1959

22/09/2016

Qu’est-ce donc qu’un authentique républicain ?

Réflexions face à la censure

Un authentique républicain, quand il pense, est cet homme qui développe un esprit critique lui épargnant de verser dans les préjugés et lui permettant de résister à la doxa ambiante. Il ne crie pas au loup pour stigmatiser une communauté, serait-elle musulmane.


Un authentique républicain, lorsqu’il dialogue, est à l’écoute de l’autre et ne lui prête pas une opinion qui ne traduit que ce qu’il a compris à tort, ou pire encore, ce qu’il veut bien entendre. Pas de dialogue de cultures sans une certaine modestie intellectuelle. L’ennemi de la république, ce n’est pas le musulman convaincu, mais celui qui est habité par une arrogance sans limite, et une incapacité à reconnaître l’autre dans sa richesse et sa diversité culturelles.

Un authentique républicain, lorsqu’il porte un jugement, pense par lui-même et ne répète pas stupidement les échos des rumeurs malsaines. Il refuse toute condamnation avant tout jugement, et fait passer la raison avant l’émotion.

Un authentique républicain, face à la foi des autres et à leurs pratiques, montre le plus grand respect : que nul ne s’en prenne à la kippa, à la croix ou au voile. La liberté de conscience est sacrée. Tout comme est sacrée la liberté de pratiquer sa religion. L’islamophobie diffuse est un délit qui relève d’une discrimination abjecte.

Un authentique républicain, lorsqu’il gouverne ou a une quelconque responsabilité politique, conserve des principes de liberté et de vérité, bien au-delà des enjeux électoraux de sa propre carrière. Il ne dresse aucun épouvantail, et ne fait jamais ainsi, de la peur, l’instrument de sa mise en valeur dérisoire. Il n’épouse jamais les vues étroites des agitateurs publics. Ils refusent catégoriquement la haine qui discrimine, la bêtise qui cherche à imposer sa tyrannie. Il ne soutient en aucun cas les censures imbéciles. Dans le domaine, c’est certes une espèce de plus en plus rare…

Dans une république, on dialogue pour se connaître et assurer le vivre-ensemble. Tout peut être ouvertement dit. On n’impose pas le silence, on ne vit pas dans la perspective ignoble de voir des êtres humains disparaître en les dépossédant de leur identité. Hélas, nos démocraties ne sont pas parvenues à éradiquer les relents du fascisme et de l’ultranationalisme.

Un authentique républicain, quand il est journaliste, refuse de tronquer la parole donnée, défend la liberté d’expression, et pas seulement pour Charlie…Il fait passer le débat avant le scoop médiatique qui permet de vendre sa littérature bon marché. Et là, effectivement, nous parlons d’une espèce en voie de disparition.

 

Hani Ramadan

 

23:55 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook | | | |

Commentaires

La vérité est plus belles l'orsqu'elle est rare. Le resistant est plus beau face au menteurs.Chaque coup qui ne me tue pas me rends fort. Plus on m'attaque plus je me dis que je suis dans la vérité(tel est l'enseignement de MalcomX)

Écrit par : abdel | 23/09/2016

Voilà un problème.

La censure touche également ceux qu'elle croit ou prétend protéger:

Le compte @AuthenticRabbis sur twitter en est un exemple intéressant.

Et mainenant, une liste d'athées et d'agnostiques célèbres (penseurs) :

1) Bouddha (il croyait peut-être à «des» dieux», mais non en un créateur tout-puissant). Notons aussi le philosophe bouddhiste le plus célèbre: Nagarjuna.

2) L'école atomiste (Démocrite, Épicure, Lucrèce). Épicure disait croire aux dieux, mais en pratique il vidait les dieux de tout ce qui fait leur intérêt pour l'être humain.

3) Jean Meslier, curé secrètement athée, dont le testament a été diffusé par Voltaire

4) Diderot (au début de sa vie, il était déiste, puis il a évolué vers l'athéisme)

5) D'Holbach, auteur de «Système de la nature»

6) Hume, empiriste célèbre, auteur de «Dialogues sur la religion naturelle» où il réfute le déisme fondé sur la finalité

7) Feuerbach, auteur du livre célèbre «l'essence du christianisme». Qualifié de «père de l'athéisme moderne».

