1959

24/12/2013

Paroles d’Evangile

 Tout musulman croit en l’Évangile qui a été donné à Jésus, fils de Marie. Toutefois, les quatre versions retenues officiellement présentent un problème d’authenticité, tout comme l’Ancien Testament. Par ailleurs, nous ne disposons pas des originaux écrits en langue sémitique, ce qui n’est pas le cas du Coran, révélé en langue arabe et intégralement conservé.


De fait, devant les Écritures bibliques, le musulman adopte trois attitudes : il admet ce qui correspond au contenu du Coran et rejette ce qui le contredit. En revanche, il ne confirme ni n’infirme les paroles sur lesquelles le Coran n’a rien dit.

Les deux paraboles suivantes nous offre une réflexion en tout point conforme aux enseignements de l’Islam, sans que nous puissions toutefois soutenir que ce discours est bien entièrement celui que Jésus a dit, mot à mot :

 

Le semeur

 

« Un semeur sortit pour semer. Comme il semait, une partie de la semence tomba le long du chemin : les oiseaux vinrent, et la mangèrent.

Une autre partie tomba dans les endroits pierreux, où elle n’avait pas beaucoup de terre : elle leva aussitôt, parce qu’elle ne trouva pas un sol profond ; mais, quand le soleil parut, elle fut brûlée et sécha, faute de racines.

Une autre partie tomba parmi les épines : les épines montèrent, et l’étouffèrent.

Une autre partie tomba dans la bonne terre : elle donna du fruit, un grain cent, un autre soixante, un autre trente.

Que celui qui a des oreilles pour entendre entende. » (Matthieu, 13, 4-9)

Plus loin est donné le sens de cette parabole :

« Lorsqu’un homme écoute la parole du royaume et ne la comprend pas, le malin vient et enlève ce qui a été semé dans son cœur : cet homme est celui qui a reçu la semence le long du chemin.

Celui qui a reçu la semence dans les endroits pierreux, c’est celui qui entend la parole et la reçoit aussitôt avec joie, mais il n’a pas de racine en lui-même, il manque de persistance, et, dès que survient une tribulation ou une persécution à cause de la parole, il y trouve une occasion de chute.

Celui qui a reçu la semence parmi les épines, c’est celui qui entend la parole, mais en qui les soucis du siècle et la séduction des richesses étouffent cette parole, et la rendent infructueuse.

Celui qui a reçu la semence dans la bonne terre, c’est celui qui entend la parole et la comprend : il porte du fruit, et un grain en donne cent, un autre soixante, un autre trente. » (Matthieu, 13, 19-23)

Cette merveilleuse parabole fait pour nous écho au verset coranique : « Le bon pays, sa végétation pousse avec la grâce de son Seigneur.  Quant au mauvais pays, (sa végétation) ne sort qu'insuffisamment et difficilement. » (Coran 7, 58)

Les paroles qui émanent de la bouche des Prophètes – considérés en Islam comme des frères – ont ainsi une même source et une même résonance.

 

L’ivraie

 

Jésus leur proposa une autre parabole : «Il en va du Royaume des cieux comme d'un homme qui a semé du bon grain dans son champ. Pendant que les gens dormaient, son ennemi est venu ; par-dessus, il a semé de l'ivraie en plein milieu du blé et il s'en est allé. Quand l'herbe eut poussé et produit l'épi, alors apparut aussi l'ivraie. Les serviteurs du maître de maison vinrent lui dire : "Seigneur, n'est-ce pas du bon grain que tu as semé dans ton champ ? D'où vient donc qu'il s'y trouve de l'ivraie ?" Il leur dit : "C'est un ennemi qui a fait cela." Les serviteurs lui disent : "Alors, veux-tu que nous allions la ramasser ?" "Non, dit-il, de peur qu'en ramassant l'ivraie vous ne déraciniez le blé avec elle. Laissez l'un et l'autre croître ensemble jusqu'à la moisson, et au temps de la moisson je dirai aux moissonneurs : ramassez d'abord l'ivraie et liez-la en bottes pour la brûler ; quant au blé, recueillez-le dans mon grenier." (Evangile de Matthieu, 13, 24-30)

 

