1959

07/08/2016

SERMON, texte et audio

Un pardon sans limite[1]

Suivi de quelques considérations sur les attentats en Europe

Nombreuses sont les traditions prophétiques qui nous rappellent cette vérité essentielle: l'Islam est la religion du pardon.  Notre Prophète (Dieu lui accorde clémence et paix) a dit : «  Tout fils d’Adam commet constamment des fautes. Et les meilleurs parmi ceux qui commettent constamment des fautes, sont ceux qui se repentent constamment. » (Hadith rapporté par At-Tirmidhî, Ibn Mâja)

8-Easy-Steps-to-Recite-the-Entire-Qur’an-this-Ramadan_56a62f3c0e7ee.jpg


Le Coran encourage ainsi les hommes à ne jamais désespérer de l'amour de Dieu:

 « Dis : « Ô Mes serviteurs qui avez commis des excès à votre propre détriment, ne désespérez pas de la miséricorde de Dieu : Dieu certes pardonne tous les péchés. Il est, Lui, le Tout Pardonnant, le Tout Miséricordieux. » » (Coran 39, 53)

L'erreur, le péché, l'oubli, le faux pas sont compris et programmés dans la destinée de chacun d'entre nous.  Dans la conscience du croyant et au plus profond de son cœur, ces défauts et ces imperfections font naître un sentiment tout à la fois d'humilité, de crainte et de tristesse qui est salutaire pour l'homme, puisqu'ainsi, il apprend à connaître son Seigneur, à s'épancher dans le lien intime et profond qui le rattache au Très Miséricordieux, Tout Miséricordieux. 

C'est pour cette raison que le Prophète Muhammad (Dieu lui accorde clémence et paix) déclarait: « Par Celui qui tient mon âme dans Sa main, si vous ne commettiez pas de péché, Dieu certes vous ferait disparaître, puis Il viendrait avec des gens qui commettent des péchés, et qui demandent pardon à Dieu, de sorte qu'Il leur pardonne. » (Muslim)

Comment les enfants d'Adam pourraient-ils en effet comprendre cette qualité divine fondamentale exprimée dans les Noms divins: le Très Miséricordieux, le Tout Miséricordieux, le Très Pardonnant, le Tout Pardonnant, le Très Clément, Celui qui ne cesse d'accueillir le repentir de ses adorateurs, l'Indulgent, le Très Bienveillant, comment pourraient-ils saisir ce sens du pardon divin s'ils n'apprenaient, à travers leur propre finitude, à reconnaître la dimension infinie de la Miséricorde divine? Soit dit en passant, ce dernier hadith ne saurait être interprété dans le sens d'un encouragement à se laisser aller à ses mauvais penchants et à commettre péché sur péché! 

La foi authentiquement monothéiste souligne que c'est par l'humilité, la soumission et le sentiment de sa petitesse que l'homme se rapproche le plus de la lumière divine.  L'effacement de soi est le plus sûr moyen de se lier à l’Éternel.  C'est en ce sens que le sage musulman Ibn ‘Atâ’i -Llâhi disait:

« La satisfaction de soi est à l’origine de toute désobéissance, de toute négligence et de tout désir. Et le fait de ne pas être satisfait de soi est à l’origine de toute obéissance, de tout éveil de l’esprit, et de tout comportement vertueux. Et que tu prennes pour compagnon un ignorant qui n’est pas satisfait de lui-même vaut mieux pour toi que de prendre pour compagnon un savant qui est satisfait de lui-même.

Quel savoir peut donc bien posséder un savant qui est satisfait de lui-même ? Et quelle ignorance peut donc être celle de l’ignorant qui n’est pas satisfait de lui-même ? »

L'autosatisfaction, la prétention et la suffisance sont des sentiments qui ne peuvent que nuire grandement à l'âme humaine, et obstruer son cheminement vers son Créateur.

Ibn ‘Atâ’i -Llâhi disait encore : «  Un acte de désobéissance faisant naître un sentiment d’humilité et d’indigence (devant Dieu), vaut mieux qu’un acte d’obéissance faisant naître un sentiment de considération et d’orgueil. »

Mes chers frères et sœurs en Islam,

 Dieu seul est notre Maître et notre Juge.  Il n'appartient pas à l'être humain de décréter que son semblable est définitivement voué à la malédiction.  Pas plus qu'il n'a le droit de le mépriser ouvertement pour une faute commise.  Dans son célèbre ouvrage Les jardins des hommes de bien (Riyâd as-sâlihîn), l'imam An-Nawawî donne le hadith suivant au chapitre qu'il a intitulé: « L'interdiction de mépriser les musulmans » :