8) Marx, économiste, philosophe et précurseur de la sociologie en plus d'être un militant

9) Darwin, inutile de le présenter. Disons simplement qu'il a perdu la foi pour des raisons qui n'ont rien à voir avec l'évolution. Il a d'ailleurs refusé de donner son appui à un livre qui tirait de la théorie de l'évolution un argument athée.

10) Auguste Comte, créateur de la philosophie positiviste. Dans la «loi des trois états», il prétend que l'évolution de l'humanité l'amène à dépasser la religion et la métaphysique, et à se contenter du savoir scientifique. Malheureusement, il avait une conception bien trop étroite de la science (refus des probabilités, de la théorie atomique, du télescope, etc.)

11) Schopenhauer, philosophe profondément pessimiste et misanthrope, mais néanmoins génial

12) Nietzsche, philosophe qui exerce une énorme fascination depuis quelques décades

13) Renan, historien scientiste

14) Freud, père de la psychanalyse

15) Camus, écrivain

16) Sartre, écrivain et philosophe (ses oeuvres littéraires sont les vulgarisations de sa philosophie)

17) Ionesco, écrivain

18) Bertrand Russell, philosophe, logicien et pacifiste

19) Claude-Lévy Strauss, anthropologue

20) Michel Foucault, philosophe

21) Dirac, physicien ayant participé à la révolution du début du 20ème siècle

22) Gamow, physicien ayant développé la théorie du big bang

23) Stephen Hawking, physicien, athée malgré ses multiples allusions religieuses dans ses livres, allusions sans doute à visée mercantile

24) Stephen Jay Gould, paléontologue

25) Albert Jacquard, d'abord généticien, a touché à plusieurs problèmes scientifiques et sociaux

26) Milan Kundera, écrivain

27) Comte-Sponville, philosophe

28) Axel Kahn, généticien et éthicien

29) Michel Onfray, philosophe

30) Richard Dawkins, biologiste de formation, maintenant spécialisé dans la vulgarisation

Entre censure et libre-pensée il reste peu de place.

Écrit par : Rapper Schwyll | 25/09/2016

Je ne comprends pas votre commentaire, Rapper Schwill....Quel est le problème que vous soulevez? Pouvez-vous précisez votre pensée? Quel est le lien avec "l'authentique républicain"??

Écrit par : Christian | 26/09/2016

C'est quand même assez utopique comme présentation du républicain. D'ailleurs Mr Ramadan le sait comme l'atteste la dernière phrase.

Je crois qu'il y a d'un côté ce qu'on appelle la République, cette opposant à la monarchie, qui se veut "fair" où tous les citoyens sont égaux.
De l'autre il y a les libertés individuelles, dont le principe par définition est de s'arrêter là où commencent celles des autres.

Aujourd'hui, en France, on oppose à la liberté de culte une hypothétique liberté de "ne pas voir de voile". C'est clairement antirépublicain mais ce point de vue que j'expose est partagé par autant de personnes qu'il est existe d'authentiques républicains (je paraphrase le dernier paragraphe); il est donc peu partagé.

C'est là que s'opposent théorie et pratique.
Est-ce que dans un pays maghrébin une femme a le droit de porter une mini-jupe ? Oui.
Est-ce qu'elle peut avoir des problèmes dans certains endroits ? Oui aussi.
Est-ce que finalement elle ne le portera pas ? Finalement oui.
Est-ce que c'est antirépublicain ? Oui également, et pourtant.

Je crois qu'en France on suit la même logique. Je suis musulman et estime que le voile est une affaire personnelle. J'estime aussi que dans un espace délimité avec ses citoyens (un pays), ces derniers ont le droit de choisir leurs mœurs même si de l'extérieur elles peuvent paraître arbitraire (que ce soit pour la jupe comme pour le voile).

Je crois qu'il est temps qu'en Europe l'on s'interroge sur ce qu'est l'Islam local. Quite à donner de mauvaise réponses, au moins qu'on se pose la question. Et ça commence par ce voile qui est à définir: comment et où ?

Écrit par : Abderrezak | 05/10/2016

Les commentaires sont fermés.