1959

Islam et engagement

  • Sont-ce des êtres humains ?

    Imprimer

    Ils parlent d’humanisme, et laissent se noyer en mer, à leurs frontières, des enfants, des femmes et des vieillards qui fuient la guerre ou la misère.enfant noyé.jpg

    Ils parlent de démocratie, et leurs peuples se laissent mener comme des troupeaux, conduits par les directives d’une dictature sanitaire qui ne dit pas son nom.

     ouïghour camp 2.jpgIls parlent de droits humains et ils accueillent les tyrans sanguinaires en fermant les yeux sur les camps de concentration où l’on torture et extermine par millions des croyants.

     Ils parlent de « Conventions » et laissent des enfants à la merci des armées sanguinaires, massacrés à Gaza sur l’autel du veau d’or et desenfant tué Gaza.jpg lobbies financiers.

     

    Ils parlent de civilisation et de progrès, et prônent les vertus de la « liberté » et du désordre sexuel, tout en s’en prenant aux femmes vertueuses pour leur arracher leurs foulards qu’ils donnent pour synonyme de la terreur.

     amalgames voile.png

    Ils seront offensés par ce discours en le considérant comme la caricature de la caricature qu’ils sont.

    Mais les meilleurs d’entre eux se reconnaîtront dans ce miroir hideux.

    Parce que les faits démontrent que tout ce qui est dit là est vrai.

     

    Hani Ramadan

     

     

  • Profiter des dix premiers jours du mois de dhu -l-hijja

    Imprimer

    Cette année, ces jours commencent le dimanche 11 juillet 2021

    Sermon

    En français :

    www.cige.org/Sermons/10PremiersJoursDhu -l-hijja_f.mp3

    En arabe :

    www.cige.org/Sermons/10PremiersJoursDhu -l-hijja_a.mp3

     

    images.jpg

    Texte :

    https://haniramadan.blog.tdg.ch/archive/2012/10/18/sermon-les-vertus-des-dix-premiers-jours-du-mois-de-dhul-hij.html

  • Paroles du vendredi

    Imprimer

    « Se souvenir de la mort qui vient »

    https://fb.watch/v/QXOcL1ZB/

    https://youtu.be/pENEqMeSl6c

    couleur-mer-bleue.jpg

     Cordialement et 

    BONNE SEMAINE !

  • OPINION 24Heures, 2 juillet 2021

    Imprimer

    Les Frères musulmans

    • Un mouvement pacifique et populaire

    À propos de l’article intitulé « La mosquée de Prilly cumule les invités sulfureux » («24 heures » du 29 mai 2021).

    En réaction à votre article, je tiens à apporter les éléments suivants. Les Frères musulmans constituent un mouvement qui demeure dans son engagement citoyen pacifique et populaire dans le monde. Il a offert à l’Égypte son premier président civil, et gouverne ou participe à la gouvernance de plusieurs pays, du Maroc à l’Indonésie. Ce mouvement défend la liberté de la presse et le respect de la volonté populaire, contrairement aux putschistes égyptiens. Vous présentez de façon négative une organisation derrière laquelle se tiennent des femmes et des hommes qui sont aujourd’hui victimes de torture, d’exclusion et d’arbitraire. C’est votre approche.

     image.png

    Le Dr Mohamed Morsi
    Frère musulman. Élu par les urnes. Destitué par les armes. 
    Mort en prison.
     

    Mais encore, si je suis certes l’un des petits-fils de Hassan al-Banna, fondateur des Frères musulmans, je me demande ce que signifie votre éclairage, étant donné que je combats les putschistes en Égypte et me bats pour les droits de l’homme et l’arbitrage des urnes dans mon pays d’origine.

     Vous agitez en évoquant mon nom l’épouvantail de la peur et du discrédit. Je vous invite, en ce qui me concerne, au dialogue plutôt qu’à des raccourcis qui conduisent à nuire non seulement à ma personne, mais aussi aux institutions musulmanes de Suisse, dont le Complexe culturel des musulmans de Lausanne, dont je considère qu’il agit dans le respect des normes suisses en toute légalité.

     J’ajoute que nous vivons, Dieu merci, dans un pays où jusqu’à présent, on peut exposer librement les convictions idéologiques et politiques auxquelles on adhère sans finir en prison sous le prétexte fallacieux de verser dans le terrorisme. Il serait bon que cette liberté ne soit pas remise en cause. 

