandations. Il est à craindre que le gouvernement britannique décide de rejeter les recommandations les plus importantes du rapport.

Si c’est le cas, et si d’autres suivent, Israël sera tiré d’affaire et aura l’autorisation de poursuivre ses folies meurtrières.

Ce qui permettra au génie comique d’Israël de remporter un triomphe personnel. Le réseau sioniste, à n’en pas douter, prouvera sa reconnaissance de la manière habituelle.

Stuart Littlewood

Stuart Littlewood a écrit "Radio Free Palestine", qui raconte les épreuves des Palestiniens sous l’occupation.

Son site : http://www.radiofreepalestine.co.uk/

Texte original : The Comic Genius of Netanyahu
September 29th, 2009
http://dissidentvoice.org/2009/09/the-comic-genius-of-netanyahu/

Traduction emcee des Bassines et du Zèle pour le Grand Soir

Note :

(*) le rapport Goldstone a été reporté aux calendes grecques :

"Le Conseil des droits de l’Homme a décidé vendredi de reporter à sa session de mars 2010 le vote d’une résolution sur le rapport d’enquête du juge sud-africain Richard Goldstone, qui accusait notamment Israël de "crimes de guerre" durant son offensive à Gaza en décembre-janvier…"

Lire la suite ici http://www.lalibre.be/actu/internat...

Source : http://www.legrandsoir.info/Le-genie-comique-de-Netanyahu-Dissident-Voice.html

 

 

 

 

21:57 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

15/10/2009

Initiative contre la construction de minarets

Indigne des valeurs de notre pays 

Puis-je vous parler de la Suisse vraie, de la Suisse authentique et profonde, celle que j’ai appris à connaître depuis que j’y suis né?

 

J’ai le souvenir d’une brave maîtresse d’école primaire, Mme Dubois, qui, après les cours donnés à l’Ecole Trembley à Genève, nous envoyait quelquefois faire les commissions d’une femme âgée et malvoyante. Cette dame enseignait dans une institution laïque, certes, mais, à travers son instruction, elle avait le mérite d’ouvrir nos petits cœurs à la détresse des plus démunis, au nom de valeurs chrétiennes ou humanistes qui ont nourri nos esprits d’une lumière ineffaçable.

 

Gamin, je rendais visite le samedi à mon ami Pascal, dont je devais apprendre bien plus tard qu’il était le petit-fils d’un journaliste suisse célèbre, René Leyvraz, père de Jean-Paul, qui fut également mon professeur de philosophie à l’Université de Genève. Sa grand-mère, Hélène Leyvraz, nous recevait et nous offrait un goûter fait de pain et de chocolat.

 

Un jour que du haut de mes 12ans je m’abstenais de manger, elle m’en demanda la raison: «Je suis musulman et je jeûne.» Alors, elle me regarda droit dans les yeux et me dit: «C’est très bien d’avoir une religion qui impose ainsi des restrictions.» Son expression était volontairement admirative. L’expression qu’un adulte prend pour encourager un enfant.

 

Plus tard, je fis mon école de recrues. Ne pouvant pas consommer une viande illicite pour le musulman, j’emportai en fin de week-end quelques conserves pour la semaine. Je fus convoqué bientôt par un responsable gradé. Celui-ci me reçut avec le plus grand respect. Il me signifia que, puisque je ne pouvais consommer la viande proposée, il me restituerait la somme affectée quotidiennement à la nourriture de chaque recrue (5 ou 10francs).

 

Je lui ai fait savoir que ce n’était pas nécessaire, mais j’ai été impressionné par les scrupules de cette administration, qui traite chaque individu selon ce qui lui est dû.

 

J’ai enfin un quatrième souvenir, beaucoup plus récent: un message relatif à l’initiative populaire «contre la construction de minarets» du 27 août 2008, signé par le président de la Confédération, Pascal Couchepin, et par la chancelière Corina Casanova. Le Conseil fédéral remarquait entre autres que dans les Etats voisins il n’existe aucune discrimination religieuse au niveau des mosquées.

