1959

09/09/2013

Les chrétiens victimes, comme les musulmans, du sionisme et de la désinformation

 C’est une constante dans la propagande sioniste : attiser la haine contre tout ce qui est musulman – car l’islam, je le rappelle, est le dernier rempart contre le projet d’hégémonie du Grand Israël qui met à feu et à sang toute la Palestine et la région voisine.


Une façon de procéder consiste à montrer que les chrétiens sont la cible de rétorsions. On parle ainsi de la fuite de familles prises dans l’étau de la guerre, comme la semaine dernière à Maaloula, en Syrie. On oublie que c’est l’ensemble de la population syrienne qui subit la violence, et que si un village chrétien n’en réchappe pas, ce sont aussi des musulmans, citoyens de ce pays, qui sont livrés à un sort  inhumain : les morts et les blessés se chiffrent par centaines de milliers, les exilés et déplacés par millions !

Les mêmes arguments ont été donnés à propos de  l’Irak, devant l’exode des minorités chrétiennes de l’église chaldéenne, fuyant avec quelques millions  de musulmans les atrocités de la guerre.

La logique voudrait que l’on ne mette pas sur le compte des peuples qui réclament leur liberté la responsabilité de ces crimes, mais bien plutôt qu’on recherche qui en sont les premiers commanditaires : qui veut la guerre pour renforcer sa domination. Quelle est la main cachée qui travaille depuis de longues années pour aboutir à ce résultat.

Et là, on découvre une horrible imposture, qui révèle des projets qui nuisent aussi bien aux chrétiens qu’aux musulmans d’Irak et de Syrie.

Avec en surplus le silence embarrassé de ceux qui propagent cette propagande nauséabonde contre l’humanité, quand on leur demande des explications :

Lisez encore une fois :

Extrait d’un article de la revue Kivounim (Orientation), publié par l’« Organisation Sioniste mondiale » à Jérusalem (n° 14, février 1982) : « L’éclatement de la Syrie et de l’Irak en régions déterminées sur la base de critères ethniques ou religieux, doit être, à long terme, un but prioritaire pour Israël, la première étape étant la destruction de la puissance militaire de ces États. (….) Riche en pétrole, et en proie à des luttes intestines, l’Irak est dans la ligne de mire israélienne. Sa dissolution serait, pour nous, plus importante que celle de la Syrie, car c’est lui qui représente, à court terme, la plus sérieuse menace pour Israël. »

Une remarque enfin : le fait que ces minorités chrétiennes aient vécu préservées dans le monde musulman, avec leurs habitudes, leurs traditions et leurs clochers, devrait nous faire réfléchir à la grandeur de la civilisation de l’islam, fondée sur le respect de la diversité.

Ayons donc le courage de ne pas nous laisser tromper par cette désinformation continue. C’est d’ailleurs la même rhétorique que nous servent les putschistes au service d’Israël en Egypte – en détruisant des Eglises pour accuser des élus en prison d’être responsables de ces saccages – alors que les Frères musulmans ont protégé les lieux de culte chrétiens et condamné toute action visant les citoyens coptes.

 

Hani Ramadan

19:29 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Hassbina Allah wa niâma el wakil

Écrit par : Zenagui | 10/09/2013

Exact, bien dit M.Ramadan! La propagande des islamophobes occidentale, veut faire croire que l'Islam a toujours été violent avec les minorités. Mais simplement une question: comment se fait-il qu'aujourd'hui après 1434 années d'Islam il existe encore des millions de chrétiens en orient? C'est la preuve que les musulmans sont juste et ne s'attaque pas aux minorités, car si c'était le cas, il n'y aurait plus de minorité en orient. Mais en fait: combien de musulmans sont restés en Espagne, Sicilile, Malte, Chypre Etc après la reconquista? Zéro!!! Tous chassés et assassinés. On se demande qui a été violent, et qui l'est toujours avec les minorités.

Écrit par : Rayan | 11/09/2013

Les commentaires sont fermés.