1959

05/11/2010

Israël n'est pas une démocratie

Réponse à Pascal Bruckner, Bertrand Delanoë, Alain Finkielkraut, Bernard-Henri Lévy, Yvan Attal, Pierre Arditi, Michel Boujenah, Patrick Bruel et Cie…

 

Boycott d’Israël : qu’est-ce qui est vraiment « indigne » et « illégal » ?

 par Michel COLLON

 

« Le boycott d’Israël est une arme indigne », écrivez-vous ce lundi 1er novembre dans Le Monde. Vous affirmez avec une certitude étonnante que « la Justice française ne tardera pas à confirmer » l’illégalité du boycott. Selon vous, tous ceux qui veulent ainsi aider les Palestiniens à obtenir leurs droits seraient des hors-la-loi. Votre argument ? On ne saurait appliquer ce « type de traitement à la démocratie israélienne ».

 


Mais comment pouvez-vous appeler « démocratie » un Etat qui s’est construit par la violence, en chassant les Palestiniens de leurs maisons et de leurs terres en 1948 ? Un Etat qui, à toutes les époques, n’a cessé de planifier le nettoyage ethnique :

 

« Nous devons expulser les Arabes et prendre leur place » (David Ben Gourion, 1937).

 

« Les Palestiniens seront écrasés comme des sauterelles, leurs têtes éclatées contre les rochers et les murs » (Yitzhak Shamir, 1988).

 

« Entre nous soit dit, il doit être clair qu’il n’y a pas de place pour deux peuples dans ce pays. Il n’y a pas d’autre possibilité que de transférer les Arabes d’ici vers les pays voisins - tous. Pas un seul village, pas une seule tribu ne doit rester. » (Joseph Weitz, 1940).

 

« Les Palestiniens n’ont jamais existé. » (Golda Meir, 1969)

 

« Chacun doit bouger, courir et s’emparer d’autant de collines qu’il est possible pour agrandir les colonies, parce que tout ce que l’on prendra maintenant restera à nous… Tout ce que nous ne prendrons pas leur restera. » (Ariel Sharon, 1998)*.

 

Comment pouvez-vous appeler « démocratie » un Etat qui, aujourd’hui encore, refuse le retour des gens qu’il a chassés et continue à voler systématiquement les terres pour s’agrandir tout en prétendant négocier ?

 

Soyons clair : un Etat colonial, basé sur le vol de la terre et l’expulsion d’un peuple, ne sera jamais une démocratie. Même s’il possède un parlement, même si les voleurs discutent démocratiquement entre eux sur la meilleure façon de voler, ça reste un Etat de voleurs qui règnent par la force.

 

Le boycott est-il illégal ?

Absolument pas, puisqu’il vise à assurer le respect du droit. Voici ce qui est réellement illégal…

 

Avoir chassé les Palestiniens de leur pays en 1948 et refuser leur retour est illégal, affirme l’ONU.

Conquérir de nouveaux territoires par la force est illégal. Empêcher les Palestiniens de vivre sur leurs terres, de travailler, d’étudier ou de circuler librement est illégal.

Détruire leurs maisons et leurs oliviers est illégal. Emprisonner des enfants de douze ans est illégal.

Construire un mur de séparation, voler l’eau et les terres des territoires occupés est illégal.

Utiliser des armes au phosphore et au laser est illégal. Bombarder des maisons, des écoles, des hôpitaux, des ambulances, des missions de l’ONU est illégal.

Torturer est illégal. Assassiner les dirigeants palestiniens est illégal. Massacrer des défenseurs de la paix dans les eaux internationales est illégal.

 

Face à ces illégalités, que fait la ministre française de la Justice ? Appelle-t-elle à sanctionner l’Etat qui les commet ? Empêche-t-elle l’importation en France des produits issus de ce vol des terres ? Non, elle attaque ceux qui dénoncent cette illégalité ! Et vous soutenez cette ministre qui bafoue le droit international. Ahurissant !

