1959

19/02/2011

"Noirs et Arabes": pour la justice, Eric Zemmour a franchi la ligne jaune

France | Etre chroniqueur réputé n’autorise pas à légitimer les contrôles au faciès et la discrimination à l’embauche...

source : http://www.tdg.ch/noirs-arabes-justice-eric-zemmour-franc...


Etre chroniqueur réputé n’autorise pas à légitimer les contrôles au faciès et la discrimination à l’embauche: c’est le message que le tribunal de Paris a fait passer jeudi à Eric Zemmour, en le sanctionnant pour ses propos controversés sur les "Noirs et les Arabes".

© AFP | Le chroniqueur Eric Zemmour condamné pour ses propos dans une émission de Thierry Ardisson.


AFP | 18.02.2011 | 17:21

La 17e chambre du tribunal correctionnel a condamné le chroniqueur-journaliste Eric Zemmour à 1.000 euros d’amende avec sursis dans une affaire l’opposant au Mrap, SOS Racisme et la Licra, et à une peine identique dans un dossier initié par l’UEJF et J’accuse.

Eric Zemmour devra en outre leur verser un peu plus de 10.000 euros de dommages et intérêts et faire état de ses condamnations dans un organe de presse.

Les propos incriminés remontent au 6 mars 2010. Dans l’émission de Thierry Ardisson "Salut les terriens", diffusée sur Canal+, Eric Zemmour s’était indigné après une intervention sur les contrôles au faciès: "Mais pourquoi on est contrôlé 17 fois? Pourquoi? Parce que la plupart des trafiquants sont noirs et arabes, c’est comme ça, c’est un fait".

Le même jour, sur France Ô, il avait estimé, en réponse à une question qui lui était posée, que les employeurs "ont le droit" de refuser des Arabes ou des Noirs.
Certaines associations se plaignaient d’une "diffamation à caractère racial", d’autres avaient attaqué en "provocation à la discrimination raciale".

Vendredi, le tribunal a relaxé le chroniqueur des faits de diffamation. En effet, écrit-il, "malgré le caractère abrupt et sans nuance du propos, qui a pu choquer de nombreuses personnes", le passage sur les trafiquants "n’est pas diffamatoire", car Eric Zemmour "n’affirme ni ne sous-entend l’existence d’un lien de causalité avéré ou possible entre l’origine ou la couleur de peau et une surreprésentativité prétendue parmi les trafiquants".

En revanche, le tribunal a considéré que le polémiste avait bien incité à la discrimination raciale car, "par cette phrase catégorique et péremptoire, il justifie directement et clairement les contrôles, aussi arbitraires que systématiques, envers certaines catégories de population".

Concernant les propos sur la discrimination à l’embauche, les magistrats ont jugé que le prévenu ne pouvait "légitimer une pratique illégale, en la présentant comme licite."
En d’autres termes, écrivent-ils, Eric Zemmour a "dépassé les limites autorisées du droit à la liberté d’expression" et ce d’autant plus que c’est "un professionnel des médias et de l’expression (...) qui revendique la maîtrise des mots et de leur portée".

L’avocat du chroniqueur, Me Olivier Pardo, s’est réjoui que son client ait été relaxé du délit de diffamation, car selon lui, c’était "cela la grande affaire". Le délit de provocation à la discrimination raciale est pourtant passible en France d’une peine tout aussi forte: un an d’emprisonnement et 45.000 euros d’amende.

Soutenu par une dizaine de militants du syndicat étudiant de droite UNI brandissant des affichettes "Politiquement correct, vérité bâillonnée", l’avocat a regretté que le tribunal ait cherché "un biais pour donner satisfaction aux associations".

Stigmatisant un raisonnement "extrêmement fragile", il n’a toutefois pas encore décidé de faire appel.

"Il n’y a pas de lieu dans la société française où les propos racistes peuvent se tenir impunément", lui répondait le conseil de SOS Racisme, Me Patrick Klugman, soutenu par l’avocat du Mrap, Me Pierre Mairat, qui saluait "une victoire de la République", tandis que la Licra s’est "félicitée" de la décision.

Selon eux, Eric Zemmour ne pourra plus proférer de telles paroles "sans savoir que ce qu’il dit est un délit et non une opinion".

