1959

Islam et engagement

  • Paroles du vendredi

    Imprimer

     « Une invitation à l’Islam »

    couleur-mer-bleue.jpg

    https://www.facebook.com/1552411184877680/videos/1025031191614814/ 

    https://youtu.be/UOluUdlRgkc 

    Cordialement

     

    BONNE SEMAINE !

  • Rencontres du vendredi :  8 octobre 2021, 19h30

    Imprimer

    Exposé-Débat

    Centre Islamique de Genève
    104 Rue des Eaux-Vives



    Entre maghrib et ‘ishâ’

    Cycle :

    Le juste milieu en Islam

    • Introduction

    Par Hani Ramadan

     Suivi d’un concours avec de nombreux prix

    Entrée libre

    Apporter masques et tapis

  • Non au mariage pour tous

    Imprimer

    Position sur la votation populaire du 26 septembre 2021

     

    Bien que l’on puisse prévoir que le OUI va l’emporter, étant donné le contexte actuel, il est important que les musulmans votent et s’expriment clairement contre le mariage pour tous pour les raisons suivantes :

    L’union entre deux hommes et deux femmes est contraire aux principes de l’Islam, tels qu’ils sont énoncés dans ses sources authentiques, le Coran et la Sunna. Ces principes se retrouvent pareillement dans l’enseignement des grands Prophètes de la tradition monothéiste – Dieu les couvre de bénédictions et de paix –.

    Nous rejoignons par ailleurs la position de ceux qui pensent que la conception traditionnelle du mariage doit être protégée, parce qu’elle est garante d’une filiation reconnue et assumée. Le droit de l’enfant de connaître un père et une mère doit passer avant le droit d’avoir un enfant pour les couples de mêmes sexes.

    Nous tenons à préciser que cette position ne saurait être interprétée comme une invitation à stigmatiser par la violence et les insultes les personnes LGBT. Nous nous engagerons plutôt dans la voie d’un dialogue ouvert et constructif avec chacun, et sans exclusion aucune.

    Centre islamique de Genève

    Hani Ramadan

     

  • Paroles du vendredi

    Imprimer

    « Unissons-nous autour du Coran ! »

    couleur-mer-bleue.jpg

    https://www.facebook.com/1552411184877680/videos/2649222785380576/

    https://youtu.be/X8o0TEEirCE 

    BONNE SEMAINE !

  • Reprise des cours d'arabe et des cycles d’études islamiques dès le 13 septembre 2021

    Imprimer

    Bienvenue au 104, rue des Eaux-Vives !

     

    image Coran.jpg

    http://www.cige.org/cige/activites/cours_du_soir_de_langue_ara.html

    http://www.cige.org/cige/activites/cycles_detudes.html

    http://www.cige.org/cige/activites/cours-pour-enfants-2016.html

    cours arabe.png

  • Talibans : un éclairage différent

    Imprimer

    Depuis la victoire éclair des talibans, les commentaires donnés par la presse et les médias en Occident vont tous dans le même sens : il s’agit d’un désastre pour le peuple afghan, mais aussi une menace pour la région qui risque de verser dans le terrorisme. N’existe-t-il pas cependant une autre façon de voir les choses ?

    D’abord en observant que des reportages récents montrent des talibans qui maintiennent ouvertes des écoles fréquentées par des jeunes filles, et qui déclarent que, désormais, la filière des études leur est ouverte jusqu’à l’Université, et qui ajoutent que le port de la burqa ne sera pas obligatoire. Des talibans qui une fois la capitale Kaboul prise, affirment abandonner toute idée de vengeance, en avançant qu’ils auront besoin des compétences de chacun, y compris de ceux qui ont largement collaboré avec l’administration américaine. Des talibans qui proposent d’établir des liens et des ponts entre leur pays et les gouvernements étrangers, sans omettre les Etats-Unis et l’Union européenne.

    talibans 2.jpg

    Talibans : les connaissons-nous vraiment, aujourd'hui?

