1959

12/12/2015

Lettre ouverte à Marine et Marion

 

Propagande électoraliste

Chères Marine et Marion,

 

imagesRQD58E3G.jpgJe viens de lire sur le journal en ligne d’Europe 1 que mon modeste nom est mêlé à votre propagande électoraliste dans la région de Nice.

Nice-un-imam-porte-plainte-contre-Marion-Marechal-Le-Pen.jpg


Monsieur Olivier Bettati, tête de liste FN dans les Alpes-Maritimes se livre à des amalgames douteux, confondant islam et extrémisme. Ce candidat FN assure que l'imam Abdelkader Sadouni « aurait invité dans sa mosquée, en conférence, M. Hani Ramadan, petit-fils du fondateur des Frères musulmans ». Pourquoi ce conditionnel ? J’ai bien été invité et tant pis pour vous si vous ne supportez pas la liberté d’expression, et si vous craignez un dialogue qui révèlerait l’étendue de vos inepties.

 

Mesdames,

 

Laissez-moi vous dire, dans un autre registre qui n’est pas un détail de l’histoire, que je n’aime pas les nazis. Et pour les raisons suivants :

 

Dans les années trente, le parti nazi a gagné du terrain en diabolisant les juifs parce qu’ils étaient juifs. Cet antisémitisme a conduit l’Europe démocratique bien-pensante aux pires excès. Se servir d’un bouc émissaire pour asseoir une audience électorale, voilà une forme de perversion de nos institutions, qui, hélas, peut sévir une nouvelle fois.

 

Je n’aime pas les nazis.

 

L’Allemagne d’Hitler a reposé sur deux fondements :

 

Le drapeau qui était hissé bien au-dessus de l’humanisme, et qui a confondu les limites du bien et du mal avec les frontières géographiques dressées arbitrairement par les tribus humaines ; et la crise économique dont on a rendu responsable ce « corps étranger », dont il fallait se débarrasser pour retrouver la pureté primitive des enfants de la nation. Cela s’appelle le national-socialisme.

 

Je n’aime pas les nazis.

 

Ils ont réussi progressivement à s’emparer des rouages de la presse et des médias, obtenant de plus en plus d’audience. Portés par l’émotion plus que par la réflexion, les foules aveugles prises par une frénésie exacerbée sont tombées dans le piège de cet élan abominable. Rares sont les journalistes qui ont refusé alors de considérer que leur doctrine est tout simplement inacceptable, parce qu’elle conduit non seulement au rejet de l’autre, mais à son élimination radicale. Cachez ce juif que nous ne saurions voir. Ou bien non : distinguez-le par la marque de l’opprobre. Ce qui revient finalement à la même chose. En de telles circonstances, les journalistes, hélas, composent avec leur lectorat et vont à la dérive, tout comme les politiciens tiennent compte de leur électorat…

 

Je n’aime pas les nazis.

 

Voyez comme ils étaient fiers en menant les campagnes qui les ont portés au pouvoir, au milieu des foules qui les célébraient.  Ils agitaient les bras avec de grands sourires en signe de triomphe ; et leurs drapeaux mille fois maudits ! Ils étaient blancs, beaux  et braves ! Des guerriers sauveurs de la nation. Ils disaient : « L’Allemagne, c’est nous ! » Ils méprisaient l’autre et ne voulaient plus de synagogues. Oui, Marine et Marion, rendez-vous compte ! Ils ne voulaient plus de synagogues ! Autre détail pour ces misérables…

 

Aujourd’hui, Mesdames, que reste-t-il de tout cela ? Notre profond mépris pour ces agitateurs qui se sont grisés d’horreur, incapables de ressentir la souffrance et la détresse des autres.  Pour ces coupables imposteurs, qui après avoir mis le feu partout, ont désigné les incendiaires…

 

Voilà, Mesdames, les quelques réflexions que je voulais partager avec vous.

 

Et libre à vous d’aimer qui bon vous semble…

 

 Hani Ramadan

 

 

 

23:30 | Lien permanent | Commentaires (13) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Sans commentaires

Écrit par : norbert maendly | 08/11/2015

Bonjour,

Et après une telle mise en lumière, c'est vous qu'on ose traiter d'antisémite ou d'extrémiste.

Bien à vous

Écrit par : Cellou DIALLO | 09/11/2015

Et bien, ce portait est réel et me fait peur!

Nous revivons exactement la même chose qu'il y a 80 ans mais ici, la cible est un peu différente !

Les intérêts électoraux mêlés à la crise économique et au manque d'honnêteté des médias risque de nous faire vivre un tel scénario !

Il nous reste à continuer à réveiller les consciences et lez raisons tout en priant pour que cela s'arrête et que ces partis fascistes et populistes disparaissent !

Youness AFKIR

Écrit par : Afkir | 09/11/2015

je pense tres cher Hani que dans cet extrait il y a des mots que mesdames cité plus haut ne comprennent pas , en effet, elles ont arraché bcp de pages de leur dictionnaire qu elles remplacent par des mots qu elles redéfinissent a leur compréhension électoraliste corrigé par le maître : un pere et un grand père tout aussi frustré qu'elles

Écrit par : AER | 10/11/2015

"Ne fait pas aux autres ce que tu n'aimerais pas qu'on te fasse."
La crise en Amour c'est comme la crise financière, ça va un temps et après les beaux discours place à l’empathie et aux changements, aux résultats, à l’Amour véritable puisque l'argent n'est pas vivant, il ne fait pas de crise, il est un outil mal utilisé et pas avec l'Amour de son prochain, il ne te manipule pas, c'est eux qui le manipule et nous avec.

Écrit par : khadija | 10/11/2015

Bravoooooooooooooooooooooo

Écrit par : Noureddine | 13/11/2015

Bien dit

Écrit par : Mohamed zakariya | 14/11/2015

Bien répondu

Écrit par : Mohamed zakariya | 14/11/2015

BISMILLAH
QUELLE SAGE REPONSE!QU'ALLAH SOUBHANAHOU VOUS PROTEGE AVEC UNE TRES LONGUE VIE PLEINE DE SANTE,QU'ALLAH SOUBHANAHOU VOUS ELEVE EN DE TRES HAUTS DEGRES ET VOUS FACILITE
ALLAHOUMA AMINE

Écrit par : falla faye | 15/11/2015

La cible n'à changé qu'en apparence. Les juifs, on les déteste toujours autant.
Le mépris d'autrui et un complexe de supériorité exacerbé, voilà ce que caractérise ces nazesites (is).
Merci, Monsieur.
Je hais les nazis !

Écrit par : Jorge Alves | 13/12/2015

Super ! Bravo !

Écrit par : Leïla | 13/12/2015

Pour une fois, je suis d'accord avec vous! Excellent texte!
Galileo, grand mécréant de vant l'éternel!

Écrit par : Galileo | 13/12/2015

Bravo Hani.
Excellent texte

Écrit par : Robert CONRAD | 14/12/2015

Les commentaires sont fermés.