D'après Jundab Ibn ‘Abdi-Llâh, le Messager de Dieu (Dieu lui accorde clémence et paix) a dit: « Un homme dit : « Par Dieu, Dieu ne pardonnera jamais à un tel ! »  Dieu – à Lui la Puissance et la Majesté – dit: « Qui donc jure par Moi que Je ne pardonnerai pas à un tel!  Je lui ai certes pardonné, et J'ai réduit tes œuvres à néant. » »  (Muslim)

Une autre version du même hadith, considérée comme authentique par le Sheikh Al-Albânî, apporte des éléments complémentaires:

Abû Hurayra affirme : «  J'ai certes entendu le Messager de Dieu  dire: 

« Il y avait deux hommes parmi les fils d'Israël.  L'un des deux se comportait avec arrogance, et l'autre se consacrait à l'adoration de Dieu.  Ce dernier ne cessait de le sermonner: « Ne finiras-tu donc pas!  Ne cesseras-tu donc pas! »  L'autre lui répondait: « Ne t'occupe pas de moi!  Laisse-moi avec mon Seigneur! »

Un jour, il le surprit à l'improviste alors qu'il commettait un grand péché.  Il déclara alors: « Par Dieu, Dieu ne te pardonnera pas!  Par Dieu, Dieu ne te fera pas entrer au Paradis! »  Dieu leur envoya à tous deux un ange qui se saisit de leurs âmes.  Lorsque l'ange se présenta à Dieu – à Lui la Puissance et la Majesté –  portant ces deux âmes, Dieu dit au pécheur: « Entre au paradis par Ma Miséricorde. »  Et il dit à l'adorateur : « Tu as rendu Ma Miséricorde inaccessible à Mon Serviteur.  Avais-tu donc un quelconque pouvoir sur ce qui est sous Mes deux mains?  Conduisez-le en Enfer. »

Le Messager de Dieu  ajouta: « Par Celui qui tient mon âme dans Sa main, il a certes dit là une parole qui a réduit à néant et sa vie ici-bas, et le bénéfice de ses œuvres dans l'au-delà. »

Ayons donc conscience que le pardon de Dieu est immense  Le Prophète (Dieu lui accorde clémence et paix) a dit : « Au Jour de la résurrection, des hommes parmi les musulmans  viendront avec des péchés comme des montagnes, que Dieu leur pardonnera !  » (Muslim) Et une tradition authentique rapporte que Dieu a pardonné à un homme qui avait commis cent meurtres, après qu’il se fut repenti !

Le Prophète a dit également : « Le croyant sera rapproché de son Seigneur au Jour de la résurrection, au point qu’il le couvrira et lui fera reconnaître ses  péchés. Il lui dira : « Reconnais-tu tel péché ? Reconnais-tu tel péché ? » Il répondra : «Ô mon Seigneur ! Je reconnais (avoir commis ces péchés). » Dieu dira : « Je les ai caché dans le bas monde, et Je te pardonne ces péchés aujourd’hui. » On lui donnera alors la page où sont inscrites ses bonnes actions. » (Al-Bukhârî, Muslim)

Nous demandons à Dieu de nous pardonner nos erreurs et de nous couvrir de Sa Miséricorde. Allâhumma âmin !

Mes chers frères et sœurs en Islam,

Il est bon que le musulman ait une position claire et saine face aux événements que l’on qualifie d’ « attentats terroristes » et qui touchent actuellement l’Occident.

Premièrement, nous condamnons sans détour cette violence et nous répétons et disons que l’Islam, qui a interdit le meurtre des innocents, n’a aucun lien avec ces actes ignobles. Dieu – Exalté soit-Il – a dit : « « Quiconque tue une personne non coupable d'un meurtre ou d'une corruption sur la terre, c'est comme s'il avait tué tous les hommes.» (Coran, 5, 32) Et le Messager de Dieu  a dit : « Quiconque tue une personne avec laquelle un engagement est pris ne sentira pas l’odeur du Paradis. Or cette odeur est ressentie à une distance de quarante années de marche (c’est-à-dire de voyage). » (Al-Bukhârî) Ce hadith signifie que le musulman qui s’en prend à un juif ou un chrétien, et le tue,  alors qu’ils vivent ensemble selon un contrat social qui leur est commun, n’aura pas accès au Paradis.

Deuxièmement, il est étonnant de voir avec quelle rapidité les médias et la presse occidentale s’emparent des événements, qu’ils se déroulent à Nice ou à Munich, ou près de Rouen. Par exemple, on dit immédiatement que l’auteur supposé du crime a des liens avec les terroristes islamistes, puis on apprend par la suite qu’il s’agit d’un dépressif, buveur d’alcool et mangeur de porc, qui n’avait aucun lien avec l’Islam.