    On nous présente par ailleurs l’image de gens terrorisés par la venue des talibans, et on met en avant la perspective d’un afflux de réfugiés. Sur le terrain cependant, les choses se sont passées autrement pour la grande majorité de la population, profondément enracinée dans les valeurs de l’islam : les villes sont « tombées » les unes après les autres sans confrontations majeures. Les Afghans, conscients d’avoir été privés de leurs droits par une administration corrompue au service d’une puissance militaire étrangère, ont accueilli les talibans en libérateurs. Malgré les moyens disproportionnés mis à disposition de l’armée américaine, celle-ci n’a jamais pu venir à bout des talibans parce que ces derniers ont toujours bénéficié du soutien du peuple qui aspire à la paix qui n’est jamais venue de l’extérieur. Il garde dans sa mémoire le souvenir de bombardements américains qui ont visé à de multiples reprises des civils.

    Aujourd’hui, la prudence s’impose pour les Afghans. Il est à craindre que la force armée ne reprenne le dessus selon une stratégie bien concertée : comme les Russes avant eux, les Américains ont été dépassés par la guérilla afghane, et ils n’ont jamais réussi à maîtriser l’ensemble de ce pays. Le choix du retrait est peut-être le prélude d’une agression aérienne de plus grande ampleur, ou en tous les cas de nouvelles tensions savamment orchestrées dans l’ombre, qui permettront de déstabiliser les talibans en soumettant leur régime à des attentats terroristes et une reprise du cycle de la violence. Imaginer que les « grandes puissances » abandonneront la pièce maîtresse que représente l’Afghanistan sur le plan géostratégique est une grossière erreur. Le scénario irakien va-t-il à nouveau se reproduire ?

    Cependant, les Afghans ont retiré des leçons des énormes erreurs qu’ils ont commises dans le passé : qu’il s’agisse de la guerre civile entamée au lendemain de la chute de Mohammad Najibullah, en 1992, ou des tensions qui ont accompagné la première prise de Kaboul par les talibans en 1996.  Plus personne, y compris ces derniers, ne veut revivre la même histoire calamiteuse.

    Entre nous, citoyens occidentaux et talibans, existe un vaste réseau d’influences qui cache certaines vérités. Ces femmes et ces hommes n’ont-ils pas su résister à l’armée la plus puissante du monde ? On parle d’eux sans jamais leur donner la parole, sinon en y ajoutant des commentaires peu avantageux. Dès qu’il est question d’eux, on tombe dans le registre de la grossièreté. On les diabolise sur la base d’informations qui sont toujours répétées par les mêmes, et que le citoyen lambda ne prend même pas le temps de vérifier, tant ses préjugés sur l’islam ont pris ainsi de l’ampleur. Pourtant, les chaînes arabes où les porte-parole des talibans interviennent actuellement montrent des responsables maîtrisant parfaitement l’arabe et l’anglais, et s’exprimant avec subtilité sur leur volonté de sortir de la guerre et d’entamer une nouvelle ère de dialogue.

    L’avenir nous dira si l’autre camp saisira cette occasion, ou si, décidément, la barbarie reprendra le dessus.

    Hani Ramadan

    Le Temps, Opinion

    24 août 2021 

     https://www.letemps.ch/opinions/talibans-un-eclairage-different

  • Bulletin du Centre islamique de Genève n°80, août 2021

    Imprimer

    Bonjour,

    Bonne lecture et cordialement

    Bulletin n°80

    À la lumière du Coran : aumônes annulées et aumônes bénies
    Eviter ce qui annule les bonnes actions
    Avec ‘Abdu l-Qâdir al-Jîlânî : La clairvoyance du croyant

    http://www.cige.org/DocPDF/Bulletin_80.pdf

  • Sont-ce des êtres humains ?

    Imprimer

    Ils parlent d’humanisme, et laissent se noyer en mer, à leurs frontières, des enfants, des femmes et des vieillards qui fuient la guerre ou la misère.enfant noyé.jpg

    Ils parlent de démocratie, et leurs peuples se laissent mener comme des troupeaux, conduits par les directives d’une dictature sanitaire qui ne dit pas son nom.

     ouïghour camp 2.jpgIls parlent de droits humains et ils accueillent les tyrans sanguinaires en fermant les yeux sur les camps de concentration où l’on torture et extermine par millions des croyants.

