1959

30/11/2009

MINARETS : Communiqué de presse de l’Union des organisations islamiques de France

 

L’UOIF apprend avec tristesse et inquiétude qu’aujourd’hui, dimanche 29 novembre, les Suisses ont décidé, par référendum populaire, d’interdire la construction de nouveaux minarets sur le territoire de la Confédération, répondant ainsi à la proposition soutenue par le parti de droite populiste l’Union démocratique du centre (UDC) et le parti chrétien de droite UDF.

Avec ce vote émotionnel, c’est la politique de la peur et de la stigmatisation de la présence musulmane qui prend le dessus, devant l’oeil impuissant de nos démocraties. Il est aussi très inquiétant de voir soumise à un référendum populaire, la reconnaissance d’un droit fondamental.

L’UOIF regrette que ce vote intervienne dans un pays connu par sa neutralité, sa diversité culturelle et sa grande tolérance religieuse, qui lui a valu le respect de toutes les nations, et qui ont fait de la Suisse le siège de la majorité des organismes internationaux de défense des droits de l’Homme.

L’UOIF appelle les responsables politiques français et européens à tout mettre en oeuvre pour anéantir cette islamophobie grandissante, et combattre les porteurs de discours haineux incitant à l’exclusion. C’est ainsi que nous contribuerons ensemble à construire une Europe de la justice, de la liberté et du respect des citoyens dans leur diversité.

Paris, le 29 novembre 2009

Union des Organisations Islamiques de France

22:57 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

MINARETS : LETTRE D'UN CITOYEN

Je vous demande pardon à toutes et à tous pour mon peuple, ce peuple Suisse qui n’a pas du tout réfléchi aujourd’hui.

Je suis Musulman d’origine Suisse et aujourd’hui, je suis blessé parce que ma nation m’a abandonné.

Mais je suis fier et heureux d’être Musulman car je sais qu’Allah, Lui, ne m’abandonnera jamais.

 

Ne soyez pas triste du résultat de cette votation ; cela n’en vaut pas la peine. Continuez à prier afin qu’Allah nous donne la victoire finale.

 

Mehdi Borgognon

Réponse : La victoire finale contre l'ignorance et l'incompréhension, pour le bonheur de tous, bien entendu.

 

09:44 | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Facebook | | | |

MINARETS : LETTRE D'UN RABBIN CITOYEN

Bonjour

 

Je suis triste pour vous. La peur et l'ignorance ont gagné. Il y a 1 siècle l'abattage a été interdit, cela ne nous a

pas empêchés de fonder des communautés, de nous développer et de nous intégrer. Puisse-t-il en être ainsi pour vous

aussi.

 

Bechalom et que la bénédiction de Dieu vous inspire.

 

François Garaï, rabbin

 

08:59 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |

MINARETS : LETTRE D’UN AVOCAT

Initiative anti-minarets - recours à la Cour Européenne

 

Chers tous,

 

Comme vous le savez, l'initiative anti-minarets a été acceptée hier par le peuple suisse à une majorité de 57,5%, avec un taux de participation de 54,38% (http://www.admin.ch/aktuell/abstimmung/00229/index.html?lang=fr).

Ce résultat signifie que la Constitution fédérale suisse comportera un nouvel article 72 alinéa 3 à la teneur suivante:

 

"La construction de minarets est interdite."

 

Ce résultat inattendu m'a, personnellement, profondément déçu et attristé. Il a rudement écorné l'image que j'avais de mon pays, la Suisse, soit d'un Etat et d'une société dont les traditions libérales, de consensus et de pragmatisme avaient aidé à maintenir la cohérence et l'identité collective de plusieurs communautés linguistiques et religieuses d'une part, et à éviter d'autre part les écueils du communautarisme et de l'intolérance que l'on voit progresser ailleurs.

 

La question est aujourd'hui bien simple: que faire ? Comment réagir à ce résultat ?

