1959

23/06/2010

Minarets: le Conseil de l'Europe réagit

Le vote suisse continue à susciter des oppositions à l'étranger

Les parlementaires du Conseil de l'Europe ont demandé mercredi à la Suisse d'abroger l'interdiction de construire des minarets, approuvée en novembre dernier par le peuple. Selon eux, cette interdiction discrimine des musulmans vivant en Suisse.

A l'issue d'un débat sur "l'islam, l'islamisme et l'islamophobie en Europe", l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE) a demandé à la Suisse "d'adopter un moratoire sur son interdiction générale de construction des minarets". La recommandation, approuvée par 89 voix sans opposition, demande "d'abroger l'interdiction dès que possible car elle discrimine des communautés musulmanes".

"La construction des minarets doit être possible, au même titre que celle des clochers, dans le respect des conditions de sécurité publique et d'urbanisme", précise le texte.

23.06.2010 14:30 source : ats/boi

 

 


Les cinq parlementaires suisses - désignés par le Parlement fédéral - qui siégeaient à Strasbourg ont tous approuvé au vote final la recommandation, après avoir tenté d'en changer la formulation. Parmi eux figurait le conseiller national André Bugnon (UDC/VD), dont le parti soutenait l'initiative anti-minarets.

Les Suisses ont accepté le 29 novembre à 57,5% l'initiative interdisant la construction de nouveaux minarets, soulevant un tollé dans le monde, notamment dans les pays musulmans. Des plaintes pour discrimination ont été déposées devant la Cour européenne des droits de l'Homme, qui n'a pas encore pris position.

Contre l'interdiction du voile intégral

Lors du même débat, les parlementaires du Conseil de l'Europe se sont aussi prononcés contre une interdiction générale du voile intégral en Europe. Dans un texte adopté à l'unanimité, ils recommandent aux 47 pays membres de l'organisation de "ne pas adopter une interdiction générale du port du voile intégral ou d'autres tenues religieuses, mais à protéger le libre choix des femmes de porter ou non une tenue religieuse".

Ils demandent "de veiller à ce que les femmes musulmanes aient les mêmes possibilités de prendre part à la vie publique et d'exercer des activités éducatives et professionnelles". "Mais, est-il spécifié, les restrictions légales imposées à cette liberté peuvent être justifiées pour des raisons de sécurité ou lorsque les fonctions d'une personne lui imposent de faire preuve de neutralité religieuse ou de montrer son visage".

18:41 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook | | | |

Commentaires

L'Europe est censée être au service du peuple, pas l'inverse !

Le peuple s'est exprimé et sa décision d'interdire les minarets est claire, l'Europe doit s'y soumettre.

Pareil pour le voile islamique !

En France, la très grande majorité de la population est pour le bannissement de ce machin exotique et l'Europe doit se plier à la volonté populaire.

Ces politiques qui décident pour nous sont complètement déconnectés de la réalité.

Tant pis, ils le payeront dans les urnes !

Écrit par : Un Gaulois | 23/06/2010

Je propose que la Suisse annule cette votation dès que les pays musulmans donnerons aux femmes musulmanes chez eux les mêmes droits qu'elles ont en Suisse.

Écrit par : Hakim | 23/06/2010

Proposition de modification qui a été refusée par les parlementaires Suisses.

Écrit par : nina | 24/06/2010

Oh! mais quelle surprise! depuis le début de cette ridicule histoire on se tue à expliquer que les traités internationaux ne peuvent être violés par un simple vote...!

je sais "simple vote" c'est insultant pour la démocratie directe modèle mondiale pour l'humanité et patati et patata, etc etc...

enfin c'est un fait c'est l'ordre juridique mondial voulu par tous et ça aussi ça se respecte!

Écrit par : matthieu | 24/06/2010

Les commentaires sont fermés.