1959

02/10/2012

L’Occident a perdu son âme entre Homs et Alep

 Nous sommes arrivés au comble de l’horreur. Le drame syrien préfigure, en Occident, l’effondrement de la prétendue civilisation des droits de l’homme. Et cela, pour plusieurs raisons.

 


L’élan révolutionnaire, qui a gagné le monde arabe contre les dictatures, a porté le peuple syrien à manifester pacifiquement pour renverser le régime de Damas. La répression a été terrible, et la lutte pour l’indépendance était dès lors nécessaire.

 Devant cette confrontation opposant les hommes libres au tyran assassin, la réponse de l’Occident aurait dû se traduire par une aide immédiate empêchant les tueries. Mais rien de tout cela.

Représentants successifs de l’ONU, du CICR et d’autres vénérables institutions sont passés à la table du dictateur sans obtenir un quelconque résultat, si ce n’est le fait d’accorder encore une forme de reconnaissance au criminel de Damas, et de permettre que les terribles exactions se poursuivent.

Ce qui se passe en Syrie n’est pas une guerre civile, mais une obstruction à la révolution. Comment expliquer la passivité de la communauté internationale?

 La Syrie représente un enjeu géostratégique financier important pour la Russie et la Chine. Cette seule considération révèle le degré de barbarie que nous avons atteint lorsque, dans l’enceinte onusienne, notre système accorde une quelconque légitimité au droit de veto sino-russe qui se traduit déjà sur le terrain par la mort de 30 000 Syriens, dont plus de 2000 enfants.

Mais l’enjeu est aussi politique. Si, en apparence, il est de bon ton de s’associer publiquement au Printemps arabe, dans la réalité l’administration américaine aussi bien que la communauté européenne observent avec la plus grande inquiétude cette libération des peuples musulmans, qui menace fortement l’hégémonie occidentale.

Les Assad, de père en fils, se sont illustrés et s’illustrent encore par leur haine des Frères musulmans, mouvement qui, dans une grande partie du monde arabe, n’a cessé d’exiger le respect de la volonté populaire.

 En 1982, afin de briser la résistance des Frères, la ville de Hama était écrasée, et plusieurs dizaines de milliers de civils étaient massacrés par les bombardements acharnés de l’armée syrienne.

 Ce scénario, tout le monde le connaissait, et tout le monde pressentait que Bashar suivrait le modèle de son père. Mais personne, dans le monde prétendument libre, n’est venu vraiment au secours du peuple syrien. Depuis18 mois, les citoyens poursuivent leur combat au sol et gagnent du terrain. Le régime ne dispose plus que d’une stratégie pour survivre: les bombardements indiscriminés. Avec un embargo aérien, la révolution aurait connu rapidement un dénouement favorable. Et tant de vies auraient pu être sauvées! Mais rien. Une passivité complice écoeurante, qui montre que décidément, oui, l’Occident a perdu son âme entre Homs et Alep sous les bombes.

 

Hani Ramadan,

24 Heures

L’invité

24 septembre 2012

00:27 | Lien permanent | Commentaires (13) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Ca c'est vraiment la meilleure... Une guerre civile éclate en Syrie et c'est la faute de l'Occident et de la "prétendue civilisation des droits de l’homme"... On est en plein délire.

S'ilé y a une puissance à blâmer dans cette horreur, c'est la Russie.

Quant à la civilisation des droits de l'homme, elle constitue un rempart contre les extrémistes en tous genres, dont le vôtre.

PS Aure-vous le courage de publier ce commentaire? Saurez-vous me surprendre?

Écrit par : Déblogueur | 25/09/2012

@déblogueur
Sauriez vous manifester votre surprise au "censeur "Hani Ramadan d avoir osé publier votre mauvaise foi?

Ps: Je m interpelle allez vous commenter votre etonnement? Saurez vous me surprendre? Si oui, le "merci a Hani Ramadan" serait de bienvenu ...

bien a vous,

Écrit par : zafer | 26/09/2012

Donc en Syrie c'est bien d'intervenir, par contre c'était très mal de la faire en Libye.
Et puis pourquoi ne pas aussi intervenir au Mali, ou au Nigéria?
de toutes façon on le voit bien. tous ces régimes tombent pour faire place à un hiver conservateur et pire que les régimes précédents.
Alors pourquoi risquer nos vies pour veux qui refusent nos valeurs de liberté?