 

«L’exposé de la situation juridique en Allemagne, en France, en Italie et en Autriche montre qu’aucun de ces pays n’applique de règles particulières à la construction de mosquées ou de minarets. L’érection et l’utilisation de ces édifices sont soumises aux dispositions générales en matière de construction et aux règles en matière d’aménagement du territoire, de protection des monuments, d’urbanisme et de nuisances sonores. Dans nul de ces Etats, la construction de minarets n’est interdite ni restreinte par rapport à celle d’autres édifices religieux.»

 

Aussi loin que l’on regarde, au niveau du peuple comme au niveau de ses responsables et de ses dirigeants, la Suisse rejette toutes les formes de discrimination. Il serait absurde aujourd’hui d’en faire, au sein de l’Europe, une exception se distinguant par des relents de xénophobie.

 

N’en trahissons donc pas les principes au nom de la peur et des préjugés.

 

L'INVITÉ 24 heures,  14 octobre 2009

HANI RAMADAN

DIRECTEUR DU CENTRE ISLAMIQUE DE GENÈVE

 

18:48 | Lien permanent | Commentaires (8) | |  Facebook

12/10/2009

Visages de l’imposture : ALAIN FINKIELKRAUT

J’ai déjà parlé d’un signe de l’inversion des valeurs et de la décadence selon la tradition islamique : ce sera lorsque le mal sera considéré comme étant le bien, et le bien comme étant le mal. Lorsque la sentence du délit sera considérée comme  un crime, et le crime considéré comme un acte innocent…

Je voudrais en donner des exemples à travers quelques billets qui pourraient suivre. Et pour commencer celui-ci :

 

SAMANTHA GEIMER, victime d’un viol à 13 ans, parlait ainsi de ROMAN POLANSKI : « Quand j’y pense, il est clair qu’il a fait quelque chose de terrible. Mais cela date de bientôt 26 ans. »  Elle s’exprimait ainsi en 2003.

Cependant, dès que nous évoluons dans le registre de l’imposture, toutes les approximations, tous les amalgames (sur l’âge, sur l’adolescence, sur l’art, sur la persécution, sur la nature des faits) sont possibles.

Les pseudo-intellectuels peuvent se permettre de dire n’importe quoi, en renversant l’échelle des valeurs.

Il vous suffit, pour en avoir la certitude, d’écouter ALAIN FINKIELKRAUT se servant de tournures de style surprenantes et improbables pour voiler l’innommable :

 

VOIR : http://allainjules.wordpress.com/2009/10/09/alain-finkielkraut-tais-toi/#comments

Et aussi : http://www.dailymotion.com/video/xanyc5_polanski-ce-que-l...

00:08 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

10/10/2009

Au Nom de Dieu : Yusuf Islam et Diam’s

 Comme il est bon de mettre un peu de spiritualité au sein de nos existences qui perdent trop souvent le sens de leur finalité !

Car s’il ne connaît par l’origine de tout et la fin de tout, l’homme s’égare au milieu dans des voies douteuses.

Notre vie devrait être une action de grâce (remercier le Dieu qui nous a faits), et un engagement pour un avenir meilleur en faveur de nos frères humains, fait d’amour et de justice.

L’islam est avant tout un mode de vie qui se traduit par une relation constante avec le Créateur.

Ainsi par exemple, avant de consommer un aliment, le musulman prononce ces mots : Bismi -Llâh, ce qui veut dire : « Au nom de Dieu ». Et après sa consommation : Al-hamdu li-Llâh, ce qui veut dire : « Louange à Dieu ».

 

Cette belle chanson de Yusuf Islam (Cat Stevens) pour illustrer le propos.

