1959

17/03/2014

L’évolution en question

 Les fossiles

Il serait sans doute temps de cesser de présenter comme une vérité absolue la théorie de l’évolution.


Au lieu d’inculquer à nos enfants sous la forme d’un catéchisme indubitable ce dogme désormais incontournable, ne serait-il pas préférable, et plus juste, d’exposer le sujet avec beaucoup plus de subtilité scientifique ?

Voici, pour illustrer ce propos, les déclarations de deux célèbres paléontologistes évolutionnistes. Malgré leur croyance en cette théorie, considérons ce qu’ils disent :

 « Si l’on examine les fossiles en détail, soit sur le plan de l’ordre ou celui des espèces, nous ne cessons de trouver - non pas l’évolution progressive, mais l’explosion soudaine d’un groupe au dépens d’un autre.” Derek V. Ager, The Nature of the Fossil Record, Proceedings of the British Geological Association, vol.87, 1976, p.133.

Autre citation instructive :

« Une difficulté majeure face à la tentative de prouver la théorie demeure la question des fossiles; les empreintes des espèces disparues, préservées dans les formations géologiques de la Terre. Ces archives n ‘ont jamais révélé des traces de l‘hypothèse formulée par Darwin, en l’occurrence les variantes intermédiaires - au contraire, les espèces apparaissent et disparaissent de manière soudaine, et cette anomalie va plutôt dans le sens de l’argument créationniste qui clame que chaque espèce a été créée par Dieu.” Mark Czarnecki, The Revival of the Creationist Crusade, MacLean’s, 19 janvier 1981, p. 56.

 

Pourquoi donc, et au nom de quel dogmatisme laïciste, ce genre d’explications ne serait pas présenté aussi à nos futurs citoyens, libres de penser par eux-mêmes ?

 

Hani Ramadan

 

13:42 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |

Commentaires

C'est la religion qui empêche au citoyen de penser par lui même.

Écrit par : norbertmaendly | 17/03/2014

Les commentaires sont fermés.