1959

09/04/2017

COMMUNIQUE DE PRESSE ET REPONSE AU MINISTRE DE L’INTERIEUR Matthias FEKL

Ce samedi 8 avril 2017, après avoir donné une conférence à Colmar, le Commandant fonctionnel Bertrand MUESSER s’est présenté pour me remettre un arrêté comprenant une interdiction administrative du territoire français. J’ai été ensuite conduit au commissariat de Colmar, puis à la police des frontières à Mulhouse, pour enfin être ramené à la frontière suisse de Bâle. Toute cette opération s’est déroulée de 14h15 à 18h45. Je tiens à remercier ici Monsieur Bertrand MUESSER ainsi que la police de Colmar, aussi bien que la police des frontières de Mulhouse pour le respect dont ils ont fait preuve et pour leur comportement exemplaire.

 

 


L’arrêté qui émane du « Ministre de l’Intérieur » date du 7 avril 2017, et a été rédigé à Paris. Contrairement à ce qui a été avancé par certains médias, ce document ne m’a pas été remis le vendredi 7 avril, mais seulement le 8 avril, alors que j’étais déjà en France et après la conférence qui a bien été donnée à Colmar. Il a été suivi d’un communiqué de presse en la date du 8 avril 2017, relatant les propos de Monsieur Matthias FEKL, Ministre de l’Intérieur.

Je vais bien entendu faire opposition à cette décision, qui est injustifiée. L’arrêté que présente le Ministre de l’Intérieur comprend en effet des erreurs et une approche réductrice de mes vraies opinions. A titre d’exemple, il me cite : « Une vraie musulmane doit porter le voile intégral en tout lieu et en toute circonstance ; seul son mari doit pouvoir la voir sans son voile. » Or, je n’ai jamais tenu ces propos ! Mon épouse et mes filles portent le voile et montrent leurs visages et leurs mains. Cependant, j’estime qu’une femme a le droit de s’habiller comme elle l’entend, selon ses convictions.

Il relève des paroles qui seraient « discriminatoires à l’égard des femmes », en se référant à une tribune publiée dans Le Monde, en septembre 2002. « Il légitime la lapidation des femmes adultères. » Or, il n’a jamais été question dans cet article, spécifiquement, de la lapidation des femmes. A l’époque, je me suis exprimé clairement contre la lapidation au Nigéria d’Amina Lawal et de Safiya Husaini, qui ont toutes les deux été acquittées. Tout comme je me suis opposé plus récemment à la lapidation de l'Iranienne Sakineh, qui, également, n’a pas subi cette peine. J’ai souligné que cette peine est surtout dissuasive, et qu’il est quasiment impossible de l’appliquer. Quant au thème de la purification par la maladie, il est bien connu en islam, puisque le Prophète Muhammad a répété à plusieurs reprises que toute maladie a une vertu expiatoire et efface nos erreurs. Ai-je le droit d’en être convaincu ? Voyez-vous, Monsieur le Ministre, je n’hésiterai pas, en ce qui me concerne, à prendre la main d’une personne atteinte par le sida, et mourante, pour l’encourager à se tourner vers un Créateur qui selon le Coran « pardonne tous les péchés. »

Cet arrêté reprend les termes d’une polémique à laquelle j’avais pourtant largement répondu, qui m’attribue entre guillemets les propos suivants : « La femme sans voile est comme une pièce de deux euros. Visible par tous, elle passe d’une main à l’autre ». Propos que j’aurais tenus dans une école suisse. Je mets au défi Monsieur Matthias FEKL de le prouver. Je ne me suis jamais exprimé de façon aussi réductrice. Au contraire, j’ai publié il y a quinze ans un article comprenant l’image de la perle et de la pièce de monnaie, et en précisant : «Toute femme voilée n’est pas forcément un parangon de vertu. Pas plus qu’une femme plus ou moins habillée n’est nécessairement un démon. Il reste que la modernité ne protège plus le sentiment de la pudeur, valeur essentielle qui est aux origines de notre humanité. »[1]

 Il me reproche une « hostilité à Israël », en estimant que ma critique du sionisme est « susceptible d’inciter à la haine contre les juifs » ! Il met en doute qu’il existe une forme de « racisme sioniste ». Or, j’ai toujours déclaré que l’antisémitisme est inacceptable, mais que cela ne devrait pas nous empêcher de dénoncer les crimes commis contre les populations civiles à Gaza et en Palestine.

