1959

18/12/2010

Le fléau de l’alcool

C’est un article extrêmement intéressant que nous a livré la Tribune de Genève de ce jeudi 16 décembre 2010, écrit par Andrés Allemand, et titrant :

« La Russie se meurt. La population décroît à la vitesse grand V.  C’est l’alcool qui tue une nation entière. » 


On y apprend que la grande force de Vladimir Poutine, selon le professeur André Liebich, « c’est qu’il ne boit pas d’alcool » ! Et d’ajouter : « Les Russes ont tendance à avoir du respect pour quelqu’un qui n’en consomme pas du tout. »

La même Tribune de Genève, sous la plume de Pascale Burnier,  nous rapporte ce vendredi 17 décembre 2010 l’histoire d’une jeune femme de 16 ans, violée après avoir consommé de l’alcool à forte dose. On apprend ainsi que « de 2002 à 2009, les hospitalisations d’ados liées à l’alcool ont triplé dans le canton de Vaud. Près de la moitié des jeunes concernés avaient 15 ans ou moins. » Nul doute que ces jeunes gens sont victimes d’une société permissive qui est en perte de repères et de valeurs, et qu’ils méritent tout notre soutien.

L’alcool est un fléau dont nous n’avons pas fini de mesurer les conséquences néfastes.

Ne serait-il pas temps d’entendre enfin la voix de la sagesse ? Le Coran affirme : « Ils t'interrogent sur le vin et les jeux de hasard. Dis : "Dans les deux il y a un grand péché et quelques avantages pour les gens; mais dans les deux, le péché est plus grand que l'utilité. " » (Coran, 2, 219)

00:00 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Bonjour Frère Hani. L'alcool est un danger comme aussi peut l'être la drogue, l'idéologie, la religion quand on abuse à l'extrême du produit ou que l'on gobe tout cru une idéologie ou une religion sans faire de son libre-arbitre une arme de réflexion envers notre croyance en Dieu. Sous nos latitudes, des vignerons choient avec amour et passions leurs coteaux viticoles pour en produire du vin de qualité. Le Coran précise le danger de l'alcool, le risque qu'encoure chaque individu de perdre le contrôle de soi-même sous l'influence de l'alcool.

Entièrement d'accord avec l'abstinence qui est la sagesse suprême. Moins d'accord d'en interdire la consommation de manière absolue car le vin est un bienfait de Dieu dont Jésus vantait lui-même les mérites. Notre Prophète - que Allah lui octroie sagesse et bonté - a reçu la révélation dans une période de grand trouble où les populations ressemblaient aux populations mécréantes d'aujourd'hui, populations qui se soûlaient et forniquaient au-delà du licite.

Très belle après-midi à vous.

Écrit par : pachakmac | 19/12/2010

Les commentaires sont fermés.