 

Vous écrivez : « Nous sommes résolument contre le boycott parce que nous sommes pour la paix. ». Mais le boycott existe déjà ! Depuis soixante ans, les Palestiniens sont boycottés par Israël, et vous ne faites rien contre ça. Puisque les dirigeants israéliens n’agissent qu’en fonction du rapport de forces, le boycott est une arme parfaitement digne pour leur imposer la paix. Comme il le fut contre l’apartheid en Afrique du Sud.

 

Vous écrivez : « La critique n’a rien à voir avec le rejet, le déni, et, finalement, la délégitimation. » Mais depuis soixante ans, Israël rejette, nie et délégitimise les Palestiniens et ça ne vous indigne pas ?

 

Vous écrivez : « Céder à l’appel du boycott, (c’est) signifier que la négociation n’est plus dans le champ du possible. » Pas du tout. La solution existe, elle est toute simple, comme vient de le rappeler le musicien juif Gilad Atzmon : « Les Israéliens peuvent mettre fin au conflit en un clin d’oeil : demain matin à son lever, Nétanyahou rend aux Palestiniens les terres qui leur appartiennent ».

 

C’est trop demander ? Dès 1968, les grandes organisations palestiniennes ont elles-mêmes fait de grandes concessions en proposant de former un seul « Etat démocratique, progressiste, non confessionnel dans lequel juifs, chrétiens et musulmans vivront ensemble en paix et en jouissant des mêmes droits. » C’est Israël qui a refusé et refuse toujours, c’est Israël qui s’accroche à son obsession d’un Etat ethniquement pur, réservé aux juifs, et vous ne lancez pas de grands appels contre cela ?

 

C’est encore trop demander ? Les Palestiniens ont même accepté de se contenter de 22% de leurs terres initiales, et ça encore Israël le refuse, continuant à voler les terres, petit-à-petit, et vous ne faites rien contre cela.

 

En définitive, ce qui est « indigne », ce n’est pas le boycott.

C’est votre attitude. Car tout ce que je viens d’écrire, vous le savez et, en le cachant à l’opinion, vous la désinformez. Dans quel intérêt ?

 

Je crains que la chose véritablement indigne dans votre texte, ce soient vos motivations. Dans mon livre Israël, parlons-en !, j’ai indiqué que les trois plus puissants groupes médiatiques français - Lagardère, Dassault, Bouygues – sont tous trois aux mains de familles richissimes qui font de gros profits avec Israël et lui fournissent ses armes ou ses instruments de colonisation. Alors, si un artiste ou un intellectuel français ose s’opposer à ces groupes et dire la vérité, adieu carrière, adieu fortune ! Comme disait Bertolt Brecht : « Déplaire aux possédants, c’est renoncer à posséder soi-même. »

 

Ceux qui vous lisent, ceux qui vous écoutent, auront toujours intérêt à se poser la question fondamentale : « Quels sont les intérêts derrière ce discours ? »

 

* Sources des citations : Michel Collon, Israël, parlons-en !, Couleur Livres, Investig’Action, Bruxelles, 2009, pages 297-299.

 

Source : http://michelcollon.info/Boycott-d-Israel-qu-est-ce-qui-est.html

 

20:33 | Lien permanent | Commentaires (19) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Ce texte est tellement partial orienté et propagandiste qu'il n'appelle aucun commentaire.

Écrit par : Bateleur | 06/11/2010

Bonjour,

Franchement aucune objectivité et cela me dérange, car on pourrait faire de même mais dans le sens inverse avec les palestiniens !! Par exemple du lavage de cerveau des groupes islamistes sur les enfants, les intêrets des pays arabe tant économique que stratégique en appuyant Israël et n'appuyant que très modérément à un état palestinien, des réfugiés palestiniens traité comme des chiens au Liban et rejeté en Jordanie, ne sont ils pas des frères ? Vous me faites rire à vous acharnez sur Israël, votre blog est un gag !!
Je ne dis pas que Israël est le pays le plus parfait et le plus démocratique, mais pensez vous que la démocratie est légion chez ces voisins ?
Critiquez vous un pays qui fait partis de l'OCDE alors que le pays arabe sont encore à des années lumières de cette institution !! Au lieu de cracher sur Israel, essayons de trouver une solution pour pouvoir faire avancer la paix entre eux.