Il me reproche de mettre en évidence le pouvoir des lobbies financiers en France, alors qu’il s’agit d’une réalité objectivement mesurable, notamment dans la presse et les médias, dont l’avenir de plus d’un homme politique, hélas !, dépend…

Il me reproche de contester la version officielle des attentats terroristes, alors que c’est le droit de tout citoyen, dans une saine République, d’exprimer son opinion sur le sujet, en relevant des procédures expéditives menées dans un climat malsain de surenchère médiatique instantanée, et qui vont à l’encontre des principes de l’Etat de droit et de la présomption d’innocence, quand on désigne des coupables, qu’on décide immédiatement que ce sont des islamistes, avant même de connaître qui ils sont, avant qu’ils ne soient complètement jugés et que leur motif soit connu.

Il affirme que je « légitime régulièrement le djihad comme moyen de résistance. »  J’ai pourtant toujours été très clair sur ce sujet : l’islam condamne avec la plus grande fermeté des actions terroristes menées contre des civils. Par contre, le droit à la légitime défense, notamment lorsque la colonisation d’un peuple se poursuit, est reconnu comme étant légitime par tous ceux à qui il reste une once de dignité. La notion de djihad mérite en outre une approche autre que superficielle.[2]

Je ne me souviens pas d’avoir dit que « la majorité des Européens sont islamophobes ». En revanche, j’ai affirmé et j’affirme encore que l’islamophobie s’étend en Europe de façon dangereuse. C’est sans doute en luttant contre ce sentiment pernicieux que l’on contribuerait à désamorcer les tensions qui naissent de la peur et de la désinformation. Mais il faudrait pour cela faire le sacrifice d’une forme de populisme qui comprend malheureusement des avantages électoraux.

Autres allégations : je mettrais en avant des « théories conspirationnistes qui ont pour objet de provoquer la haine à l’encontre des dirigeants français, américains et israéliens. » Loin de verser dans le « conspirationnisme », je ne fais que relever des faits qui prouvent qu’il existe une stratégie à l’origine de la destruction des infrastructures de l’Irak, puis de la Syrie. Le document démontrant la stratégie de l’Organisation Sioniste mondiale, qui date de février 1982, est authentique. [3]

Enfin, affirmer que mes propos « contribuent, du fait de leur caractère insidieux, à provoquer à la haine, voire à la violence, à l’encontre des sociétés occidentales, des femmes ou encore des juifs », ne correspond pas du tout au message que je véhicule, message qui défend le dialogue de civilisations fondé sur le respect du prochain, et non pas sur des préjugés. Les accusations qui consistent à relever mes « prises de position en faveur d’un islam fondamentaliste », et d’être « partisan d’un Etat islamique soumis aux règles de la charia », signifieraient donc que je ne dispose pas de ma liberté d’expression pour avancer certains aspects de la civilisation musulmane. Que veut dire d’ailleurs le mot « fondamentaliste » ?

Enfin, dans le même style de critique qui relève plus d’une composition bâclée que d’un arrêté ministériel, il me reproche de soutenir que « la société laïque n’est qu’une structure creuse et sans objectif ». Or, je ne suis pas le seul à faire le constat que la sécularisation a représenté au cours de notre histoire la disparition de nombreux idéaux qui donnaient sens à la vie, jadis. Cette absence de références et de valeurs est relevée par beaucoup. Par contre, j’ai expliqué tant dans la presse que dans les médias qu’il existe différentes façons de vivre dans un cadre laïc, en définissant une laïcité inclusive, qui permet au juif, au chrétien, au musulman et au libre penseur de vivre dans le respect mutuel. Ce qui démontre encore à quel point les propos de Monsieur le Ministre de l’Intérieur, qui font écho à une certaine presse qui contribue à la désinformation systématique,  sont réducteurs.[4]

Monsieur le Ministre doit comprendre que je défends les valeurs républicaines autant que lui. Je livre à sa réflexion l’article suivant :

Qu’est-ce donc qu’un authentique républicain ?

