1959

26/04/2014

Guerres et barbarie

Paroles du calife Abû Bakr : guerres de religions ?

 Alors qu’il envoyait le jeune Usâma à la tête d’un corps expéditionnaire destiné à protéger la jeune communauté musulmane contre ses agresseurs, le calife Abû Bakr lui fit ces recommandations qui montrent que si la guerre peut être dans certaines circonstances nécessaire, elle n’autorise en aucun cas les hommes à se livrer à la barbarie et à la destruction de leur milieu naturel :


« Ne trahissez pas. N’agissez pas en traîtres. Ne mutilez pas. Ne tuez ni enfants, ni vieillards âgés, ni femmes. Ne coupez pas la tête des palmiers et ne les brûlez pas. Ne coupez pas d’arbres fruitiers. Ne saignez ni moutons, ni vaches, ni chameaux, sauf pour vous nourrir. Et bientôt, vous passerez près de gens qui vivent en retraite dans des couvents. Laissez-les vivre en paix dans leur retraite. »

Cette dernière affirmation montre qu’Abû Bakr, à l’évidence, tenait ces enseignements du Prophète lui-même (Dieu le couvre de Sa miséricorde et de Sa paix), qui avait prédit ces futures rencontres avec des moines et des religieux.

Le Coran décrit par ailleurs l’attitude des hypocrites arrogants qui prétendent pratiquer la piété, tout en s’arrogeant le droit de semer la corruption sur terre, et tout en refusant de se plier à l’ordre divin :

« Il y a parmi les gens celui dont la parole sur la vie présente te plaît, et qui prend Dieu à témoin de ce qu'il a dans le cœur, tandis que c'est le plus acharné disputeur. Dès qu'il tourne le dos, il parcourt la terre pour y semer le désordre et saccager culture et bétail. Et Dieu n'aime pas le désordre.» (Coran, 2, 204, 205)

 

A chacun de comparer la richesse d’une parole qui appelle les hommes à respecter la créature et la création dans son ensemble, et les atrocités des guerres modernes.

 

Hani Ramadan

Extrait de Méditations sur les plantes et les arbres

A paraître in shâ Allah

19:12 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.