1959

14/03/2018

VIDEO EXCLUSIVE : TARIQ RAMADAN S’EXPRIME SUR SON AFFAIRE

 Tariq Ramadan affirme être « totalement innocent »

14 mars 2018

https://lemuslimpost.com/document-exclusif-lemuslimpost-tariq-ramadan-confidences-affaire.html

TARIQ 2.png

13:24 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook | | | |

Commentaires

On est content de le savoir, mais pour la vérité je vais m'en remettre à la justice.

Écrit par : Maurice | 14/03/2018

السلام عليكم
اسف جدا عما حدث للأخ الدتور الفاضل طارق رمضان

Écrit par : Abdinasir Ibrahim | 14/03/2018

Il faut vraiment regarder cette vidéo. C'est poignant, j'en ai encore les larmes aux yeux. On le sent tellement sincère! C'est honteux de s'acharner pareillement sur un homme de cette qualité et de le faire souffrir à ce point. Ses prêches ont apporté tellement de réconfort à tant de gens. Tout ça est trop injuste.

Écrit par : Mario Jelmini | 14/03/2018

Il est innocent .C'est un coup monté de A à Z .Le dossier est bourré de contradictions .En principe quand un dossier est remplis de contradiction on n'emprisonne pas le présumé coupable:
Les contradcitions de AYARI
» Il avait une assiette de patisseries orientales à la main. Il m’en propose. Donc, moi je lui dis non », confie-elle à la journaliste.

Or, dans son livre, elle écrit mot à mot :
» J’en pris une pour ne pas me montrer impolie… »

Deuxième contradiction de haute importance, elle affirme toujours à la journaliste que Tariq Ramadan après avoir « abusé » d’elle lui aurait dit :

« Tu partiras discrètement après moi.. »

Or dans son livre, elle écrit :

« Il m’obligea à quitter la chambre bien avant lui. »

Des contradictions que Henda Ayari n’a pas su expliquer.

Les contradictions de "Christelle"

Après avoir soutenu ne pas connaître Henda Ayari, Christelle s’est mystérieusement souvenue que les deux femmes s’étaient parlé en 2012.

D’après le Parisien un contact qui s’était fait par l’entremise de l’idéologue d’extrême droite Alain Soral (hostile à l’idéologie de Tariq Ramadan) qu’Henda Ayari avait contacté pour lui faire part de ses mésaventures.

« Il m’a dit qu’il connaissait certaines de ses maîtresses et qu’il allait me mettre en lien avec elles », détaille-t-elle.

Les avocats de Tariq Ramadan ont porté plainte pour « subornation de témoin », soupçonnant de potentielles collusions.

Sans compter que "Christelle " raconte qu'il aurait pris tous ses vêtements après le soit disant viol et aurait quitté la chambre tandis que dans une autre déclaration,elle prétend qu'il aurait mis tous ses vêtements en hauteur sur un meuble pourqu'elle ne puisse pas les atteindre parce que soit disant ,elle serait handicapée

https://breaknews.fr/2018/02/14/affaire-ramadan-les-temoignages-contradictoires-des-plaignantes-se-multiplient/

3christelle " a été incapble de décrire la cicatrice que Tariq Ramadan a à l'aine ni l'endroit exact où se situe la cicatrice.POurtant cette cicatrice était visible par ses coéquipiers car c'est une cicatrice pas si intime que ça.La preuve en image
https://youtu.be/HtY4Le2sqSM

Les 2 plaigantes mentent quant au fait qu'elles ne se connaissaient pas avant leur déôt de plainte

Si « Selon un procès-verbal dont l’AFP a eu connaissance, les relevés téléphoniques ne font apparaître aucun contact direct entre Henda Ayari et Christelle entre le 6 mai et le 6 novembre 2017», les enquêteurs sont parvenus à montrer « des communications fréquentes de chacune avec la ligne de Fiammetta Venner, une intime de Mme Fourest (116 fois pour Christelle et 156 pour Mme Ayari), sur cette même période de six mois.

https://oumma.com/la-defense-de-tariq-ramadan-pointe-lombre-de-la-collusion-autour-des-deux-plaignantes/

"Selon nos informations, dans la même note, la défense du théologien s’interroge également sur les explications de Christelle qui, après le viol qu’elle dit avoir subi, n’a pas quitté la chambre d’hôtel avant le retour de son agresseur présumé. « J’étais groggy et je suis tombée dans les pommes un moment », a-t-elle confié lors de la confrontation, ajoutant que l’islamologue avait quitté la pièce en emportant toutes ses affaires -robe, chaussures, téléphone- « dans un grand sac blanc ».

Dans sa plainte, cette femme qui souffre d’un handicap aux jambes avait initialement expliqué que Tariq Ramadan avait mis sa robe « sur une étagère en hauteur » de manière à ce qu’elle ne puisse pas l’atteindre."

http://www.leparisien.fr/faits-divers/pourquoi-tariq-ramadan-conteste-son-placement-en-detention-12-02-2018-7555755.php

Écrit par : Djamila | 15/03/2018

Les commentaires sont fermés.