1959

09/02/2013

Mali : comme un malaise

 

Libération ou exploitation: la question se pose

 

Les musulmans éprouvent de grandes difficultés à se positionner en ce qui concerne l’intervention spectaculaire des Français au Mali.


  Cela s’explique par le souvenir des humiliations coloniales subies par le passé, et par une méfiance que leur dicte le sentiment qu’ils ont de ne pas comprendre ce qui arrive réellement dans cette région africaine. A cela s’ajoute une série d’interrogations légitimes, qui traduisent autant de malaises :

Considérez avec quelle rapidité le gouvernement français est entré en guerre, sans se heurter au moindre obstacle, rencontrant l’approbation de tous; et avec quelle lenteur, au contraire, le peuple syrien est abandonné depuis 22 mois, sans aucune réaction efficace. Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme,   les violences ont fait à ce jour plus de 48 000 morts, dont plus de 33 000 civils.

Autre remarque : le journal Al Watan a relevé que « c’est curieusement le jour où devait s’ouvrir, à Ouagadougou, les discussions entre les représentants du gouvernement malien d’un côté, le Mouvement national pour la libération de l’Azawad (MNLA) et Ançar Eddine de l’autre, que le coup de grâce a été donné au processus politique. » Cela, alors qu’un soutien réel aux révolutionnaires syriens a été lamentablement repoussé au prétexte qu’il était nécessaire de donner une chance à d’interminables négociations avec le dictateur de Damas. 

Par ailleurs, on prétend que la France ne fait que répondre à une demande du président malien. Mais on omet de préciser que ce dernier ne dispose d’aucune légitimité démocratique. Il a été porté au pouvoir après un coup d’Etat militaire en mars 2012, et a bénéficié de l’aide de la France, précisément.

Le Mali est-il vraiment seulement ce désert habité par des pseudo-islamistes armés jusqu’aux dents qui, depuis leurs dunes, menacent Paris ? Ou bien regorge-t-il d’or, d’uranium, de pétrole, de ressources prodigieuses dont il faut protéger l’exploitation au profit des puissants et aux dépens de leurs propriétaires légitimes : les Maliens maintenus dans la pauvreté, malgré la richesse potentielle de leur pays ? Certes, l’argument de « la civilisation contre la barbarie » est avancé pour justifier une opposition farouche aux « islamistes », aux « djihadistes », à tous ces –istes qui riment avec terroristes. La  presse, les médias, les gens de pouvoir, tout le monde s’y met pour relever la légalité de l’action française. Mais comment ne pas douter de ces nobles intentions lorsque l’Occident, depuis des décennies, reste insensible à l’agonie de nations martyrisées ?

Une remarque encore : ces dangereux « terroristes » – il est bon de répéter comme tout le monde ce mot pour rendre acceptable, aux yeux de l’opinion publique manipulée, des actions militaires d’une telle envergure – ont aussi des familles, des femmes et des enfants, n’est-ce pas ? Combien de morts, combien de vivants ? Ne serait-ce que pour témoigner de ce qui s’est passé, et nous assurer que le respect des Conventions de Genève concerne aussi ces êtres humains-là ?

Hani Ramadan

24 Heures

L’invité

31 janvier 2013

 

18:07 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | | |

Commentaires

assalamou alaikoum mon frère.
je suis guinéen et donc voisin au Mali. la situation la bas nous préoccupe bcoup. pour cela notre Etat a decide d'envoyer une centaine de soldat la bas.
je souhaite que vous m'envoyer les différents numéros du bulletin de GENEVE en continue.
merci et baraka Allah fi ka.
Nous espérons vous retrouver une fois encore en Guinée(Conakry) pour le CA.NA.F.I.

Écrit par : Yattara Abdoulaye | 07/02/2013

Salam aleykoum
Pendant que les oligarques se servent à la source de la manne pétrolière en catimini comme des voleurs sous couvert de principes galvaudés et piétinés des dizaines de fois à chaque intervention en Afrique et là où leur voracité les portent,les arabes laiques et religieux confondus s'etripent sur la toile et sur les radios communautaires .Quel triste spectacle pour nous musulmans !

Écrit par : Magnolia | 10/02/2013

Excellent questionnement et analyse très pertinente! Merci beaucoup!

Écrit par : Marie-France de Meuron | 10/02/2013

Les commentaires sont fermés.