1959

29/11/2009

MINARETS : LETTRE D'UNE CITOYENNE

Simple citoyenne de Genève de 60 ans, je tiens à vous présenter mes

excuses pour les agressions faites à votre Centre[1] et pour le résultat de

la votation d'aujourd'hui.

Aujourd'hui, je ressens beaucoup de tristesse.

Mais je reste persuadée qu'une grande majorité des votants a été

berné/manoeuvré par certains groupes populistes et que son vote n'est pas

le reflet de ce qu'ils pensent sur les différentes religions existantes en

Suisse.

Avec toute mon amitié,

M. Tritten



[1] En fait la Mosquée de Genève, et non le Centre Islamique.

 

Réponse : Merci madame pour ce beau témoignage d'amitié.

Une seule voix peut être le reflet de l'âme de tout un peuple. Elle réchauffe le coeur et atténue la tristesse.

Même s'il arrive parfois qu'un peuple, troublé par l'émotion et la peur, perde son âme...

 

 

19:36 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Comment peut-on accueillir l'argent qui vient du moyen orient et interdire les minarets ? dixit le chanteur d'Indochine

Écrit par : librepenseur | 29/11/2009

Mr Hani:السٌلام عليكم و رحمة الله تعالى و بركاته
Pourquoi avez-vous besoin de minarets en Suisse? Que dois représentent les minarets pour les musulmans Suisses?
Une chose est clair maintenant:
Alors que la plupart des pays musulmans sont penchés pour accommoder des valeurs d'autres croyances, l'Europe et la suisse à sa tête se glissent à l'intolérance.

Écrit par : Djilani Ftelina | 29/11/2009

Oui, Monsieur H. Ramadan, comment ne pas avoir peur de -vous- personnellement et d'autres ..., en tant que Suisse, par exemple en constatant que vous modérez les commentaires..., ce qui démontre tout. Le dialogue avec les musulmans ? vous repasserez.

Écrit par : Genévien | 30/11/2009

Bonjour à tous et à toutes


J'ai suivi les résultats concernant le vote sur les minarets. Je dirais que je suis très étonné de voir que le oui a gagné la partie sur le non, de la part d'un pays comme la Suisse c'est assez étonnant.

Pour vous consoler dites vous qu'il y a pire que votre situation. En effet la France, donneuse de leçons, chaque jour dans ses débats parlementaires tient des propos plus que insultants à l'égards de ses concitoyens de confession musulmanes et le pire dans tout ça c'est que c'est devenu "banal': nous sommes en plein débat philosophique sur la burqua svp the problem in France, la cause de nos problémes économiques, politiques et sociaux... à d'autres....

Après le voile en 2004, menace pour la laïcité, c'est au tour de burqua...


Quand nos journalistes présentent les suisses comme des gens peu ouverts on oublie de dire que la situation des musulmans de France est beaucoup plus inquiétante que dans n'importe quel autre pays européens à tous les niveaux: construction des mosquées, des écoles, faires venir des intellectuels dans des salles, trouver du travail etc....

Voilà le résultat de politiques axées que sur l'émotionnel on a des suiveurs et non des consciences éveillée, critiques, connaissant son histoire, et surtout actrices de son histoire. Triste réalité...


Et ces débats philosopho-toxico-démago parlementaires ne sont pas le fait comme en Suisse d'un petit parti mais du parti politique.. euh pardon... populiste de MR Sakorzy... le parti majorité au Parlement... vous comprenez maintenant la situation inquiétante des musulmans qui chaque jour sont insutés, eux, leur rites, croyances..

Bon courage à tous que la paix soit sur vous et que nos arrivistes d'hommes populistes perdent à jamais, eux et leur haine de totu et de rien.

Écrit par : france | 01/12/2009

Les commentaires sont fermés.