 

La Constitution fédérale suisse prévoit notamment à son article 8 alinéa 2 (http://www.admin.ch/ch/f/rs/1/101.fr.pdf) :

"Nul ne doit subir de discrimination du fait notamment de son origine, de sa race, de son sexe, de son âge, de sa langue, de sa situation sociale, de son mode de vie, de ses convictions religieuses, philosophiques ou politiques ni du fait d'une déficience corporelle, mentale ou psychique".

Et à son article 15:

"1 La liberté de conscience et de croyance est garantie.

 

 

2 Toute personne a le droit de choisir librement sa religion ainsi que de se forger ses convictions philosophiques et de les professer individuellement ou en communauté.

 

 

3 Toute personne a le droit d'adhérer à une communauté religieuse ou d'y appartenir et de suivre un enseignement religieux.

 

 

4 Nul ne peut être contraint d'adhérer à une communauté religieuse ou d'y appartenir, d'accomplir un acte religieux ou de suivre un enseignement religieux."

 

 

 

 

Mais en Suisse, notre système de démocratie directe comprend l'absence de réel contrôle de la constitutionnalité des lois fédérales - et a fortiori de nouveaux articles constitutionnels.

 

Or, la Suisse est membre du Conseil de l'Europe, et partie à la Convention Européenne des Droits de l'Homme (CEDH), qui prévoit à son article 9 (http://www.admin.ch/ch/f/rs/i1/0.101.fr.pdf):

 

 

"1 Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion; ce droit implique la liberté de changer de religion ou de conviction, ainsi que la liberté de manifester sa religion ou sa conviction individuellement ou collectivement, en public ou en privé, par le culte, l'enseignement, les pratiques et l'accomplissement des rites.

 

 

2 La liberté de manifester sa religion ou ses convictions ne peut faire l'objet d'autres restrictions que celles qui, prévues par la loi, constituent des mesures nécessaires, dans une société démocratiques, à la sécurité publique, à la protection de l'ordre, de la santé ou de la morale publiques, ou à la protection des droits et libertés d'autrui."

 

Et à son article 14:

 

 

"La jouissance des droits et libertés reconnus dans la présente Convention doit être assurée, sans distinction aucune, fondée notamment sur le sexe, la race, la couleur, la langue, la religion, les opinions politiques ou toutes autres opinions, l'origine nationale ou sociale, l'appartenance à une minorité nationale, la fortune, la naissance ou toute autre situation."

 

 

 

 

Je pense pour ma part que l'interdiction des minarets en suisse est contraire à la CEDH, et qu'il vaut ainsi la peine, sur cette base, de recourir auprès de la Cour Européenne des Droits de l'Homme à Strasbourg (http://www.echr.coe.int/echr/Homepage_FR).

 

 

Le délai pour déposer un tel recours est de 6 mois - étant bien entendu que le plus tôt sera le mieux. Certaines organisations en Suisse examinent apparemment elles aussi la possibilité de déposer un recours, mais je pense qu'il est bon, pour donner autant de poids de possible à ces recours, qu'il y en ait plusieurs. Tout comme il apparaît bon, pour chaque recours, de réunir le plus grand nombre possible de recourants.

 

 

Cet email vise donc, sans que cela ne vous engage encore à quoi que ce soit, à susciter et réunir autant que possible d'expressions d'intérêt à l'égard du recours envisagé. L'idée étant de réunir des Suisses comme des étrangers domiciliés en Suisse, des Musulmans comme des personnes d'autres confessions, ou sans confession. L'idée étant également de partager entre autant de recourants que possible l'émolument de recours qui devra être payé à la Cour.

