1959

12/01/2014

Dieudonné, le Mur et nous

 Le sionisme est une idéologie qui, une fois admise, sème dans les consciences la peur,  la confusion et la corruption.

Par le pouvoir financier de l’usure, les lobbies finissent par dominer les administrations politiques, si bien qu’elles agissent en accordant aux uns des privilèges qui sont refusés aux autres.


Deux poids, deux mesures. Et au milieu, une hypocrisie sans nom, qui est le fait de ceux qui ont vendu leurs âmes à ce démon qui se présente comme le grand défenseur de l’Etat de droit, mais que l’on n’entend subitement plus, quand on lui demande de condamner le MUR, les projets de la destruction de l’Irak, puis de la Syrie, l’usage du phosphore blanc contre des enfants, et qui de surcroît se permet de faire l’éloge du criminel de guerre Ariel Sharon.

Car de deux choses l’une : soit nous imposons à tous des limites à la liberté d’expression en décrétant que les injures racistes, les blasphèmes contre la foi traduisant un mépris affligeant à l’encontre des communautés religieuses, la banalisation de la shoah, sont des postures inadmissibles, quel que soit le registre de leur énonciation ; soit nous considérons qu’il n’existe aucune limite, et que personne, surtout un humoriste dont c’est précisément le rôle de se rendre ridicule pour nous faire rire, ne devrait  être inquiété.

Les sionistes exercent aujourd’hui une forme de terrorisme intellectuel qui défie cette logique.

Ils sont l’exception qui ne confirme aucune règle, sinon celle du pouvoir de l’argent doublé d’une arrogance imbécile.

Qui donc dirige la France ?

Où sont passés les valeurs de la république ?

Exemple de cette hypocrisie caractéristique : http://www.youtube.com/watch?v=xk1RjwO0y0w

21:11 | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Facebook

Commentaires

Je trouve ce texte tres pertinent et bravo c edt tout ce sue j ai a dire

Écrit par : Samia | 12/01/2014

Petit billet succint mais tres éloquent:
"et qui de surcroît se permet de faire l’éloge du criminel de guerre Ariel Sharon."
Hollande a rendu un vibrant hommage à Ariel Sharon et cela ne choque personne !Alors que quelques jours auparavant,la France s'est rendu en Afrique du sud honoré la dépouille de Mandéla ,un homme aux antipodes de ce criminel de guerre de Sharon
Je ne sais pas si les musulmans peuvent utiliser ,ce qui est arrivé à Dieudonné(m'est avis que non ) comme une jurisprudence applicable à tous.Mais au moins ,on sait aujourd'hui ,qu'on ne peut pas tout dire en France et on s'en souviendra pour la prochaine fois.La liberté d'expression en France ,contrairement aux USA ,'est pas totale.Lors des caricatures sur le prophète ,nous ne le savions pas.Mais maintenant avec l'affaire Dieudonné,on pourra leur mettre sous le nez leur contradiction et invoquer la jurisprudence Stirn

Écrit par : Didon | 13/01/2014

Bravo monsieur hani heureusement il y a vous et votre frere tarek pour ecrire ce que certains n osent pas le faire allah vous protege vous etes la fierte de la communite musulmane encore merci

Écrit par : Ben ali | 13/01/2014

Exact très juste! C'est dingue ce deux poids, deux mesures. Blesser des musulmans avec les caricatures du prophète Mohamed "liberté d'expression" faire un spectacle où le but finale est de jeter des excréments sur une représentation de Jésus "liberté d'expression" Des Femens qui insulte la foi des gens, entrent dans des lieux de culte pour y faire des actes abominable "liberté d'expression". Par contre lorsqu'un HUMORISTE se permet de prendre en raillerie une certaine communauté il n'y a plus de liberté d'expression.

Écrit par : Ryan | 13/01/2014

A propos du mur , faut pas confondre avec le nom du spectacle de dieudonné qui a été sencuré , il s'agit bien du mur d'hapatheid en Palestine

Écrit par : Batt | 13/01/2014

Ma chaa Allah, tes propos Cheikh sont toujours d'une grande éloquence, qu'Allah te protege et remplisse ta balance de bonnes actions. Amine.

Écrit par : Nabile | 14/01/2014

Bonjour à tous,
Le problème avec la "Question Dieudonné" c'est qu'il en pose pas qu'une. Tout d'abord il y a évidemment celle du deux poids deux mesures qui va jusqu'au lois d'exception. Ensuite la question de la censure et la liberté d'expression : soit elle est effectivement libre et sans limite soit elle est soumise à contraintes de façon à rester respectueuse envers tous les citoyens d'un Etat sans discrimination de traitement. Enfin, on persiste (parce que dure à comprendre) à nous dire que nulle atrocité dans l'Histoire humaine n'égale celle de l'Holocauste. Chaque souffrance est unique, il n'y a pas de hiérarchisation à faire car inacceptable et irrespectueux envers toutes les victimes qui ont connus ou qui connaissent une injustice et sont victimes de la barbarie humaine. Au final, ce débat pourrait être intéressant s'il y avait une vrai volonté de rétablir un ordre juste et égalitaire, libre et fraternel. Malheureusement,il n'en sera rien et ce seront toujours les mêmes qui continueront à être diabolisés. Bonne journée

Écrit par : Nadia | 28/01/2014

Les commentaires sont fermés.