1959

20/07/2012

Une Sagesse de Ibn ‘Atâ’i -Llâh

 Rien ne peut permettre que ta demande soit exaucée autant que l’état de nécessité (idtirâr), et rien ne conduit diligemment à toi les dons de Dieu, autant que l’humilité et le sentiment de ta pauvreté essentielle.

 

Commentaires 

 


 

Sagesse dont la signification est immense et universelle. La situation la plus propice pour l’adorateur est celle où il se voit dépourvu de toute force et où il prend conscience de sa faiblesse. Il sait que nul ne peut lui venir en aide, sinon Dieu. Alors, sa demande est bien prête d’être exaucée. Dieu dit en effet dans le Coran qu’Il : « répond à l’appel de celui qui est dans le besoin  (mudtarr). » (Coran, 27, 62) L’idtirâr, de la même racine que mudtarr, désigne l’état de l’indigent, du nécessiteux ou encore de l’homme qui vit une situation de détresse.

Une illustration historique de cette vérité peut être évoquée ici : la bataille de Badr. Les croyants se retrouvèrent en effet en petit nombre devant une armée de polythéistes supérieure en effectifs, en montures et en armes. Le Prophète  passa sa nuit à invoquer le Créateur. Les monothéistes, secourus par Dieu, finirent par l’emporter. Le Coran affirme en effet : « Dieu vous a certes donné la victoire, à Badr, alors que vous étiez humiliés. Craignez donc Dieu, peut-être seriez-vous reconnaissants ! » (Coran, 3, 123)

Le Prophète  dit un jour à son Compagnon Abû Mûsâ : « T’indiquerai-je un trésor parmi les trésors du Paradis ? » Ce dernier répondit : « Si, bien sûr, ô Messager de Dieu !» Le Prophète déclara : « Il n’est de puissance et de force qu’en Dieu. » (Tradition rapportée par al-Bukhârî et Muslim) Ce qui signifie qu’il est particulièrement recommandé de répéter cette parole : « hawla wa lâ quwwata illâ bi -Llâh », et que les croyants seront pleinement récompensés pour avoir agi de la sorte.

 

Il est plus recommandé encore d’en vivre le sens de façon intense, en sachant que quel que soit notre état d’indigence ou d’aisance, nous dépendons entièrement de notre Créateur, et nous ne disposons d’aucune ressource sans Son aide continue.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

15:48 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Merci pour cette nouvelle sagesse d'une grande profondeur.

Écrit par : Kéla Larabi | 23/04/2015

Les commentaires sont fermés.