 

 

Une dernière précision peut-être: cet email procède de ma seule, propre initiative; cette initiative en vue de recourir à la CEDH n'a aucun soutien autre que celui que vous voudrez bien lui donner. Par conviction et à titre strictement bénévole, je me propose d'intervenir comme avocat rédacteur du recours. Avocat au Barreau de Genève depuis près de 8 ans, j'ai déjà eu l'occasion pour des clients de déposer des recours à la Cour Européenne des droits de l'Homme - et j'avais rédigé le recours ayant convaincu le Tribunal fédéral suisse d'annuler (brièvement !) le règlement genevois relatif à l'interdiction de fumer dans les lieux publics.

 

 

Vos éventuelles réponses à cet email, que j'espère nombreuses, seront bien entendu traitées confidentiellement. Bien entendu, vous êtes libres - et je vous y encourage ! - de transmettre cet email à d'autres personnes qui pourraient y être sensibles.

 

 

Il va de soi que je me tiens à votre entière disposition pour répondre à toutes questions que vous pourriez avoir.

 

 

Bien à vous,

 

Antoine BOESCH

Avocat – Attorney-at-law

 

 

08:52 | Lien permanent | Commentaires (25) | |  Facebook | | | |

MINARETS : LETTRE DE L'IMAM YOUSSEF IBRAM

Bonsoir à toutes et à tous,

 

Notre peine est profonde, notre  déception est sans limites, notre attachement à notre religion est inébranlable, comme notre attachement à notre citoyenneté.

La Suisse ne mérite pas cette image.

 

Merci à tous ceux qui nous ont soutenu devant cette épreuve

 

Imam Youssef Ibram

08:42 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | | |

29/11/2009

MINARETS : LETTRE D' UNE CITOYENNE

Madame Canales-Uldry Laurence

 

Cher Monsieur,

 

Je suis une citoyenne suisse comme vous et j'ai honte de mes compatriotes aujourd'hui et pour longtemps.  Je travaille avec des collègues et amies musulmanes, mon fils a des tas de copains  musulmans. Mon éducation chrétienne  m'a appris à faire le  contraire de ce qui se  passe aujourd'hui. J'ai juste une bouffée d'angoisse pour l'avenir,  nous sommes revenus en  pleine  guerre des religions, j'en suis désolée pour vous et votre communauté.

Nous sommes bien loin d'un monde de paix quand je  vois  la  haine sur le visage de Monsieur Freyssinger. Et j'aimerais pouvoir  dire comme  dans la Bible," pardonne-leur ils ne savent plus ce qu'ils font..." mais  le plus triste est qu'ils  sont sûrs d'avoir raison.

Je suis consternée et je vous prie  d'excuser l'inexcusable, l'esprit corrompu de  mes compatriotes.

Bien avec les vôtres chaque  jour.

 

Réponse : Merci. Avec vous aussi, pour la paix de tous.

22:32 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

MINARETS : LETTRE D'UNE CITOYENNE ET D'UN CITOYEN

Cher Hani,

 

Il y a des jours heureux - et des jours sombres.

Aujourd'hui nous avons été déçus et tristes de constater le résultat de cette votation.

Raison de plus de vous dire notre engagement pour la fraternité entre croyants.

Dans le respect et la tolérance.

 

Bien cordialement,

 

Jean-Claude Mokry

Hélène Quélen-Mokry

Réponse : Merci Hélène et Jean-Claude.

Dans le respect et la tolérance, toujours.

20:59 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

MINARETS : LETTRE D'UN CITOYEN DU MONDE

Chers amis,

 

Une journée noire pour la Suisse. Je voulais partager avec vous ma consternation et toute ma sympathie aux amis musulmans face à cette gifle qu’ils reçoivent de leurs concitoyens. Et renouveler ma volonté de travailler avec vous tous avec encore plus de détermination pour bâtir les ponts, et abattre les murs.

 Redoublons nos efforts pour désamorcer les peurs. La seule lueur d’espoir pour nous, c’est le score de Genève, et l’idée que les gens qui côtoient le plus les musulmans sont les plus ouverts. Mais c’est une mince consolation.

 

Salutations amicales en ce jour de fête pour l’Islam.

