1959

14/01/2014

Méditations d'une tuile

Et pourquoi ne pas reconnaître enfin l’évidence ? Nous ne sommes pas au monde par hasard, et toute chose a un sens.


L’univers entier est soumis à son Créateur : la pierre dans sa chute, la plante dans sa croissance, et l’astre qui suit la trajectoire de son orbite dans le ciel immense. .

Un Dieu unique, à qui rien ne peut être associé.

Un Dieu qui nous parle à travers chacun des signes de Sa création.

Pourquoi devrions-nous douter ? Pourquoi favoriser le culte prétendument rationnel de l’incertitude ?

Pourquoi ne pas goûter au contraire la paix de l’âme ?

Il est indiqué d’écarter deux erreurs qui constituent deux extrêmes : la négation et la représentation de Dieu.

Imaginons par exemple qu’une tuile sur un toit ait tout à coup la faculté de penser : elle se réveille et n’a d’autres perspectives que le ciel au-dessus d’elle, et les autres tuiles qu’elle voit alignées et superposées. Elle se dit : « Cette disposition parfaite n’est pas le fruit du hasard. Quelqu’un m’a posée ici avec mes congénères. »

Aurait-elle raison de penser ainsi ? Bien entendu oui. Nous savons qu’une tuile ne pourrait se former seule au cours de l’histoire, même si on lui laissait pour cela des millions d’années. A plus forte raison, on ne peut imaginer que cet alignement et cette superposition soient la conséquence d’une rencontre fortuite entre les tuiles.

Cependant, notre philosophe en argile continue ses investigations : « Celui qui m’a posée là a nécessairement la forme d’une grande tuile. Une tuile en or aux dimensions de la plus grande des étoiles ! »

Ici commence l’erreur qu’il ne faut pas commettre : elle consiste à se représenter le Créateur en se servant des éléments de Sa création. Et si la tuile voyait un être humain, elle serait bien surprise et finirait par comprendre qu’elle était bien naïve.

Tous les Livres révélés condamnent sans détour les projections de la divinité qui conduisent à l’idolâtrie.

Il faut donc rejeter les extrêmes pour conserver le juste milieu : alors apparaît dans tout son éclat l’évidence du Dieu unique qui se situe bien au-delà des images.

13:18 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | |

Commentaires

salamou alaykoum cher frère

C'est extrêmement intéressant macha Allah et c'est très beau. Ce sera le thème de notre prochaine assemblée de dhikr à la maison avec nos enfants incha Allah. Je proposerai à mes enfants de faire des douaas pour vous. C'est en tous cas aussi un beau et bon support de travail, de meditation à exloiter entre soeurs.

Pour completer aussi vos propos qui aide a ne pas s'arrêter à l'image car comme vous dites "il est au dela des images" : c'est le fait de vraiment avoir une connaissance et étude profonde d'Allah en le méditant et en vivant au quotidien avec Ses noms et attributs. Ibn Abbas qu' Allah l'agrée disait " Adorer Allah c'est le connaitre " et une des portes de la connaissance est de le connaitre a travers Ses noms et attributs
Lorsque nous nous posons la question du "comment est Allah" c'est que peut etre avons nous des carences quant à la connaissance d'Allah.
Pour expliciter mes propos : mes enfants qui ne sont pas encore tres grands (6, 9 , 10 ans ) m'ont deja pose la question de "comment est Allah". Pour repondre à leur question, je leur prend l'exemple d'une nouvelle éleve qui va intégrer l'ecole : et je leur dit : Tu aimerais qu'elle soit ton amie, ta confidente, et bien qu'est ce que tu aimerais savoir d'elle : qu'elle porte une robe rouge ou bleu, qu'elle a des yeux bleus ou noirs ou des longs cheveux etc.... OU BIEN t'aimerais connaitre ses qualités qu'on te dise qu'elle est genereuse, gentille, affectueuse, douce, etc etc etc et ils répondent toujours connaitre ses qualités. Car finalement c'est pas le fait de savoir que sa robe est rouge ou bleue qui vas te faire l'aimer.
Si tu veux aimer Allah et il faut apprendre à le connaitre et en le connaissant tu ne peux que l'aimer et une fois que tu l'aimes ton coeur s'est abreuvé de ce dont il avait besoin . Et alors plus aucune question du "comment" ne se pose. Walahouaalam walahouahkam.

Je vous remercie infiniment de ce partage et qu'Allah vous recompense de la meilleure des recompenses.

Écrit par : Khadija | 27/01/2014

Je tjs suivi les signes de Allah je ne suis parfaite mais chaque jours je m'applique à faire le bien et j'avance mieux depuis que je prie pour mon salut et je vous remercie de partager votre savoir.

Écrit par : Samia | 31/01/2014

Les commentaires sont fermés.