    Hani Ramadan, directeur du Centre islamique de Genève

  • Paroles du vendredi

    Imprimer

    « Education morale de nos enfants : la véracité »

    (20+) Facebook

    Paroles du Vendredi: ”Education morale de nos enfants: la véracité” - YouTube 

    « Education morale de nos enfants : la correction du langage »

    (20+) Facebook

    Paroles du Vendredi: "Education morale de nos enfants: la correction du langage" - YouTube

     

    couleur-mer-bleue.jpg

    BONNE SEMAINE !

     

  • Non à l’islamophobie

    Imprimer

    Attaque terroriste contre une famille musulmane au Canada[1]

    Cela n’est désormais un secret pour personne : l’islamophobie gagne du terrain en Occident, et ses conséquences sont désastreuses.

    Premièrement, elle conduit des individus à commettre des « attaques terroristes » contre des civils musulmans. C’est ainsi que le premier ministre canadien, Justin Trudeau, a qualifié la tuerie perpétrée ce 6 juin 2021 contre une famille musulmane dans le sud de l’Ontario.  Quatre personnes tuées, et un enfant grièvement blessé.  Le maire de London (Ontario), Monsieur Holder, a déclaré : « Soyons clairs, il s’agit d’une tuerie de masse perpétrée contre des musulmans, contre des Londoniens, enracinée dans une haine indescriptible. »

    Deuxièmement, l’islamophobie se propage à travers les médias et une certaine presse qui distillent à doses répétées, semaine après semaine, le sentiment que l’islam et les musulmans représentent un danger qu’il faut éliminer à la racine. Et ceux qui sont gagnés par ce sentiment nocif ne parviennent plus à nuancer leur approche d’une réalité qui leur échappe. Ils se figurent le monstre que l’on ne cesse de leur décrire, et que désormais ils projettent comme étant l’ennemi.

    À cela s’ajoute, troisièmement, la lâcheté de ceux qui se servent de la peur de l’islam comme d’un argument politique pour gagner des voix. En France, par exemple, on provoque le séparatisme que l’on prétend combattre en considérant les pratiques religieuses comme une forme de radicalisation. En Suisse, le peuple en grand nombre n’a guère fait mieux, en confondant minarets et missiles, en s’engouffrant dans toute sorte de manœuvres menées par les partis d’extrême-droite pour restreindre les droits des musulmanes et les empêcher de vivre selon leurs convictions. Ou encore, en remettant en cause le droit à la présomption d’innocence pour prévenir le terrorisme, proposition envisageable en climat islamophobe quand les cibles désignées sont les musulmans.

    Enfin, il est ahurissant d’observer que les records d’audience servent de justification à l’octroi de tribunes médiatiques à ceux qui propagent cette haine, et dont on défend la prétendue audace au nom de la liberté d’expression. Mais de quelle liberté parle-t-on ? Celle d’étaler une obsession qui traduit une volonté de guerre civile, comme le fait Zemmour, plusieurs fois condamné pour appel à la haine, et qui cependant s’exprime partout à la télévision et dans la presse afin de vomir son exécration, et mobiliser ceux qui bientôt passeront à l’acte ?

    Du Canada s’élève une voix qui nous invite à revenir à la raison, à privilégier le dialogue. Elle fait écho à celle qui nous était parvenue de Nouvelle-Zélande, où l’ensemble des citoyens ont eu l’intelligence de s’unir contre la violence et de respecter les convictions de chacun.

    Il faut mettre un terme à l’islamophobie. Un terme à l’ignorance qui engendre la peur.

    Hani Ramadan

    Les quatre victimes mortes dans l'attaque posaient il y a quelque temps pour une photo de famille dans un parc.

    Salman Afzaal, 46 ans, sa femme Madiha Salman, 44 ans, leur fille Yumna Afzaal, 15 ans, et la mère de Salman Afzaal, Talat Afzaal, 74 ans, ont tous été tués après avoir été percutés par un camion noir alors qu'ils se promenaient sur le chemin Hyde Park, dimanche soir, à London.