L’explication de cette parabole indique que « le champ, c'est le monde; le bon grain, ce sont les sujets du Royaume : l'ivraie, ce sont les fils du malin; l'ennemi qui l'a semée, c'est le diable ; la moisson, c'est la fin du monde ; les moissonneurs, ce sont les anges. De même que l'on ramasse l'ivraie pour la brûler au feu, ainsi en sera-t-il à la fin du monde. » (Matthieu, 13, 38-40)

Ceux qui se seront avilis en rejetant la foi et en répandant le mal seront conduits en Enfer. Les hommes de foi qui auront fait le bien en récolteront les fruits au Paradis. C’est bien là le sens évident de cette parabole, car les mauvais sujets seront jetés dans « la fournaise ardente, où il y aura alors  des pleurs et des grincements de dents. » (Matthieu, 13, 42)

On trouve ainsi, dans ces paroles attribuées à Jésus, une mise en garde et une sévérité qui font écho aux menaces comprises dans le Coran : « Tous ceux qui ne croient pas seront rassemblés vers l'Enfer, afin que Dieu distingue le mauvais du bon, et qu'Il place les mauvais les uns sur les autres, pour en faire un amoncellement qu'Il jettera dans l'Enfer. » (Coran, 8, 36-37)

La conclusion de la parabole du filet et des pécheurs,  qui ramassent des poissons de toute espèce, conservent ce qui est bon et jettent ce qui est mauvais, ne laisse aucun doute : « Il en sera de même à la fin du monde. Les anges viendront séparer les méchants d’avec les justes, et ils les jetteront dans la fournaise ardente, où il y aura alors  des pleurs et des grincements de dents. » (Matthieu, 13, 49-50)

Encore faudrait-il écouter la parole révélée, et la comprendre !

Que celui qui a des oreilles pour entendre entende.

 

14:53 | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Monsieur Hani Ramadanm si "vous ne pouvez soutenir que ce discours est bien entièrement celui que Jésus, a dit mot à mot(...) comment soutiendrez- vous que Mohammed, ne sachant ni lire ni écrire, à ce que l'on nous dit, ou enseigne, il va de soi, était en mesure de vérifier que ceux qui écrivaient sous sa dictée, écrivaient toujours, bien exactement, ce qui leur était dit?

Écrit par : Myriam Belakovsky | 24/12/2013

Que celui qui a des oreilles pour entendre entende.
L'homme a nommé l'Etre Suprême, il lui a donné le nom de Dieu, Allah, Jéhovah, Vishnou, selon sa langue et ses convictions.
Mais l'Etre Suprême n'a pas de nom, il les a tous.
Et celui qui rejette et condamne ces noms en n'en glorifiant qu'un rejette l'Etre Suprême lui-même.

Écrit par : Lambert | 25/12/2013

Un grand merci très cher Hani pour ce blog. Il représente pour moi une source de connaissance et d'information capital. Ce dernier article qui met en écho les deux révélations est tout simplement magnifique.
Bonne continuation et que Dieu nous donne la guidance.

Écrit par : Ahmed Ali | 25/12/2013

Assalamou alaykoumou wa rahmatoullahi ta'ala wa barackatouh

Une courte réponse @Myriam Belakovsky ainsi qu'à @Lambert juste pour éclaircir les doutes et questions sincères de ceux qui passeraient par là.

@Myriam Belakovsky, pas plus simple le Prophète Muhammad (pbAsl) ne savait ni lire ni écrire mais il savait entendre. Il pouvait donc faire répéter ce que les scriptes écrivaient sous sa dictée, de plus le Coran est utilisé au cours de l'office des prières, il y est récité au cours de la prière rituelle islamique à haute voix 3 fois par jour (voir 4 si on tient compte de la prière du vendredi) tous les jours et dans son intégralité au cours des nuits du mois de ramadan.

Cet accompagnement permit donc non seulement au Prophète (pbAsl) de vérifier ce que ses compagnons apprenaient du saint livre qu'est le Coran mais également à la communauté dans son ensemble d’être témoin de la récitation des uns et des autres.

