1959

11/02/2018

NON A LA CENSURE


"Conspirationnisme, antisémitisme et antisionisme"


Par Hani RAMADAN


La vidéo : 

https://www.youtube.com/watch?v=S2OCZ2D_rVE

10:10 | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook | | | |

Commentaires

AFFAIRE RAMADAN : ANALYSES JURIDICO-POLITIQUES

Les passages importants d’un article très interessant écrit par un juriste qui est loin d’avoir une sympathie personnelle pour Tariq :

1- Le parquet de Paris a été saisi de deux plaintes il y a déjà quelques mois. Le parquet de Paris a procédé à une enquête préliminaire.

2- D’après certaines informations, il semble que l’enquête préliminaire ait été excessivement à charge contre Tariq Ramadan. Par exemple, on ne comprend pas pourquoi les multiples contradictions dans les dépositions des plaignantes n’ont pas été abordées.

3- Les avocats de Tariq Ramadan n’ont eu accès au dossier de la plaignante anonyme que très tardivement, ne permettant plus de relever les contradictions multiples du dossier.

4- L’avocat de Tariq a transmis aux enquêteurs il y a quelques mois une pièce au dossier pouvant éventuellement fournir un alibi. Il est aberrant que les enquêteurs n’aient pas pris le temps de vérifier cette information.

5- L’absence de transmission par le parquet aux services de police de cette pièce importante est surprenant.

6- Il semble aussi que l’hypothèse incroyable de “l’oubli volontaire” de ce document qui a disparu du dossier ne soit pas complètement absurde.

7- Sur la chaîne BFMTV, l’avocat de la plaignante a indiqué que la détention est destinée à empêcher toutes pressions sur de futures plaignantes. C’est pourtant un motif d’incarcération non reconnu dans le code de procédure pénal (art. 144)

Conclusion :

A- Tous ces éléments nous amènent à s’interroger sur l’existence d’une stratégie politique autour de la gestion juridique du cas Ramadan.

B- L’enjeu ne serait donc pas pour l’instant de construire un dossier pour obtenir une condamnation de Tariq Ramadan devant une cour d’assises dans quelques années, mais de le garder en détention quelque temps, suffisamment pour le salir et le faire taire.

(Éléments extraits et reformulés de l’article écrit par le juriste Régis de Castelnau qui est loin d’avoir de la sympathie pour Tariq Ramadan. )

Source :
http://www.vududroit.com/2018/02/ramadan-en-prison-et-maintenant/

Écrit par : Chatar | 13/02/2018

Non à l'injustice liberez Tarik Ramadan en l'enfermant vous enfermez tous les musulmans oú est la devise de la France que l'on aime tant oú sont ses valeurs LIBERTÉ ÉGALITÉ FRATERNITÉ

Écrit par : Mercier | 15/02/2018

Il y a tant d'innocents en prison et de criminels en liberté. Agissons et inversons la tendance.

Écrit par : Belhaimeur | 16/02/2018

Enfin du discernement. Merci

Écrit par : ACHI | 18/02/2018

Avons-nous, simples citoyens, le pouvoir, la force comme écrit par Belhaimeur, d'inverser la tendance en question?

Écrit par : Myriam Belakovsky | 18/02/2018

Manifestations.

Écrit par : Arnault | 21/02/2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.