1959

04/12/2015

Imagine

Islam et sharî ‘a

John Lennon appelait les hommes à s’unir et vivre en paix au-delà des frontières. Sa chanson « Imagine » a fait le tour du monde et à plusieurs reprises, elle a été entendue dans les enceintes des organisations humanitaires où l’on est censé défendre le droit à la vie et la liberté des peuples.


Il nous invite à imaginer un monde sans guerres et sans frontières.

Mais aussi, sans religions.

Les éléments qu’il convient d’écarter et qui ont toujours nuit aux êtres humains, selon lui.

Mais nous pourrions aussi bien vous inviter à imaginer un univers où serait appliquée la sharî‘a. Oublions ce que l’on nous dit et nous répète de façon continue pour laisser croire que la religion musulmane conduit à la barbarie.

Imaginons par exemple que la loi islamique, qui interdit le ribâ, mot arabe qui renvoie entre autre au prêt à intérêts et à l’usure, imaginons que cette loi soit appliquée !

Que se passerait-il ?

Premièrement, les dettes des pays pauvres, mais aussi des individus dépendants du crédit seraient passablement diminuées. L’intérêt de ces dettes serait immédiatement aboli. Seul le capital initial octroyé devrait être remboursé, pour autant qu’il se justifie et qu’il ne relève pas d’une imposition coloniale.

Deuxièmement, la sharî ‘a conduirait nécessairement à dénoncer les escroqueries bancaires : la finance virtuelle serait écartée, et avec elle, les hausses continuelles qui permettent aux riches de s’enrichir, au détriment des pauvres qui s’appauvrissent davantage. Le privilège donné aux banques privées de produire indéfiniment de l’argent-dette serait complètement remis en cause : les banquiers ne possèdent rien. Il ne leur revient de droit que le salaire du service rendu dans la gestion des biens. Au contraire, il arrive qu’ils nous donnent du papier que l’on appelle de l’argent, puis nous réclament en retour des biens en espèce !

Le système des assurances serait bouleversé. Les taxes versées et augmentant sans cesse seraient compensées par l’obligation de l’Etat d’offrir une couverture garantie par la prospérité qui accompagne une économie réelle, et non pas par un système d’exploitation qui nous ramène cycliquement à des crises universelles. On ne peut exiger d'une personne bien portante de se priver d'une part importante de ses revenus pour pallier aux carences d'un système boiteux ! Il y a suffisamment d'argent dormant dans les banques pour soutenir toutes les personnes qui ont besoin de soins.

Tout cela, nous le devrions aux injonctions coraniques et à la parole du Prophète Muhammad, qui lors de son pèlerinage d’adieu, expliqua que la dette usuraire est désormais abolie, à tout jamais.

 

22:07 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Sans une économie éthique il n'y aura aucune justice.

L'avenir de la planète est économique.

Écrit par : jawad | 05/12/2015

un grand événement se déroule actuellement au Bourget ,la cop21,tout le monde est présent,états et individus,firmes internationales et artisans,religieux et athée pour discuter de la dérèglementation climatique planétaire. ..tout le monde a répondu présent sauf un invité , à mon avis de taille ,sans lui aucun de ces invités ne serait déplacé jusqu à ces tribunes écologiques ;aucune usine n aurait tourné sans son intervention:la banque .oui les institutions financières qui ont inondé de crédit les comptes bancaires des particuliers , leur ouvrant la possibilité a la course à la consommation abusive :le gaspillage.cette surcommation implique la surproduction ,la surpollusion,la surexploitation des richesses du sol,des surconflits,du chamboulement climatique,des déréglementation familiales puis sociales....oui il me parait très logique que ce systeme financier ait une liaison indirect avec l 'ecologie ,qui trouve toutes ces excuses dans une croissance basée uniquement sur la consommation..l ironie du sort ,lorsque les choses vont mal, gauche et droite,ne se gênent plus de faire de l autarcie sur l'education pour reduire les depenses publiques,l autarcie sur le pionnier de la revolution 'leducation..un avenir qui prone l'ignorance avec une tenue si élégante costume cravate, on dirait que le serpent mord sa queue ,se rebelle contre son propre progrés et rejoindre les forcesde l ignorance . il me semble que les banques doivent participer activement dans la protection de l environnement,ce qui pourrait indirectement moderer les depenses des menages et equilibrer leurs veritables proportionnellement aux richesses du sol....le plus grand chantier dans lequel on devrait investir sans retenue est bien une bonne education ,elle seule peut raisonner les consommateurs et eveiller leur conscience environnementale... oui l'islam est grand lorsqu il interdit riba,et nous sommes fiers des secrets de charia ....wa allahou a3lam.

Écrit par : El amrani | 05/12/2015

Magnifique programme, mais on se demande pourquoi les pays pratiquants l'Islam et la Shari'a sont si pauvres et que les guerres dans ces pays sont constantes. Il n'y a pas de droit de l^homme dans ces pays, pas d'égalité entre hommes et femmes pas de tolérance et pas d'ouverture d'esprit. Merci pour votre programme, mais la démocratique et la laïcité offrent bien plus d'avantages.

Écrit par : Boccard | 05/12/2015

Excellent article! :D
Une suite peut-être?

Écrit par : Sofiane | 06/12/2015

Les commentaires sont fermés.