Aujourd'hui encore il est facile d'observer un imam se faire corriger en pleine prière lorsqu'il commet une erreur dans sa récitation certains liens de ces corrections peuvent être posté par mes soins au besoin.

En clair le Coran est un livre qui s'est transmis et dont la garantie est assuré par l'audition et non par la lecture et à ma connaissance c'est le seul texte qui bénéficie de cette protection, il y aurait beaucoup à dire sur le sujet mais je vais m'arrêter là en espérant vous avoir éclairer un peu.

@Lambert Allah dit dans le Coran :

"C'est à Allah qu'appartiennent les noms les plus beaux. Invoquez- Le par ces noms..." [Sourate 7. Al-Araf Verset 180]

"Dis: " Invoquez Allah, ou invoquez le Tout Miséricordieux.
Quel que soit le nom par lequel vous l'appelez, Il a les plus beaux noms."
[ Sourate 17. Le voyage nocturne (Al-Isra) Verset 110 ]

"Allah ! Point de divinité que Lui! Il possède les noms les plus beaux."
[Sourate 20 Ta-Ha Verset 8]

"C'est Lui Allah. Nulle divinité autre que Lui, le Connaisseur de l'Invisible tout comme du visible. C'est Lui, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.C'est Lui, Allah. Nulle divinité que Lui; Le Souverain, le Pur, L'Apaisant, Le Rassurant, le Prédominant, Le Tout Puissant, Le Contraignant, L'Orgueilleux. Gloire à Allah! Il transcende ce qu'ils Lui associent.C'est Lui Allah, le Créateur, Celui qui donne un commencement à toute chose, le Formateur. A Lui les plus beaux noms. Tout ce qui est dans les cieux et la terre Le glorifie. Et c'est Lui le Puissant, le Sage."
[ Sourate 59. L'exode (Al-Hasr) Versets 22-24 ]

Ce que je tente de faire comprendre est que les musulmans ont été informé par Allah lui-même qu'il avait plusieurs noms, que nous ne connaissons pas tous par ailleurs, et que par conséquent nous pouvons le glorifier par tous ses noms.

Pour ma part je pense comme vous que rejeter un de ses noms revient à le rejeté lui, mais ce principe est tempéré chez moi par le fait qu'en ce qui concerne les noms de Dieu il est le seul à les porter, (ce sont ses attributs) je parle ici du Tawhid (unicité de Dieu) et il me semble qu'au niveau de l'unicité de Dieu un problème surgit irrémédiablement entre la doctrine musulmane et certaines autres conceptions aussi si votre unicité de Dieu correspond à ce que Dieu à révélé au travers de la sourate suivante :[ Sourate 112. Al-Ikhlâs (Le Monothéisme Pur) 1-4 ], je vous agréé sinon patientons car Dieu est amené à juger de toutes divergences :

Dis : «C'est Lui, Dieu l'Unique,
Dieu le Suprême Refuge,
qui n'a jamais engendré et qui n'a pas été engendré,
et que nul n'est en mesure d'égaler !»

Wa Allahou 'allem wa salamou.

Écrit par : Alassane | 26/12/2013

Ne soyez pas si naïf concernant le Coran....s'il était si clair, il n'y aurait pas différentes sectes islamiques.

Dès qu'un livre religieux, dont la Bible et le Coran, est sujet à interprétation, il devient inutile...
Au mieux, il peut être une source d'inspiration pour qui se reconnait dans certains versets, mais il devient, Bible ou Coran ou autre, comme un plancher vermoulu dont on ne sait quelle planche est saine et quelle autre ne l'est pas.
Le Coran ne fait pas mieux que les autres livres religieux.

Et si vous étiez plus attaché à la recherche de la Vérité, vous vous autoriseriez à douter et à réfléchir par vous-même.
Vous iriez peut-être plus loin qu'en suivant aveuglément des textes douteux qu'il faut interpréter pour leur donner sens...
Bonnes fêtes, M.Ramadan.

Écrit par : vieuxschnock | 27/12/2013

Assalamou alaykoumou wa rahmatoullahi ta'ala wa barackatouh.

Si vous commenciez par saluer cela n'en retirerait rien à votre propos.

Je m'étonne toujours de ceux qui agissent comme vous. Quels sont vos motivations ?