    Discours de Justin Trudeau

    https://video.lefigaro.fr/figaro/video/partager/6257938252001

    [1] Je n’ai par ailleurs vu aucune couverture médiatique dans notre presse locale. Pourtant, il s’agit d’un événement d’une grande importance :

     « La police de London avait affirmé lundi que le suspect, Nathaniel Veltman, 20 ans, avait délibérément foncé sur une famille musulmane avec son pick-up dans le cadre d'un acte "prémédité et planifié, motivé par la haine".

    L'attaque a coûté la vie à trois générations de la famille Afzaal, originaire du Pakistan: Madiha, 44 ans, étudiante doctorante dans le domaine de l'environnement, son mari Salman, 46 ans, leur fille Yumna, 15 ans, et la grand-mère, âgée de 74 ans, selon un communiqué de la famille. Le fils du couple, âgé de neuf ans, a été grièvement blessé, mais ses jours ne sont pas en danger.

    Elle a également ravivé le souvenir douloureux d'une fusillade de masse dans une mosquée de Québec en janvier 2017, considérée comme l'une des pires attaques du genre dans un pays occidental, avant celle de Christchurch, en Nouvelle-Zélande, en 2019. » Hommage de milliers de Canadiens à une famille musulmane tuée - Le Point

     

     

  • Quelques arguments fallacieux et le Hamas

    Imprimer

    Il est bon de mettre en avant certaines choses qu’il ne faut en aucun cas oublier lorsque l’on parle du « conflit israélo-palestinien »[1].

     Image

    "Ils n'étaient que des enfants"

    Image de 67 victimes civiles de moins de 18 ans massacrées par Tsahal.

     

    D’abord, il ne convient pas de parler de « spirale de la violence », terme qui permet faussement de faire l’économie de la désignation des premiers coupables. La vérité est que le sionisme, défiant le droit international, se livre depuis 1948 jusqu’à nos jours à des agressions multiples. Les dernières en date sont la violence armée exercée par des militaires et des policiers, souillant de leurs bottes la Mosquée Al-Aqsâ à Jérusalem, tuant et blessant des civils. A quoi il faut ajouter les expropriations illégales conduites par des colons à Cheikh Jarrah. Nous n’avons donc pas affaire à une « spirale », mais à un agresseur et un agressé, un colonisateur qui poursuit sa colonisation et un peuple colonisé. L’Etat d’Israël est entièrement responsable du cycle meurtrier dont les civils palestiniens sont les cibles habituelles. Comparer les bombardements de Tsahal et les lancements de roquettes du Hamas relève d’une hypocrisie consommée. C’est pourtant l’argument que des journalistes et des commentateurs de l’actualité nous servent à longueurs d’articles et d’émissions télévisées, en dépit du bon sens.

    Ensuite, la question mérite d’être posée : qui sont réellement les terroristes dans cette affaire ? Ceux qui détruisent un pays, volent des terres et expulsent des habitants de leurs maisons, ou ceux qui choisissent de résister par la légitime défense ? Autre hypocrisie journalistique de notre temps : faire passer le résistant pour un terroriste, et le terrorisme d’Etat appuyant la colonisation pour une posture désormais acquise et admise. Pourtant, les peuples ne s’y trompent pas, eux, et les manifestations qui se produisent partout dans le monde en faveur des Palestiniens disent d’une même voix : Assez ! Nous en avons assez de votre veulerie et de votre asservissement aux lobbies sionistes qui dominent votre presse, vos médias et vos politiques en mal de reconnaissance. ASSEZ !

    De plus, comme l’a très bien relevé un député belge, si quelqu’un venait chez vous en prétendant que c’est ici chez lui, vous mettant à la rue et vous condamnant à errer sans fin d’une rue pilonnée à l’autre, que feriez-vous ? Et si de surcroît cet agresseur tuait et emprisonnait dans la cour et les caves de votre immeuble, sans retenue, ceux qui persistent à vouloir rester ou revenir chez eux, n’auriez-vous pas le courage de décider de rendre la vie impossible à tous ces faux voisins, qui se réjouissent en famille au coin du feu, alors que les vôtres sont à la rue, les pieds dans la boue et exposés au grand froid ?

