1959

08/11/2010

PORTES OUVERTES SUR L’ISLAM

FORTE AFFLUENCE  CE SAMEDI 6 NOVEMBRE 2010

Environ 200 personnes ont répondu à notre invitation de ce week-end au Centre Islamique de Genève, sans compter les nombreuses manifestations qui se sont déroulées dans les autres lieux associatifs et de culte. Dans un climat ouvert et chaleureux, toutes les questions pouvaient être posées.


Après les présentations de l’Aumônerie musulmane, du club sportif Salsabil, du Service social du Centre Islamique, divers intervenants ont pris la parole :

Monsieur André Castella, délégué à l’intégration, qui  a rappelé que « nous sommes ensemble le visage de Genève, visage qui change continuellement », et qui a regretté l’absence de la presse pour témoigner de ces moments de dialogue.

Madame Claire Regad, de l’Eglise catholique romaine, Monsieur Andrew Stallybrass, de l’Eglise protestante de Genève, Madame Hélène Quelen-Mokry et Monsieur Jean-Claude Mokry de l’Eglise catholique chrétienne ont trouvé les mots justes pour engager un échange profond et constructif.

Sans oublier les pertinentes prises de parole de Monsieur Nicolas Junod, ex-président de la Plate-forme interreligieuse de Genève, et de Madame Melina Brede, de l’Université de Lausanne, représentant le groupe de « recherche sur les pratiques musulmanes au sein de l’espace urbain suisse ».

Un grand merci à Madame Lucia Dahlab venue nous rejoindre, vice-présidente de l'UOMG, sans laquelle ces portes ouvertes n'auraient tout simplement pas eu lieu.

La discussion a été riche et intéressante : toutes et tous ont convergé vers la nécessité de poursuivre le dialogue pour lutter contre l’islamophobie qui gagne malheureusement du terrain.

Nous avons par ailleurs rappelé à l’adresse de nos amis que nous condamnons avec la plus grande fermeté le massacre des chrétiens irakiens dans l'attaque terroriste survenue dans l'église Notre Dame du Perpétuel Secours à Bagdad, le 31 Octobre 2010. Cette attaque, que rien ne peut justifier, intervient dans un pays où le chaos est entretenu et où une forme d'anarchie règne depuis l'invasion américaine.(http://haniramadan.blog.tdg.ch/archive/2010/11/02/communi....)

Nous reproduisons ci-après le mot que Monsieur Andrew Stallybrass a eu la gentillesse de nous transmettre par email. D’autres suivront peut-être :

Quelques mots pour le CIG, samedi 6 novembre 2010

 

Chers amis, chères amies, c’est un grand privilège d’être invité à vous dire quelques mots aujourd’hui. Je vous apporte les salutations de la Plateforme interreligieuse de Genève, dont votre communauté est membre, et Hani est membre de notre comité.

 

Je suis triste de constater que j’habite un pays ou une majorité des citoyens ont tellement de méfiance vis-à-vis de votre religion, l’Islam, qu’ils vous interdissent d’ériger des minarets. Ils nous mettent devant un grand défi : de travailler ensemble à lever ces peurs, ces incompréhensions. Je vous invite à rêver d’une nouvelle votation, dans dix ans peut-être, ou l’interdiction est levée, grâce à un travail de fonds, menée ensemble par les musulmans de Suisse et des amis d’autres croyances. Il y un dialogue de responsables de communautés et au niveau politique. Cette semaine, le Conseil œcuménique des Eglises (chrétiennes) accueillait des responsables musulmans de haut rang du monde pour un dialogue islamo-chrétien. Et ces personnalités étaient reçues par les autorités de mon église à la cathédrale Saint-Pierre. Dans ma paroisse, le mois prochain nous aurons une soirée à la découverte d’Islam. Ca devient normal. Mais nous devons multiplier le travail de dialogue, de bâtir les ponts, au niveau du citoyen ordinaire.

 

En 2007, il y avait une « Lettre Ouverte et Appel des Guides Religieuses Musulmanes » destiné aux responsables des communautés  chrétiennes du monde. Leur message disait que les musulmans et chrétiens constituent bien ensemble plus de la moitié de la population mondiale. Sans la paix et la justice entre ces communautés religieuses, il ne peut pas y avoir de paix significative dans le monde. L’avenir du monde dépend donc de la paix entre musulmans et chrétiens.

 

Ils disent dans leur lettre : « La base de cette paix et de cette compréhension mutuelle existe déjà. Elle fait partie des principes qui sont les fondations véritables des deux religions : l’amour du Dieu Unique, et l’amour du prochain. Ces principes sont énoncés à maintes reprises dans les textes sacrés de l’Islam et du Christianisme. L’Unité de Dieu, la nécessité de L’aimer, et la nécessité d’aimer le prochain constituent ainsi le terrain d’entente de l’Islam et du Christianisme. »

 

Nous chrétiens pouvons adhérer entièrement à cette vision. Nos églises en Suisse et à Genève restent convaincues qu’il n’y a pas d’alternative au dialogue interreligieux si ce n’est que la haine et à terme la violence, la négation des valeurs que nous défendons. Nous partageons le même respect pour l’humain, tous les êtres humains, parce ce que créé et aimé par un Dieu créateur.

 

Nous nous posons la question : comment pouvons-nous vous encourager à vous ouvrir aux autres et au dialogue. Des chrétiens se rendent parfois dans les mosquées – ceci n’est pas une première pour moi, de vous rendre visite ici. Mais nous avons parfois le sentiment que c’est plus rare que les musulmans entrent dans nos églises. Le dialogue ne peut pas être à sens unique. Mais il y a aussi un dialogue interculturel qui est une affaire de responsabilité politique et sociale. Nous pouvons tous commencer avec nos voisins, comme vous essayez de faire par des initiatives comme celle d’aujourd’hui de toutes les communautés musulmanes de Genève, qui s’inscrit dans le cadre d’une semaine des religions dans toute la Suisse, qui se répète chaque année en automne.

 

Andrew Stallybrass

08:22 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.