     Ils parlent de « Conventions » et laissent des enfants à la merci des armées barbares, massacrés à Gaza sur l’autel du veau d’or et desenfant tué Gaza.jpg lobbies financiers.

     

    Ils parlent de civilisation et de progrès, et prônent les vertus de la « liberté » et du désordre sexuel, tout en s’en prenant aux femmes vertueuses pour leur arracher leurs foulards qu’ils donnent pour synonyme de la terreur.

     amalgames voile.png

    Ils seront offensés par ce discours en le considérant comme la caricature de la caricature qu’ils sont.

    Mais les meilleurs d’entre eux se reconnaîtront dans ce miroir hideux.

    Parce que les faits démontrent que tout ce qui est dit là est vrai.

     

    Hani Ramadan

     

     

  • Profiter des dix premiers jours du mois de dhu -l-hijja

    Imprimer

    Cette année, ces jours commencent le dimanche 11 juillet 2021

    Sermon

    En français :

    www.cige.org/Sermons/10PremiersJoursDhu -l-hijja_f.mp3

    En arabe :

    www.cige.org/Sermons/10PremiersJoursDhu -l-hijja_a.mp3

     

    images.jpg

    Texte :

    https://haniramadan.blog.tdg.ch/archive/2012/10/18/sermon-les-vertus-des-dix-premiers-jours-du-mois-de-dhul-hij.html

  • Paroles du vendredi

    Imprimer

    « Se souvenir de la mort qui vient »

    https://fb.watch/v/QXOcL1ZB/

    https://youtu.be/pENEqMeSl6c

    couleur-mer-bleue.jpg

     Cordialement et 

    BONNE SEMAINE !

  • OPINION 24Heures, 2 juillet 2021

    Imprimer

    Les Frères musulmans

    • Un mouvement pacifique et populaire

    À propos de l’article intitulé « La mosquée de Prilly cumule les invités sulfureux » («24 heures » du 29 mai 2021).

    En réaction à votre article, je tiens à apporter les éléments suivants. Les Frères musulmans constituent un mouvement qui demeure dans son engagement citoyen pacifique et populaire dans le monde. Il a offert à l’Égypte son premier président civil, et gouverne ou participe à la gouvernance de plusieurs pays, du Maroc à l’Indonésie. Ce mouvement défend la liberté de la presse et le respect de la volonté populaire, contrairement aux putschistes égyptiens. Vous présentez de façon négative une organisation derrière laquelle se tiennent des femmes et des hommes qui sont aujourd’hui victimes de torture, d’exclusion et d’arbitraire. C’est votre approche.

     image.png

    Le Dr Mohamed Morsi
    Frère musulman. Élu par les urnes. Destitué par les armes. 
    Mort en prison.
     

    Mais encore, si je suis certes l’un des petits-fils de Hassan al-Banna, fondateur des Frères musulmans, je me demande ce que signifie votre éclairage, étant donné que je combats les putschistes en Égypte et me bats pour les droits de l’homme et l’arbitrage des urnes dans mon pays d’origine.

     Vous agitez en évoquant mon nom l’épouvantail de la peur et du discrédit. Je vous invite, en ce qui me concerne, au dialogue plutôt qu’à des raccourcis qui conduisent à nuire non seulement à ma personne, mais aussi aux institutions musulmanes de Suisse, dont le Complexe culturel des musulmans de Lausanne, dont je considère qu’il agit dans le respect des normes suisses en toute légalité.

     J’ajoute que nous vivons, Dieu merci, dans un pays où jusqu’à présent, on peut exposer librement les convictions idéologiques et politiques auxquelles on adhère sans finir en prison sous le prétexte fallacieux de verser dans le terrorisme. Il serait bon que cette liberté ne soit pas remise en cause. 

