1959

14/01/2015

Criminels de guerre à Paris

Un grand merci à nos amis juifs qui ont le courage de dire, une fois de plus, ce que l’on tait hypocritement !

TROIS BOURREAUX DU PEUPLE PALESTINIEN A PARIS LE 11 JANVIER : QUELLE HONTE !

Le texte suivant mérite toute notre attention.

Il traduit le sentiment que beaucoup ont ressenti en voyant Benjamin Netanyahou, Avigdor Lieberman et Naftali Bennett à la manifestation parisienne du 11 janvier. Il est signé par l’UNION JUIVE FRANCAISE POUR LA PAIX :


Dimanche 11 janvier 2015 par le Bureau National de l’UJFP

Benjamin Netanyahou, Avigdor Lieberman et Naftali Bennett représenteront le 11 janvier l’Etat d’Israël à la grande manifestation européenne de riposte aux fusillades contre Charlie Hebdo et contre le magasin casher à Paris. Ces trois personnages sont des criminels de guerre qui relèvent de la Cour Pénale Internationale pour les meurtres de masse commis à Gaza et ailleurs.

Ce sont trois sinistres artisans de la volonté d’Israël d’écraser le peuple palestinien : Netanyahou, le dirigeant des massacres à Gaza, Lieberman et Bennett, deux ministres colons, l’un prévoit l’expulsion de tous les Palestiniens, y compris ceux qui vivent en Israël et l’autre se vante d’avoir tué des Palestiniens.

Ce qui est tout aussi grave, c’est la signification que leur présence confirme, concernant la nature de cette manifestation.

C’est pourquoi nous exhortons les diverses associations amies du peuple palestinien qui comptent se rendre à cette manifestation à reconsidérer leur décision.

La manifestation devait être soi-disant « d’unité nationale » contre le terrorisme et pour la liberté d’expression. Elle sera en réalité une représentation des « valeurs du monde civilisé occidental » contre les « menaces terroristes du monde arabo-musulman », une manifestation bien dans la tonalité du « choc des civilisations » qui d’après nos gouvernants, même quand ils se défendent de diffuser ce point de vue, régit le monde actuel.

En fin de compte tous ceux qui souhaitaient manifester demain leur solidarité avec les victimes de ces terribles attentats et pensaient sincèrement montrer une société française unie contre le crime, se sont fait confisquer leur manifestation par les organisateurs autoproclamés d’une grande messe de « l’Axe du Bien » : le gouvernement, ses amis et tous ses concurrents de droite – hormis le Front National, dont l’idéologie n’a nul besoin d’invitation pour prospérer. Les grands alliés internationaux seront présents : ces mêmes représentants d’État dont les politiques contre les peuples ont permis l’apparition du terrorisme djihadiste, les courants islamophobes, les amis de l’État d’Israël et bien sûr les représentants de cet État.

Quant aux populations « dangereuses », postcoloniales, jeunes, éventuellement porteuses de signes ostentatoires musulmans, elles subiront le dispositif de contrôle renforcé dans la période qui s’ouvre. Nous ne pouvons oublier qu’à tous ceux-là les manifestations de solidarité et la liberté d’expression ont été interdites, l’été dernier, pendant l’opération « Bordure de protection » menée contre Gaza par les trois invités israéliens de demain.

Les représentants d’Israël ont commencé à faire de grands appels à la population juive française, déclarant qu’elle est victime d’un déferlement antisémite sans précédent, pour qu’elle émigre en Israël, pays « de grande liberté ». Les dirigeants israéliens mettent sciemment en danger les Juifs français par la peur et l’incitation au départ.

Le Bureau National de l’UJFP le 11 janvier 2015

Source : http://www.ujfp.org/spip.php?article3762

 

13:31 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

Commentaires

Merci au Bureau National de l'Union Juive de France pour la Paix que je connais bien et que je salue pour leur combat!


Une vérité très bonne à dire surtout lorsqu'elle est dire par celles et ceux que l'on ne pourra accuser d'antisémites. Des juifs qui aiment et veulent n'en déplaisent aux bourreaux fabriquent le fanatisme et le terrorisme ou l'instrumentalisent pour atteindre leur desseins de prédateurs des libertés, de l'équité et la, dignité d'êtres humains qui veulent vivre en paix chez eux en Palestine.

Il n'y avait pas que ceux-là à la fameuse manifestation des dirigeants à Paris, de nombreux autres n'avaient pas leur place dans cette manifestation populaire pour honorer des victimes innocentes exécutées sauvagement par d'autres bourreaux ennemis de la vie qui sont le produits des assassins officiels.

Pendant que le peuple piétinait sur la Place de la République, les invités de marques se pavanaient en pensant aux intérêts qu'ils allaient engranger suite à ces massacres ignobles commis des robots exterminateurs qui tuaient le Dieu et le prophète qu'ils clamaient être venus vengés.

Où va le monde et qu'est devenue l'Humanité?
Sortons de la honte et de l'horreur pour aller vers la Lumière celle qui est la même pour toutes et tous.
Cessons d'être des moutons de Panurge qu'on mène à l'abattoir les yeux et l'esprit voilés.Allons, un sursaut de conscience nous ferait du bien pour nous libérer afin de vivre cette vraie liberté que nous prétendons défendre alors que nous ne l'avons jamais vraiment connue et vécue partout sur cette planète Terre.

Bien aux femmes et aux hommes de bonne foi et de bonne volonté par lesquels et avec lesquels la Justice et la Paix est possible...

Écrit par : Liberté chérie | 15/01/2015

Voici un extrait dans le journal la-Croix de Mgr Michel Dubost, évêque d’Évry lors d'une visite à Gaza:

"Ce qu’on a vu à Gaza, rien ne peut le justifier"

"MAISONS RASÉES OU QU’ON FAIT EXPOSER

« J’ai fini par passer, mais au bout de sept heures d’attente pendant lesquelles les autorités, les militaires n’ont cessé de discuter », raconte Mgr Michel Dubost, évêque d’Évry (Essonne), pour qui « les Israéliens voulaient surtout montrer qu’ils sont les patrons ». Ceux-ci n’ont d’ailleurs fait aucune difficulté, le lendemain, pour laisser la délégation se rendre dans la localité israélienne de Sderot, visée par les roquettes palestiniennes.

« Nous avons vu les destructions, qui sont inimaginables », témoigne l’évêque d’Évry. Au Nord de la bande de Gaza, près de la frontière, les maisons de 180 familles ont été rasées au bulldozer ou « explosées ». Le Catholic Relief Service, l’agence catholique humanitaire américaine, vient d’y installer une quarantaine de petits « chalets », dans lesquels les familles disposent en tout et pour tout de nattes de paille et de quelques matelas de mousse.....

http://www.la-croix.com/Religion/Actualite/Mgr-Michel-Dubost-Ce-qu-on-a-vu-a-Gaza-rien-ne-peut-le-justifier-2015-01-13-1266724

Écrit par : Rayan | 16/01/2015

Les commentaires sont fermés.