Réflexions face à la censure

Un authentique républicain, lorsqu’il gouverne ou a une quelconque responsabilité politique, conserve des principes de liberté et de vérité, bien au-delà des enjeux  électoraux de sa propre carrière. Il ne dresse aucun épouvantail, et ne fait jamais ainsi, de la peur, l’instrument de sa mise en valeur dérisoire. Il n’épouse jamais les vues étroites des agitateurs publics. Il refuse catégoriquement la haine qui discrimine, la bêtise qui cherche à imposer sa tyrannie. Il ne soutient en aucun cas les censures imbéciles. Dans le domaine, c’est certes une espèce de plus en plus rare…

Dans une république, on dialogue pour se connaître et assurer le vivre ensemble. Tout peut être ouvertement dit. On n’impose pas le silence, on ne vit pas dans la perspective ignoble de voir des êtres humains disparaître en les dépossédant de leur identité. Hélas, nos démocraties ne sont pas parvenues à éradiquer les relents du fascisme et de l’ultranationalisme. 

Un authentique républicain, quand il est journaliste, refuse de tronquer la parole donnée, défend la liberté d’expression, et pas seulement pour Charlie…Il fait passer le débat avant le scoop médiatique qui permet de vendre sa littérature bon marché. Et là, effectivement, nous parlons d’une espèce en voie de disparition[5].

 

Fait à Genève, le 9 avril 2017

Hani Ramadan

 

 

 

 

 

[1] https://www.letemps.ch/opinions/2016/06/22/qu-hani-ramadan-dit-femme

Lire aussi : Sous le voile islamique, une autre vérité

Hani Ramadan, directeur du Centre islamique de Genève, dit son indignation devant la banalisation et la marchandisation des relations sexuelles entre les hommes et les femmes. Devant l'étalage perpétuel de la chair qu'elles autorisent au prix de la dignité humaine, les sociétés modernes, dit-il, incitent les nouvelles générations à ne rien se refuser.

https://www.letemps.ch/opinions/2001/04/09/voile-islamique-une-verite

Interview: http://haniramadan.blog.tdg.ch/archive/2016/09/08/temps-de-parole-tv-interview-a-mayotte-14-minutes-278681.html

 

[2] Djihad et djihadisme (vidéo, 3 minutes 23). Le poids des mots Voici le début de la conférence qui a été donnée au Centre islamique  de Genève sur ce thème.

https://www.youtube.com/watch?v=LI5SjfOaXJA&feature=youtu.be

 

[3] Extrait d’un article de la revue Kivounim (Orientation), publié par l’« Organisation Sioniste mondiale » à Jérusalem (n° 14, février 1982) : « L’éclatement de la Syrie et de l’Irak en régions déterminées sur la base de critères ethniques ou religieux, doit être, à long terme, un but prioritaire pour Israël, la première étape étant la destruction de la puissance militaire de ces États. (….) Riche en pétrole, et en proie à des luttes intestines, l’Irak est dans la ligne de mire israélienne. Sa dissolution serait, pour nous, plus importante que celle de la Syrie, car c’est lui qui représente, à court terme, la plus sérieuse menace pour Israël. » http://haniramadan.blog.tdg.ch/archive/2014/08/08/quand-le-djihadisme-sert-l-alliance-258618.html

 

[4]Article sur la laïcité : https://www.letemps.ch/opinions/2016/02/14/islam-laicite-...

 Interview sur la laïcité : http://haniramadan.blog.tdg.ch/archive/2016/06/21/rts1-la...

 

[5] http://haniramadan.blog.tdg.ch/archive/2016/09/22/qu-est-ce-donc-qu-un-authentique-republicain-279004.html#more

 

18:26 | Lien permanent | Commentaires (9) | |  Facebook

Commentaires

Courage M.Ramadan. On critique, a juste titre les régimes dans lesquels on emprisonne des personnes pour leurs idées (droits de l'homme, les libertés...), et en France, l'état arrête des personnes pour les mêmes raisons! Nos dirigeants perdraient-ils la tête ?