Écrit par : Andre | 06/11/2010

Comme disait edmund Burke : celui qui fait la paix avec un voleur en devient le complice.

Écrit par : sylvie | 06/11/2010

bien parler ,il n'y a rien a dire a vos parole merci

Écrit par : pierre | 06/11/2010

Citez un Etat arabe à la démocratie plus avancée qu'Israël...

Écrit par : gerardh | 06/11/2010

Bonsoir,
C'est vrai, il n'y a pas d'état arabe et démocratique. Mais Israel non plus. C'est une grande colonie qui utilise tous les moyens pour faire croire qu'elle est entouré de méchants et vilains.

Moi, je n'ai pas besoin de chercher très loin. Quand on voit la tête des dirigeants de cet état, je ne peux que conclure que c'est une grande colonie ! Je n'ai jamais vu de blonds aux yeux bleus originaire de cette région.

Mais bon...Il n'y a aucun état arabe capable de rivaliser avec cette entité bien fourni en armements et technologie par les fondateurs des nations unies...

La chose positive est la suivante. Plus cette entité tape et humilie ses voisins et plus elle est pousse à se réveiller. Et c'est très bien !

Un dirigeant Israélien avaient dit..."Il suffit qu'on perde une seule guerre et c'est fini pour notre état". Eh ben, il a vraiment raison !

Les français ont mis un siècle et demi pour quitter l'Algérie. A force d'humilier les autochtones...Ils ont initier la plus formidable organisation de résistants.

Les Israéliens oublient que l'on ne peut pas humilier des populations entières sans payer un prix. Dommage pour le judaisme qui est une formidable religion. Les juifs devraient se distancier des sionistes....

Bonne soirée.

Écrit par : dim | 06/11/2010

Israël est un état raciste et colonialiste.
Bravo Collon, c'est un des rares qui ose dénoncer cet état de fait.
Israel pratique du nettoyage ethnique, vole des terres et nie l'existance du peuple palestinien.
Israel est un état d'appartheid. Desmond Tutu l'a clairement demontré.
Mais nos médias sionistes n'arretent pas de soutenir ces criminels, et de nous manipuler. Israel ne se contente pas des médias, mais manipule l'histoire.
Le peuple juif est un mythe qui vise à legitimer Israel.
Israel s'est incrusté dans la région par la violence. La paix ne reviendra pas tant que ce cancer ne disparaitra pas

Écrit par : totoCaca | 07/11/2010

Michel Collon est un propagandiste pro-palestinien réputé chez les islamistes fondamentalistes et autres anarchistes en tout genre. Ce discours pourrait être écrit à l'identique contre les arabes. Voire pire. Les discours des dirigeants arabes appellent au génocide en permanence. Les discours des dirigeants israéliens sont à prendre dans leur contexte de l'époque: une lutte pour la survie contre l'agression des États arabes et des palestiniens qui refusent la première des déclarations de l'ONU (la reconnaissance d'un État Juif indépendant!) ce qui poussent les israéliens à se défendre du mieux qu'ils peuvent. Comment pousser un État microscopique sur une carte à respecter le droit international alors que les arabes bien plus nombreux, riches et puissants, ne le respectent pas non plus. Seulement une seule des deux parties est menacé par l'autre! Ensuite à dire qu'Israël n'est pas une démocratie, grand bien lui en fasse, mais qu'ils posent cette question aux arabes s'ils préfèrent habiter en Israël ou dans n'importe quel des États arabes de la région. Honnêtement! Bon c'est sur que quand des indices internationaux relevant e niveau de liberté et de démocratie classe Israël comme "Etat démocratique", Michel Collon n'en a que faire car on but est simplement de déverser sa haine. Je sais dans quel camps il aurait été en 39-45.

