1959

20/10/2018

SERMON AUDIO (9 :52) - 19 octobre 2018

Dieu est Doux (Rafîq). Suivi de propos sur la mort du journaliste Jamal Khashoggi et les agissements du prince héritier (dès la 8e minutes).

Audio

En français : http://www.cige.org/Sermons/DieuEstDoux_f.mp3

En arabe : http://www.cige.org/Sermons/DieuEstDoux_a.mp3

khashoggi.png

Texte du sermon :

 


La douceur est l’une des qualités divines qui sont mentionnées dans les traditions authentiques. Al-Bukhârî rapporte dans son Sahîh[1], d’après ‘Urwa, que ‘Âïsha – Dieu soit Satisfait d’elle – a dit : « Un groupe de juifs ont demandé la permission d’entrer chez le Prophète (Dieu le couvre de bénédictions et de paix) et ils lui ont dit : « As-sâmu ‘alayka ! » (ce qui signifie : « la mort soit sur toi ! », au lieu de dire : as-salâmu ‘alaka : « la paix soit sur toi ! » Expression détournée qui révélait leur degré d’hostilité au Prophète.) Je répondis, poursuivit ‘Âïsha : « Plutôt, que la mort et la malédiction soient sur vous ! » Le Prophète me reprit aussitôt et dit : « Ô ‘Âïsha ! Dieu est Doux (Rafîq), Il aime la douceur en toute chose. » Muslim rapporte également que le Prophète  a dit à ‘Âïsha : « Ô ‘Âïsha ! Dieu est Doux, Il aime la douceur en toute chose. Il donne pour la douceur ce qu’Il ne donne pas pour la violence ni pour aucune autre qualité. »

Ce hadith montre donc clairement que la douceur est un Attribut divin, et que Dieu possède de cet Attribut la part la plus élevée et la plus complète, selon ce qui convient à Sa majesté et Sa perfection, – Glorifié soit-il –.

Ar-rifq est un mot qui signifie la douceur, et renvoie à l’idée de rendre les choses faciles, de ne pas se précipiter avec violence. Son contraire est al-‘unf : la violence, terme qui exprime aussi la dureté et la brusquerie. Ar-rifq indique également que Dieu agit avec nous avec la plus grande douceur, en nous permettant de progresser et de suivre notre chemin étape par étape. Le destin qui est le nôtre témoigne aussi de cette qualité divine, même si nous n’en avons pas toujours conscience. 

Plusieurs choses attestent de cette Qualité divine : la douceur.

Il y a d’abord la douceur que Dieu manifeste vis-à-vis de Ses serviteurs et que l’on observe dans Ses lois, Ses commandements et Ses interdictions. Ainsi, Il ne leur impose pas ce qu’ils n’ont pas la capacité de réaliser, et Il a établi que l’homme n’est tenu d’accomplir ce qui lui est ordonné que dans la mesure de ses possibilités. Il leur a facilité un grand nombre d’actions à partir du moment où leur réalisation implique une peine, leur permettant ainsi de bénéficier de mesures d’allégements, comme de Sa douceur et de Sa miséricorde. Exemples : la possibilité de faire des ablutions sèches si l’on manque d’eau, de joindre et d’écourter les prières quand on est en voyage, de rattraper les jours de jeûne quand on est malade ou en voyage, etc. Par ailleurs, Dieu n’a pas imposé certaines obligations ou certaines interdictions d’un seul trait, mais progressivement, afin de laisser aux croyants le temps de s’adapter aux nouvelles normes régulant désormais leurs vies.

Il y a ensuite la douceur qu’Il manifeste lorsque l’homme vit dans l’erreur et le péché. Dieu ne précipite pas son châtiment, afin de lui donner l’occasion de revenir à Lui, d’obtenir Son pardon et de retrouver la raison. Dieu dit ainsi dans le Coran : 

« Et ton Seigneur est le Tout Pardonnant, le Détenteur de la miséricorde. S’Il s’en prenait à eux pour ce qu’ils ont acquis, Il leur hâterait certes le châtiment. Mais il y a pour eux un terme fixé à l’exclusion duquel ils ne trouveront aucun refuge. » (Coran, 18, 58)

Dieu – Glorifié soit-Il – nous montre dans ce verset que s’Il s’en prenait aux hommes pour leurs péchés, comme leur incroyance ou leurs actes de désobéissance, Il précipiterait leur châtiment du fait de la laideur de ce qu’ils font.