Écrit par : Dehri | 09/04/2017

Assalam alaykum, mes respects Professeur Ramadan, je vous apporte mon soutien indéfectible suite à cette décision complètement absurbe de vous expulser de France. En réalité cela ne me surprend pas car il s'agit d'une constante dans l'histoire: les hommes porteurs d'un discours de vérité ont toujours été rejetés, emprisonnés, voir tués, à commencer par les prophètes. Par la grâce d'Allah on luttera à vos côtés contre cette injustice Mr Ramadan et vous reviendrez en France. Sachez mes amis français et suisses, que je suis français et que je m'efforce d'oeuvrer pour le bien au service de la société dans son ensemble, et que les écrits, discours et conférences de Mr Hani Ramadan m'ont toujours influencés dans ce sens et continueront à l'être. Que la paix et la miséricorde de Dieu le Très-Haut soit sur vous Professeur.

Écrit par : Djamel | 10/04/2017

Ils trouveront toujours une raison,un motif pour rendre illégal ce qui est légal !Ce qu'ils ne peuvent changer ce sont les idées de femmes et d'hommes libres la liberté d'expression pour eux est un élastique qu'ils étirent à leur guise.Cependant le sionisme reste qu'ile le veuillent ou non une idéologie raciste haineuse.Les palestiniens vivent sous un régime d'apartheid et ce sont les soutiens des occidentaux qui fait se perdurer la situation inhumaine des palestiniens.Jacob Cohen qui a toujours évoqué l'injustice faite au peuple palestinien et le sort réservé aux musulmans en France aurait été expulsable à chacune de ses réactions!Politiquement tout le monde le sait la France n'a jamais été souveraine et libre de ses décisions!Bon courage et je vous prie de croire en notre soutien fraternel.

Écrit par : Chabbi Mohamed Najib | 10/04/2017

Assalamou'alaykoum Monsieur Ramadan,

La vie est fait de dualités. Il y a du bon et du mauvais, de la justice et de l’injustice, de la miséricorde et de l’oppression, de l’amour et de la haine, de la vérité et du mensonge, etc. Notre rôle ici-bas est de vivre selon les commandements d’Allah (Soubhanahou Wa Ta’ala), en recherchant Sa satisfaction, et en évitant Sa colère.

Ce n’est pas dans cette vie que justice sera faite. Si c’était le cas, il n’y aurait nul besoin d’un Jour du Jugement ou d’une Akhira.

Dans la sourate la grande perte (At-Taghābun):11 il est dit – Nul malheur n’atteint [l’homme] que par la permission d’Allah. Et quiconque croit en Allah, [Allah] guide son cœur. Allah est Omniscient.

Dans la sourate 2 verset 155 à 157, Allah dit: Très certainement, nous vous éprouverons par un peu de peur,de faim et de diminution de biens,de personnes et de fruits. Et fait la bonne annonce aux endurants, qui disent, quand un malheur les atteint : « certes nous sommes à Allah, et c’est à Lui que nous retournerons ». Ceux là reçoivent des bénédictions de leur Seigneur, ainsi que la miséricorde ; et ceux là sont les biens guidés.

Je prie qu’Allah (Soubhanahou Wa Ta’ala) ôte toute épreuve et difficulté de votre vie, qu’Il vous comble d’une vie saine et qu’Il vous aide à vous souvenir de Lui jour et nuit. Qu'Allah (soubhanahou Wa Ta'ala) vous accorde la plus belle patience.
Courage à vous Monsieur Ramadan et à votre famille.

Écrit par : Nadia | 10/04/2017

Face à l'intimidation le choix de l'engagement.

Écrit par : Ammar | 11/04/2017

J'ai eu l'occasion de passer une journee avec cheik hani ramadan dont l'intelligence est démesurée et ce fut une journée très enrichissante et à aucun moment il a eu de propos dur ou comme on le décrit de radical franchement c'était une des plus belle journée . Merci encore hani ramadan

Écrit par : El abbouni | 12/04/2017

Salam aleykum wa rahmatullah wa barakatuh M. Ramadan,

Vous avez tout notre soutien dans cette injustice qui vous touche.
Nous n'en doutons pas, un misérable coup politique, un ramassis de mensonge pour faire taire un homme qui ose dire la vérité, et qui forcément dérange.
Mais la vérité finit toujours par triompher, tôt ou tard.
C'est une épreuve car très certainement Dieu Swt vous aime. Et Il est sans aucun doute Le plus sage !
Nous vous recommandons, ainsi qu'à nous-même, la patience face à toute épreuve et la force de ne jamais baisser les bras dans cette vie de lutte.
Nous sommes à vos cotés par nos invocations !
Si nous pouvons faire quoi que ce soit de plus (pétitions, lettres à nos députés ou autre...) que vous jugerez utile et pertinent, nous sommes prêts!

