1959

22/05/2016

Lumière et ténèbres

Mais pourquoi donc haïssent-ils tant l’Islam ?

Voilà une question que l’on nous pose.


Une façon d’y répondre est d’expliquer qu’il y a une chose que les ténèbres plurielles n’aiment pas, c’est la lumière unique qui les chasse.

Et à la fin, n’était-il pas clair que ce Message est la Vérité suprême ?

N’était-il pas évident que cet univers doit avoir un Créateur unique, et que penser le contraire n’est que pure folie ?

N’était-il pas évident qu’en interdisant le vin et les drogues, on débarrasserait l’humanité des pires fléaux ?

N’était-il pas évident qu’en portant l’habit de la pudeur, on protégerait la femme de sa marchandisation sexuelle qui n’offusque pas ceux qui prétendent hypocritement défendre son émancipation ?

N’était-il pas évident qu’en appliquant la loi de Dieu contre les assassins et les tueurs – cette loi qui comprend le talion, mais aussi le pardon –  bien des vies auraient pu être préservées, y comprises celles de ces malheureuses victimes de récidivistes à qui on a donné la possibilité de commettre à nouveau leurs crimes – Où sont passées Marie[1] et Adeline[2] ? Où dorment leurs bourreaux ? –, et à qui l’on a bien fait comprendre qu’ils ne risquaient que de finir leurs vies dans des prisons tout confort aux frais des contribuables ?

La vraie réponse, la voici : quand on vit plongé dans l’obscurité, on ne supporte pas la lumière du jour. Ces porte-parole en deviennent insupportables. Voilà pourquoi les païens arabes de La Mecque ont persécuté le Prophète et les premiers croyants qui appelaient au renversement des idoles ! Et les idoles sont légion. Et les idoles sont multiples.

A la fin, la lumière finit toujours par l’emporter. Les fausses divinités tomberont. L’Eternel demeurera.

Le Coran dit explicitement :

« Ils veulent éteindre de leurs bouches la lumière de Dieu, alors que Dieu parachèvera Sa lumière, en dépit de l'aversion des négateurs. »

(Coran, 61, 8)

 

coran lumière.jpg

 

 

[1] « Tueur en série. Pour mémoire, Claude D, a été condamné à la perpétuité et à l'internement à vie. Le président du tribunal l'a qualifié de tueur en série, inaccessible à long terme à un traitement et présentant un risque de récidive extrêmement élevé. Il a tué Marie dans la nuit du 13 au 14 mai 2013 près de Payerne (VD), alors qu'il était aux arrêts domiciliaires après avoir été condamné en 2000 à 20 ans de prison pour avoir enlevé et tué son amie de l'époque. » (ats/nxp)

[2] «L’assassinat d’Adeline a été calculé et prémédité». Durant la procédure, il est apparu que le prévenu est un homme fasciné par les tueurs en série. Pour les quatre experts psychiatres (deux Suisses et deux Français), Fabrice A. est clairement un psychopathe, même en utilisant l’échelle de calcul qui lui est la plus favorable. Ils n’ont aucun doute sur ce point. Ils notent les traits de caractère sadiques ainsi que le sentiment de toute-puissance et le besoin de domination. »

http://www.24heures.ch/suisse/faits-divers/claude-commis-...

 

16:13 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.