Je m’emploie à répondre à vos insinuations sans pour autant vous répondre je vise par cela encore une fois les personnes sincères de passage sur ce blog qui pourraient être "polluées" par votre pensée.

Autorisez vous aussi à douter de vos réflexion car, et cela je vous l'accorde ni vous ni moi ne possédons la vérité.

Aussi et je traduit là un principe et non pas une vérité, je ne vous répondrai pas car comme un ami me faisait remarquer celui qui se fait mordre par un animal n'a d'autres choix que de souffrir et patienter, agir autrement ne saurait être sans qu'il finisse lui même par s'abaisser.

Allah dit dans le Coran :

"Il a fait descendre sur toi le Livre avec la vérité, confirmant les Livres descendus avant lui . Et Il fit descendre la Thora et l'Évangile" [Sourate 3. AL-IMRAN (LA FAMILLE D'IMRAN)]

Voici d'abord un premier verset intéressant Allah à révélé plusieurs livres, ce qui est intéressant ici est le fait que ces révélations poursuivent le même objectif :

"auparavant, en tant que guide pour les gens. Et Il a fait descendre le Discernement . Ceux qui ne croient pas aux Révélations d'Allah auront, certes, un dur châtiment! Et, Allah est Puissant, Détenteur du pouvoir de punir." [Sourate 4. AL-IMRAN (LA FAMILLE D'IMRAN)]

Offrir aux hommes une guidée un moyen d'appréhender la vie, voyager avec une carte ou un GPS ne prévient pas forcément à un moment où à un autre d'avoir à faire un choix en son âme est conscience mais toujours en ayant une chose en tête à savoir son objectif et l'objectif de la vie c'est Dieu. N'en déplaise aux hommes.

Quant à la divergences d'interprétation qui rendrait caducs le principe de la révélation voici ce qu'Allah nous dit quelques versets plus loin :

"C'est Lui qui a fait descendre sur toi le Livre : il s'y trouve des versets sans équivoque, qui sont la base du Livre, et d'autres versets qui peuvent prêter à d'interprétations diverses. Les gens, donc, qui ont au cœur une inclinaison vers l'égarement, mettent l'accent sur les versets à équivoque, cherchant la dissension en essayant de leur trouver une interprétation, alors que nul n'en connaît l'interprétation, à part Allah. Mais ceux qui sont bien enracinés dans la science disent : "Nous y croyons : tout est de la part de notre Seigneur! " Mais, seuls les doués d'intelligence s'en rappellent." [Sourate 7. AL-IMRAN (LA FAMILLE D'IMRAN)]

Je vais me passer de commentaires et m'arrêter ici mais il me semble que certains passés par ici se reconnaitront dans ce verset.

"Seigneur! Ne laisse pas dévier nos coeurs après que Tu nous aies guidés; et accorde-nous Ta miséricorde. C'est Toi, certes, le Grand Donateur!" [Sourate 8. AL-IMRAN (LA FAMILLE D'IMRAN)]

Wa Allahou 'allem wa salamou.

Écrit par : Alassane | 28/12/2013

En bref, cher Alassane, que je salue donc au passage, vous confirmez être endoctriné par une religion que vous n'oserez pas remettre en cause de peur d'une hypothétique colère divine.
Ceci a été la base de la manipulation des hommes et femmes par d'autres humains via la religion, depuis qu'elles existent ...
Les bigots sont bigots quelle que soit leur religion. Cela devrait vous ouvrir les yeux.
Dieu répond aux prières dans n'importe quelle religion. Cela devrait aussi vous ouvrir les yeux.
Les croyants tuent pour leurs croyances dans n'importe quelle religion (et oui, même les bouddhistes). Cela devrait vous ouvrir les yeux.
Votre religion n'est qu'une parmi d'autres. Il faut s'aveugler volontairement pour ne pas voir cela.

Restez donc aveugle, puisqu'il semble que cela soit votre choix. Mais notre pauvre humanité n'évoluera guère tant qu'il y a des hommes pour penser que le paradis, c'est une orgie de vierges...

Sur ce, bonne journée.

Écrit par : vieuxschnock | 29/12/2013

Les commentaires sont fermés.