Fraternellement,

Écrit par : Inchirah | 13/04/2017

Permettez-moi de m'exprimer sur cette problématique en poétesse tant le sujet m'attriste:

Prévisible Scénario

Les mots ont-ils encore un sens
Dans un état qui les décapite
Comme à l'époque de la guillotine?
La voix des savants s'élève
Mais voici qu'un tyran de passage
Cherche à en avilir la portée
Des défenseurs arrivent en nombre
Et promulguent une réparation d'injustice
Mais le mal est fait...
Les mémoires sont suintées à jamais
La haine des stupides forme de multiples flaques d'eau nauséabondes
Que personne ne juge utile de nettoyer
Monsieur Ramadan est blanchi à la bonne vieille eau de javel de la démocratie
Et chemine à nouveau comme neuf dans le pas des Saints
Mais qu'en est-il de nos enfants?
Qui ont assisté impuissants au combat stérile de leurs ancêtres
Quelle confiance nourrir?
Quelle défiance cultiver?
Dans un monde agonisant qui
Accorde son aval aux arrêtés arrogants
Qui cloue au pilori les promoteurs de concorde?
Nos enfants je les vois déjà renverser
Les imposteurs trônifiés (momifiés)
Je me méfierai de leur apparente indifférence
La colère a grondé au plus profond d'eux-mêmes
Et ils ont décidé du jour au lendemain de ramener le Paradis sur terre
En chassant de leurs trônes les rois goulus
Et en les exilant là où le Ridicule
Et l'Opprobre ne feront qu'une bouchée d'eux
Bon appétit Saints et Insolents!
De toute manière c'est l'Omnipotent qui sonnera les douze coups de minuit!
BQ

Écrit par : BQ | 13/04/2017

A ceux qui veulent que l'on use des libertés uniquement à leur manière, les frères Ramadan font peur, car ils sont ancrés dans des valeurs spirituelles, ni à acheter, ni à vendre.
Les socialistes au pouvoir se montreraient subitement plus lepénistes que Marine, histoire de gagner une nouvelle frange d'électeurs ?
Il me frappe de voir la presse unanime à taire qu'à la suite de son exclusion injustifiée de l'école publique genevoise, Monsieur Hani Ramadan a gagné devant le Tribunal administratif. Parions que, cette fois encore, il gagnera, simplement parce que la censure décrétée à son encontre ne repose sur aucun argument juridiquement fondé.
Dans quelque mois ou quelques années, la France qui torturait des musulmans pendant la guerre d'Algérie sera une fois de plus épinglée pour son islamophobie. Cette dernière ne relève hélas pas d'une obscure théorie du complot, mais elle est vécue au quotidien par de nombreux croyants, des femmes voilées en particulier, insultées dans la rue.
Enfin, dans le même article, je lis que le Centre islamique serait étroitement surveillé par les services secrets et que ce serait un nid de candidats à la radicalisation. Peut-on imaginer que des personnes qui mijotent un attentat aillent le faire sous les yeux de la police ?
Pour ceux qui ont la chance de voir Monsieur Ramadan œuvrer, il ressort de l'évidence qu'il agit au contraire comme un démineur, par un travail social extraordinairement généreux, inspiré par une véritable vocation sacrée.
J'ai confiance dans le fait qu'il trouvera toujours, dans sa haute spiritualité, la force de faire face à ces sempiternelles accusations, aussi peu sérieuses dans leur fondements, mais aussi ravageuses que les procès de sorcellerie qui ont conduit environ 70 000 personnes au bûcher.

Yvonne Bercher.

Écrit par : Yvonne Bercher | 14/04/2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.