Écrit par : Xav | 07/11/2010

Nous retrouvons toujours la même propagande mal construite avec des citations sorties de leur contexte et des arguments déjà préfabriqués. Certainement suffisant pour convaincre le spéctateur lambda de TF1 qui ne connait rien des pays du moyen orient.
Mais pour répondre à cet "article", je dirai que je ne connait pas d'état qui ne se soit pas construit par la guerre (triste réalité) et que l'heure n'est donc plus de juger les évennements de 48. D'ailleurs pourquoi parler de 48 et pas de la Palestine mandataire ? Et pourquoi ne pas remonter encore plus loin ?
Ce faux débat nourrit ceux qui ne veulent pas de paix en Israel et qui ont encore un vieux rêve de vangence envers les juifs d'Israel et les pères fondateurs de cet état. Nous assistons depuis la création de l'état d'israel à une manipulation des hommes, des femmes et des enfant de palestine et ce par leur propres frères ou devrais-je dire faux frère du moyen orient. Regardons comment le liban les a logé ! Regardons comment l'Egypte les accueil ! Ou encore regardons combien d'argent l'Iran et la syrie dépensent en armement au lieu de permettre la création d'une station d'épuration, d'une école ou encore d'un hopitale ! N'allait pas parler de blocus, car on retrouve de tout à Gaza, sauf ce qu'il faut pour cultiver ce peuple qu'il semble plus interressant de garder ignorant !

Écrit par : maurice | 07/11/2010

C'est vraiment bon son papier, il n'a rien oublié au passage de ce que cet état artificiel a fait et continues de faire. Une chose, c'est que tout ce qui t'appartient pas, et tu le prends de force, tu vas le rendre un jour. La France puissance a rendu toutes ces colonies. Les colons rendront toutes les terres volées au Palestinien un jour viendra, c'est une question de temps, je crois que ces colons juifs sioniste je dis bien colons n'ont pas eu connaissance de la leçon de l'histoire.

Une citation de François Mittérand: L'histoire se répète

Merci

Bonne continuation Michel Collon

Écrit par : Ahmed | 07/11/2010

Bah moi je trouve qu'il dit vrais, apres tout qui est le colonisé dans l'histoire, c'est bien les palestiniens non, alors pourquoi serait il indigne de blamer le colonisateur ??? Ou alors c'est le monde a l'envers.
Il est clair qu'il y a un aire de mauvaise foi indiscutable cher ceux qui s'efforcent avec acharnement a donner des justifications parfois même biblique!!! aux crimes sioniste. Quand aux pays arabes, ils n'ont jamais prétendu etre des democraties, mais ils ne colonisent personne, faut-il rappeler au passage que les chefs arabes dictateurs de leur etats sont tous amis avec nos chefs europeens qui les soutiennent dans leurs crimes alors arretons l'hypocrisie...

Écrit par : homoapiens | 07/11/2010

"Sylvie" Donc si je vous comprends bien, continuez la guerre à vous détruire !! Bravo vous faites avancer le débat.

Écrit par : Andre | 07/11/2010

La France et l'Allemagne, l'Irlande du Nord, l'Afrique du Sud... il y a des peuples qui, un jour, savent faire taire leur haine mutuelle.

Au Proche Orient, il y en a d'autres, manifestement plus arriérés, qui en sont incapables. Ceux-là ne sauront jamais que s'entre-tuer.