    Un dernier argument fallacieux viendra s’ajouter encore : vous oubliez que le Hamas veut l’anéantissement des juifs ! Ce qui est faux. Les dirigeants de ce mouvement s’entendent parfaitement avec tous les juifs antisionistes qui dénoncent les exactions commises comme étant contraires aux enseignements de la Torah. Le Hamas sait, tout comme les analystes perspicaces de la situation, tout comme le dit clairement la charte du Likoud, que jamais un Etat palestinien indépendant ne pourra voir le jour quand la colonisation se poursuit.

    Voilà le nœud du problème. Et tant que la « communauté internationale » ne sanctionne pas réellement les premiers responsables de la violence, elle est lamentablement complice, et elle ferait mieux de se taire devant la bravoure d’un peuple qui se défend non par fanatisme, mais par justice.

    Hani Ramadan

     

    Voir (4 :57) :

    Pourquoi parle-t-on toujours de conflit “israélo-palestinien” ?

    “Frappes aériennes” ou “bombardements” ? “Expulsions” ou “nettoyage ethnique” ? https://www.facebook.com/watch/?v=548594489484570

     

    [1] Cette expression elle-même n’est sans doute pas appropriée, parce que les violences dans la région sont la conséquence de la colonisation. Voir la vidéo en fin d’article.    

     

  • NON à la loi antiterroriste !

    Imprimer

    Hani Ramadan: à propos de la loi antiterroriste et des votations du 13 juin 2021

    OPINION. La Suisse serait bien inspirée de ne pas suivre une logique qui tend vers un «risque d’arbitraire», au nom d’un impératif «de sécurité», écrit Hani Ramadan, directeur du Centre islamique de Genève

    Hani Ramadan: à propos de la loi antiterroriste et des votations du 13 juin 2021 - Le Temps

  • Paroles du vendredi

    Imprimer

    « Se soumettre à Dieu corps et âme »

     

    couleur-mer-bleue.jpg

    https://fb.watch/5O4rAl7koB/

    Paroles du Vendredi : “Se soumettre à Dieu corps et âme" - YouTube

     

    BONNE SEMAINE !

  • 100 Balfour Road - Short Film (2017) 4K - 18 Languages

    Imprimer

    Ce film sous-titré de 11 minutes 34 pour comprendre la situation de la Palestine depuis le début de l’occupation sioniste.

    Restera-t-il à nos journalistes un sursaut de conscience pour dire que tout cela est révoltant ? Que l'on ne peut confondre l'agresseur et l'agressé, quand la colonisation se poursuit ? Quand on exproprie des familles palestiniennes entières à Sheikh al Jarrâh?

    Et la haine de l’enfant Adam dans cette histoire, qui finit par jeter une pierre et sur lequel on tire à bout portant, qui pourrait la condamner en appelant à la paix et en condamnant la violence ? En affirmant avec la veulerie la plus abjecte que ce petit est fanatisé par les « extrémistes du Hamas », qui s’en servent comme bouclier ?

    A voir et à diffuser largement SVP.

    https://youtu.be/vPndQGImVMc

    Lire la suite

  • Paroles du Vendredi

    Imprimer

    « Prosterne-toi pour te rapprocher de ton Seigneur ! »

    couleur-mer-bleue.jpg

     https://fb.watch/5Cv4X7ahlp/
    Paroles du Vendredi: "Prosterne-toi pour te rapprocher de Dieu" - YouTube

     https://youtu.be/Ev-6GGTtsUE 

    BON VENDREDI ET BONNE SEMAINE !

  • Prise de parole devant l’ONU à Genève sur l’agression sioniste, 12 mai 2021

    Imprimer

     

    AL-JAZEERA DÉNONCE UN "CRIME DE GUERRE" APRÈS LA FRAPPE SUR SES BUREAUX À GAZA

    Gaza.png

    Merci de prendre position en faveur de vos collègues journalistes pour la liberté de la presse !

    https://fb.watch/5wNsT3ytuS/

    https://www.youtube.com/watch?v=E2r0cQ16YpI

     

  • Pendant le Ramadan

    Imprimer

    Chaque jour, une parole.

    Coran, hadiths, sagesses.

    soleil levant.png genève.png

     

    (1) Facebook 

    Hani Ramadan | Facebook

    Hani Ramadan Officiel - YouTube

    Cordialement !

