1959

22/08/2013

Lettre émouvante d’un père à sa fille

 

J’ai reçu trois propositions de  traduction de cette lettre bouleversante. Je livre une version corrigée à partir du texte arabe, en invitant chacun à méditer sur le sens de notre engagement, qui ne peut nous mener, si nous sommes sincères, qu’à la plus grande des victoires…


 

1098392_1408978712649440_1421518332_n.jpg 

 










Le Dr El Baltaji a perdu sa fille Asma, 17 ans, tuée par l’armée égyptienne alors qu’elle participait au sit-in à Rab'a au Caire.

Lettre à ma fille

 

A ma chère fille, celle qui m’a tant appris, la martyre Asma El Baltaji.

Je ne te dis pas adieu… je te dis : demain nous nous retrouverons.

Tu as vécu la tête haute, rebelle contre la tyrannie, refusant toute chaîne et amoureuse sans limite de la liberté. Tu as vécu discrètement en quête de nouveaux horizons pour reconstruire cette nation, afin qu'elle retrouve sa place parmi les grandes civilisations.
Tu ne te souciais pas de ce qui préoccupe habituellement ceux de ton âge.
Même si tu as toujours été la première de ta classe, les études traditionnelles n'ont pas su combler tes aspirations et ton intérêt.

Je n’ai pas assez profité de ta précieuse compagnie durant cette courte vie qui a été la tienne, et c’est surtout mes obligations qui m’empêchaient de me réjouir de ta présence. La dernière fois que nous nous sommes assis, ensemble, au parc de Rab‘a Al ‘Adawiya, tu m’as dit sur le ton du reproche :         « Même quand tu es avec nous, tu es occupé ! » et je t’ai répondu : « Il semble que cette vie ne sera pas assez longue pour que l’on puisse profiter l’un de l’autre… alors, je prie Dieu de nous réunir au Paradis afin que l’on rattrape le temps perdu ici ».

Deux jours avant ton assassinat, je t’ai vu en rêve … tu portais une robe de mariée blanche et tu étais d’une beauté et d’une splendeur inégalables en ce monde. Quand tu t'es étendue près de moi, je t’ai demandé en silence : « Est-ce ta nuit de noces? » et tu m’as répondu:   « Ce sera l’après-midi, pas le soir ».
Mercredi après-midi, quand j’ai appris que tu avais été tuée, j’ai compris ce que tu avais voulu me dire alors… et j'ai su que Dieu avait agréé pour ton âme le statut de martyre.
Tu as renforcé ma conviction que nous sommes dans le vrai et que notre ennemi personnifie l’erreur et le mensonge.

Cela m'a causé une douleur extrême de ne pas avoir été à tes côtés quand tu as rendu ton dernier souffle. De ne pas t’avoir vu une dernière fois, de ne pas avoir embrassé ton front, ni avoir eu l’honneur de guider ta prière funéraire. Je jure par Dieu, ma chérie, que je ne suis pas venu, non pas par peur pour ma vie ou par crainte d’une prison injuste, mais je voulais poursuivre ton œuvre, celle pour laquelle tu as sacrifié ton âme, je voulais poursuivre la révolution jusqu’à la victoire et la réalisation de tous ses objectifs.

Ton âme s’est élevée et tu as gardé la tête haute, avançant et non reculant, jusqu’au bout résistant à ces tyrans criminels. Les balles traîtresses t’ont atteinte en pleine poitrine. Quelle âme déterminée et pure fut la tienne ! Je suis certain que tu étais honnête envers Dieu et qu’Il t'a choisie, parmi nous, pour t'honorer du martyre.

Mon adorable fille, celle qui m’a tellement appris.
Je ne te dis pas adieu, mais je te dis à bientôt. Nous allons nous revoir vers le Bassin et nous serons en compagnie de Notre Prophète aimé et de Ses Compagnons, au Paradis dans un séjour de vérité, auprès d’un Souverain au pouvoir absolu, là où nous pourrons réaliser notre souhait de nous délecter pour toujours de la présence de ceux et celles que nous aimons.

14:40 | Lien permanent | Commentaires (11) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Cette lettre est d'une beauté sublime pour celles et ceux qui ont le cœur qu'il faut pour lire ces paroles écrites par un père à sa fille, un ange, assassinée lâchement par des monstres de l'enfer.

J'ai pleuré à chaudes larmes en la lisant à mes filles, lisez là à vos enfants et à toutes personnes que vous connaissez. Ces mots ont la saveur des horizons célestes là où les âmes pures s'épanouissent et se réjouissent.

Je me suis sentit infiniment petit et inutile dans ce monde injuste qui tue la VERITE pour que le mensonge règne.

Pourquoi se taire face à la tyrannie, sommes-nous tous devenus lâches au point de considérer la VERITE comme le pire des crimes?

Ils t'ont tué parce que tu voulais être libre et digne, parce que tu voulais que ton pays soit debout, noble et respecté.
En te tuant c'est eux qui sont morts et ils seront à jamais enterrés dans la honte.

Toi tu est vivante pour l'Eternité, nous le savons ,même celles et ceux qui ne veulent pas l'accepter, pas le croire...
Viendra le Jour où elles et ils le verront et ce sera trop tard...

Écrit par : Ouardiri Hafid | 22/08/2013

Salam,

Je n'ai pas eu le courage de terminer. Notre rendez-vous sera près du bassion (al-hawd) in cha Allah

Shakeel

Écrit par : siddiq | 23/08/2013

c'est magnifique .. ALLAH AKBAR

Écrit par : nawal | 23/08/2013

Salam.