Écrit par : T-buster | 26/09/2012

ce qui fait peur ne sont pas les 5 % de fanatiques musulmans mais les 95 autres qui laissent faire.

Écrit par : patrice | 26/09/2012

Patrice ,
Ce qui fait peur ne sont pas les 5% de pédophile chrétiens mais les 95 autres qui laissent faire

Écrit par : ciggar | 28/09/2012

Salam Alaykoum


Mr Ramadan a raison de pointer la responsabilité de l'occident dans le drame qui se passe en Syrie, mais il serait aussi cohérent du point vue de l'éthique islamique de pointer la responsabilité du pouvoir politique Iranien, Russe et Chinois.
Qu'Allah illumine nos coeurs de sa lumière .

Écrit par : Ahmad | 28/09/2012

L'Occident, civilisation des droits de l'Homme, est également respectueuse du Droit et en particulier du droit international. L'intervention en Libye a suivi une résolution du Conseil de Sécurité de l'ONU (résolution 1973) autorisant l'usage de la force armée pour protéger les civils. Cinq pays s'étaient abstenus, dont la Chine et la Russie. Ces dernières ont par-contre apposé leur véto s'agissant d'une possible intervention en Syrie. Conclusion, comme le soulève Déblogueur, ce n'est pas l'Occident qui est à blâmer, mais la Chine et surtout la Russie qui sont à montrer du doigt. Bonne journée.

Écrit par : Bob d'Arvey | 29/09/2012

Khadafi, el Assad et compagnie sont le mal. Mais les wahhabis, salafis, frères musulmans, al qaeda et autres djihadistes sont pires. Les arabes avaient le mal, ils vont vivre le pire. Pourquoi?
Parce que ils ont troqué le Coran qui enseigne la patience pour le Père Noel. Ils croient vraiment que c'est l'OTAN sioniste qui va leur apporter des cadeaux; la liberté, le Golan, Jérusalem...

Écrit par : Luc Martin | 01/10/2012

Le comble de l'horreur, mr ramadan, c'est des musulmans comme vous qui sont devenu des lavettes sans honneur. Qui pleurent pour que l'OTAN sionistes leur donne la liberté, le Golan et Jérusalem. En vérité, c'est au Père Noel que vous croyez et vos "Allahou akbar" ne trompent plus que vous meme.

Écrit par : Luc Martin | 01/10/2012

La Russie et la chine c'est pas l'occident et l'occident l'est de moins en moins faute à l'immigration.

Écrit par : norbert maendly | 02/10/2012

Cela ne m'étonne pas du tout que le commentaire que j'ai envoyé il y a quelques jours n'ait pas été publié; vous pratiquez la censure dès que l'on essaye de dire certaines vérités ! Vous prêchez "pour votre paroisse" et vous vous alignez avec les malsains de ce monde sur la désinformation médiatique.
Vive la Syrie souveraine et laïque !
GLOIRE A TOUS LES MARTYRS DE CETTE INGERENCE ABOMINABLE !
Vive le peuple syrien vaillant et patriote !
Honneur à l'armée syrienne !
Vive le Président Bachar al-Assad !

LA SYRIE S'EN SORTIRA ENCORE PLUS GRANDE ET JAMAIS NE COURBERA LA NUQUE A L'EMPIRE US-RAEL ET AUTRES GOUVERNEMENTS ASSASSINS ET CUPIDES ! ET JAMAIS LA CONFRERIE DES FRERES MUSULMANS NE SERA TOLEREE SUR SA TERRE !

mais bien évidemment vous ne publierez pas ce commentaire non plus...

Écrit par : cathy | 04/10/2012

Merci d'avoir publié mon commentaire Monsieur Ramadan

Écrit par : cathy | 05/10/2012

C'est triste aujourd'hui même le dirigeant nord coréen est vu en hero et est aimé grâce a la haine des etats unis de l'otan de l'occident on en est là aujourd'hui.
Tant que les musulmans serons divisés on aura le choix en orient soit a la dictature sanglante soit a la colonisation sioniste .

Écrit par : nawal | 19/10/2012

Les commentaires sont fermés.