 

Concernant les propos sur la discrimination à l’embauche, les magistrats ont jugé que le prévenu ne pouvait "légitimer une pratique illégale, en la présentant comme licite."
En d’autres termes, écrivent-ils, Eric Zemmour a "dépassé les limites autorisées du droit à la liberté d’expression" et ce d’autant plus que c’est "un professionnel des médias et de l’expression (...) qui revendique la maîtrise des mots et de leur portée".

L’avocat du chroniqueur, Me Olivier Pardo, s’est réjoui que son client ait été relaxé du délit de diffamation, car selon lui, c’était "cela la grande affaire". Le délit de provocation à la discrimination raciale est pourtant passible en France d’une peine tout aussi forte: un an d’emprisonnement et 45.000 euros d’amende.

Etre chroniqueur réputé n’autorise pas à légitimer les contrôles au faciès et la discrimination à l’embauche: c’est le message que le tribunal de Paris a fait passer jeudi à Eric Zemmour, en le sanctionnant pour ses propos controversés sur les "Noirs et les Arabes".

Soutenu par une dizaine de militants du syndicat étudiant de droite UNI brandissant des affichettes "Politiquement correct, vérité baillonnée", l’avocat a regretté que le tribunal ait cherché "un biais pour donner satisfaction aux associations".

Stigmatisant un raisonnement "extrêmement fragile", il n’a toutefois pas encore décidé de faire appel.

"Il n’y a pas de lieu dans la société française où les propos racistes peuvent se tenir impunément", lui répondait le conseil de SOS Racisme, Me Patrick Klugman, soutenu par l’avocat du Mrap, Me Pierre Mairat, qui saluait "une victoire de la République", tandis que la Licra s’est "félicitée" de la décision.

Selon eux, Eric Zemmour ne pourra plus proférer de telles paroles "sans savoir que ce qu’il dit est un délit et non une opinion".

 

11:26 | Lien permanent | Commentaires (8) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Je me demande qui tire les ficelles et à qui profite ce climat de haine qui commence à étouffer la France? J'ai bien peur que, par manque de personnalités sages, ce pays soit entrain de glisser vers un communautarisme destructeur où les gagnants (provisoirement) seront ceux qui tirent les ficelles, justement! On a que les dirigeants qu'on mérite. La France est vraiment dans de sales draps et je vais pas la plaindre!

Écrit par : zakia | 19/02/2011

Ce matin j'ai assisté à une scène incroyable qui hélas n'est pas isolée... Aux Halles de Rive, deux hommes juifs (ils portaient une kippa) se sont fait aborder par un jeune musulman qui s'est mis à hurler "allah ouak barr", vociférant des menaces et les insultant. Les acheteurs et vendeurs dont moi-même sommes restés bouche bée tellement la violence verbale était énorme... Est-ce une victoire pour la République de Genève de devoir supporter ce genre d'altercation raciste dans un lieu de surcroît public ? Je pense que là il y a un problème, trop de jeunes musulmans sont manipulés à travers des convictions politico-religieuses. Le conflit israélo-palestinien étant la pièce angulaire de la propagande islamique en Europe qui fait que les autres communautés religieuses sont prises à parti. Inadmissible...

Écrit par : sirène | 19/02/2011

@ Sirene prudemment caché derrière la cagoule de l'anonymat: Et personne ne les interpellés ces vociférateurs? Ou est l'entraide citoyenne?
@ Hani Ramadan, merci d'éviter de copier coller des textes dans votre blog dans leur version intégrale. Un blog est un carnet de notes personnelles, pas une photocopieuse. Quand vous voulez citer un texte tiers faites un lien hypertexte vers lui en suivant ces instructions: http://webzine.blog.tdg.ch/archive/2008/07/16/creer-des-liens-hypertextes.html. Et quand vous copiez coller un texte de votre plume mais rédigez avec un autre traitement de texte, respectez cette marche à suivre: http://webzine.blog.tdg.ch/archive/2010/02/03/1.html Merci.
@ Zakia, également derrière le voile de l'anonymat, croyez-vous que vos propos sont empreints de cette sagesse que vous réclamez des dirigeants! Le peuple pourrait donc être fou mais son gouvernement devrait être éclairé. Quel paradoxe!