Troisièmement, il est étonnant de voir combien cette communauté internationale est attristée et horrifiée quand de tels crimes se produisent en Europe, alors qu’elle ne prête pas la moindre attention aux millions de personnes qui meurent depuis des années, en Iraq, en Syrie et à Gaza, victime du terrorisme d’Etat. Bien plus, cette communauté a laissé Bachar massacrer des centaines de milliers de civils, hommes, femmes et enfants. A quelle barbarie avons-nous donc à faire ?

Et avec une logique des plus immondes, on voit cette communauté accepter, et même soutenir un coup d’Etat en Egypte, et s’attrister lorsqu’un coup d’Etat échoue en Turquie, par la grâce de Dieu ! Puis on la voit prétendre défendre les droits de l’homme et la démocratie !

L’Islam est la religion de la justice et ces malheurs ne surviennent que parce que le monde a oublié le principe de l’équité. Soyons donc fermes en portant le Message qui est le nôtre : Non aux crimes qui touchent des innocents, sous toutes leurs formes. Toute notre compassion va aux victimes et à leurs familles. Et non à la désinformation continue qui prend le pas sur d’authentiques enquêtes, qui seules sont garantes de l’Etat de droit.

Nous demandons à Dieu qu’Il ouvre nos cœurs et le cœur de nos frères humains à la lumière de l’Islam. Allâhumma âmîn !

Audio, en français et arabe:

http://www.cige.org/Sermons/PardonSansLimiteAttentats_f.mp3

http://www.cige.org/Sermons/PardonSansLimiteAttentats_a.mp3

 

[1] Extrait en partie de La Miséricorde en Islam, par Hani Ramadan, édition Tawhid, Lyon.

19:50 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Barak'Allahou fikoum pour le rappel! Certe le rappel profite aux croyants. C'est vraiment malheureux de voir les capagnes de denigrement et d'accusation mutuelle des médias occidentaux a l'encontre des musulmans et l'Islam de manière generale. Une pensée particulière aux musulmans de Birmanie, peuple le plus opprimé Qu'Allah les aides (Allahouma Amine).

Écrit par : Bah | 09/08/2016

Au nom de Dieu,

Un sourire est une aumône.

Un mot doux est une aumône...

Il semblerait que nombre d'époux aujourd'hui soient bien avares!!

Car leurs épouses n'ont droit qu'à des visages renfrognés dès que ceux-ci franchissent le seuil de la porte.

Tel un courant d'air glacial, ils pénètrent chez eux et éteignent de leur souffle toute vie, tout rire, toute atmosphère chaleureuse.

Ils ont parlé, ri, tout au long de la journée à l'extérieur de leur domicile, et réservent ce visage fermé à leurs épouses déroutées.

"Pourquoi?" se demandent-elles, alors que la vie pourrait être si simple et si douce.

Elles ont droit à l'entêtement, à l'assurance arrogante, à la colère, aux menaces et éternels reproches, tout cela coupé par des silences prolongés, pouvant atteindre plusieurs mois.

Manque d'éducation, faiblesse?...

Manque de méditation, d'examen de conscience, de conscience de l'au-delà, de crainte révérencielle...car les cœurs sont endurcis!

Ils ont rayé de leur vocabulaire et de leur comportement la douceur, la tendresse et le respect. Que reste-t-il donc quand les fondements sont absents?

Le terreau des belles paroles est un cœur aimant et dévoué.

Le paysage aride qui règne dans leur poitrine fait des ravages dans leur entourage.
Comment peuvent-ils soutenir la souffrance de celles qui partagent leur vie!

Combien de sœurs en qui j'ai constaté douceur, générosité, talent ou encore courage, m'ont confié que leur époux était la seule personne à ne pas voir en elles ces qualités!

On évoque ce hadîth qui relate le sort de cette femme qui, ayant privé une chatte de sa liberté, l'a laissée mourir de faim.

Qu'en est-il des femmes, dont il est dit dans le Coran: "Gardez-les de façon convenable ou séparez-vous d'elles de façon convenable".

Car la nourriture n'est pas seulement matérielle.

De plus, l'époux ne rend pas sa liberté à son épouse mais la tourmente à petit feu...

N'ont-ils donc pas peur?!

Dieu est plus grand...Dieu est sage...

Craignez-Le et remerciez-Le pour les bienfaits.

Vos épouses sont précieuses.

Ouvrez les yeux...et distribuez l'aumône!

Écrit par : H.M. | 09/08/2016

Les commentaires sont fermés.