 

Andrew

Réponse : Merci Andrew. Redoublons nos efforts.

20:34 | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook | | | |

MINARETS : LETTRE D'UN CITOYEN

Le 29 novembre 2009 18:09, Jacques Dozio <jacques.dozio@orange.fr> a écrit :

Chers amis,
Ce soir en tant que citoyen suisse, je ne puis être fier du résultat du
vote anti-minarets et surtout du message d'exclusion qui entoure cette
votation. Ce soir je suis triste et découragé par l'attitude de  mes
concitoyens. C'est pourquoi, je tiens à dire à toute la communauté
musulmane, que beaucoup de suisse ne partage pas ce point de vue et je tiens
à vous témoigner de tout mon soutien, mon respect et ma fraternité.
Bien amicalement.

 

Réponse : Merci pour votre soutien. Une main tendue peut valoir mille mains.

20:26 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

MINARETS : LETTRE D'UNE CITOYENNE

Opale à cig

 

Bonjour,

Ce petit mot pour vous présenter mon soutien, vous faire part de ma

tristesse et vous encourager. Suissesse catholique mariée à une personne de

confession musulmane, je suis peinée de ce résultat concernant cette

initiative. Je voulais aussi vous dire que je ne suis pas la seule:

collègues de travail, familles (catholiques) et bien d'autres sont peinés et

révoltés, mon collègue m'a même dit qu'il voulait changer de passeport...

Prions ensemble pour un monde plus beau, plus tolérant et plus juste. C'est

mon voeu le plus cher.

Et je vous souhaite une belle fête.

Réponse : Prions le Tout-Puissant.

20:16 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |

Minarets: Lettre d'un citoyen

 
Nicolas Sommer à cig

 

Bonsoir,

 

Je voudrais simplement vous tendre la main et vous dire ma honte pour les

résultats de la votation sur les minarets. Bon nombre de Suisses ont perdu

le chemin... nous, les autres, espérons oeuvrer avec vous pour rétablir la

raison contre l'ignorance, l'amour contre la haine.

 

God bless you.

Réponse : La Suisse retrouvera le chemin, in Sha Allah! Cordialement.

20:02 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | | |

MINARETS : LETTRE D'UNE CITOYENNE

Simple citoyenne de Genève de 60 ans, je tiens à vous présenter mes

excuses pour les agressions faites à votre Centre[1] et pour le résultat de

la votation d'aujourd'hui.

Aujourd'hui, je ressens beaucoup de tristesse.

Mais je reste persuadée qu'une grande majorité des votants a été

berné/manoeuvré par certains groupes populistes et que son vote n'est pas

le reflet de ce qu'ils pensent sur les différentes religions existantes en

Suisse.

Avec toute mon amitié,

M. Tritten



[1] En fait la Mosquée de Genève, et non le Centre Islamique.

 

Réponse : Merci madame pour ce beau témoignage d'amitié.

Une seule voix peut être le reflet de l'âme de tout un peuple. Elle réchauffe le coeur et atténue la tristesse.

Même s'il arrive parfois qu'un peuple, troublé par l'émotion et la peur, perde son âme...

 

 

19:36 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook | | | |

28/11/2009

Chronique de Clémentine Autain : La Palestine que l’on détruit

 

 

Voici une excellente chronique de Clémentine Autain sur France Culture (ce mardi 24.11. 2009). La journaliste s’est rendue sur le terrain avec une délégation. En quelques mots percutants, elle dénonce avec pertinence les nombreuses exactions commises à l’encontre des Palestiniens. Elle parle même d’une situation explosive.

L’impact du mur.

L’insécurité.

La  pauvreté.

Le déclin du commerce et l’augmentation du chômage.

L’encerclement des Palestiniens et  la politique israélienne du fait accompli.

La poursuite de la colonisation.

Le non-respect du droit.

L’inefficacité de l’action américaine.

La nécessité de sanctions.

