1959

28/02/2017

Quelques paroles de Hassan al-Bannâ: "Ne désespérez pas!"

Hassan al-Bannâ, extrait du Traité du 5e Congrès

AL-BANNA.jpg

Ô Frères musulmans !

Ne désespérez pas. Le désespoir ne fait pas partie du tempérament des croyants. Les réalités d’aujourd’hui sont les rêves d’hier, et les rêves d’aujourd’hui sont les réalités de demain. Il reste encore assez de temps pour les réaliser. Malgré la forte manifestation des formes de la corruption, les éléments d’un sain développement restent présents avec vigueur en l’âme de vos peuples croyants. Le faible ne reste pas faible toute la vie, et le fort ne reste pas fort éternellement. Dieu dit dans le Coran :

« Nous voulions favoriser ceux qui avaient été opprimés sur terre et en faire des dirigeants et en faire les héritiers, et les établir puissamment sur terre. » »[1] (Coran, 28, 5-6)

 

[1] Hassan al-Bannâ, Traité du 5e Congrès.

19:35 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Très bon conseil c'est pourquoi nous devons agir conformément aux prescriptions de notre religion car La religion confère à l'homme la force de faire face à l'adversité et sert de rempart contre les réactions dangereuses dues au découragement et à la désespérance.

L'homme religieux, avec une Foi solide en Allah et en Sa Munificence ne doit pas se trouver en état de désespoir total, même aux moments les plus difficiles de sa vie, car il sait bien qu'il bénéficie de la protection d'un Etre qui est Tout-Puissant. En croyant au fait que tout problème peut être résolu et toute impasse peut être contournée avec l'aide d'Allah, un homme religieux parvient à surpasser toute déception et tout désespoir.

Pour cette même raison il arrive rarement qu'un homme religieux souffre d'une réaction aiguë de désespoir telle que le suicide, la dépression nerveuse ou les troubles psychiques qui sont le produit de la frustration et du défaitisme.

Le Saint Coran dit: "Non vraiment, ceux qui sont proches d'Allah n'éprouvent aucune crainte, ils ne sont pas affligés..."(Sourate Yûnis; 10:62)

Écrit par : BAH IBRAHIM PATHÉ | 29/03/2017

Les commentaires sont fermés.