  • Bulletin du CIG n°79

    Imprimer

    - À la lumière du Coran : Commentaire de la sourate Al- Baqara, (La Vache)

    - Hadiths sur les aumônes

    - Appel à notre communauté

    - Zakât al-fitr

    Hadiths (cige.org)

  • L’Islam et le respect du monde animal (audio, 3’47)

    Imprimer

    L’Islam comprend des enseignements qu’il peut être utile de soumettre à tous ceux qui défendent la dignité des animaux…

    chatons.jpg

    L'Islam et le respect des animaux

    En français : www.cige.org/Sermons/LIslamEtLeRespectDesAnimaux-f.mp3

    En arabe : www.cige.org/Sermons/LIslamEtLeRespectDesAnimaux-a.mp3

  • L’ONU juge l’initiative « anti-burqa » discriminatoire

    Imprimer

    "La Suisse rejoint le petit nombre de pays où la discrimination active contre les musulmanes est désormais sanctionnée par le droit", a dit à la presse une porte-parole du Haut-Commissariat aux droits de l'homme. Alors même que ces femmes dénoncent une augmentation de celle-ci en Europe.

    https://www.rts.ch/info/suisse/12033156-lonu-juge-linitiative-antiburqa-discriminatoire-envers-les-musulmanes.html

    Lire la suite

  • CONFERENCE ZOOM VENDREDI 12 MARS 2021

    Imprimer

    Bismi Llah

    assalam 'alaykum, bonjour,

     

    Vendredi prochain 12 mars 2021 in shâ Allah à 19h00

    Par zoom (gratuit) 

    (https://unige.zoom.us/j/96333922290)

     

    Exposé sur : Al-isrâ’ wa -l-mi‘râj,

    Le voyage nocturne et l’ascension du Prophète Muhammad (Allah le couvre de bénédictions et de paix)

    158753551_3778916582227118_7400243745618922805_n.jpg

  • Les musulmanes ont droit à la liberté religieuse

    Imprimer

    Opinion

    Le Temps, 15 février 2021

    Le Temps a largement donné la parole à Madame Saïda Keller-Messahli sur la question du voile intégral. Il n’est pas très difficile de relever les incohérences des propos qu’elle tient, et en voici quelques exemples :

    Elle attribue à l’influence des Frères musulmans et de « l’islam politique » le fait que le niqab (voile intégral) soit entré dans les mœurs depuis les années 1970. Or, ni la mère, ni l’épouse, ni les filles de l’imam Hassan al-Bannâ (mon grand-père maternel, fondateur du mouvement des Frères musulmans) ne portaient le niqab. Elles laissaient paraître leur visage.

    Cependant, pour tous ceux qui connaissent réellement les sources de l’islam, le fait de se couvrir le visage entre dans les pratiques reconnues d’un grand nombre de savants musulmans, et cela, depuis les premiers temps de l’islam. Une femme peut donc choisir de se vêtir ainsi, en estimant pratiquer au mieux sa religion. Rappelons que la liberté de vivre selon des prescriptions religieuses est inscrite dans la Déclaration universelle des droits de l’homme. Remettre en cause ces principes par la voie des urnes n’est envisageable que lorsque la communauté musulmane est visée.

    Madame Saïda Keller-Messahli est fondatrice du Forum pour un islam progressiste. Il serait intéressant de mener une enquête pour déterminer qui compose cette structure. Beaucoup de communautés musulmanes, dans leur grande majorité, comprenant des Unions d’organisations musulmanes, mais aussi des membres de Fédérations, estiment que cette dame n’est pas qualifiée pour représenter les musulmans en Suisse.

    En fait, elle affirme clairement s’opposer avec la plus grande véhémence au Coran. « Le texte du Coran (sourate 24), pense-t-elle pouvoir dire, considère que le corps de la femme est impudique. Selon le texte, le corps de la femme est indécent et source de péché pour l’homme. » Or, dans cette sourate appelée La Lumière, il n’est question à aucun moment de l’impudicité et de l’indécence dont parle Madame Saïda Keller-Messahli. C’est elle qui projette sur le texte coranique ses propres conceptions, pour les interpréter ensuite de façon négative. Parlant de ce qu’elle croit lire dans le Coran, elle ajoute ainsi : « Cette image du corps de la femme, violemment discriminatoire, est absolument inacceptable. » En d’autres termes, Madame Saïda Keller-Messahli ne s’oppose pas aux Frères musulmans, mais directement au Coran lui-même !

