1959

14/12/2014

Réflexions du matin : la fin du Veau d’or

 

Une chose doit être évidente : la communauté internationale et le système qui est le sien (ONU, alliance américano-sioniste euro-compatible, etc.) ne sont plus porteurs, à l’échelle mondiale, de valeurs authentiquement humanistes.


L’ont-ils d’ailleurs jamais été ?

 

La passivité des gouvernements et de ce « système » devant les massacres perpétrés à Gaza cet été, et aussi en Syrie depuis plus de trois ans montre que ce n’est pas la Déclaration des droits de l’homme qui oriente les tenants d’une gouvernance mondiale boiteuse, mais uniquement l’adoration du Veau d’or, qui réclame des sacrifices humains.

Au Veau d’or, on ne peut opposer un point de vue matérialiste ou polythéiste pour être efficace. Pas plus qu’une posture laïque qui prétend à la neutralité de l’État, quand en réalité, et au fond, elle se soumet aux lobbies financiers.

 

On ne peut opposer l’imposture à l’imposture pour entrevoir le chemin de la vérité.

 

Mais seulement le monothéisme le plus affirmé.

 

Il n’est dès lors pas difficile de comprendre pourquoi ceux qui disent : « Il n’y a de dieu que Dieu », images Allah.jpget pour qui cette parole suppose un engagement qui renverse les idoles de l’argent, de la corruption et du pouvoir, sont diabolisés à outrance par la propagande médiatique du « système ».


Image : Lâ ilâha illa -Llâh Muhammadu r-Rasûlu -Llâh : Il n'y a de dieu que Dieu, Muhammad est le Messager de Dieu.


 

06:11 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.