1959

24/02/2010

Une plume en or pour conjurer le mal : Corinne Bloch

Voici un très beau texte que l’on pourrait méditer sereinement à l’ombre d’un minaret. Style magnifique et prose profonde…

 

 

Et si le loup nous mangeait?

Par Corinne Bloch

Source : Magazine Vivai, janvier 2010

 

 

Nous voilà entrés dans la seconde décennie du 21e siècle, sans fumée dans les lieux publics, sans l'ombre d'un minaret à l'horizon. Alors, on n'est pas bien chez nous, ces quelques détails réglés?

 

Promenons-nous dans les bois ...

 

Il fut un temps où les peurs des hommes s'incarnaient en une seule représentation.

Mais oui, souvenez-vous, un personnage antipathique et rusé avec une queue fourchue. Mais non, pas Oskar Freysinger. L’autre, le diable, le vrai, celui qui actionnait un thermostat quelque part sous terre. C'est lui qui nous fichait la trouille autrefois. C'était pratique, tout était de sa faute et il était facile de s'en prémunir: une croix, trois Pater, deux Ave, quelques bûchers, un peu d'eau bénite et le tour était joué. Mais depuis que le 20e siècle a sacrifié ce pauvre diable sur l'autel de la raison, l'a écrasé sous des volumes de sciences humaines et étouffé dans le libéralisme à outrance, c'est la gabegie.

A malin, malin et demi. Car Belzébuth est perfide, c'est bien connu. Sans doute est-il encore tapi quelque part, là, au cœur de notre état laïc, mais où? Où? C'est bien ça le hic, parce que maintenant qu'il n'est plus nulle part, il pourrait tout aussi bien être n'importe où. Or la peur du loup est bien plus terrifiante que le loup lui-même.

 

... Pendant que loup n' y est pas ...

 

Vous en avez croisé beaucoup des loups, vous, en Suisse? Et des minarets? En Suisse, non, mais j'ai adoré les minarets du Taj Mahal - quatre à lui tout seul! A Sarajevo, depuis la fenêtre de mon bureau, j'en apercevais au moins douze. De jolis minarets blancs, du haut desquels retentissait l'appel à la prière. Douze minarets et pas une femme en burqa. Je le dis, au cas où ... Mais j'y songe, peut on contracter le virus A/HINI sous une burqa? Parce qu'avant la burqa, sur la liste des dangers qui nous menacent, il y a la grippe. Et la crise financière par-dessus le marché. Et la violence à chaque coin de rue, le trou dans la couche d'ozone, le cancer, le chômage, les romanichels, le staphylocoque doré et j'en passe.

 

... Si le loup y était ...

 

Heureusement, il y a les soldes. Cette invention géniale qui permet de tout oublier pendant un moment, de remplir à moindre prix sa garde-robe de vêtements inutiles, et de faire de la place sur les rayonnages des boutiques pour accueillir une collection de printemps flambant neuve. Et si, à l'aube de cette nouvelle décennie, on se débarrassait aussi de nos vieilles idées démodées? Si l'on bradait nos fantasmes au profit de la réflexion et que l'on soldait nos peurs irrationnelles avant qu'elles nous dévorent? Sinon?

 

Sinon le loup nous mangera.

 

 

 

16:54 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Stle magnifique et prose PROFONDE?
Laissez moi rire, elle a TOUT faux : la deuxième décennie commencera le 1er janvier 2011...
La seconde ne commencera jamais, puisuq'elle n'existerait que s'il en existait pas une troisième.

Ah, ces pseudos écrivain(e)s,
incapables de se relire,
et qui résonnent plus qu'ils ne raisonnent...

Écrit par : csny | 24/02/2010

Effectivement, très beau texte! Merci beaucoup de nous le faire partager!

Écrit par : inside | 24/02/2010

Les commentaires sont fermés.