1959

29/11/2009

MINARETS : LETTRE D'UN CITOYEN DU MONDE

Chers amis,

 

Une journée noire pour la Suisse. Je voulais partager avec vous ma consternation et toute ma sympathie aux amis musulmans face à cette gifle qu’ils reçoivent de leurs concitoyens. Et renouveler ma volonté de travailler avec vous tous avec encore plus de détermination pour bâtir les ponts, et abattre les murs.

 Redoublons nos efforts pour désamorcer les peurs. La seule lueur d’espoir pour nous, c’est le score de Genève, et l’idée que les gens qui côtoient le plus les musulmans sont les plus ouverts. Mais c’est une mince consolation.

 

Salutations amicales en ce jour de fête pour l’Islam.

 

Andrew

Réponse : Merci Andrew. Redoublons nos efforts.

20:34 | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Bonsoir Monsieur Ramadan,

Il est difficile de ne pas avoir peur devant les textes explicites du Coran.
Il faut comprendre la réaction des non musulmans devant la possibilité d'introduire la Charia dans nos sociétés.

Ce sont des craintes légitimes.

Néanmoins, je ne pense pas que l'interdiction des minarets aidera les musulmans à se rapprocher des droits de l'homme...

Écrit par : vieuxschnock | 29/11/2009

Vendredi j'ai dû expliquer à mon fils ce que voulait dire "bougnoul" dans la bouche de son camarade de classe. Samedi mon fils m'a demandé pourquoi il y a des affiches avec des "couteaux" plantés dans le drapeau suisse ? Aujourd'hui je dois expliquer à mon fils que le pays qui l'a vu naître rejette la culture et la religion de son papa... Non je ne suis pas fière de mon pays aujourd'hui et j'ai très peur pour l'avenir de mon fils métisse, élevé dans une double culture et le respect de deux religions. Mes amitiés à toute la communauté musulmanne.

Écrit par : maman peinée | 29/11/2009

De quelle religion est ton fils ?
D'aucune religion, j'imagine, afin de lui laisser la liberté de choisir lorqu'il aura 20 ans.

Écrit par : ter | 30/11/2009

Suite au résultat honteux de la votation de dimanche, je souhaite dire quelques mots et m’exprimer sur cette injustice que vit notre communauté musulmane en suisse. Cette suisse qui était chère chez les musulmans de suisse et de l’extérieur, par sa neutralité, ses valeurs et ses droits de l’homme, cette suisse originale et exemplaire, malheureusement cette suisse à déçue tous ce monde !!! Mais contre qui cette discrimination ??? Juste contre une communauté musulmane qui est bien intégrée, une communauté intellectuelle active, et qui participe pleinement dans la vie sociale de ce pays. Malheureusement après une compagne trompeuse remplie de haine et de mensonge, le peuple suisse a finit par céder à la peur envers l’islam et sa communauté. Maintenant l’UDC compte poursuivre et renforcer ses efforts afin d’exclure cette communauté, et voici ce que compte encore faire d’après Urs Geiser, swissinfo.ch :
« La lutte contre les mariages forcés et les mutilations sexuelles des femmes, l'interdiction du port de la burka en public et des dispenses de cours de natation pour les enfants musulmans doivent, selon l'UDC, désormais être mis en bonne place de l'agenda politique.
Adrian Amstutz indique que son parti va lancer différentes propositions dans ce sens au Parlement. Il s'agit toujours de lutter contre «l'islamisation rampante de la société suisse».
L'UDC envisage même de supprimer l'autorisation de carrés musulmans existant dans les cimetières de certaines villes, comme Zurich. Le président du parti, Toni Brunner, a insisté: les musulmanes de Suisse ne peuvent pas aller au travail avec un foulard sur les cheveux.
Pas de sociétés parallèles
Les Suisses ne veulent pas de sociétés parallèles, c'est l'enseignement du scrutin de dimanche, a encore dit Toni Brunner.
Le parti en profite aussi pour promouvoir une autre de ses initiatives, qui réclame le renvoi du pays d'immigrés qui enfreignent les lois suisses ou qui abusent de l'aide sociale. La date du vote n'est pas encore connue.
D'autres partis se préoccupent aussi des droits des femmes. Le Conseil fédéral lui-même veut lutter contre les mariages forcés. Les démocrates-chrétiens ne veulent pas des burkas.
L'UDC jubile. «Jusqu'ici, nos propositions ont été refusées ou affaiblies, note Adrian Amstutz. Le gouvernement et les autres partis comprennent peut-être enfin qu'ils doivent faire quelque chose.»
Le parti a aussi d'ores et déjà averti qu'il ne tolérerait pas de report dans la mise en vigueur de l'initiative anti-minarets.
«Ceux qui se demandent si elle peut entrer en vigueur ou non révèlent de graves lacunes dans la compréhension des droits populaires.»
Poursuivre malgré tout
Si la Cour européenne des droits de l'homme décide que l'interdiction des minarets est illégale, l'UDC est d'avis que la Suisse devrait suspendre son adhésion. Mais cette possibilité a d'ores et déjà été exclue par Micheline Calmy-Rey, ministre des affaires étrangères.
A Langenthal (canton de Berne), où un projet de minaret est en cours, les musulmans ont décidé de poursuivre malgré tout. Ils sont prêts à aller en justice pour cela.
De nombreux experts, cités lundi par l'Agence télégraphique suisse, sont en outre d'avis que les juges européens basés à Strasbourg démontreront que l'initiative est non conforme aux droits de l'homme.
La Suisse compte actuellement quatre minarets et environ 200 lieux de prières musulmans.
Urs Geiser, swissinfo.ch »

