1959

24/05/2010

OCDE/Israël, la prime aux crimes de guerre !

Halte à l’impunité !

Contre la venue de Netanyahou et Lieberman à Paris, pour dire “Non“ à l’impunité d’Israël, pour dire “Non“ au rehaussement de l’accord d’association qui continue à se préparer dans les couloirs obscurs de l’UE, pour dire “Non“ à la politique criminelle de l’État d’Israël qui est ainsi encouragée, rassemblement et concert mercredi 26 mai de 19 h à 22 h, place de la République à Paris.


B . Netanyahu, premier ministre israélien, A. Liberman, ministre des Affaires étrangères, Y. Steinitz, ministre des Finances et B. Ben-Eliezer, ministre de l’Industrie seront à Paris le 27 mai pour “fêter“ l’adhésion d’Israël à l’OCDE.

Ces dirigeants d’un état responsable de crimes de guerre, voire des crimes contre l’humanité selon le « rapport Goldstone » de l’ONU, sont ainsi récompensés pour leur politique de colonisation, d’occupation, de répression et de sabotage de tout effort de paix.

Cette adhésion n’est pas une formalité technique ou procédurale comment le prétendent honteusement les membres de l’OCDE, dont la France. Il s’agit d’une question essentielle, aux conséquences économiques, morales et surtout politiques considérables.

En effet l’entrée d’Israël à l’OCDE se fonde sur des statistiques intégrant les résultats économiques de Jérusalem-Est, des colonies israéliennes en Palestine occupée et dans le Golan. Ce qui signifie la reconnaissance de fait de l’annexion de ces territoires palestiniens transformés en colonies de peuplement, illégales en droit international. Déjà en décembre 2009, l’UE, sous présidence de la France, avait pris la décision de rehausser“ ses liens avec Israël. Les dirigeants israéliens l’avaient bien comprise pour ce qu’elle était : un feu vert pour la guerre contre Gaza. Résultat : le massacre de 1400 Gazaouis et la destruction de l’infrastructure de la bande de Gaza. 

Depuis, la situation de la population gazaouie ne cesse de se détériorer du fait du blocus dont elle est l’objet, blocus inhumain, immoral, illégal et criminel appliqué par les dirigeants d’Israël qui vont être récompensés le 27 Mai à Paris, alors que leur place devrait être devant Tribunal Pénal International.

Or ces mêmes dirigeants rappellent sans cesse leur détermination à poursuivre la colonisation en Cisjordanie. Ils ont, en particulier, réaffirmé la construction de 1 600 nouveaux logements à Jérusalem-Est.. Nul doute qu’ils vont interpréter cette acceptation comme un feu vert donné au développement accéléré des colonies, à la confiscation de l’eau et des terres palestiniennes, et surtout à la judéisation complète de Jérusalem-Est à coup d’expulsions de ses habitants palestiniens remplacés par des colons. Avec usage de la violence militaire. Ils menacent dangereusement la paix dans la région. Cette impunité doit cesser. Ce gouvernement doit être isolé et sanctionné.

Pour dire “non“ à l’impunité d’Israël, pour dire “non“ au rehaussement de l’accord d’association qui continue à se préparer dans les couloirs obscurs de l’UE, pour dire “non“ à la politique criminelle de l’État d’Israël qui est ainsi encouragée.

Pour exiger de la communauté internationale qu’elle prenne ses responsabilités et pour qu’elle agisse enfin en faveur de la paix, nous appelons à un rassemblement à la veille de la signature de cette adhésion illégitime et criminelle à l’OCDE.

Rassemblement-concert

Le mercredi 26 mai de 19 h à 22 h, place de la République à Paris

Venez nombreux.

Premiers signataires du Collectif pour une Paix Juste et Durable entre Palestiniens et Israéliens :

Alliance for Freedom and Dignity (AFD)

Association France Palestine Solidarité (AFPS)

Association pour les Jumelages entre les camps de réfugies Palestiniens et les villes Françaises (AJPF)

Association nationale des élus communistes et républicains (ANECR)

Association Républicaine des Anciens Combattants (ARAC)

Association des Travailleurs Maghrébins de France ( ATMF)

Campagne Civile de Protection du Peuple Palestinien (CCIPPP)

Collectif Faty KOUMBA : Association des Libertés, Droits de l’Homme et non-violence

Collectif Judéo Arabe et Citoyen pour la Paix Strasbourg (CJACP) 

Comité Justice et Paix en Palestine et au Proche-Orient 5e  arrondissement (CJPP5 )

Comité de Vigilance pour une Paix Réelle au Proche-Orient (CVPR PO)

FASE

FTCR

Génération Palestine

Les Alternatifs

Les femmes en Noir

Les Verts

Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (MRAP)

Mouvement de la Paix

Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)

Parti Communiste Français (PCF)

Parti Communiste des Ouvriers de France (PCOF)

Participation et spiritualité musulmane (PSM)

Union Générale des Etudiants de Palestine - GUPS

Union Juive Française pour la Paix (UJFP)

Union syndicale Solidaires

Source : Collectif national pour une Paix juste entre Palestiniens et Israéliens, publié le mardi 18 mai 2010

19:47 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Comment un pays qui commet des crimes de guerre pourrait-il être admis à l'OCDE ?

Écrit par : Bernard Ghienne | 31/05/2010

Les commentaires sont fermés.