Écrit par : Louis-Henri | 07/11/2010

Ce mec est un anti-israelien convaincu!
point a la ligne.. un de ces type d'extreme gauche (et paradoxalement.. pas loin de l'autre extreme) qui ne voit pas plus loin que le bout de son nez... mais monsieur collon.. ou sont vos commentaires sur les roquettes tirés sur Israel tous les jours? sur les attentats dans les bus scolaires? sur aussi la liberte peut etre plus presente en Israel qu'ailleur!
un pays ou la presse fait suffisement pression sur le pouvoir politique pour couter la tete a un premier ministre? (Olmert), ou les droit pour les Homosexuel sont les plus ouvert de la planete? ou la liberté de culte (minaret, voile etc..) n'ont jamais ete mis en cause.. ou quand on parle d'expulsion de sans papier il y a des contres pouvoir qui remettent en cause cette lois?
Et ou sont vos critiques sur l'Iran? ou une manif anti pouvoir fini en bain de sang ? ( chose qui arrive tous les jours en israel sans aucun tir) ?
Oui Israel est une democratie! on y choisit ses reprensentant.. on a le droit de les critiquer.. ou la presse a un vrai pouvoir et un vrai role, ou on est accepter pour ce que l'on est.. TANT QUE L ON RESPECTE..
Vous ne parlez pas des palestiniens du liban (qui n'ont meme pas le droit au travai) .. de la jordanie..
Alors oui la politique du gouvernement Israeliens peut se critiquer.. mais l'essence meme du pays.. c'est de la haine.. qui engendre ce manque d'objectivité!!
ISrael est tout simplement LA SEULE democratie du proche et du moyen Orient!
et certains arabe Israelien (pour en avoir rencontrer) se CONSIDERE chanceux!
oui chanceux de vivre dans un pays ou l'education est Laique et de qualité.. ou les hopitaux respectent les croyance des malade.. ou on risque pas de te lapider si tu es gays.. ou tu as le droit de vivre comme tu le désire!

Israel? c'est juste le parfait coupable de tous les mots du monde.. mais les vrais responsable sont les extremiste comme monsieur collon.. comme les Islamistes.. et comme les extremistes Juifs..
La paix viendra avec les modéré de chaque coté.. qui se battent pour une normalistation!
Parceque vous critiquez Israel.. mais avec qui doit-elle faire la paix? Le Hamas qui veut sa destruction? ou le fatah qui ne sait meme pas ce qu'elle veut..
avec l'iran Negationniste qui prone la destruction d'Israel?

Avant de critique la democratie Israelienne.. allez critiqué les régime totalitaire.. que bizzarement vous ignorez

Écrit par : Ben | 08/11/2010

Completement pathologique. Vous êtes tellement hystérique que vous ne voyez visiblement pas à quel point vous êtes débile.

Écrit par : max | 08/11/2010

@Ben...vous devriez faire carrière très cher..."Israel est le parfait coupable..." Ouiii tout a fait cela s'entend dans les dires de Mr Sharon ou autres...
Après je reconnais que ce ne sont que des citations sûrement sorties de leurs contextes mais pour résumer la chose je vais simplement citer DAVID BENGOURIONE (une source que vous ne pouvez que respecter puisqu'il est fondateur de l'Etat d'Israel en 48) qui disait " SI J'ETAIS UN LEADER ARABE, JAMAIS JE NE SIGNERAI UN ACCORD AVEC ISRAEL, C'EST NORMAL, NOUS AVONS PRIS LEUR PAYS, ILS NE VOIENT QU'UNE SEULE CHOSE, NOUS SOMMES VENUS ET NOUS AVONS VOLE LEUR TERRE, POURQUOI DEVRAIENT-ILS ACCEPTER CELA " Vous pouvez verifier...arrétez un peu la victimisation ca commence a faire maintenant

Écrit par : Lyonnais du 69 (LE VRAI) | 08/11/2010

@ pierre
@ Louis-henri
et tout les autres hypocrites..

Au moins, les pays arabes ne pratiquent pas l'apartheid comme Israël. Israël est le pays le plus raciste du monde, c'est un projet purement colonial qui a chassé les Palestinien de leur terres. C'est un état constitués de ministres sionistes acharnés clairement racistes et xénophobes (de David Ben Gurion à Netanyahu), il suffit juste d'entendre leur citations haineuses et racistes, pas besoin d'être un historien.. Ils proclament Israel comme " l'état des juifs " et ensuite oser dire que leur état est une démocratie..

Écrit par : Mirage | 08/11/2010

Merci beaucoup pour cet article qui rappelle la triste vérité sur cet état voyou.

Comme disait un député canadien, fabriqué par l'ONU, c'est l'état qui détient le record en nombre de violations de résolutions de l'ONU. Et tout cela avec la bénédiction des grands donneurs de leçons que sont les pays occidentaux.