    Hani Ramadan, directeur du Centre islamique de Genève

  • Paroles du vendredi

    Imprimer

    « Education morale de nos enfants : la véracité »

    (20+) Facebook

    Paroles du Vendredi: ”Education morale de nos enfants: la véracité” - YouTube 

    « Education morale de nos enfants : la correction du langage »

    (20+) Facebook

    Paroles du Vendredi: "Education morale de nos enfants: la correction du langage" - YouTube

     

    couleur-mer-bleue.jpg

    BONNE SEMAINE !

     

  • Non à l’islamophobie

    Imprimer

    Attaque terroriste contre une famille musulmane au Canada[1]

    Cela n’est désormais un secret pour personne : l’islamophobie gagne du terrain en Occident, et ses conséquences sont désastreuses.

    Premièrement, elle conduit des individus à commettre des « attaques terroristes » contre des civils musulmans. C’est ainsi que le premier ministre canadien, Justin Trudeau, a qualifié la tuerie perpétrée ce 6 juin 2021 contre une famille musulmane dans le sud de l’Ontario.  Quatre personnes tuées, et un enfant grièvement blessé.  Le maire de London (Ontario), Monsieur Holder, a déclaré : « Soyons clairs, il s’agit d’une tuerie de masse perpétrée contre des musulmans, contre des Londoniens, enracinée dans une haine indescriptible. »

    Deuxièmement, l’islamophobie se propage à travers les médias et une certaine presse qui distillent à doses répétées, semaine après semaine, le sentiment que l’islam et les musulmans représentent un danger qu’il faut éliminer à la racine. Et ceux qui sont gagnés par ce sentiment nocif ne parviennent plus à nuancer leur approche d’une réalité qui leur échappe. Ils se figurent le monstre que l’on ne cesse de leur décrire, et que désormais ils projettent comme étant l’ennemi.

    À cela s’ajoute, troisièmement, la lâcheté de ceux qui se servent de la peur de l’islam comme d’un argument politique pour gagner des voix. En France, par exemple, on provoque le séparatisme que l’on prétend combattre en considérant les pratiques religieuses comme une forme de radicalisation. En Suisse, le peuple en grand nombre n’a guère fait mieux, en confondant minarets et missiles, en s’engouffrant dans toute sorte de manœuvres menées par les partis d’extrême-droite pour restreindre les droits des musulmanes et les empêcher de vivre selon leurs convictions. Ou encore, en remettant en cause le droit à la présomption d’innocence pour prévenir le terrorisme, proposition envisageable en climat islamophobe quand les cibles désignées sont les musulmans.

    Enfin, il est ahurissant d’observer que les records d’audience servent de justification à l’octroi de tribunes médiatiques à ceux qui propagent cette haine, et dont on défend la prétendue audace au nom de la liberté d’expression. Mais de quelle liberté parle-t-on ? Celle d’étaler une obsession qui traduit une volonté de guerre civile, comme le fait Zemmour, plusieurs fois condamné pour appel à la haine, et qui cependant s’exprime partout à la télévision et dans la presse afin de vomir son exécration, et mobiliser ceux qui bientôt passeront à l’acte ?

    Du Canada s’élève une voix qui nous invite à revenir à la raison, à privilégier le dialogue. Elle fait écho à celle qui nous était parvenue de Nouvelle-Zélande, où l’ensemble des citoyens ont eu l’intelligence de s’unir contre la violence et de respecter les convictions de chacun.

    Il faut mettre un terme à l’islamophobie. Un terme à l’ignorance qui engendre la peur.

    Hani Ramadan

    Les quatre victimes mortes dans l'attaque posaient il y a quelque temps pour une photo de famille dans un parc.

    Salman Afzaal, 46 ans, sa femme Madiha Salman, 44 ans, leur fille Yumna Afzaal, 15 ans, et la mère de Salman Afzaal, Talat Afzaal, 74 ans, ont tous été tués après avoir été percutés par un camion noir alors qu'ils se promenaient sur le chemin Hyde Park, dimanche soir, à London.