Et au bord des larmes, elle lance enfin un appel émouvant depuis la Palestine, pour que cela cesse.

 

Merci de tout cœur pour ce courageux témoignage, Clémentine Autain.

 

A écouter impérativement :

http://www.touslespodcasts.com/annuaire/radio-tv/radio-na...

http://www.touslespodcasts.com/annuaire/radio-tv/radio-nationales/1785-episode517839.html

http://clementineautain.fr/2009/11/ 

17:26 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | |

27/11/2009

Minarets : l'islam est visé

Sept raisons de rejeter l’initiative anti-minarets

 

1)    Les initiateurs de ce projet ne disposent que d’arguments grossiers : le minaret  est présenté comme un symbole de guerre et de conquête. Il exprimerait « la volonté d’imposer un pouvoir politico-religieux ». Ce qui est faux : le minaret n’a qu’une valeur culturelle.

2)    Les initiateurs ne visent pas les minarets, mais bien l’islam pour développer une stratégie populiste déloyale. « Cette initiative se veut un rempart contre « l'islamisation rampante » de la Suisse mais elle jette le discrédit sur les musulmans et musulmanes de Suisse et les diffame purement et simplement », avait expliqué le secrétaire général de la Section suisse d'Amnesty International, Daniel Bolomey.

3)    Cette initiative entre en contradiction évidente avec l’esprit de notre Constitution. Le Conseil fédéral a souligné que ce projet  porte en particulier atteinte à la liberté religieuse. La Cour européenne des droits de l'homme de Strasbourg et le Pacte de l'ONU relatif aux droits civils et politiques admettent certaines restrictions à cette liberté, «mais à des conditions qui ne sont pas remplies ici. Une interdiction générale de construire des minarets ne saurait être justifiée par la sauvegarde de la sécurité et de l'ordre public [...] L'initiative viole en outre le principe de non-discrimination, car elle vise un symbole religieux de l'islam et non les édifices similaires d'autres religions», avait précisé Eveline Widmer-Schlumpf devant les médias en août 2008.

4)    Accepter cette initiative porterait atteinte à l’image de la Suisse dans le monde entier. La Suisse serait constitutionnellement le seul pays à se livrer à une forme de discrimination religieuse visant les seules mosquées.

5)    Des populations entières du monde arabe et musulman considéreraient notre pays comme franchement hostile à l’islam. Les secteurs de l’économie en général et du tourisme en particulier en seraient durablement affectés. Sans compter les problèmes liés à notre sécurité, en Suisse ou ailleurs. 

6)    Au niveau de sa politique étrangère, la Suisse a une position privilégiée. Récemment, le nouvel ambassadeur américain à Berne, Donald Beyer, a salué le « rôle exceptionnel » joué par Berne dans le cadre du contentieux sur le nucléaire iranien. « Certaines informations entre Washington et Téhéran ne circulent que grâce au canal suisse », avait-il dit en septembre dernier. Une Suisse réputée xénophobe et ultranationaliste ne pourrait en aucun cas espérer préserver ce statut.

7)    La Suisse, pays des Conventions de Genève et de l’engagement humanitaire, perdrait définitivement sa vocation historique, pour devenir, au cœur de l’Europe, le fief de « l’islamophobie rampante ».

 

Les initiateurs sont des pyromanes qui veulent se faire passer pour des pompiers.  Dialoguons en adultes et cessons de jouer avec le feu.

 

Hani Ramadan

Directeur du Centre Islamique de Genève

Tribune de Genève

L’invité

27 novembre 2009

11:39 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | | |

26/11/2009

Initiative anti-minarets : votons NON

Communiqué de presse du 20 novembre 2009

A dix jours des votations, il semble opportun à l’UOMG de commenter la campagne concernant l’initiative anti-minarets. En effet, bien que surpris que cette initiative soit soumise au vote, nous trouvions que le jeu de la démocratie directe permettait de parler de la présence des musulmans en Suisse et ainsi de répondre aux interrogations et peurs de nos concitoyens.