Tout en souhaitant à Diam’s, dont on apprend qu’elle vient de se convertir à l’islam, un cheminement serein vers la lumière retrouvée…

 

Sur Yusuf Islam :

http://www.youtube.com/watch?v=ALxA3TV3xGQ&feature=related

Sur Diam’s :

Diam’s : la rappeuse appelée par Allah


Les coulisses de la planète rap bruissaient d’une rumeur insistante depuis quelque temps, à laquelle la déclaration de sa figure de proue engagée, Diam’s, semble aujourd’hui donner raison : « Les médecines n’ont pas pu guérir mon âme, alors je me suis tournée vers la religion", a-t-elle confié récemment à la presse people.

De son vrai patronyme Mélanie Georgiades, la chanteuse d’origine franco-chypriote, qui s’est hissée au top des ventes d’albums de manière fulgurante, aurait selon toute vraisemblance répondu à l’appel de Dieu en se convertissant à l’islam.

Star du rap féminin français, honorée en 2004 par les lauriers de la victoire de la musique pour le meilleur album de rap de l’année, l’artiste militante n’a eu de cesse de chanter pour les banlieues et la cause des femmes, jusqu’à faire vibrer son public sur un texte fustigeant le FN dans sa chanson consacrée à l’héritière de l’extrême-droite nationale « Marine ».

Usée par une notoriété et une pression professionnelle qui lui étaient devenues insupportables, Diam’s a frôlé la dépression et l’arrêt prématuré d’une carrière en pleine ascension. L’islam aurait été alors sa seule planche de salut, éclairant sa quête personnelle de sens.

Après avoir laissé un temps planer le doute sur son devenir, la rappeuse apaisée et revigorée serait prête à faire son grand retour musical sous les sunlights de la scène.

 

www.bladi.net/.../207276-diam-s-rappeuse-appelee-allah/

http://www.mooveon.net/video_731255154891964

http://www.lexpressiondz.com/chron/2009-10-10/3/2785.html

21:50 | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Facebook

07/10/2009

Le devoir de condamner Israël

Je me permets de diffuser ce communiqué de

Droits pour tous

L’indignation est générale après la honteuse capitulation de l’Autorité Palestinienne sur la question des crimes de guerre perpétrés à Gaza par l’armée israélienne.

Le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies, à Genève, doit adopter une résolution entérinant les conclusions de la commission d’enquête des Nations-Unies sur les massacres de Gaza. Le rapport Goldstone pointe les responsabilités du gouvernement et de l’armée israélienne dans l’opération « Plomb Durci », où 1.400 Palestiniens, principalement des civils, ont trouvé la mort.

L’adoption de la résolution à la majorité était d’avance acquise, même sans l’aval des puissances occidentales, les représentants des pays d’Amérique Latine, africains, arabes et musulmans pouvant d’emblée compter sur le renfort de plusieurs dizaines d’autres pays.

Israël et les Etats-Unis ont fait pression sur l’Autorité Palestinienne de Mahmoud Abbas qui a préféré être avec le camp Israélien et Américain ce qui n’a pas empêché Netanyahou, en digne héritier de Sharon, de déclarer : « Il est quand même étonnant que l’Autorité Palestinienne dénonce aujourd’hui notre opération anti-terroriste, alors qu’elle avait fermé les yeux quand nous l’avons lancée l’année dernière ».

Il est clair que la colère gronde dans l’ensemble des ONGs qui défendent les droits de L’homme et travaillent depuis des mois pour faire traduire les responsables Israéliens devant les tribunaux de guerre.

Les crimes documentés dans le rapport de la mission des Nations-Unies témoignent des violations les plus graves du droit international; le magistrat Goldstone a conclu qu’il disposait de preuves établissant que des crimes contre l’humanité ont été perpétrés dans la bande de Gaza. Les découvertes effectuées par la mission corroborent des enquêtes antérieures, conduites par des organismes indépendants, tant palestiniens qu’israéliens et internationaux.