    Discours de Justin Trudeau

    https://video.lefigaro.fr/figaro/video/partager/6257938252001

    [1] Je n’ai par ailleurs vu aucune couverture médiatique dans notre presse locale. Pourtant, il s’agit d’un événement d’une grande importance :

     « La police de London avait affirmé lundi que le suspect, Nathaniel Veltman, 20 ans, avait délibérément foncé sur une famille musulmane avec son pick-up dans le cadre d'un acte "prémédité et planifié, motivé par la haine".

    L'attaque a coûté la vie à trois générations de la famille Afzaal, originaire du Pakistan: Madiha, 44 ans, étudiante doctorante dans le domaine de l'environnement, son mari Salman, 46 ans, leur fille Yumna, 15 ans, et la grand-mère, âgée de 74 ans, selon un communiqué de la famille. Le fils du couple, âgé de neuf ans, a été grièvement blessé, mais ses jours ne sont pas en danger.

    Elle a également ravivé le souvenir douloureux d'une fusillade de masse dans une mosquée de Québec en janvier 2017, considérée comme l'une des pires attaques du genre dans un pays occidental, avant celle de Christchurch, en Nouvelle-Zélande, en 2019. » Hommage de milliers de Canadiens à une famille musulmane tuée - Le Point

     

     

  • Quelques arguments fallacieux et le Hamas

    Imprimer

    Il est bon de mettre en avant certaines choses qu’il ne faut en aucun cas oublier lorsque l’on parle du « conflit israélo-palestinien »[1].

     Image

    "Ils n'étaient que des enfants"

    Image de 67 victimes civiles de moins de 18 ans massacrées par Tsahal.

     

    D’abord, il ne convient pas de parler de « spirale de la violence », terme qui permet faussement de faire l’économie de la désignation des premiers coupables. La vérité est que le sionisme, défiant le droit international, se livre depuis 1948 jusqu’à nos jours à des agressions multiples. Les dernières en date sont la violence armée exercée par des militaires et des policiers, souillant de leurs bottes la Mosquée Al-Aqsâ à Jérusalem, tuant et blessant des civils. A quoi il faut ajouter les expropriations illégales conduites par des colons à Cheikh Jarrah. Nous n’avons donc pas affaire à une « spirale », mais à un agresseur et un agressé, un colonisateur qui poursuit sa colonisation et un peuple colonisé. L’Etat d’Israël est entièrement responsable du cycle meurtrier dont les civils palestiniens sont les cibles habituelles. Comparer les bombardements de Tsahal et les lancements de roquettes du Hamas relève d’une hypocrisie consommée. C’est pourtant l’argument que des journalistes et des commentateurs de l’actualité nous servent à longueurs d’articles et d’émissions télévisées, en dépit du bon sens.

    Ensuite, la question mérite d’être posée : qui sont réellement les terroristes dans cette affaire ? Ceux qui détruisent un pays, volent des terres et expulsent des habitants de leurs maisons, ou ceux qui choisissent de résister par la légitime défense ? Autre hypocrisie journalistique de notre temps : faire passer le résistant pour un terroriste, et le terrorisme d’Etat appuyant la colonisation pour une posture désormais acquise et admise. Pourtant, les peuples ne s’y trompent pas, eux, et les manifestations qui se produisent partout dans le monde en faveur des Palestiniens disent d’une même voix : Assez ! Nous en avons assez de votre veulerie et de votre asservissement aux lobbies sionistes qui dominent votre presse, vos médias et vos politiques en mal de reconnaissance. ASSEZ !

    De plus, comme l’a très bien relevé un député belge, si quelqu’un venait chez vous en prétendant que c’est ici chez lui, vous mettant à la rue et vous condamnant à errer sans fin d’une rue pilonnée à l’autre, que feriez-vous ? Et si de surcroît cet agresseur tuait et emprisonnait dans la cour et les caves de votre immeuble, sans retenue, ceux qui persistent à vouloir rester ou revenir chez eux, n’auriez-vous pas le courage de décider de rendre la vie impossible à tous ces faux voisins, qui se réjouissent en famille au coin du feu, alors que les vôtres sont à la rue, les pieds dans la boue et exposés au grand froid ?

