1959

13/04/2016

Valls : le mot de trop

Le ridicule n’a décidément pas de limite. Au nom de la liberté, il est question de restreindre la liberté des musulmanes, en les empêchant de s’habiller comme elles l’entendent. "Le voile est un asservissement de la femme", affirmait le ministre Valls, lelundi 4 avril, à l’occasion d'une table ronde sur « l'islamisme et le populisme ».

imagesCABR933X.jpg


Quelle misère intellectuelle ! Et d’ajouter : « Il faut faire la distinction entre ce qu'est un voile, un fichu porté par les femmes âgées, et la revendication d'un signe politique qui vient confronter la société française ». Il est donc question, pour Valls, de « confrontation » ! Autre aberration : le premier ministre a mis en garde « contre le message idéologique qui peut se dissimuler derrière le signe religieux ». Le voile, un signe politique et un message idéologique ? - Non, une prescription religieuse contre laquelle un ministre n’a en principe rien à dire. La laïcité de l’Etat qu’il représente lui impose ce devoir de réserve : ne pas blesser ses concitoyens en dénigrant leurs convictions, et surtout en remettant en cause le droit de pratiquer leur religion (article 18 de la Déclaration des droits de l’homme). La limite est ici franchie. Cet homme n’a-t-il donc pas conscience, en parlant de signe politique, mais aussi d’Etat de guerre en d’autres circonstances, que son langage peut être perçu comme un encouragement à agresser les musulmanes dans la rue?

Quant à la « philosophe féministe » Elisabeth Badinter, qui a appelé dans Le Monde au boycott des marques vendant des tenues islamiques, elle montre par là même qu’elle n’est ni une philosophe, ni une féministe authentique. Un vrai philosophe est ouvert à la différence. Une vraie féministe défend la liberté individuelle de toutes les femmes. Elle ne tombe jamais dans ce discours paradoxal qui consiste à faire comprendre aux autres qu’ils ne sont libres que d’être libres à notre façon.

Madame Badinter est prisonnière d’une forme de pensée unique qui confond liberté et permissivité, progrès et décadence, émancipation réelle et exploitation du corps féminin. Toutes les modes sont saluées en France : celles qui présentent les femmes à moitié nues dans les tenues les plus délirantes sont bienvenues. Mais il est essentiel, au nom de la sacro-sainte laïcité, de boycotter la mode dite « islamique », qui laisse supposer que l’on peut être voilée et bien dans sa peau, que l’on peut conjuguer pudeur et beauté.

Voilà ce qui dérange Madame Badinter, qui n’a aucune leçon de courage à donner aux musulmanes pratiquantes, tout simplement pratiquantes…

20:11 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | | |

Commentaires

En le qualifiant de symbole politique, valls veut se permettre d'attaquer le voile sur tous les fronts.

Dans son entretien d'hier dans Libération, il a encore confirmé son acharnement en disant qu'il fallait interdire le voile dans les universités.

Mais cette fois, il a perdu toute crédibilité, il creuse sa propre tombe et celle de son parti.

L'islam, fondamentalement compatible avec la république?... A démontrer selon valls!

Nos plumes, tout comme les concitoyens éclairés qui s'indignent de la mesquinerie de valls, sont lasses...

Une seule question cependant à manuel:

Que pense-t-il de l'incident au cours de la visite officielle de la ministre de la santé française, Marisol Touraine,le 31 mars dernier en israel, lorsque son homologue israélien, un juif ultraorthodoxe, a refusé de lui serrer la main?...

Celle-ci n'a pas bronché... Féministe à géométrie variable, elle a préféré se taire et se féliciter même d'un échange fructueux!!

Écrit par : H.M. | 14/04/2016

Merci pour ces propos édifiants et justes...

Avec des énergumènes du genre Walls la France est devenue la Sous-France, une vraise souffrance pour des millions de citoyen(ne)s à qui ce gouvernement de fantoches nie le droit d'être des français comme tous les autres.

Une fois au pouvoir il se comporte comme si le pays était devenu son fond de commerce et son seul souci est celui de plaire aux populistes pour être élue "P" de la république.

Il a même oublié qu'il était le 1er ministre de toutes les françaises et de tous les français, qu'elles soient voilées ou pas, barbus ou pas.

Walls, que le délire du pouvoir aveugle, nous insulte sans vergogne du haut de son ignorance et de son arrogance

C'est quoi ce nouveau "sauce-cialisme" de toréador?

Vivement la vraie Liberte, la réelle Égalité et l'authentique Fraternité.

La vraie France est souffrante il faut d'urgence lui trouver le remède et le toubib qui lui rendraient sa santé et son honneur de grande nation.

Ceux qui la dirigent aujourd'hui mentent et trompent le peuple en accusant l'islam de tous les maux pour se faire pardonner de leur effrayante

En accusant le voile d'être un asservissement pour des femmes qui ont choisi de le porter en toute liberté, Walls nuit aux valeurs de là République qu'il pretend défendre et protéger et il dévoile ainsi le mépris qu'il a pour l'islam et les musulman(e)s qui sont des citoyen(ne)s à part entière et qui aiment la France et tous les français sans distinction aucune!!!

Walls est dévoilé de manière flagrante et tout le monde le sait.

En agissant ainsi il incarne le racisme et l'´islamophobue de l'Etat et ça c'est très grave.

En tant que français je trouve cela inadmissible et condamnable...
Celles et ceux qui sont stigmatisé(e)s et viseé(e)s par ces propos insultants devraient saisir la justice.

Ce genre de discours renforce la haine et l'extrémisme et font le jeu de Desch et de tous les autres terrorismes.

Il ne lui reste plus qu'à démissionner si il veut le bien de la France comme il le prétend.

Hafid Ouardiri

Écrit par : Ouardiri Hafid | 16/04/2016

Valls me fait peur! il n'a rien a envier aux dictateurs!

Écrit par : Isabelle | 28/04/2016

Les commentaires sont fermés.