Droit Pour Tous considère cette manœuvre de l’autorité Palestinienne comme une injure aux victimes et à leurs droits et  condamne avec fermeté la décision de la direction palestinienne de différer l’adoption du rapport de la mission d’enquête.

Et nous exigeons que les 33 pays qui ont déjà adopté le rapport ainsi que le Secrétaire général des Nations-Unies, se saisissent du dossier des crimes contre l’humanité commis par Israël et le transmettent au Conseil de Sécurité des Nations-Unies.

 

Note : Veuillez visiter notre stand d'information quotidien de 17: 00 à 18 :00 place des Nations (ONU)

Pour plus d’ info : +41792465703

18:06 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

06/10/2009

UNE SAGESSE DE IBN 'ATÂ'I -LLÂH : PAUVRETE ET HUMILITE

Le meilleur de tes moments, c’est le moment où tu es témoin de ton état de pauvreté, et où tu es ramené à  ton état d’humilité.

 

Commentaires :

L’adorateur est plus proche de Dieu lorsqu’il prend conscience de son état d’indigence extrême, et lorsqu’il voit clairement qu’il n’a aucun pouvoir par lui-même. Le besoin ou le péché lui rappellent ainsi quelle est la nature de son ego : nature faible et ingrate, dont il n’y a pas lieu de s’enorgueillir.

 

13:16 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook

02/10/2009

De la subordination étasunienne au sionisme et d’un autre fait divers

 

La preuve est faite qu’Israël n’est pas le 51e Etat des USA, mais bien plutôt que les Etats-Unis sont complètement et lâchement inféodés  aux directives de l’Entité sioniste.

Michael Posner, le secrétaire d’Etat américain adjoint pour les droits de l’homme (!) a rejeté le rapport onusien de Richard Goldstone qui condamne sévèrement les exactions commises dans la bande de Gaza par Israël, en affirmant que les Etats-Unis refusent de « mettre sur le même plan moral un Etat démocratique comme Israël qui a le droit de se défendre et le Hamas, qui a répondu au retrait d’Israël de Gaza en terrorisant les civils dans le sud d’Israël » !

Peut-on faire une déclaration plus pitoyable que celle-là ?

Peut-on à ce point confondre les victimes et les bourreaux ?

Les colonisateurs et les résistants ?

Quelle honte, lorsque l’on considère le massacre des populations palestiniennes civiles à Gaza !

 

Mais il est vrai que les soldats occidentaux ne sont pas plus des enfants de cœur en Afghanistan. Nous lisons dans les « 5 minutes » de l’édition de la TDG du 2 octobre 2009 :

 

« RAID MEURTRIER EN AFGHANISTAN. Neuf civils, dont six enfants et quatre talibans, ont été tués mercredi lors d’un raid aérien de l’OTAN visant des insurgés dans le sud de l’Afghanistan. »

 

Misère ! Les enfants de qui ? Des enfants pourquoi ?

On ne peut assurément pas mettre sur le même plan les forces civilisatrices de l’OTAN, qui ont le droit d’imposer avec fermeté la justice et la liberté, et les rebelles afghans, petits et grands…

Il ne s’agit là d’ailleurs que de dommages dits collatéraux, même s’ils se multiplient au fil des années…

Il suffit de penser à Guantanamo, à Abû Ghraib et aux autres camps de rééducation pour se convaincre de cette œuvre profondément civilisatrice.

 

En réalité, le monde musulman est agressé de toutes parts par des barbares soutenus par des administrations corrompues.

Et l’on voudrait qu’il se résigne, alors que le Coran affirme en toutes lettres :

« Combattez dans la voie de Dieu ceux qui vous combattent. Et ne transgressez pas. Dieu certes n’aime pas les transgresseurs… » ? (Coran, 2, 190)

De la Palestine à l’Afghanistan, le monde musulman est agressé. Il n’est pas l’agresseur.

22:55 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook