1959

15/08/2014

Sermon : Le repentir

 Dieu dit dans le Coran : « Votre Seigneur S'est prescrit à Lui-même la miséricorde. Et quiconque d'entre vous a fait un mal par ignorance, et ensuite s'est repenti et s'est réformé... Il est, alors, Tout Pardonnant, Tout Miséricordieux. » (Coran, 6, 54)

 


C’est un devoir essentiel de se repentir et de revenir à Dieu, car nos péchés et nos erreurs peuvent entraîner notre perte et nous écarter de notre Créateur. Nous devons les fuir sans attendre, immédiatement. Dieu – Exalté soit-Il – dit :

« Et repentez-vous tous devant Dieu, ô croyants. Peut-être récolteriez-vous le succès. » (Coran, 24, 31)

Et Dieu dit encore :

« Et revenez repentant à votre Seigneur, et soumettez-vous à Lui, avant que ne vous vienne le châtiment, puis vous ne recevrez aucun secours. » (Coran, 39, 54)

Et Dieu dit encore :

« Ô vous qui avez cru ! Repentez-vous à Dieu d’un repentir sincère. » (Coran, 66, 8)

Les savants ont dit : Le repentir sincère comprend quatre choses :

-         Demander pardon avec la langue.

-         Se détacher du péché avec le corps.

-         Se résoudre avec le cœur à ne plus commettre la même erreur.

-         Et s’écarter des mauvais compagnons.

De nombreux hadiths du Prophète (Dieu le couvre de Sa miséricorde) soulignent que le repentir est une chose considérable, et nous invitent à suivre sans tarder la voie du pardon.

Le Prophète (Dieu le couvre de Sa miséricorde) a dit : «  Si vous commettiez des erreurs au point que celles-ci atteignent le ciel, puis que vous vous repentiez, Dieu vous accorderait le repentir. » (Ibn Mâja, avec une chaîne de transmission authentique.)

Et dans le Sahîh de Muslim, il est rapporté que le Messager de Dieu (Dieu le couvre de Sa miséricorde) a dit : « Par celui qui tient ma vie dans sa main, si vous ne commettiez pas de péchés, Dieu certes vous ferait disparaître, puis Il viendrait avec des gens qui commettent des péchés, et qui demandent pardon à Dieu, de sorte qu’Il leur pardonne. »

Anas Ibn Mâlik rapporte qu'il a entendu le Messager de Dieu (Dieu le couvre de Sa miséricorde) affirmer : « Dieu - Exalté soit-Il - a dit:

 

"Ô fils d'Adam! Tant que tu M'invoques et places en Moi ton espoir, Je te pardonne, quoi que tu aies fait, et Je n'y prête pas attention.

Ô fils d'Adam! Si tes péchés atteignaient les nuages du ciel, et qu'ensuite tu sollicitais Mon pardon, Je te l'accorderais.

Ô fils d'Adam! Si tu te présentais devant Moi avec autant de péchés que peut en contenir la Terre, et qu'ensuite tu Me rencontrais sans rien associer à Mon culte, Je t'apporterais un pardon équivalent."» (At-Tirmidhî)

Le Prophète (Dieu le couvre de Sa miséricorde) a dit également : « Tout enfant d’Adam commet constamment des erreurs, et les meilleurs de ceux qui commettent constamment des erreurs, ce sont ceux qui se repentent constamment. » (At-Tirmidhî, Al-Hâkim)

Le Prophète (Dieu le couvre de Sa miséricorde) a dit encore : « La satisfaction que Dieu éprouve lorsque Son serviteur se repent est plus grande que la joie qu’éprouverait l’un d’entre vous en retrouvant son chameau perdu dans le désert. » (Al-Bukhârî, Muslim)

Il a été rapporté qu’un jeune homme de la lignée des enfants d’Israël avait adoré Dieu pendant vingt ans, puis il Lui avait désobéi pendant vingt ans. Un jour, alors qu’il se regardait dans un miroir, il vit les premiers signes de vieillesse sur les cheveux de sa barbe qui commençaient à blanchir. Il en éprouva une grande peine et pleura. Il s’exclama alors : « Ilâhî ! Ô mon Dieu ! Je T’ai obéi pendant vingt ans, et je T’ai désobéi pendant vingt ans. Si je reviens à Toi, m’accepteras-Tu ? » Il entendit alors quelqu’un lui dire : « Tu Nous as obéi, et Nous t’avons aimé. Tu Nous as désobéi, et Nous t’avons accordé un délai. Et si tu reviens à Nous, Nous t’accepterons. »

 

Mes frères et sœurs en Islam,

Comme vous le savez, pour être accepté, le repentir doit satisfaire à plusieurs conditions. L’adorateur doit :

 

-         S’écarter immédiatement du péché.

-         Regretter avec son cœur de l’avoir commis, et se sentir triste à l’idée de ce qui a été perdu.

-         Décider avec résolution de ne pas commettre à nouveau une telle erreur.

-         Corriger la faute passée et s’engager résolument dans une voie meilleure pour l’avenir.

-         Rattraper les obligations que l’on a délaissées (comme par exemple la prière, l’aumône légale, le jeûne), autant que faire ce peut.

-         Réparer ses erreurs vis-à-vis d’autrui et rendre ce que l’on a injustement pris. 

 

Le Messager de Dieu (Dieu le couvre de Sa miséricorde) a dit : « Celui qui s’est comporté injustement vis-à-vis de son frère, que se soit en portant atteinte à son honneur ou pour autre chose, qu’il répare ce qu’il a fait aujourd’hui même, avant qu’il ne soit plus question de disposer d’un dinar ou d’un dirham (c’est-à-dire au Jour de la rétribution). Alors, s’il a commis une bonne action, le bénéfice lui en sera retiré en proportion de son erreur (pour être remis à celui qu’il a lésé sur terre), et s’il n’a aucune bonne action, on prendra les mauvaises actions de son compagnon pour les lui faire porter, puis il sera jeté en Enfer. » (Al-Bukhârî, Muslim)

 

L'Islam est la religion de la miséricorde et du repentir.

Repentez-vous donc à Dieu d’un repentir sincère.

Faites un effort pour vous rendre meilleurs.

Jugez la valeur de vos actions avant d’être jugés.

 

Allah fasse que nous soyons du nombre de ceux qui se repentent avec sincérité. Allâhumma âmîn !

11:10 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.