Cependant, Il est Patient, Longanime et Doux. Il ne hâte pas leur punition, mais Il leur accorde un délai sans pour autant négliger le jugement qui viendra inéluctablement.

Autre signe de cette Qualité divine : la religion de Dieu se caractérise entièrement par la douceur, la facilité et la miséricorde. Il a ordonné à Ses serviteurs d’agir avec douceur. Il leur a fait savoir qu’Il donne à celui qui se comporte avec douceur ce qu’Il ne donne pas à celui qui est violent et que la douceur est un embellissement. Il leur a fait savoir que tout musulman doit agir avec douceur en toute chose et dans toutes les situations, en s’écartant de la précipitation, des élans imprudents et des réactions excessives, car la précipitation vient du diable, et celui qui agit sous son emprise n’en retire que désolation. Il suffit au contraire, pour relever le caractère noble de la douceur, de considérer que le Très Miséricordieux  aime cette qualité. Il est Doux et Il aime la douceur.

La Sunna nous incite à nous comporter avec douceur en toute chose. ‘Âïsha – Dieu soit Satisfait d’elle – rapporte que le Prophète (Dieu le couvre de bénédictions et de paix) a dit : « Une chose n’est pas ornée de douceur sans être embellie ; et elle n’en est pas privée, sans être enlaidie. » (Muslim)

Et d’après Jarîr – que Dieu soit Satisfait de lui – le Prophète a dit : « Celui qui est privé de douceur est privé de tout bien. » (Muslim)

Âïsha – Dieu soit Satisfait d’elle – rapporte encore que le Prophète a dit : « Celui à qui a été donnée sa part de douceur, lui a été donnée la part qui lui revient du meilleur que comprend ce bas monde et la vie dernière. Le bon comportement comme le bon voisinage  mettent la prospérité au sein des foyers, et augmentent les jours de la vie. » (Ahmad, avec une bonne excellente de transmission)

Notre Prophète  était le plus doux des hommes. De nombreux récits de sa vie en témoignent : sa façon d’inviter les gens à l’Islam, comme sa façon de corriger leurs erreurs. Abû Hurayra rapporte ainsi qu’un bédouin urina dans la mosquée. Les gens se levèrent en vue de le réprimander, lorsque le Prophète  les interpella en ces termes : « Laissez-le et versez sur son urine un seau d’eau. Vous n’avez été envoyé que pour faciliter (les choses) et non pour les rendre difficiles. » Le Messager de Dieu  appela ce bédouin à lui et lui dit : « Ces mosquées ne conviennent pas pour qu’on y laisse urine et souillures, mais elles sont plutôt faites pour le rappel de Dieu (le dhikr) – à Lui la Puissance et la Majesté –, pour la prière et la lecture du Coran. » (Al-Bukhârî) Notre Seigneur est Doux et Il aime la douceur. Notre religion est entièrement douceur et sa pratique nous a été facilitée. Notre Prophète (Dieu le couvre de bénédictions et de paix) nous offre le modèle le plus complet de l’homme qui agit avec douceur. C’est donc un devoir pour nous, mes frères et sœurs en Islam, de nous comporter avec douceur.

Nous demandons à Allah de mettre de la douceur dans nos cœurs, de la douceur dans nos paroles et de la douceur dans nos actions. Allâhumma âmîn !

khashoggi.png2.jpg

Sa mort nous émeut à juste titre.

Mais pourquoi la presse et les médias ne s'inquiètent-ils pas du sort de 80000 détenus en Egypte, dont de nombreux journalistes? Et du sort des savants musulmans incarcérés par MBS ? Et de la famine au Yémen?

Et pourquoi cette brusque prise de conscience à l'unisson, qui fait bien mal écho à une conspiration du silence qui dure depuis trop longtemps, quand ce sont des musulmans élus qui meurent ?

 

 

[1] Recueil de traditions authentiques.

21:30 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Nous devons aussi condamner d'une façon ferme et claire les agissements des dictateurs arabes qui portent atteinte à notre douce religion. Ces régimes malheureusement et au fil des années ont fortement participé à la création de cette image insalubre de l islam

Écrit par : Ilias | 20/10/2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.