Écrit par : JF Mabut | 21/02/2011

Comme par hasard, il a fallu que ça tombe sur sirène! Je tiens à préciser (même si je ne suis pas juriste) que vociférer des menaces et des insultes sur la voie publique est punissable en suisse. Ensuite, pouvez-vous nous donner l'adresse du lieu où s'est déroulée "cette crise d'hystérie" ? Votre haine absolue des musulmans vous fait délirer, il faudra vous faire soigner ou fréquenter un peu plus le monde musulman. Vos délires et élucubrations sur la jeunesse musulmane finiront par disparaitre.

Quant au conflit israélo-palestien : tant que les injustices et le silence honteux des américains et des européens persistent, il y aura des voix qui les dénonceront, et pas seulement celles du monde arabo-musulman. Ceux qui font tout pour étouffer ces voix en les censurant et en les accusant de tous les noms se trompent s'ils croient qu'ils peuvent maintenir indéfiniment une chape de plomb sur cette hypocrisie crasse.

Écrit par : zakia | 21/02/2011

@JF Mabut

J'espère que vous plaisantez en parlant de mon "anonymat"! Après une année à tenir un blog, tout le monde sait qui je suis (il suffit de cliquer ici
http://regardsdefemmesmusulmanes.blog.tdg.ch/about.html

Quant à mes propos, ils ne sont peut être pas empreint de sagesse, mais je n'ai pas la prétention à diriger le monde. De plus, ce que je veux dire par "on a que les dirigeant qu'on mérite" c'est qu'une société est formée d'humains et les dirigeants ne tombent pas du ciel mais sont le produit de leurs sociétés. Une société pourrie ne peut avoir que des dirigeants pourris et le contraire est aussi vrai. Le monde arabe en est un parfait exemple, mais heureusement, il commence à se bouger pour se débarrasser de la pourriture.

Critiquer la France serait-il devenu aussi un sujet tabou ?

Écrit par : zakia | 21/02/2011

Bonjour

J'ai fuit la France et vie en ASIE, car ce grand paquebot est entrains de sombré cette lentement mai inexorablement !!!

ce pays et fasciste et raciste, oui mai du racisme anti blanc et fascisme gauche caviar.

de plus en plus de libertés pour les magrébins les noires et les musèlement
de mois en mois pour les blanc les juifs et les chrétiens
tout les jours on nous muselés de plus en plus, tout les jours la république recules au nom de pratique barbare d'un autre siècle, excision voile, passage à tabac, construction de mosquée et de minaret

aujourd'hui on siffle notre hymne national, nous ne somme déjà plus chez nous

à la vitesse ou sa va, dans 50 ans la France sera un pays Musèlement de cultures africano magrébine

au paravent de grand empire comme l’Égypte on disparue, et la France prend la même directions avec un rythme bien plus soutenu

que restera t'il de notre cultures
quand notre dame sera détruite pour construire une grande mosquée
dans un futur pas si lointain vous mangerez tous halal et les relation seront uniquement anal


au plaisir de jamais revenir au pays des collabos et des fromage qui pue


salut

Écrit par : Jihad | 24/02/2011

En France 6 juifs sionistes ont assassiné un vigile arabe qui ne faisait que son travail.

Silence médiatique.....

http://www.palestine-solidarite.org/analyses.Hicham_Hamza.060410.htm

Écrit par : Jean Jean | 02/03/2011

@Zakia

Vous sous-entendez que l'histoire des halles de Rive est fausse ! Je cite: "ensuite, pouvez-vous nous donner l'adresse du lieu où s'est déroulée "cette crise d'hystérie" ? Votre haine absolue des musulmans vous fait délirer, il faudra vous faire soigner... "

J'imagine que l'aggression raciste par 3 jeunes arabes d'un rabbin à Lausanne la semaine dernière est également un délire sioniste. J'attire votre attention que si la victime est rabbin à Lausanne, elle ne l'est pas en Israël, donc tout raisonnement lié au sionisme est malvenue. Par ailleurs les termes proférés par les auteurs sont bien antisémites: "sale juif, etc..."; ce qui ne laisse aucune équivoque au caractère profondément raciste de l'agression.

En Suisse, et à plusieurs reprises ces dernières années, des juifs sont agressés et stigmatisés parce qu'ils sont juifs. Et bien souvent, les auteurs sont d'origine musulmane. Pourquoi les autorités morales de leurs communautés ne prennent pas une franche position, voire sanctionnent ces jeunes, ne serait-ce qu'en se désolidarisant publiquement d'eux ?

Écrit par : gerardh | 02/03/2011

Les commentaires sont fermés.