1959

19/08/2013

Egypte : Un homme contre un char

 Ces images saisissantes pour comprendre ce qui se passe en Egypte : un coup d’Etat militaire destiné à assassiner la liberté et la dignité humaine.

La détermination d’hommes pour qui mourir est préférable à la dictature des militaires.

Il est temps de désigner clairement les criminels et de condamner les coupables.

Il est temps de s’indigner.

 https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&...

16:35 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook | | | |

Commentaires

حسبنا الله و نعم الوكيل

Écrit par : KAMMECH | 19/08/2013

"Il est temps de désigner clairement les criminels et de condamner les coupables."

Vous rêvez. L'Occident est le royaume de l'hypocrisie.

Écrit par : Amiel | 20/08/2013

Hier au JT , j’ai vu un manifestant débout, devant un char, recevoir une balle, en plein cœur, il tombe, se vide de son sang, respire puis expire. A-t-il eu le temps d’apercevoir les chars tiré sur tous les autres manifestants ? Qui tombent, tous, les uns après les autres, une balle dans la tête, une balle dans le cœur-que des parties vitales, de leurs entrailles s’échappe du sang, qui coule et couvre le sol, une rivière de sang, sur laquelle avance les chars, achevant les derniers survivants.
Le chagrin envahit mon cœur, des larmes s’échappent de mes yeux. Je zappe sur une autre chaine. Les mots du reporteur font encore plus mal que les images des manifestants civils massacrés, : « ce sont des terroristes islamistes qui prennent en otage la population » puis il poursuit : « l’armée a le soutien du peuple qui veut en découdre avec les Frères musulmans ». Depuis des jours, j’entends ce refrain cynique, ressassé jusqu’à l’overdose, sur toutes les chaines de télévision. Que des hommes meurent par centaine et par milliers sur le sentier de la démocratie, tant pis ! ce sont des « terroristes » puisque « islamistes ». L’opinion publique européenne et américaine est soumise à la manipulation permanente. Les masques des « démocraties occidentales » et de leurs médias tombent au rythme des victimes civiles égyptiennes.
Pendant ce temps, le président Obama décompte-pas les morts mais- les derniers survivants, il est pressé, lui aussi, d’en finir avec « cette racaille islamiste ». Comment peut-il en être autrement ? Lui, le principal soutien politique et financier de l’armée égyptienne. Mais lui, le président savant, le mari charmant, le père aimant, ne pense-t-il pas, à ces milliers de jeunes filles égyptiennes, qui ont les mêmes âges et les mêmes rêves que Sasha et Malia, qui dormiront cette nuit sans père, sans mère ou sans frère et sans possibilité de faire leur deuil, à moins de reconnaître leur ‘’mort naturelle’’ ou leur ‘’suicide’’. Pourquoi y penserait-il enfin?
Ce qui est sûr, cette armée de lâches -qui a perdu toutes les guerres et dont le seul palmarès est son maintien au pouvoir- n’arrêtera pas le massacre, le carnage et le GENOCIDE des civils innocents tant que l’Oncle Sam ne le jugera pas utile. En attendant, les pauvres victimes civiles s’en remettront à la Source de la Paix.

Écrit par : brahim | 20/08/2013

Hier au JT , j’ai vu un manifestant débout, devant un char, recevoir une balle, en plein cœur, il tombe, se vide de son sang, respire puis expire. A-t-il eu le temps d’apercevoir les chars tiré sur tous les autres manifestants ? Qui tombent, tous, les uns après les autres, une balle dans la tête, une balle dans le cœur-que des parties vitales, de leurs entrailles s’échappe du sang, qui coule et couvre le sol, une rivière de sang, sur laquelle avance les chars, achevant les derniers survivants.
Le chagrin envahit mon cœur, des larmes s’échappent de mes yeux. Je zappe sur une autre chaine. Les mots du reporteur font encore plus mal que les images des manifestants civils massacrés, : « ce sont des terroristes islamistes qui prennent en otage la population » puis il poursuit : « l’armée a le soutien du peuple qui veut en découdre avec les Frères musulmans ». Depuis des jours, j’entends ce refrain cynique, ressassé jusqu’à l’overdose, sur toutes les chaines de télévision. Que des hommes meurent par centaine et par milliers sur le sentier de la démocratie, tant pis ! ce sont des « terroristes » puisque « islamistes ». L’opinion publique européenne et américaine est soumise à la manipulation permanente. Les masques des « démocraties occidentales » et de leurs médias tombent au rythme des victimes civiles égyptiennes.
Pendant ce temps, le président Obama décompte-pas les morts mais- les derniers survivants, il est pressé, lui aussi, d’en finir avec « cette racaille islamiste ». Comment peut-il en être autrement ? Lui, le principal soutien politique et financier de l’armée égyptienne. Mais lui, le président savant, le mari charmant, le père aimant, ne pense-t-il pas, à ces milliers de jeunes filles égyptiennes, qui ont les mêmes âges et les mêmes rêves que Sasha et Malia, qui dormiront cette nuit sans père, sans mère ou sans frère et sans possibilité de faire leur deuil, à moins de reconnaître leur ‘’mort naturelle’’ ou leur ‘’suicide’’. Pourquoi y penserait-il enfin?
Ce qui est sûr, cette armée de lâches -qui a perdu toutes les guerres et dont le seul palmarès est son maintien au pouvoir- n’arrêtera pas le massacre, le carnage et le GENOCIDE des civils innocents tant que l’Oncle Sam ne le jugera pas utile. En attendant, les pauvres victimes civiles s’en remettront à la Source de la Paix.

Écrit par : brahim | 20/08/2013

Les commentaires sont fermés.