Voilà un petit poème à l'honneur de cette courageuse fillette.Prière de le publier

Asmae comme un grand bleu azur …. sourire aux astres pareil
Ta colère pour seule armure …Tu es allée cueillir ton ciel
Lorsque des vierges se paraient …pour de belles lunes de miel
Tu portais ton blanc linceul et …allait, offrant ton cœur vermeil
Les étoiles te pleureront … comme une étincelle partie
Et Les nuits murmureront… La noirceur de cette vie
Et la botte criminelle… écrasant la fleur jolie
Broiera le pied qui la porte… Justice divine veut ainsi …

Écrit par : Na Douchka | 23/08/2013

Salem

Rabbi yarhamha,elle est morte martyre, Inna lilah wa ina ilayhi radjioune.

Écrit par : atiazahia | 09/10/2013

c'est une lettre unique en son originalité sentimentale et un témoignage historique.C'est un livre pour l'humanité ;celle qui respecte l'étre et l'autre ,moi et autrui.Ce qui se passe en Egypte,c'est la déshumanité absolue,une barbarie morale menée par des créatures militarisées ,insensibles et peu scripuleux.De petites gens ignorants et malades se dévoilent ,se démasquent ,se déshumanisent...C'est dit-on un libérasslisme arabo-martien ou la libérté n'existe que dans un monde cosmique .Betes soient-iles,ces loques biologiques ne s'aperçoivent nullement que l'humanité vient de trancher avec le 2ème millinaire et que droits et libértés sont irrévocablement devenus monnaie courante pour une vraie civilisation humaine.Grand fi à ces arrivistes ,ces schizophrènes,ces mégalos libéraux...Ils savent bien la différence entre la démocratie et la dictature,mais ils se prosternent à la déraison stratégico-militaire.Personnellement,il nous faut tant de martyrs dont le nombre doit égaler les siècles,les décennies,les années,les mois,les minutes et les secondes que les peuples arabo-musulmans ont stupidement gaspillés.Cependant,la technologie comme une arme pacifique par excellence pourra réduire ce retard et permettra à nous les arabes qui sommes martyrisée génération après génération de dire" nous sommes libres et tous égaux devant une justice souveraine..

Écrit par : mohamed | 18/01/2014

Qu'Allah la préserve et quelle courage,j'ai eu les larmes aux yeux,Al Hamdoulillah certaines femmes sont plus digne et plus forte face à l'injustice SoubhanAllah
Allah avec vous

Écrit par : Chaoui | 07/06/2014

Lettre d'un père à sa fille Asma El Baltaji (Fran… : http://youtu.be/P2ZW7Cu2UcU

Écrit par : François | 12/08/2014

As salam aleikoum,

C'est une lettre magnifique.

Voici un poème écrit il y a deux jours, pour la résistance palestinienne, j'aurais aussi pu le dédicacer à la résistance égyptienne :

Si cet écrit devait être mon testament
Mes derniers mots à mes frères à mes parents
Je leur dirais d’invoquer Allah constamment
De combattre l’injustice farouchement
Tout en cheminant complaisant et bienveillant

Je leur dirais d’avoir conscience que l’occupant
Pour survivre provoque des affrontements
Et certains parmi nous le désir ardemment
Puissions-nous ne pas tomber dans leur guet-apens
Malgré les provocations et les faux semblants

Soyons conscient que notre nombre grandissant
Incessamment dans une vie de pratiquant
Ne peut laisser leurs dirigeants indifférents
Continuons à endurer activement
A construire notre autonomie patiemment

A étudier notre religion humblement
A instruire les nôtres intelligemment
Alors et seulement alors le Tout Puissant
Donnera la victoire comme dénouement
C’est Sa Promesse il ne peut en être autrement.

Écrit par : mounib | 14/08/2014

assalam 'alaykoum,

impossible de la lire jusqu'au bout sans verser des larmes...impossible. Qu'Allah swt lui fasse miséricorde et à nous aussi ici-bas et dans l'au-delà et nous trouve une solution dans la situation ou nous sommes amine. C'est vraiment les anges humains contre les diables humains...malheureusement, ici-bas, le machiavélisme et le mensonge gagne sur l'honnêteté et la vérité. Mais dans l'au-delà ce sont les gens honnête et dans la Vérité qui gagneront incha Allah. Asma, rahimaka Allah, incha Allah nous te rejoignerons dans le Paradis el Firdaux...labayk Allahuma..labayk ya Allah par Ta Miséricorde, Ta Justice et Ta Générosité Ô Celui que nous adorons plus que tous et que rien ne peut égaler...Le Puissant le Sage, fais nous Miséricorde, protège les oppressés, pardonne nous et à ceux qui nous ont précédé dans la foi. amine yaa rabi al 'aalamine...je vous dit assalam ici-bas, et incha Allah dans l'au-delà Ô porteur de Vérité sur terre et au Paradis.

Écrit par : Insan | 17/11/2014

cette histoire m'a émut et c'est une grande tristesse qui m'envahit qu'en je pense que cette jeune fille qui était à la fraîcheur de la vie a élevé ces valeurs jusqu'au dernier souffle de sa vie qu’Allah te récompense dans le plus haut des paradis et qu'il facilite le combat que tu as commencé et qu'ils soulage la peine de ta famille.amin

Écrit par : bouazizi nagib | 17/11/2014

Les commentaires sont fermés.