1959

09/07/2014

Mohamed Abou Khoudaïr, 16 ans, brûlé vif

 Manipulations et crimes sionistes

En quelques points

 

-         La mort de trois adolescents israéliens,  dont la responsabilité a été aussitôt attribuée au Hamas avant même qu’une enquête ait été menée, constitue un prétexte idéal pour entreprendre à Gaza ce que le maréchal Sissi veut réaliser en Egypte : l’extermination des Frères musulmans. C’est à se demander si les mères de ces trois victimes, dont bien entendu nous déplorons la mort, n’ont pas été elles-mêmes instrumentalisées pour venir à Genève diaboliser le Hamas, et préparer ainsi l’opinion publique à rendre acceptable une nouvelle agression d’envergure contre Gaza.


-         Le malaise est perceptible : Netanyahu, comme Sissi, est un menteur doublé d’un charlatan. La répression menée contre les Palestiniens fait écho à celle du maréchal assassin qui agit selon l’agenda que lui a fixé l’alliance américano-sioniste.

 

-         Le régime sioniste, comme la dictature putschiste, se moque de la démocratie et de la volonté populaire. Le Hamas élu en 2006 n’a pas été reconnu, tout comme le seul gouvernement légitime en Egypte a subi un coup d’Etat orchestré par l’administration étasunienne et soutenu par les pétromonarchies.

 

-         Le choix de la période d’importantes compétitions sportives, comme de l’été, n’est certainement pas un hasard du calendrier : Sissi avait fomenté lui aussi son coup d’Etat au début des vacances (3 juillet 2013), et il avait pu mener rondement le massacre des manifestants durant  ce temps de torpeur estivale.

 

-         Malheureusement, tout ne se passe pas selon le scénario voulu : l’annonce de la mort de Mohamed Abou Khoudaïr, 16 ans, brûlé vif ; th.jpget le film du tabassage de son cousin Tariq (http://www.youtube.com/watch?v=w5N7ZKfitew) ont révélé au monde entier la nature du racisme qui habite la société israélienne : le Palestinien est considéré, dans les faits, comme un animal, et non pas comme un être humain. « Mort aux Arabes ! », crie-t-on dans les rues de Jérusalem.


 

-         Peu importe. L’entité sioniste peut bombarder les Palestiniens comme bon lui semble. Cet État voyou continuera à être reconnu par la communauté internationale sans qu’aucune mesure disciplinaire ne soit prise, les lobbies financiers assurant les orientations politiques et médiatiques requises pour diaboliser l’Islam et les musulmans, et tromper l'opinion publique !

 

-         Observez par ailleurs comment Netanyahu s’émeut verbalement de la mort de Mohamed Abou Khoudaïr, alors même que  son armée d’assassins bombarde et massacre des civils !


 

 

 

 

 

 

 

05:33 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.