Cependant, nous avons rapidement constaté que le climat autour de cette votation était tendu et qu’il ne permettait pas un réel dialogue de qualité. Des faits anecdotiques remplaçaient une vraie argumentation ne permettant pas d’aborder les sujets de fond, qui ne sont d’ailleurs pas en lien avec les minarets.

D’autre part, après plusieurs semaines de débats, et malgré le fait que la majorité des partis et des autorités appellent à rejeter cette initiative, force est de remarquer qu’un climat de haine à l’encontre des musulmans s’installe insidieusement et entraîne des dérapages qui, s’ils sont certes minoritaires et imputables à des groupuscules d’extrême droite, n’en sont pas moins très inquiétants.

Après une campagne d’affichage agressive, une mascarade d’appel à la prière, un caillassage de la mosquée de Genève, nous sommes la cible de propos révoltants tenus dans le Schweizerzeit, journal dont le rédacteur en chef n’est autre que le député national UDC M. Schlüer. Dans ce journal, le président des Démocrates Suisses de Thurgovie, Willy Schmidhauser, préconise l’expulsion de masse des musulmans « Massenausschaffung der Muslime » afin d’en réduire le nombre en Suisse.

Face à ces provocations et ces agressions, nous pouvons féliciter les musulmans pour leur calme et leur dignité ainsi que pour leur confiance en l’Etat de droit pour régler les problèmes d’individus qui ne respectent pas les lois. Cet Etat de droit est le rempart de tous face aux extrémismes, il permet le vivre ensemble et c’est à cette Suisse des valeurs que nous sommes attachés.

Dans ce sens, nous nous adressons donc aux citoyens de notre pays pour qu’ils rejettent massivement l’initiative anti-minarets qui n’est qu’une dangereuse attaque visant à discriminer une partie de la population de ce pays et qui permet la résurrection de propos et de méthodes musclées que l’on croyait appartenir définitivement à nos livres d’histoire.

Pour l’UOMG

Yahia Basalamah
Président

Lucia Dahlab
Vice-présidente

 

08:51 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |

19/11/2009

NON à l'initiative sur les minarets: les partis s'expriment

APPEL des présidents de partis PDC, PLR, PS, PBD, Verts, Verts-Libéraux, PEV, PCS, PST

 

 Madame, Monsieur,

Le Conseil fédéral, le Parlement, les partis démocrate-chrétien, libéral-radical, socialiste, bourgeois-démocrate, Verts, Verts-Libéraux, évangélique, chrétien-social et Parti suisse du Travail ainsi que les organisations économiques et syndicales sont unanimes à appeler à voter

 

NON à l'initiative sur les minarets

 

L'initiative viole nos valeurs fondamentales

En Suisse chacun jouit de la liberté d'expression et de croyance et de l'égalité devant la loi. Ces valeurs sont au cœur de notre Constitution et elles font la force et la fierté de notre démocratie. L'initiative les foule au pied. La Suisse y perdrait l'image qu'elle a d'elle-même, sans rien y gagner en retour.

 

L'initiative est inutile, le droit actuel suffit

La Suisse a les moyens légaux d'éviter que tout édifice religieux (minaret ou autre) ne soit construit dans un endroit inadéquat ou n'atteigne des proportions inadaptées. Pour cela, communes et cantons s'appuient sur l'aménagement du territoire et le droit des constructions. Il est inutile d'inscrire une interdiction générale dans la Constitution.

 

L'initiative menace la paix religieuse

Elle discrimine une religion en particulier. Sous prétexte de s'en prendre aux extrémistes elle discrimine en réalité l'immense majorité des croyants de foi islamique qui sont pacifiques et bien intégrés dans notre pays. Elle créera une tension entre religions en Suisse et menace ainsi des siècles de paix religieuse.