    Un dernier argument fallacieux viendra s’ajouter encore : vous oubliez que le Hamas veut l’anéantissement des juifs ! Ce qui est faux. Les dirigeants de ce mouvement s’entendent parfaitement avec tous les juifs antisionistes qui dénoncent les exactions commises comme étant contraires aux enseignements de la Torah. Le Hamas sait, tout comme les analystes perspicaces de la situation, tout comme le dit clairement la charte du Likoud, que jamais un Etat palestinien indépendant ne pourra voir le jour quand la colonisation se poursuit.

    Voilà le nœud du problème. Et tant que la « communauté internationale » ne sanctionne pas réellement les premiers responsables de la violence, elle est lamentablement complice, et elle ferait mieux de se taire devant la bravoure d’un peuple qui se défend non par fanatisme, mais par justice.

    Hani Ramadan

     

    Voir (4 :57) :

    Pourquoi parle-t-on toujours de conflit “israélo-palestinien” ?

    “Frappes aériennes” ou “bombardements” ? “Expulsions” ou “nettoyage ethnique” ? https://www.facebook.com/watch/?v=548594489484570

     

    [1] Cette expression elle-même n’est sans doute pas appropriée, parce que les violences dans la région sont la conséquence de la colonisation. Voir la vidéo en fin d’article.    

     

  • NON à la loi antiterroriste !

    Imprimer

    Hani Ramadan: à propos de la loi antiterroriste et des votations du 13 juin 2021

    OPINION. La Suisse serait bien inspirée de ne pas suivre une logique qui tend vers un «risque d’arbitraire», au nom d’un impératif «de sécurité», écrit Hani Ramadan, directeur du Centre islamique de Genève

    Hani Ramadan: à propos de la loi antiterroriste et des votations du 13 juin 2021 - Le Temps

  • Paroles du vendredi

    Imprimer

    « Se soumettre à Dieu corps et âme »

     

    couleur-mer-bleue.jpg

    https://fb.watch/5O4rAl7koB/

    Paroles du Vendredi : “Se soumettre à Dieu corps et âme" - YouTube

     

    BONNE SEMAINE !

  • 100 Balfour Road - Short Film (2017) 4K - 18 Languages

    Imprimer

    Ce film sous-titré de 11 minutes 34 pour comprendre la situation de la Palestine depuis le début de l’occupation sioniste.

    Restera-t-il à nos journalistes un sursaut de conscience pour dire que tout cela est révoltant ? Que l'on ne peut confondre l'agresseur et l'agressé, quand la colonisation se poursuit ? Quand on exproprie des familles palestiniennes entières à Sheikh al Jarrâh?

    Et la haine de l’enfant Adam dans cette histoire, qui finit par jeter une pierre et sur lequel on tire à bout portant, qui pourrait la condamner en appelant à la paix et en condamnant la violence ? En affirmant avec la veulerie la plus abjecte que ce petit est fanatisé par les « extrémistes du Hamas », qui s’en servent comme bouclier ?

    A voir et à diffuser largement SVP.

    https://youtu.be/vPndQGImVMc

    Lire la suite

  • Paroles du Vendredi

    Imprimer

    « Prosterne-toi pour te rapprocher de ton Seigneur ! »

    couleur-mer-bleue.jpg

     https://fb.watch/5Cv4X7ahlp/
    Paroles du Vendredi: "Prosterne-toi pour te rapprocher de Dieu" - YouTube

     https://youtu.be/Ev-6GGTtsUE 

    BON VENDREDI ET BONNE SEMAINE !

  • Prise de parole devant l’ONU à Genève sur l’agression sioniste, 12 mai 2021

    Imprimer

     

    AL-JAZEERA DÉNONCE UN "CRIME DE GUERRE" APRÈS LA FRAPPE SUR SES BUREAUX À GAZA

    Gaza.png

    Merci de prendre position en faveur de vos collègues journalistes pour la liberté de la presse !

    https://fb.watch/5wNsT3ytuS/

    https://www.youtube.com/watch?v=E2r0cQ16YpI