Et donc, les musulmans de suisse ne doivent pas juste observer ces agissements, car le but de l’UDC est de rendre la vie amère aux musulmans de suisse. Je lance un appel à tous les intellectuels de suisse, les associations islamique et la communauté musulmane de sortir de leurs silence, de se mobiliser, de parler d’une seule voix, de sensibiliser l’opinion internationale, de saisir les organisations humanitaires et la cour européenne de Strasbourg, de solliciter la solidarité des musulmans dans le monde islamique, car c’est de cette manière que les choses vont bouger afin de mettre terme à cette discrimination et de donner un signal fort contre cette islamophobie.

Écrit par : Suisse | 01/12/2009

Cher Hani, étiez-vous au rassemblement ce soir?
Genevoise pure souche et protestante, je n'ai pas compris comment des protestants discriminés et obligés de faire leur culte dans la forêt ont voté oui à une initiative qui n'avait pas lieu d'être.
Fière de mon pays, j'ai mal au coeur de devoir dire aujourd'hui: j'ai honte de mon pays. Cette votation a bouleversé mon système de valeurs: est-ce que la démocratie directe en Suisse est une bonne chose?
Je ne me souviens plus très bien, mais je pense que c'est Platon qui disait: "la démocratie, c'est le pouvoir aux ignorants". Ma citation n'est sans doute pas conforme, mais l'idée y est.

Je m'apprête à partir à l'étranger avec une grosse ONG française. Je ne voulais pas que l'on pense que j'étais française. J'hésiterai à dire que je suis suisse.
Mon compagnon, bosniaque musulman (qui a quitté la guerre) et Suisse, architecte brillant, se demande s'il veut continuer à assurer la prospérité de ce pays qu'il aimait peut-être plus que moi. Et pourtant il pratique peu.

Le message d'espoir au rassemblement de ce soir: continuons la lutte, on remonte la pente mais elle est déjà savonneuse)))::
Oskar de la honte: la mosquée de GE a été vandalisée. En pleine crise économique (Dubai actuellement) on cherche à donner un divertissement au peuple.
Cela me rappelle les année 30...A quand les pogroms, puisqu'ils ont le vent en poupe? On saura qui sont les responsables...

PLUS JAMAIS CELA!! Le mur est tombé, combien d'autres devant?

Je viendrai vous voir avant mon départ pour vous présenter mon mémoire.

Écrit par : Myriam | 01/12/2009

Les commentaires sont fermés.