 

L'initiative n'assure pas la sécurité

La lutte contre tous les extrémismes et fondamentalismes est une tâche essentielle de l'Etat. Il faut veiller à ce que les lieux de culte ne servent pas à propager des idéologies violentes, extrémistes ou dangereuses pour la  démocratie. L'initiative n'y contribue en rien, elle interdit seulement la construction de tours.

 

L'initiative est dangereuse et contre-productive

En appliquant une discrimination sur la seule foi islamique (les autres religions ne connaissent pas d'interdiction de construire particulière), l'initiative renforcera l'appel à la haine de quelques extrémistes qui appelleront à lutter contre cette discrimination.

 

L'initiative casse les efforts d'intégration

L'histoire le montre c'est par l'intégration qu'on assure la paix religieuse et civile et qu'on établit la sécurité. Un individu intégré s'éloigne de l'extrémisme. L'initiative va à fins contraire : elle casse les efforts d'intégration et plonge des communautés dans la clandestinité. C'est dangereux. Nous voulons que chacun s'intègre et respecte nos valeurs occidentales.

 

Nous vous recommandons de voter NON le 29 novembre.

 

Berne, le 17 novembre 2009

 

Christophe Darbellay

président du Parti démocrate-chrétien

 

Christian Levrat

président du Parti socialiste suisse

 

Fulvio Pelli

président du PLR.Les Libéraux-Radicaux

 

Ueli Leuenberger

président des Verts Suisses   

 

Hans Grunder

président du Parti bourgeois-démocrate

 

Martin Bäumle

président du Parti des Verts libéraux

 

Heiner Studer

président du Parti évangélique

 

Monika Bloch Süss

présidente du Parti-chrétien social

 

Norberto Crivelli

président du Parti suisse du Travail POP

 

 

 

Publié le: 17.11.2009

 

Contact:

Christophe Darbellay , Conseiller national (VS), Président du PDC suisse , 079 292 46 11

Marianne Binder , Resp. de la communication du PDC suisse , 079 686 01 31

 

 

 

Adresse

PDC Suisse

Klaraweg 6

Case postale 5835

3001 Berne

www.pdc.ch

22:50 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |

08/11/2009

PLEIN SUCCES POUR LA JOURNEE PORTES OUVERTES SUR L’ISLAM À GENEVE

Le Centre Islamique de Genève n’a pas désempli ce samedi 7 novembre 2009 de 14h30 à 17h30, à l’occasion de la journée portes ouvertes « à la découverte de l’Islam ».

Représentants des différentes confessions, voisins du quartier des Eaux-Vives, familles curieuses de mieux connaître la culture musulmane, tous se sont réunis dans une ambiance fraternelle et amicale. À noter que des 300 livres et livrets d’introduction à l’islam, donnés à titre gracieux par le Centre Islamique, il n’est pratiquement rien resté !

Un grand merci notamment à Madame Hélène Quélen Mokry, membre de l’Eglise catholique chrétienne, à Monsieur Guy Musy, membre de l’Eglise catholique romaine, à Monsieur Andrew Stallybrass, membre de l’Eglise protestante, qui sont venus apporter leur soutien par des témoignages chaleureux – et souvent plein d’humour – qui ont beaucoup touché les musulmans.

 

« Nous sommes tous humains, de cultures et de religions ou confessions différentes, a dit Madame Hélène Quélen Mokry. Cela fait notre richesse humaine, alors ne la gaspillons pas en vaines querelles de clochers, encore moins de minarets. Mettons-la plutôt en profit pour notre quotidien et surtout pour les générations futures. »

 

Le Pasteur Henry Babel, déjà engagé à Paris,  a adressé au Centre Islamique de Genève une lettre au nom du Comité consultatif des religions :

 

« Laissez-moi très sommairement vous résumer mon point de vue personnel au nom de l’Amitié qui nous unit. Compte tenu de l’irréversibilité du mouvement de planétarisation accentuée dû aux technologies de pointe, nous devons absolument polariser notre attention sur l’avenir de la vie sur Terre et non sur nos passés respectifs, quelle que soit l’importance de nos traditions… » (Genève, le 23 octobre 2009)

On reconnaît le style et la plume…

 

Monsieur Nicolas Junod, Président de la Plate-forme interreligieuse de Genève, est venu amicalement se joindre à nous quelques instants.