Mais les temps changent. Les peuples du monde entier ont cessé d'avaler les couleuvres que nous servent les médias dès qu'il s'agit de cet état terroriste. De ce point de vue là, vraiment, le net est une grande avancée car il permet de contourner les sempiternels refrains des médias dominants.

Merci encore et continuez dans cette voie. Ne soyez surtout pas impressionné par ceux qui brandissent l'épouvantail de l'antisémitisme dès qu'on critique cet état terroriste. Face à ce qui est sûrement le dernier avatar des états colonialistes occidentaux, il est normal que l'Occident en perte de vitesse dans un monde globalisé fasse tout ce qui est en son possible pour son "bébé". Israël est le fruit de l'horreur OCCIDENTALE. Les palestiniens ne sont en rien responsables de la Shoah, malgré que certains médias nous resservent à l'envi l'épisode du grand mufti de Jérusalem. La shoah est un phénomène OCCIDENTAL. Les palestiniens n'ont pas déporté les juifs vers les camps de la mort.

En mal de conscience, l'occident a fait preuve d'une malhonnêteté indicible. Au lieu d'assumer sa culpabilité dans la shoah, il a préféré donner aux SIONISTES (qui portaient un projet colonial, mais c'est vrai qu'entre colonisateurs on s'entend) la terre des palestiniens. C'est le vol le plus incroyable du XXème siècle : offrir la terre des autres en pensant que cela va racheter sa lâcheté.

Raison de plus pour ne pas cesser de rappeler les vérités concernant cet état terroriste. Critiquer Israël n'est pas et ne sera jamais de l'antisémitisme. Il en va plutôt de la conscience humaine face à la brutalité quotidienne de l'injustice qui opprime un peuple depuis maintenant un demi-siècle.

Écrit par : joseph | 14/11/2010

Cette date fatidique de Novembre 1917 a été une journée mémorable dans l’histoire du peuple palestinien en premier lieu, et la région arabe en général. Cette promesse “criminelle” et ses conséquences exigent de la Grande-Bretagne de fournir des excuses claires pas seulement au peuple palestinien, mais à tous les peuples de la région, et pleine compensation pour les dommages causés au cours des 93 années de souffrances.

L’événement qu’a vécu le peuple palestinien est tragique et inégale au sens du mot, à cet occasion amère de l’anniversaire du quatre-vingt-treizième de la Déclaration Balfour, ce jour de 1917 qui, est encore condamné par le peuple palestinien et sera rejetée parce que la promesse a été émise d’une part, par ceux qui ne possèdent la terre et l’ont donné à ceux qui ne méritent pas .. cette promesse est contraire à toutes les normes et conventions internationales et les principes des droits de l’homme et que cette promesse est illégale et inacceptable par les masses populaires de la région.

Depuis la Déclaration de Balfour a commencé la Nakba palestinienne et la tragédie palestinienne est toujours en cours et en continuité, ses retombées néfastes en premier lieu étaient sur la totalité du monde arabe (qui a engendré une dictature incomparable publiquement hostile, alliée discrètement au projet sioniste) et les palestiniens dans tous les territoires palestiniens occupés et de la diaspora.

Il est temps pour les Britanniques d’assumer leurs responsabilités envers le peuple palestinien et de soutenir sa juste cause, comme le premier pays responsable de la tragédie et à reconnaître la grave erreur commise contre le peuple palestinien. De soutenir son droit légitime de retour de ceux qui ont été déplacées depuis 1948 conformément à la Résolution 194 et à établir son État indépendant avec une pleine souveraineté sur les frontières de Juin 1967, avec Jérusalem pour capitale et la libération des prisonniers et les détenus.

La responsabilité incontournable, de la communauté internationale et les parrains du processus de paix et les États-Unis et les acteurs régionaux dans le monde, notamment l’Union européenne afin de parvenir à la réalisation de la justice internationale et de permettre au peuple palestinien d’exercer ses droits inaliénables et équitable.

Écrit par : Jilani | 17/11/2010

Les commentaires sont fermés.