    Par ailleurs, selon elle, « cet habit traduit une volonté de déshumaniser la femme musulmane ».  Bien sûr, on peut comprendre la chose pour toutes celles qui sont humiliées, et à qui on refuse dans certains pays une instruction digne alors qu’elles ne sont que des fillettes. Que dire cependant de celles – un très petit nombre en Suisse – qui le portent volontairement ? Pourquoi vouloir les contraindre ? Laissons donc les femmes faire elles-mêmes le choix de leur tenue vestimentaire, sans vouloir leur imposer notre façon de voir.

    Rappelons enfin que cette polémique émane du Comité d’Egerkingen, le même qui a fait interdire les minarets en Suisse, contre l’avis éclairé du Conseil fédéral. Ce dernier s’oppose pareillement à cette nouvelle initiative islamophobe de l’UDC, en faisant des propositions raisonnables :   son contre-projet adopté par le Parlement prévoit que « toute personne est obligée de montrer son visage aux autorités lorsque cela est nécessaire pour son identification. »

    J’ai un souvenir. Il y a quelques années, j’étais en transit à l’aéroport Charles de Gaulle à Paris. Il y avait beaucoup de monde. Devant moi, un couple attendait de passer la douane : un barbu et une femme portant le voile intégral. C’est alors que le policier français qui était debout et à qui les passeports étaient remis eut une réaction exemplaire : il orienta très rapidement le couple en faisant un pas de côté, à l’abri des regards de la foule, et la femme découvrit son visage pour être identifiée. On peut ainsi concilier un comportement courtois qui montre que l’on respecte les convictions de chacun, sans renoncer pour autant aux règles assurant la sécurité dans nos sociétés modernes. Hélas, le bon sens n’est pas un ingrédient de la soupe populiste.

     Hani Ramadan

    Directeur du Centre islamique de Genève

    Lire la suite

  • COMMUNIQUE DE L'UOMG

    Imprimer

    Résultat de recherche d'images pour "UOMG logo hani ramadan"NON À UNE INITIATIVE DISCRIMINATOIRE

    Communiqué de l’UOMG (Union des organisations musulmanes de Genève) sur la VOTATION DU 7 MARS 2021 concernant l’initiative sur l’interdiction de se dissimuler le visage

    Genève, 15 février 2021

    L’UOMG tient à faire savoir qu’elle s’oppose à cette initiative pour plusieurs raisons :

    • La question du niqab en Suisse ne concerne pas plus de trente femmes musulmanes sur l’ensemble de notre territoire. Cette initiative, menée notamment par des tendances d’extrême droite, ne vise, une fois de plus, qu’à se servir de l’islamophobie dans des perspectives populistes et électoralistes. Les affiches montrant des femmes aux visages cachés et aux regards haineux relèvent d’un niveau de campagne politique infantilisant.
    • Par ailleurs, dans la mesure où cela relève du libre choix d’une femme, sans qu’elle y soit contrainte, il est essentiel de respecter ce choix. Les femmes adultes sont assez grandes pour adopter la tenue vestimentaire qui convient à leur goût. Le paternalisme qui sous-tend cette démarche n’est pas bienvenu. Pas plus qu’une forme de féminisme perverti qui veut imposer une liberté à sens unique.
    • Bien sûr, montrer son visage est nécessaire dans certaines circonstances, lorsqu’il est question d’identification, voire de sécurité. L’UOMG apprécie à ce titre la position mesurée de nos autorités. Cette polémique émane en effet du Comité d’Egerkingen, le même qui a fait interdire les minarets en Suisse, contre l’avis éclairé du Conseil fédéral. Ce dernier s’oppose pareillement à cette nouvelle initiative islamophobe de l’UDC, en faisant des propositions raisonnables : son contre-projet adopté par le Parlement prévoit que « toute personne est obligée de montrer son visage aux autorités lorsque cela est nécessaire pour son identification. »
    • L’UOMG tient enfin à remercier toutes celles et tous ceux qui refusent la stigmatisation de l’islam et de ses pratiques à des fins politiques. Une attitude qui n’est pas digne des hautes valeurs constitutionnelles de notre pays. 

    Pour les membres de l’UOMG

    Yavuz DURUKAN,

    Président