L’Imam Yahya Basalamah, Président de l’Union des organisations islamiques de Genève, nous a fait l'honneur de sa présence et a salué l’assistance. Madame Lucia Dahlab, vice-présidente, s’est déplacée pendant cette journée d’une organisation islamique à l’autre. Elle nous a confirmé le plein succès partout ailleurs.

 

On n’omettra pas enfin de remercier le Bureau de l’intégration du Département des institutions, qui dès le départ a soutenu, avec discrétion mais efficacité, l’initiative de ces portes ouvertes.

07:48 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | |

04/11/2009

Semaine des religions:QUÊTES VECUES D'ABSOLU

Rencontre organisée par la Plate-forme interreligieuse de

Genève

 

AVEC :

Église catholique romaine Père Guy Musy, dominicain (Vice-président)

Église protestante de Genève Pasteur Jean-Claude Basset

Fondation Racines et Sources Grand rabbin Marc-Raphaël Guedj

Centre islamique de Genève M. Hani Ramadan

Jeudi 5 novembre 2009 de 18h30 à 20h30

à Uni – Bastions, salle B 101, premier étage.

18:17 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

01/11/2009

LES PALESTINIENS SANS EAU: la persécution continue

Amnesty International accuse Israël de priver les Palestiniens d'eau

 

Israël limite sévèrement l'accès à l'eau dans les territoires palestiniens "en maintenant un contrôle total sur des ressources communes", selon un rapport d'Amnesty International rendu public mardi 27 octobre. L'organisation internationale appelle d'ailleurs Israël à "mettre fin à ses politiques discriminatoires et à lever immédiatement toutes les restrictions imposées aux Palestiniens".

 

 

"Israël ne laisse les Palestiniens accéder qu'à une fraction des ressources communes en eau, qui se situent surtout en Cisjordanie occupée, alors que les colonies israéliennes illégales reçoivent des quantités pratiquement illimitées", écrit Amnesty. Les Israéliens consomment quatre fois plus d'eau que les Palestiniens, selon le rapport. Cette "inégalité" est encore plus criante dans certaines régions de Cisjordanie où des colonies utilisent 20 fois plus d'eau par tête d'habitant que les Palestiniens des localités voisines, qui survivent avec 20 litres par jour.

"Piscines, pelouses bien arrosées et vastes exploitations agricoles irriguées dans les colonies contrastent avec les villages palestiniens voisins dont les habitants doivent se battre quotidiennement pour assurer leurs besoins en eau", poursuit le rapport. Les Palestiniens ne seraient pas autorisés à creuser des nouveaux puits ou à restaurer les anciens sans permis des autorités israéliennes. Amnesty évalue entre 180 000 et 200 000 le nombre des Palestiniens qui n'ont pas accès à l'eau courante en Cisjordanie. Mais selon le ministère israélien des affaires étrangères, Israël partage équitablement les ressources en eau avec les Palestiniens.

Dans la bande de Gaza, l'offensive israélienne de l'hiver dernier a endommagé les réservoirs d'eau, les puits, les égoûts et les stations de pompage, des dégâts qui s'ajoutent à l'impact du blocus israélien et égyptien du territoire. Le système de traitement des eaux usées à été particulièrement touché car Israël interdit l'importation des tuyaux et autres équipements métalliques de crainte qu'ils ne servent à fabriquer des roquettes artisanales.

 

Source : http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2009/10/27/amnesty-accuse-israel-de-priver-les-palestiniens-d-eau_1259106_3218.html#ens_id=1228030&xtor=AL-32280151

20:04 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | |