1959

29/05/2012

Paroles du Guide des Frères musulmans(2)

Suite des propos du Guide des Frères musulmans, le Dr Muhammad Badî‘. Après avoir donné des orientations précises sur les dispositions à prendre en période électorale, il relève les perspectives vers lesquelles il convient de s’engager, et dit en substance :

 


Pour réaliser la renaissance, il faut se débarrasser des lois que le pouvoir corrompu avait promulguées pour légaliser les injustices et protéger la corruption. Le peuple égyptien a payé au prix fort, depuis des décennies, le droit à la liberté, et c’est pourquoi il ne permettra à personne de la lui voler, après en avoir goûté la saveur.

 

Pour réaliser la renaissance, il est nécessaire également de donner toute liberté aux prédicateurs et aux réformateurs : ils doivent avoir accès aux médias, pour enseigner aux gens les éléments de leur religion : ses œuvres cultuelles qui éduquent l’âme humaine, ses mœurs vertueuses, ses règles généreuses en ce qui concerne les relations humaines, ses sublimes valeurs qui n’ont d’autre source que les Révélations qui viennent du ciel, et dont la vocation est d’éveiller les consciences, de conduire à un engagement entier et sincère, de raviver une détermination se traduisant par des actes, et par la volonté de parfaire ce qui est entrepris. Edifier en effet l’homme de bien constitue l’un des facteurs les plus importants de la renaissance. Sur ce plan, la prise en compte de la dimension spirituelle de l’homme n’est pas moins importante que la prise en compte de sa dimension matérielle.

 

Après cela, nous avons à considérer la question du respect des libertés générales et des droits de l’homme, qui préservent la dignité humaine ; à considérer l’établissement de la justice, qui constitue le fondement de la souveraineté.

 

Vient ensuite le vaste chantier de la réforme de l’éducation et du secteur des recherches, et le fait de nous appuyer sur une méthodologie scientifique dans l’élaboration des programmes du redressement des secteurs de l’agriculture et de l’industrie. La préservation du milieu naturel, le développement des ressources énergétiques, l’encouragement à l’investissement et la mise à disposition d’un cadre propice à la croissance. Avec pour objectif de donner un emploi approprié à tout chômeur, un salaire équitable à tout travailleur, une aide sociale à toute personne invalide, un habitat pour toute personne dans le besoin, et particulièrement les jeunes gens qui vont se marier, un traitement médical efficace pour tout malade. De cette façon, nous pourrons atteindre dans une première étape, pour chaque individu et chaque famille, le seuil de suffisance, et un niveau de vie digne pour tous. Ajoutons à cela une attention particulière à la propreté des lieux publics, l’aplanissement des routes, et la mise en service de moyens de transport publics reposants.

 

Nous ne répugnerons en aucun cas à profiter de l’expérience des autres nations qui nous ont devancés dans la renaissance. « La sagesse est le bien perdu du croyant. Où qu’il la trouve, elle lui revient de droit plus que quiconque. »

 

Telles sont les perspectives que nous avons énoncées lorsque nous avons préparé le programme de la renaissance : tous les acquis scientifiques et techniques doivent être mis à contribution dans tous ces domaines, et nous considérons qu’il s’agit là d’un devoir islamique, patriotique et humain.

 

Ajoutons à cela l’entraide avec nos frères du monde arabe. L’aide apportée à l’Egypte dans sa renaissance comprend une dimension stratégique visant le renforcement de  la communauté arabe, qui ne s’est affaiblie que parce que l’Egypte s’est affaiblie, et qui n’a été forte que lorsque l’Egypte était forte, et qui n’a vaincu que lorsque l’Egypte lui a porté son secours. Elle est la sœur aînée de ces nations. Un effort considérable devra être fait pour établir un marché commun arabe, et pour affermir les liens avec tous les pays d’Afrique, notamment avec les pays du bassin du Nil, comme avec les pays musulmans et ceux du tiers monde. Sans négliger des relations bonnes et équilibrées avec les plus grandes nations, fondées sur une estime réciproque, et sur le respect des conventions et des engagements internationaux.

 

Telle est l’application authentique des fondements de la sharî‘a, de ses règles  et de l’entraide dans des domaines divers.

Que Dieu nous dispose ainsi, avec succès, à servir notre peuple, notre patrie et notre communauté. Dieu déclare dans le Coran :

 

وَقُلِ اعْمَلُواْ فَسَيَرَى اللّهُ عَمَلَكُمْ وَرَسُولُهُ وَالْمُؤْمِنُونَ وَسَتُرَدُّونَ إِلَى عَالِمِ الْغَيْبِ وَالشَّهَادَةِ فَيُنَبِّئُكُم بِمَا كُنتُمْ تَعْمَلُونَ

« Et dis : "Oeuvrez. Dieu va voir votre oeuvre, de même que Son Messager et les croyants, et vous serez ramenés vers Celui qui connaît bien l'invisible et le visible. Alors Il vous informera de ce que vous faisiez". » (Coran, 9, 105)

 

13:55 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.