1959

01/10/2016

Lettre ouverte au Conseil œcuménique des Églises (COE), 1er octobre 2016, Genève

Un dévot pro-putschiste au COE !

A propos de la venue à Genève du professeur Ahmed al-Tayeb

Mesdames, Messieurs,

C’est avec stupeur et étonnement que nous avons appris que le COE accueille aujourd’hui Monsieur Ahmed al-Tayeb à Genève, invité pour tenir une conférence sur la paix.

Ignorez-vous, Mesdames et Messieurs, que cet homme est le partisan d’al-Sissi, un militaire qui a usurpé dans le sang le pouvoir en Egypte ?

 


« Sur le plan politique, Ahmed al-Tayeb était membre du Parti national démocratique, le parti au pouvoir sous la dictature de Moubarak. Il fut même membre du Haut Comité des politiques, dirigé par Gamal Moubarak, le fils du président déchu et ex-futur dauphin. »[1]

al Tayeb Morsi.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il a reconnu le gouvernement du président Morsi, élu légitimement, mais il a trahi le processus démocratique en prenant le parti des putschistes.

Plus grave encore, il a soutenu un régime coupable de crime contre l’humanité.

Abdel Fattah al-Sissi a réprimé avec une violence inouïe les manifestations qui se sont soulevées dans tout le pays, et particulièrement le sit-in de la place Rabaa, où des civils sans armes ont été massacrés. Il a encouragé militaires et policiers à tirer sur les foules, en faisant comprendre que ces actes ne seraient en aucun cas poursuivis. al Tayib Sissi.jpg

Plusieurs voix se sont élevées pour réclamer la condamnation de ce dictateur qui s’est imposé par les armes, dont celle de Human Rights Watch (HRW). L’organisation parle clairement de crime contre l’humanité. Le dimanche 10 août dernier, les militaires refusaient à Kenneth Roth, le directeur exécutif de HRW, ainsi qu’à Sarah Leah Whitson, sa directrice Moyen-Orient et Afrique du Nord, l’entrée en Egypte pour y remettre un rapport sur le massacre perpétré à Rabaa al-Adawiya le 14 août 2013. Tout montre dans ce dossier que les autorités ont programmé un véritable massacre. « Sur la place Rabaa, l’Egypte a perpétré une des plus grandes tueries de manifestants en une seule journée de l’histoire récente», affirme  Kenneth Roth.

« Il ne s’agit pas, dit-il encore, d’un recours excessif à la force, mais d’une répression violente et planifiée au plus haut niveau du gouvernement égyptien ! »

La Suisse est dépositaire des Conventions de Genève assurant la protection des civils. Al-Sissi est aujourd’hui clairement désigné comme un dictateur responsable de crimes contre son propre peuple.[2]

Or, Ahmed al-Tayeb a soutenu ce régime militaire dans chacune de ses phases comprenant une multitude d’exactions allant du meurtre à la torture en passant par l’incarcération et l’emprisonnement de 60000 (soixante mille) opposants qui croupissent dans les prisons pour avoir réclamé que le choix des urnes soit respecté !)

Et c’est cet homme que vous invitez à Genève pour parler de paix ?

Si cette manifestation devait avoir lieu aujourd’hui, sachez qu’elle salira pour longtemps le COE.

Hani Ramadan

Documentation :

Egypt’s violation of Human Rights

http://haniramadan.blog.tdg.ch/archive/2013/08/20/egypt-s...

Chrétiens contre le coup d’Etat

 Lettre d’un Egyptien chrétien au Président Morsi

http://haniramadan.blog.tdg.ch/archive/2013/11/08/chretie...

 Incarcération du Copte Rami Jean

http://haniramadan.blog.tdg.ch/archive/2013/11/28/egypte-...

Ce régime a envoyé des femmes en prison

http://haniramadan.blog.tdg.ch/archive/2013/12/01/un-poem...

http://haniramadan.blog.tdg.ch/archive/2014/02/25/etudian...

Le massacre de Rabaa vu de Londres

http://haniramadan.blog.tdg.ch/archive/2013/12/12/le-mass...

 

 

 

 

[1] https://www.zamanfrance.fr/article/qui-est-vraiment-ahmed...

 

[2] http://haniramadan.blog.tdg.ch/archive/2015/01/23/la-venu...

 

08:07 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.